Connexion  •  M’enregistrer

Mémoire ???

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Mar 2011, 23:48

En effet, vu d'Alsace-Moselle 70 et les deux guerres mondiales c'est presque du présent ! Mais quand j'entends Patrice Gelinet commencer son 2000 ans d'Histoire sur la guerre de 70 en parlant d'une "guerre oubliée", là je me pose des questions sur la relativité de la mémoire...

Les trois pages qui précèdent m'ont surpris : la notion de mémoire, bien qu'affirmée à longueur de pages de forum, d'articles de journaux, de reportages télévisés, de discours, de commémorations, etc..., à tel point qu'elle remplace l'histoire dans le vocabulaire courant comme les mémoriaux, historials, centres et autres cités remplacent les musées, est loin d'être perçue de façon monolithique. Chacun a son avis sur la question, et si on se place sur un stricte terrain neutre, sans prendre parti pour ou contre, on s'aperçoit que la notion est réfléchie, interrogée, triturée, travaillée.

Maintenant, comme Clayroger l'a fait remarquer, on lui adjoint presque systématiquement la notion de "devoir". Le but est de ne pas oublier ce qui a été, là dessus tout le monde est d'accord.
Mais dans quel but ? A force d'en rajouter sur une, voire deux périodes considérées comme majeures parce que les plus proches de nous, ne risque-t-on pas d'obtenir une idée fausse d'unicité des crimes perpétrés aux époques considérées ? Sans vouloir entrer dans un débat actuel, il est intéressant de suivre l'actualité ces jours-ci, concernant la lutte contre un régime barbare et sanguinaire, lutte qui à peine engagée est remise en cause au profit d'une hypothétique négociation avec le dictateur que l'on cherche à stopper. La mémoire de Munich semble bien loin...

La question est donc : le devoir de mémoire est-il facteur d'éclairage de notre présent ou risque-t-il d'enfermer les crimes passés dans une unicité mythique ?
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de e-Storial  Nouveau message 23 Mar 2011, 08:54

Bonjour

Les mots sont différents mais on se rejoint sur pas mal de point.
Il faut que je ressorte mon ITW de Jean Laurain mais il me semble que le mot "devoir" était pris dans son esprit sous ses deux sens… (à vérifier par ailleurs). Maintenant la médiatisation est passé dessus, beaucoup s'en sont emparé et fort de nouveaux outils cherchent à imposer par tous moyens ce qu'ils n'ont pu réaliser par la persuasion. Les historiens entre eux, c'est déjà pas triste… alors quand s'en mêlent en plus les politiques, et les associassions de tous bords.

Quant à débattre sur l'actualité, je m'en garderais bien sauf que dans mon expérience professionnelle, j'ai passé quelques années en pays musulman, dont quatre en terre arabe sous régime tribal, ce qui, et bien que ça ne m'offre aucune priorité de jugement, me permet de dire et de rejoindre ceux qui disent que notre diplomatie est bien malade, voire absente… ceci sous-tendant aussi qu'elle est peut-être le reflet de notre rayonnement et que comme partout, les centres d'affaires ont remplacé les centres culturels…

Cordialemenet
A un de ses jours
JFG


 

Voir le Blog de e-Storial : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de clayroger  Nouveau message 23 Mar 2011, 11:23

Signal a écrit:

La question est donc : le devoir de mémoire est-il facteur d'éclairage de notre présent ou risque-t-il d'enfermer les crimes passés dans une unicité mythique ?


Mais bien entendu les deux !
L'histoire éclaire le présent dans une certaine mesure, partiellement, d'où le risque à la fois de banalisation et de mythification du mal.

Dans le cadre du devoir de mémoire, un point n'a pas encore été abordé : c'est l'instrumentalisation de l'histoire.
En France, principalement depuis le XIXe siècle, l'histoire est un outil au profit du politique.
Initié pendant la Révolution française, ce mouvement démarre vraiment à partir du Second empire, considérablement renforcé par la république dès 1875, il est le support de la construction d'une conscience nationale par l'institution d'une histoire romantique et la fabrique du héros historique. Ses effets persistent encore jusqu'à nos jours (nos ancêtres les Gaulois, Vercingétorix).
Cette instrumentalisation est présente dans tous les pays d’Europe à divers degrés (Allemagne, Italie).

