Connexion  •  M’enregistrer

Montréal donne l'exemple sur les biens spoliés.

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Montréal donne l'exemple sur les biens spoliés.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 05 Mai 2013, 15:03

Libération.fr

4 mai 2013

Vincent Noce

`` Alors qu'un musée de Montréal restitue un tableau, la France traine des pieds pour le recensement des œuvres d'arts volés lors de la Seconde Guerre mondiale.

Il y a peu, le Sénat déposait un rapport réclamant une relance des recherches sur les œuvres d'art qui auraient pu provenir de la spoliation de la communauté juive en Europe, en reprochant à la France de s'en être tenu au minimum syndical en la matière. En Amérique, la politique des musées est beaucoup plus active depuis une quinzaine d'années.

En témoigne une émouvante cérémonie qui s'est tenue au musée des Beaux-Arts de Montréal. Le 29 avril, cet établissement a officialisé un chassé croisé dans ses collections en présentant trois tableaux. Sa directrice, Nathalie Bondil, a d'abord rendu le duo de Gerrit von Honthorst aux descendants d'Ellen Chara Spiro. Ce geste, réalisé sur une base volontaire, intervient presque jour pour jour 75 ans après le crime: la vente forçée de cette belle peinture à Berlin, le 26 avril 1938, par la maison Leo Spick, qui s'était faite une spécialité de la mise à l'encan de biens ``aryanisés`` par le régime hitlérien.

Bruno Spiro était un marchand d'armes fortuné de Hambourg. Il avait accroché cette scène de genre du peintre caravanesque d'Utrecht dans son salon de musique. Elle avait été mise en vente par le gouvernement soviétique en 1931 à Berlin avec la prestigieuse collection de peintures françaises de la famille Stroganov, pour renflouer les caisses de Moscou.

En juin 1936, Bruno Spiro fut arrêté par la Gestapo, sous l'accusation d'avoir transmis des armes à des résistants en Tchécoslovaquie et des combattants sionistes en Palestine. Il s'est donné la mort le 29 septembre à la prison de Fuhlsbuttel, près de Hambourg. Le tableau est passé de main en main en Allemagne avant de réapparaître dans une galerie suisse à Lucerne, ou il a été acheté par le musée de Montréal en 1969, seule l'origine russe était alors connue.

Exemplarité du musée des Beaux Arts de Montréal

Estimé à deux millions d'euros, il fait aujourd'hui la couverture du catalogue du 5 juin de Christie's à New York. Les sommes en jeu ne permettaient pas au musée de négocier une indemnisation avec la famille, afin de garder l'œuvre dans ses collections. Néanmoins sa bonne foi étant avéré, il a été dédommagé de son prix d'achat. Il s'en est servi pour acquérir en mars un autre Honthorst, auprès de la galerie Kilgore à la foire de Maastricht. Cette jeune femme accordant son luth a été dévoilé à cette occasion.

Une troisième peinture à l'histoire singulière vient enrichir la collection du musée. Réalisé par un maître viennois du réalisme du XIXe, Ferdinand Georg Waldmuller, elle représente deux enfants de retour de l'école sur un sentier de montagne. Elle appartenait à Amalie Redlich, disparue en 1941 lors de son transfert au ghetto de Lodz. Elle avait hérité d'une partie de la collection de son frère, Viktor Zuckerkandl, magnat autrichien de l'aciérie, ami de Mahler et de Klimt, qui fut un grand mécène de la Sécession. La peinture à été retrouvée, apparemment en Autriche, chez un particulier, qui l'avait achetée dans les années 1980 chez Giese & Schweigen à Vienne. Il avait proposé lui-même de le rendre au petit-fils d'Amalie Redlich. Celui-ci a obtenu la même année au musée d'art moderne de Salzbourg la rétribution d'un très beau, et rare, paysage de montagne de Klimt en touches pointillistes, qui a été vendu chez Sotheby's à New York pour une trentaine de millions d'euros. En même temps, le musée et lui sont tombés d'accords pour qu'une partie de la somme finance la construction d'une nouvelle aile, portant le nom de sa grand-mère. À sa mort, en septembre dernier, il a légué le Waldmuller qu'il avait récupérée au Musée de Montréal pour remercier la ville de l'avoir acceuilli après la guerre.

