Connexion  •  M’enregistrer

LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 28 Mar 2013, 23:43

Bonjour à toutes et tous,

Je vous soumet ci-dessous un article paru sur Marianne, et qui, malheureusement, résume bien la situation actuelle sur le Web !
Heureusement, la qualité de modération et de suivi d'un site ou d'un forum comme le notre est sa principale force et sa garantie de qualité. Mais nous retrouvons dans cet article la violence gratuite qui se déchaîne sur le Web. Que les trolls et autres "insulteurs" professionnels se rassurent, non seulement l'immense majorité des internautes les connaissent et les ignorent, mais de plus, ils sont loin d'être anonymes et intouchables comme ils le croient. Certains l'ont déjà payé par de lourdes condamnations civiles et pénales.

Voici l'Article :

La possibilité de laisser un commentaire après un article sur les sites d'information crée une formidable agora pour les lecteurs. C'est aussi le lieu de défoulement favori des "trolls", ces internautes qui s'acharnent à polluer avec outrance la moindre discussion.
«Vous êtes-vous trop branlé dans votre jeunesse que vous êtes incapable d'aligner une phrase sensée ?» Un peu plus loin : «Quand à ta vaseline, tu peux y ajouter du sable, et t'en fourrer plein là où il te sierra de le faire !» Aucun utilisateur d'Internet n'a pu échapper à ces flambées poétiques à l'orthographe souvent fantaisiste : elles sont inévitables, elles foisonnent sur Twitter, Facebook, YouTube et, malheureusement, sur les sites d'information. C'est d'ailleurs à marianne.net que l'auteur des lignes ci-dessus a envoyé ses lumineux commentaires.

Voilà un lecteur qui a pris la peine d'élaborer une jolie tournure - interprétant pour l'occasion le verbe seoir à la mode hispanique - et de formuler l'hypothèse audacieuse d'un lien entre les pratiques masturbatoires et la faculté à formuler une idée cohérente. Étrange démarche que celle des «trolls», comme on appelle ces commentateurs spécialisés dans les interventions outrancières qui s'acharnent à polluer les fils de discussion partout où ils se trouvent. A se demander quel maléfique pouvoir s'empare d'eux lorsqu'ils s'installent derrière leur clavier.

Jean travaille chez Concileo, une entreprise de «gestion de commentaires». Il n'est pas là pour essayer de percer les motivations secrètes des trolls. Son rôle, c'est de les modérer, c'est-à-dire de les empêcher de déverser leur fiel sur les sites de ses clients, parmi lesquels le Figaro, qui reçoit pas moins de 15 000 commentaires par jour, mais aussi le Parisien, LCI ou encore Radio France. «L'image que çela renvoie de l'humanité est plutôt triste, soupire Jean. On lit tellement d'horreurs, de racisme... On constate une vraie montée de l'agressivité dans les commentaires. Le pire, c'est que les gens ne se lisent pas les uns les autres ; ils crachent leur venin et ils repartent.»

Un avis que partage la sociologue Irène Bastard, qui a étudié un corpus de 1 000 commentaires prélevés sur des sites d'actualité. Selon elle, ceux qui s'inscrivent dans un dialogue sont minoritaires, l'écrasante majorité des interventions ne s'adressant à personne - ou à tout le monde, au choix. Terrible constat pour Internet, un média qui a fait de la liberté d'expression son principal moteur : les modérateurs, premier public des commentaires sur la Toile, sont complètement déprimés.

Il faut dire que l'essentiel de leur travail consiste à entretenir un terrain pris d'assaut dès l'origine du Net par les extrémistes de droite. Selon Jean, ils monopolisent 80 % des commentaires : «Ils ne sont pas plus nombreux, mais ils sont plus présents en nombre d'interventions. Dès les débuts d'Internet, ils ont compris que c'était l'occasion de diffuser leurs idées radicales. Et, aujourd'hui, ils savent mieux que personne comment s'y prendre pour contourner les chartes de modération.» La stratégie pour mener la guérilla en mode 2.0 est très bien huilée, et n'a pas son pareil pour embraser les fils de discussion.

