Page 2 sur 2

Re: Décès du dernier protagoniste d'un attentat manqué contre Hitler

Nouveau messagePosté: 15 Mar 2013, 18:21
de fbonnus
François Delpla a écrit:
fbonnus a écrit:ce n'est plus un chef d'Etat, c'est un messie ma parole ...


tu ne crois peut-être pas si bien dire ! Le nazisme est avant tout une prédication prophétique et il y a eu besoin, pour le vaincre, d'une personnalité qui prenne les choses au même niveau : même si tout cela n'est qu'erreur et ténèbres, la vérité ne triomphera pas d'elle-même, il y faut beaucoup de vigilance, d'habileté et de réflexes.

A coup sûr Churchill se serait heurté au besoin général d'en finir avec la guerre plutôt qu'avec le nazisme, que beaucoup de monde aurait facilement présumé mort avec son créateur et le mouvement SS. Il aurait fait valoir que l'Allemagne entière méritait une bonne leçon et qu'elle s'était débarrassée bien tard de son dictateur fou : elle devait dès lors assumer toutes les conséquences de sa déroute militaire, et notamment un sérieux rééquilibrage vers l'est, au profit des Slaves. Il était également difficile de lui laisser les Sudètes et l'Autriche. En bref, il convenait d'appliquer ce qui avait déjà été largement dessiné à Téhéran; en revanche, il y avait peut-être moyen d'obliger Staline à un compromis en Pologne.


Effectivement cher François, et c'est pour cela que je t'interpellais, on n'étudie pas assez à mon avis ce "côté" de Churchill ...

Amitiés