Le devoir de mémoire, apparu dans les années 1990, agit dans la continuité. L'histoire n'est pas au premier plan des préoccupations. C'est un instrument justificateur de l'action politique.
Il ne s'agit donc pas d'un travail d'historien dans lequel on recherche une vérité historique, mais d'opérations publiques pour lesquelles l'histoire n'est qu'un support.

Et effectivement comme le devoir de mémoire n'est pas de l'histoire, c'est un facteur déformant et mythifiant de notre passé tout en éclairant partiellement le présent.


 

Voir le Blog de clayroger : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 23 Mar 2011, 11:40

clayroger a écrit:

Dans le cadre du devoir de mémoire, un point n'a pas encore été abordé : c'est l'instrumentalisation de l'histoire.
En France, principalement depuis le XIXe siècle, l'histoire est un outil au profit du politique.
Initié pendant la Révolution française, ce mouvement démarre vraiment à partir du Second empire, considérablement renforcé par la république dès 1875, il est le support de la construction d'une conscience nationale par l'institution d'une histoire romantique et la fabrique du héros historique. Ses effets persistent encore jusqu'à nos jours (nos ancêtres les Gaulois, Vercingétorix).
Cette instrumentalisation est présente dans tous les pays d’Europe à divers degrés (Allemagne, Italie).


Indispensable, au yeux des "Jacobins", pour que les peuples anciens (Celtes, Occitants, Basques,....) qui constituent la France d'aujourd'hui et, en leur temps, asservis par la force où la ruse, soient associés dans une pseudo histoire commune.


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 23 Mar 2011, 12:36

Attention, on arrive en terrain m... (citation de Prosper).
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7294
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de Signal  Nouveau message 23 Mar 2011, 13:43

Comme je l'ai dit, l'idée n'est pas de lancer un débat sur les événements actuels, mais de se poser la question de la finalité de l'utilisation de la mémoire.

Clayroger a bien illustré les implications politiques de l'utilisation de la mémoire, réelle ou mythique, des peuples, en France comme ailleurs. A ce propos, je vous renvoie à l'excellent numéro des Collections de l'Histoire n°44, paru en 2009 : http://lecercle.histoire.presse.fr/index/2_numero.php?revue2=44&cat=coll. Un numéro à lire obligatoirement par tous les étudiants en Histoire, et accessoirement par tout le monde, pour bien comprendre les implications de l'histoire dans l'actualité, et ça ne date pas d'hier, loin de là !

Indépendamment de cet aspect, et en se plaçant sur un plan purement moral, sur lequel je vous propose de rester pour ne pas faire glisser ce passionnant débat dans la politique contemporaine, la mémoire, fût-elle un devoir, est-elle suffisante pour éclairer le futur, ou faut-il la travailler, en appliquant non un devoir de mémoire, mais un travail de mémoire, qui implique une compréhension profonde de l'enchaînement qui mène au crime, comme le proposait très justement Gretsch ?
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 23 Mar 2011, 14:13

Juste une digression sous forme de question, sur la base du sujet qui nous interesse- la SGM- et pour illustrer ce sujet: pensez-vous que l'Histoire- assez globalement, du XXe siècle- a été "manipulée" par les pouvoirs pour servir des desseins politiques ( ex: réconciliation nationale, guerre froide, guerres coloniales....) et que cette "manipulaion" est à l'origine des interrogations (légitimes) des peuples sur leur passé récent et de cette impérative nécessité de comprendre ce passé récent par un travail de mémoire??


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de Signal  Nouveau message 23 Mar 2011, 14:41

La question est double :
1) Y a-t-il eu manipulation, ou plutôt instrumentalisation, ce n'est pas la même chose, de l'histoire par les Etats au XXe siècle ?
2) La recherche actuelle de repères historique est-elle liée à cette instrumentalisation ou participe-t-elle d'un mouvement plus large ?