L'an dernier, un activiste repenti expliquait ses trucs et astuces à un journaliste du Midi Libre. Pour encourager l'air de rien l'internaute lambda à considérer que les étrangers sont la source de tous les maux de la nation, il suffit, racontait-il, de prendre un pseudo à «consonance arabe [pour] lancer des insultes aux Français, en prônant une République islamiste à Paris ou ce genre de choses». «C'est très gros, mais ça marche à chaque fois !» jubilait le jeune homme. «Il faut en priorité "squatter" les sites d'information générale à la recherche de toutes les informations "raciales" possibles, monter en épingle les faits divers lorsqu'ils concernent des étrangers...» Camouflés dans les habits de M. Tout-le-Monde et prêts à brandir le bouclier de la liberté d'expression en cas d'attaque, les prosélytes de la «race blanche» sont les plus difficiles à écarter du débat.

FAIRE PASSER SES IDÉES
Pourtant, tous les commentateurs ne sont pas des trolls - loin de là. Sur le site marianne.net, les deux à trois dizaines de contributeurs les plus assidus, en majorité des hommes de plus de 50 ans, brossent un tableau plutôt sympathique de leur «communauté». Franz, 66 ans, voit dans le commentaire le moyen de «formuler sa pensée et avancer dans sa réflexion». Roger affirme quant à lui que «les analyses sont parfois très pointues, donc positives pour tout un chacun». «On côtoie certains commentateurs depuis si longtemps qu'on finit par avoir l'impression de les connaître comme le fond de sa poche», témoigne Sylvie, 55 ans. Pour Michel, «la cerise sur le gâteau», c'est quand ses interventions sont saluées non pas par les journalistes ou le modérateur, mais par les internautes qu'il apprécie.

Mais le premier objectif du commentateur est avant tout de faire passer ses idées, comme l'explique Jean-Louis : «Si je commente, c'est dans un unique but : je suis en opposition totale avec le système économique mondial actuel. J'interviens pour le dénoncer et dire qu'il y a d'autres politiques possibles.» Certains internautes se sont d'ailleurs fait une spécialité de surfer d'un site d'info à l'autre, parfois sans même changer de pseudo, pour y laisser leur trace écrite. La plupart des sites d'info composent avec ces nouvelles agoras en investissant dans des équipes de modérateurs, et tentent tant bien que mal de tirer profit de cette prise directe avec leurs internautes.

Bien que seule une infime partie des lecteurs commentent un article (un peu moins de 1 % sur marianne.net ), cela reste un moyen de faire connaissance avec son lectorat. «Les commentaires permettent de cibler les sujets qui provoquent des discussions, et parfois de faire des choix éditoriaux en conséquence», explique le développeur numérique d'un site d'actualités. Avant de confesser un autre avantage, plus pragmatique : «C'est aussi un multiplicateur de trafic sur le site. Des lecteurs fidèles qui viennent commenter avec régularité, c'est l'assurance d'un nombre de pages vues important. Cela permet ensuite de vendre des espaces de publicité.»

Quels que soient les arguments avancés, certains journalistes habitués au papier rechignent encore à s'exposer à la vindicte des commentateurs. Il faut reconnaître que le dénigrement systématique de leur travail est l'un des sports les plus couramment pratiqués dans les forums. «Je ne lis plus les commentaires, témoigne une journaliste, reflétant l'opinion de beaucoup de ses confrères. La plupart du temps, c'est de l'insulte pure et simple, pas de la critique constructive, je ne vois pas l'intérêt.»

Si les attaques bêtes et méchantes et les invectives sont monnaie courante sur le Web, c'est aussi parce qu'elles sont facilitées par le principe de l'anonymat. De l'avis général, se planquer derrière un pseudo autorise des interventions que l'on ne se permettrait jamais dans la vie. «Tu sais, je fais 1,90 m pour 100 kg, je pratique régulièrement le sport. Une fiotte comme toi ne tiendrait pas cinq secondes» : cet internaute aurait-il aussi fièrement bombé le torse si son interlocuteur s'était trouvé en face de lui ? On peut en douter. Même Sylvie, commentatrice résolument pacifique, le reconnaît : «Je me suis fait le reproche de ne pas prendre la même distance vis-à-vis de commentaires que je perçois comme agressifs ou violents, comme je le ferais dans la vie. En fait, j'ai remarqué que je réponds sur le même ton que celui que j'ai perçu - à tort ou à raison - dans le post qui m'est adressé.»

