Connexion  •  M’enregistrer

Voie de la liberté

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 28 Déc 2010, 05:03

Bonjour,

Bien! petit problème d'intervalle résolu, du moins en apparences.
Je vous suggère maintenant de préparer un petit verre d'eau avec un petit cacheton blanc et de vous pencher sur ce nouveau problème:

IMG_1725.jpg
IMG_1725.jpg (327 Kio) Vu 1079 fois


Cité d'Aleth, Saint Servan 35: Albert, Yvonnick, vous la connaissez sûrement!! :zen:

Les Voies de la liberté sont impénétrables?

Bloavez mad

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 28 Déc 2010, 07:34

Un lien sur les voies de la liberté
L'une des dernières bornes inaugurées est dans le Finistère commune de Plabennec elle a été consacrée dans le début des années 2000


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 28 Déc 2010, 08:46

Bonjour,
Le lien wiki, ne fait état que d'une voie de la liberté, je n'ai rien trouvé sur" les" Voies de la Liberté??
Je suis pourtant certain d'avoir vu des bornes, mais sans y faire vraiment attention, ailleurs que sur le trajet Saint-Mère-Eglise/Bastogne. Celle de la Cité d'Aleth pourrait-elle être le km 0 d'une voie vers la Brest??
A+,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 28 Déc 2010, 11:43