Instrumentalisation, il y a eu et il y a toujours, bien entendu. C'est le propre du politique, au sens étymologique, donc comme élément structurant de la Cité, d'utiliser l'histoire pour son fonctionnement. Les dictatures, et à fortiori les dictatures totalitaires, ont instrumentalisé l'histoire à leur profit : l'Italie fasciste s'appuie sur le passé romain pour justifier son expansionnisme colonial, l'Allemagne nazie forge un passé mythique pour justifier son expansionnisme pangermanisme et sa politique raciste. A l'inverse, le système soviétique décrète la fin de l'histoire en effaçant tout ce qui peut rappeler le passé, pour créer un nouveau présent, débarrassé d'un passé considéré comme définitivement révolu.

Curieusement, la chute de l'Union Soviétique, qui voit la victoire du système capitaliste sur le communisme, va voir là encore se développer la théorie de la "fin de l'histoire", cette fois par la fin de l'opposition entre deux systèmes politico-économique opposés. L'histoire a rattrapé les tenants de ce mythe le 11 septembre 2001...

La recherche actuelle de repères est bien plus difficile à comprendre et à expliquer sans entrer dans les considérations politiques actuelles. Mais on peut considérer que l'accélération du temps et le raccourcissement de l'espace par le biais des nouvelles technologies tel qu'internet provoquent une double peur, celle de la perte d'identité, qu'elle soit familiale, régionale, nationale, voir raciale, et celle de la perte de repères par rapport au temps qui passe. D'où un repli sur un passé là encore mythique, considéré comme meilleur que notre présent. En Allemagne de l'Est, par exemple, la mode de l'"ostalgie" a été il y a quelques temps un symptôme fort de cet état d'esprit. En France, la génération des trentenaires, la mienne au demeurant, est nostalgique des années 80, celle de notre enfance, dans laquelle tout semble avoir été plus facile.
Mais alors pourquoi ce besoin de se souvenir du temps de la guerre ? Quand on regarde l'ensemble de l'utilisation médiatique de cette mémoire, on remarque qu'il ne s'agit pas de la période dans son ensemble : en France, si on met de côté la Shoah, on constate une forte prépondérance de la Résistance et de la Libération. Vichy est présent en tant que repoussoir, la défaite de 40 n'existe presque pas. Peut-être peut-on y voir un besoin de se sentir exister dans un monde dans lequel l'Europe ne tient plus la place prépondérante qu'elle tenait jusqu'en 1939 ?

Quoiqu'il en soit, je ne pense pas que le besoin de mémoire soit lié à une instrumentalisation, mais au contraire que son instrumentalisation par le politique provient d'un besoin latent de populations occidentales apeurées par une perte de repères dûe au rétrécissement très rapide de l'espace mondial. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet, mais cela nous mènerait sur le terrain politique actuel. Le débat est ainsi quelque peu restreint, mais il restera serein.

Nous disions donc : la mémoire suffit-elle à la compréhension des mécanismes menant aux événements ou doit-elle être complétée par un travail pour être efficace ?
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 23 Mar 2011, 14:59

Les populations sont de plus en plus instruites et veulent savoir ce que "l"intrumentalisation" a occulté ou lénifié. Et si ce que l'on appelle le "devoir de mémoire" n'était pas une nouvelle tentative pour "récupérer" ce désir de savoir par les politiques??

Une parenthèse:

viewtopic.php?f=49&t=27655


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Mémoire ???

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 23 Mar 2011, 19:28

"....Le deuxième conflit mondial a ceci de particulier ....exit 14-18, les guerres coloniales (...vues, bien sûr, du coté des agressés), la guerre du Vietnam vue du côté vietnamien....etc


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
il y a 8 minutes
par: alain adam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 18 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 25 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 58 minutes
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Aujourd’hui, 19:12
par: Loïc Charpentier 
    dans:  1935 le traité germano britannique 
Aujourd’hui, 18:38
par: alain adam 
    dans:  Prisonniers de guerre allemands: France 1944-1949 (Les) 
Aujourd’hui, 18:25
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Aujourd’hui, 17:47
par: pierma 
    dans:  Hitler en 1940 
Aujourd’hui, 17:00
par: Loïc Charpentier 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 14:10
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: jb. Etcharren, medicairborne, th.reynaud et 24 invités


Scroll