NE NOURRISSEZ PAS LE TROLL !
Dans le cas des trolls, le phénomène confine à la schizophrénie. Alexandre VI - c'est son pseudo - est un bon spécimen de ces mauvais génies qui sévissent sur la Toile. Changeant sans arrêt de pseudo et d'adresse IP, cet internaute contourne habilement tous les protocoles de filtrage, provoquant migraines et sueurs froides dans les équipes de marianne.net : «Croyez-vous vraiment que les Français favorables au mariage gay sont favorables à leur confier des enfants ? Le réveil risque d'être douloureux pour votre communauté à la rondelle dilatée», écrit ce Baudelaire du Web.

Contacté par mail, surprise : l'affreux jojo se transforme en agneau. A grand renfort de «cordialement» et de «bien à vous», il explique être «très courtois habituellement» et revendique simplement le droit à une «modération équitable». Manifestement, Alexandre VI ne comprend pas pourquoi ses propositions («Il faudra éliminer les députés qui ont voté pour ce texte : traîtres à leur pays et son aura. Mort aux cons rétrogrades néobarbares socialistes») sont rarement validées par le modérateur.

«Don't feed the troll» («Ne nourrissez pas le troll»), dit l'adage, car il se repaît des réactions excédées de son public. Mais, pour les modérateurs, impossible d'ignorer leurs interventions, les pollueurs de tout poil le savent bien. «C'est sûr qu'ils s'amusent plus que nous, sourit Jean. Pour ceux qui passent leur journée sur le Web, c'est devenu un jeu.» La modération n'est pas une science exacte, et définir une charte stricte s'avère mission impossible : «Même si on respecte des directives précises, on exerce notre travail au jugé», confesse Jean. Même sur le Web, espace par nature plus libre que les autres, la partition entre journalistes d'un côté et commentateurs de l'autre reste nette.

Certains sites d'actualité imposent aujourd'hui aux internautes de commenter sous leur identité Facebook ou Twitter, dans le but d'éradiquer l'anonymat. D'autres retirent purement et simplement cette option aux lecteurs. Une mesure pour le moins radicale, qui prive l'internaute d'un des avantages les plus innovants de la Toile par rapport à la presse écrite : son aspect participatif. Et qui va surtout à l'encontre des habitudes développées sur le Net : d'après une étude menée par Opinion Way, 68 % des internautes français affirment lire de temps en temps ou régulièrement les commentaires.

Quelles que soient les conséquences sur le moral des modérateurs, il va donc falloir composer avec nos amis les trolls.

----------------------------------
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 29 Mar 2013, 00:05

Bonsoir et grand merci Fred.
L'article reflète hélas bien la réalité.
Bonne fin de soirée
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61534
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 29 Mar 2013, 06:30

C'est vrai, il y a plein de gens sur le net qui mettent des messages totalement inutiles et parfois agressifs. Sans parler de leur humour caustique.
Il faut arrêter ça !
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7296
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de carcajou  Nouveau message 29 Mar 2013, 10:15

Bon article sur un problème bien réel ! Heureusement, notre site semble en santé et bien ``modéré``. Mais, la frontière est bien mince entre ``modération`` et la censure et c'est probablement le défi des ``modérateurs``.