Bonjour

Voici le texte de la carte Michelin 105, réédition 1947 Voie de la Liberté

LA VOIE DE LA LIBERTÉ
(Pour plus de détails sur les localités en caractère gras, voir l'autre partie de la couverture.)
Pendant la guerre de 1914-1918, Verdun, assailli par les armées du Kronprinz, ne pouvait plus être ravitaillé que par une seule voie, la route de Bar-le-Duc, sur laquelle cheminaient, nuit et jour, en file ininterrompue, les camions chargés d'hommes, de munitions et de vivres. Cette route joua un si grand rôle qu'on lui donna le nom de «Voie Sacrée» et que des bornes la jalonnèrent, symbolisant la victoire obtenue grâce à elle.
La «Voie de la liberté» est aussi un chemin de victoire, les bornes qui la jalonnent, dues à l'artiste François Cogné, symbolisent, par un flambeau émergeant des eaux, la Liberté que nous ont rendu en 1944 les hommes venus d'outre-Atlantique. C'est un hommage de reconnaissance vis-à-vis des États-Unis et des glorieuses armées américaines.
LES GRANDES ÉTAPES DE LA VICTOIRE. - Du 6 juin 1944 au 2 janvier 1945.
De Ste-Mère-Église et Utah Beach à Cherbourg et à Avranches, la "Voie de la Liberté» rend hommage aux troupes de choc, parachutées ou débarquées, qui, en huit semaines de durs combats, permirent l'établissement, le développement et l'aménagement de la tête de pont du Cotentin, la prise et la remise en état du port de Cherbourg, la rupture du front allemand et l'ouverture du corridor par lequel vont déferler les blindés de Patton.
D'Avranches à Metz, elle honore la 3e Armée, commandée par le général Patton; la route choisie est celle que suivit, en cinquante-quatre jours d'une marche fulgurante, l'un des corps les plus fougueux de cette armée, le 20e Corps, commandé par le général Walker.
De Metz à Bastogne, elle commémore la contre-offensive américaine qui, à travers le Luxembourg et les Ardennes belges, brisa en décembre 1944 la ruée de von Rundstedt vers la Meuse et ruina les derniers espoirs ennemis de changer le sort de la guerre.
DE STE•MÈRE•ÉGLISE ET UTAH BEACH A CHERBOURG ET A AVRANCHES. - Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, la 82e Division aéroportée américaine atterrit près de Ste-Mère-Église qu'elle libère aussitôt et la 101e près de Carentan qui résistera jusqu'au 12. Le 6 au petit jour, la 4e Division américaine débarque à Utah Beach et réussit à établir la liaison avec les troupes aéroportées.
Attaquant vers l'Ouest, les Américains coupent le Cotentin, le 18 juin, à Barneville et isolent quatre divisions allemandes. Cherbourg, atteint le 22, n'est complètement libéré que le 27, après de furieux combats de rues.
Maîtres de Cherbourg, les Américains reprennent l'offensive vers le Sud, mais les inondations tendues par l'ennemi dans la région de Carentan rendent les opérations difficiles. La bataille pour SI-Lô dure du 17 au 19 juillet.
Pendant ce temps, la tête de pont a été organisée, le port de Cherbourg aménagé, les approvisionnements assurés, la 3e Armée américaine concentrée. L'attaque de rupture est possible. Le 25 juillet, après pilonnage aérien, les Américains attaquent à l'Ouest de St-Lô et crèvent le front allemand. Coutances tombe le 28, Avranches le 31.
D'AVRANCHES A METZ.- Le 1"' août, la 3e Armée, forte des 8e, 12e, 15e et 20e Corps, entre en ligne. Par l'étroit goulot ouvert entre la mer et la région de Mortain-Vire où l'ennemi s'accroche, le général Patton lance ses blindés vers la Bretagne et vers la Loire.
A l'aile droite, le 8e Corps file vers St Malo, qui, transformé en place forte, résistera jusqu'au 16 août. Au centre, Rennes est libéré, dès le 4 août, par la 4e Division blindée. A gauche, le 15e Corps, comprenant la Division Leclerc, libère Fougères, Mayenne, Laval, atteint Le Mans le 8 puis oblique au Nord vers Alençon et Argentan pour contribuer à enfermer le gros de la 7e Armée allemande dans la poche Mortain-Falaise. Le 20e Corps se concentre dans la région de Vitré puis pousse vers la Loire, libère Angers le 10 août et file vers l'Est en se servant du fleuve pour protéger son flanc droit.
Laissant la garde du front Sud au 12e Corps, Patton lance le 20e Corps vers Chartres avec mission de couper le plus rapidement possible les voies de communication de l'ennemi entre la Seine et la Loire. Chartres, atteint le 16 août, est complètement libéré le 18. Le 23, Fontainebleau est dépassé, la Seine atteinte. Pour se replier sur la rive droite du fleuve dont tous les ponts ont été coupés, les Allemands doivent utiliser les péniches construites par eux pour franchir la Manche et attaquer l'Angleterre.
Le 24 août, la Seine est franchie. Le 25, tandis que la Division Leclerc, rattachée maintenant à la 1ère Armée, libère Paris, le 20e Corps prend Melun et Montereau et fonce vers le Nord-est. Provins est libéré le 27, Épernay le 28, Reims complètement nettoyé le 30, Verdun pris le 31, les défenses extérieures de Metz atteintes le 4 septembre.
Au cours de cette avance foudroyante - en six jours, le 20e Corps est allé de la Seine à la Meuse -, de grandes difficultés de ravitaillement furent rencontrées par la 3e Armée. Sur les routes venant des bases normandes, de plus en plus éloignées, les camions roulaient jour et nuit transportant essence, munitions, vivres. Quand les colonnes atteignirent la Seine, le transport par camions devint tout à fait insuffisant et le général Eisenhower, pour permettre à la 3e Armée de conserver sa vitesse de progression, lui envoya chaque jour par avions 1.000 tonnes, puis 2.000 tonnes de ravitaillement. Malgré cela, les colonnes usaient plus vite qu'elles ne recevaient et leur marche s'en trouva de plus en plus gênée. En arrivant devant Metz, elles étaient quelque peu essoufflées.
DE METZ A BASTOGNE. - Ralentie, l'avance continue pourtant: Thionville est atteint le 12 septembre, Nancy le 15.
Pendant ce temps, la 1ère Armée américaine libère le 10 Luxembourg et Bastogne, le même jour les premiers obus alliés tombent sur le sol allemand.
Le 7 novembre, après deux mois de préparation, l'ordre est donné d'enlever la place forte de Metz, truffée de forts, infestée de mines et de pièges à chars, défendue par une garnison décidée à se battre jusqu'à la mort. Le mauvais temps gêne les opérations. Le franchissement de la Moselle en crue est laborieux. Après des combats sévères, les Américains pénètrent le 19 dans la ville où l'on se battra jusqu'au 22 et dont le dernier fort ne se rendra que le 13 décembre. Poussant au delà de Metz, la 3e Armée atteint la frontière allemande, la franchit et vient border la rive gauche de la Sarre.
Le 16 décembre, le général allemand von Rundstedt jette toutes ses forces disponibles dans une offensive désespérée, entre Monschau et Echternach, sur un front de 120 km tenu seulement par quatre divisions de la 1ère Armée. Il cherche, par un raid-éclair en direction de la Meuse, à reprendre Liège, centre vital pour les armées alliées menaçant la Ruhr. Il espère ensuite atteindre Anvers, le grand port de ravitaillement allié.
Sous la violence du choc, le front cède et les blindés de l'ennemi s'engouffrent dans la brèche. Pour parer au danger, Eisenhower donne l'ordre d'interrompre les attaques sur tout le front, de rassembler toutes les réserves, de consolider les charnières, puis de contre-attaquer avec l'armée Patton pivotant d'un quart de tour vers le Nord.
Grâce à l'héroïsme des défenseurs de Bastogne, la chaumière Sud tient bon. L'armée Patton, tout en assurant la défense du front de la Sarre, vient prendre position dans la région Arlon-Luxembourg. La contre-attaque est déclenchée le 22. Le 26, une division blindée de la 3e Armée rétablit la liaison avec la garnison de Bastogne, encerclée depuis le 21. Les jours suivants, le couloir de communication s'élargit peu à peu et, le 2 janvier, la ville est complètement dégagée. Le 16, la jonction des 1ère et 3e Armées aux portes d'Houffalize consacre la fermeture de la poche des Ardennes et l'échec complet de la dernière contre-offensive de grande envergure tentée par l'ennemi pour empêcher l'invasion de son territoire.