Il était très attaché a cette scène qu'il regardait enfant dans la maison, alors que lui-même ne pouvait plus aller à l'école. Il est resté terré deux ans dans une cave à Bruxelles, avant de pouvoir quitter l'Europe à l'âge de dix ans.

La France à la traine

Le musée de Montréal a aussi clos une procédure exemplaire. Nathalie Bondil a rappelé que toutes ses œuvres dont l'historique apparait insuffisamment précis de 1933 à 1945 ont été inventoriées et mises en ligne, conformément aux recommandations de l'association des musées américains. C'est ainsi que la famille Spiro a pu repérer son bien. Montréal a alors formé une commission d'enquête pour examiner sa demande, présidé par un mécène, Michael Hornstein, formée de conservateurs, d'une historienne de l'art et d'une archiviste, qui a recommandé la restitution. Cette politique contraste avec la position de la France, rappelée récemment par Aurélie Filippitti.

Le 18 mars, la ministre de la culture a rendu sept tableaux provenant de la spoliation a des familles de victimes. La restitution avait été promise aux familles depuis près d'un an, mais la ministre n'avait pas trouvé le temps sur son agenda. Elle s'est un peu dépêchée, dès lors que Nathaniel Herzberg a raconté l'histoire dans Le Monde daté du 13 février. Ce qui ne l'a pas empêchée de prétendre, devant une assemblée interloqué, qu'elle s'était saisi du sujet ``dès son arrivée au ministère``. Sur le fond, elle a proclamé que cette restitution ``confirmait la justesse de la politique française.``

Autrement dit, elle a adressé une finde non recevoir à l'appel de changement de cap émanant du Sénat. Concrètement, la France refuse de recenser les œuvres au passé douteux dans les collections publiques, comme le pratiquent les musées de l'étranger, et d'envisager une recherche indépendante sur le sujet. Suivant un tour de passe-passe dont est coutumière l'administration, la ministre a proclamé une action plus volontaire, en annonçant la formation d'un groupe de travail censé plancher sur 163 tableaux récupéré en Allemagne, qui n'ont pas encore trouvé leur propriétaire. 163 seulement, sur un groupe des 2 000 œuvres, placées sous la garde des musées sous l'identification de Musées Nationaux Récupération (MNR), que la France, depuis 1945, n'a toujours pas été capable de soumettre a une étude de provenance.

Lisant laborieusement mot à mot un texte dicté par son administration, se trompant sur le terme même de MNR a deux reprises, Aurélie Filippetti ne faisait pas mine de maîtriser son sujet.

Avec le temps, donc, le champs des recherches s'amenuise de manière dramatique... En parlant d'une ``démarche pro-active sur les 163 MNR présumés spoliés``, la ministre est allée plus loin encore, en laissant entendre que les 1800 autres n'étaient plus ``présumés spoliés``, sans aucunement se soucier de leur statut juridique``.

www.liberation.fr/arts/2013/05/04/montr ... ies_900918


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2241
Inscription: 15 Fév 2009, 12:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 01:40
par: frontovik 14 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 01:24
par: kfranc01 
    dans:  Coup de force japonais de Langson, 22 septembre 1940 
Aujourd’hui, 00:25
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:24
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 23:16
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 22:31
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur le problème juif et le racisme 
Hier, 22:08
par: Manu 
    dans:  Meutes Eisbär 1 et Eisbär 2 
Hier, 21:46
par: alfa1965 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 21:10
par: kfranc01 
    dans:  recherches sur le parcours de mon arrière grand père 
Hier, 21:09
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités


Scroll