``Aucun ``fils de p...``n'a jamais gagné une guerre en mourrant pour son pays. On gagne une guerre en faisant ce qu'il faut pour que ``le fils de p...`` d'en face meure pour son pays``. ( No son of a bitch ever won a war by dying for his contry, you win a war by making what it needs so that the son of a bitch in front of you die for his country).- G.Patton.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2241
Inscription: 15 Fév 2009, 12:39
Localisation: Québec
Région: Montréal
Pays: Canada

Voir le Blog de carcajou : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Patrick Santhoire  Nouveau message 29 Mar 2013, 10:20

JARDIN DAVID a écrit:C'est vrai, il y a plein de gens sur le net qui mettent des messages totalement inutiles et parfois agressifs. Sans parler de leur humour caustique.
Il faut arrêter ça !
JD


JD est en forme. De beaux jours se préparent ! ::supercontent::

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1011
Inscription: 03 Jan 2013, 20:04
Localisation: Puy-de-Dôme
Région: Auvergne
Pays: France

Voir le Blog de Patrick Santhoire : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 29 Mar 2013, 10:23

Armé de l'expérience de mes modestes fonctions de modérateur unique de mon forum irrégulièrement fréquenté http://www.delpla.org/forum/index.php , je répondrai ceci aux désespérés de Marianne : les trolls sont experts dans l'art de tourner les chartes ? eh bien affrontez-les sans faiblir sur ce terrain ! Perfectionnez la vôtre et soyez impitoyables, mais surtout : pour tous ! n'essayez pas de distinguer les braves gens et les autres, sabrez tout ce qui dépasse.

Exemple : pour lutter contre l'anonymat, j'exige qu'on se nomme avec nom et prénom ou à défaut me fasse savoir par MP pourquoi on tient tant à rester caché. Et si on laisse sans réponse quelques jours un message de rappel, le bannissement s'ensuit, même si la personne paraissait intéressante.

Cela peut paraître dur, mais si on n'est pas capable de lire une règle simple et de s'y conformer, on n'est pas digne d'écrire sur les forums et autres blogs. C'est aussi élémentaire que de ne pas de balader à poil dans un lieu public non naturiste.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5909
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 29 Mar 2013, 13:38

Toute la difficulté réside dans le calage du curseur.
Il nous est arrivé de prosperiser des gens qui se comportaient comme des trolls sans qu'ils le soient.
Seulement leur comportement, l'indigence de leurs contributions, la construction grammaticale et orthographique de leurs messages, le parasitage incessant de fils par des commentaires inutiles dignes du café du commerce, n'ont laissé d'autre issue que la fermeture de leur compte.
La modération est un exercice difficile et nous pouvons mesurer la chance du "Monde en guerre" d'avoir des modos de qualité.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3324
Inscription: 14 Mar 2006, 19:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Michel 44  Nouveau message 29 Mar 2013, 13:45

Internet est un bienfait pour les lâches et refoulés de tous genres.
Michel


 

Voir le Blog de Michel 44 : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de steelpanther  Nouveau message 29 Mar 2013, 14:02

Merci pour ce post très intéressant,

je ne connaissais pas ce nom de "Troll" (dans ce contexte s'entend) mais j'ai dû en lire dans les commentaires des sites d'infos que je fréquente;
C'est vrai que certains propos sont tellement outranciers qu'ils en perdent toute crédibilité.
Je ne suis pas étonné qu'une fois contacté, dépourvu de son anonymat, le "Troll" en question se soit transformé en agneau.
Ce n'est pas pour rien que chaque "liberté" (et celle de comuniquer à son aise sur le web en est une) doit s'accompagner de devoir(s), merci aux modérateurs pour leur boulot de plus en plus titanesque apparement....
nico


 

Voir le Blog de steelpanther : cliquez ici


Re: LES TROLLS Et LES DISCUSSIONS SUR LE WEB

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 29 Mar 2013, 18:51

"Troll", terme spécifiquement né de l'internet, désigne une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée.
L'expression peut aussi s'appliquer à un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques ou est provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et qu'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans son ensemble.
Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricaturé de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ». En français, le terme « trollage» existe aussi pour désigner les actions des personnes considérées comme des trolls.

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12600
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 08:20
par: Jumbo 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 08:13
par: Jumbo 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 07:19
par: Gaston 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 01:24
par: Manu 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 00:54
par: P. Vian 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la situation désespérée de l’Allemagne 
Aujourd’hui, 00:19
par: Manu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 00:08
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: frontovik 14, Marc_91, pierma, th.reynaud et 26 invités


Scroll