EN SUIVANT LA VOIE DE LA LIBERTÉ

STE-MÈRE-ÉGLlSE -@-Point de départ de la Voie de la Liberté, Ste-Mère-Église a été libérée, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, par les parachutistes de la 82e Division aéroportée. Contre-attaqués et à court de munitions, les Américains durent se battre au poignard pour maintenir leurs positions jusqu'à l'arrivée des premiers chars débarqués à Utah Beach. Dans le cimetière militaire n°2 repose le fils du président Théodore Roosevelt.
UTAH BEACH-@-Ce nom désignait dans le code secret, la plage où débarqua, à l'aube du 6 juin, la 4e Division américaine. Pour commémorer cette opération, un monument a été élevé à Utah Beach, point de départ, comme Ste-Mère-Église, de la Voie de la Liberté.

CHERBOURG -@)- Libéré complètement le 27 juin, Cherbourg fut le premier port en eau profonde dont disposèrent les Alliés sur le front de l'Ouest. Remis en état après un mois de travaux, il reçut tout le matériel lourd et ferré qui permit le ravitaillement des troupes dans leur marche victorieuse vers Avranches et Metz. Durant toute cette période, le trafic du port de Cherbourg fut deux fois plus important que ne l'était celui du port de New-York en 1939.

CARENTAN -@- La 101e Division aéroportée, parachutée au Nord de la ville dans la nuit du 5 au 6 juin, se heurta à la résistance farouche de l'ennemi. Après de durs combats, les Américains libérèrent Carentan le 12 juin, assurant la liaison entre Utah et Omaha Beach.

ST-LO -@)-Important carrefour routier. St-Lô a été âprement défendu par l'ennemi. C'est seulement le 19 juillet, après des combats de rues meurtriers, que les Américains réussirent il libérer complètement la ville, à peu près anéantie.

COUTANCES - @ - De violents bombardements, destinés à retarder la concentration des divisions blindées de l'ennemi, ont détruit presque entièrement le centre de la ville. La cathédrale, un des plus beaux édifices gothiques de Normandie, a heureusement peu souffert.

AVRANCHES - @ - La prise de la ville, le 31 juillet, ouvre aux blindés de Patton les routes de la Bretagne et de la Loire. A partir du 7 août, les Allemands lancent de furieuses attaques sur le couloir d'Avranches: mais, contre-attaqués, débordés par le Sud et menacés d'enveloppement, ils doivent renoncer à reprendre la ville, en partie détruite par des bombardements aériens. Du jardin des Plantes, la vue est admirable sur la baie du Mont-St-Michel.

MONT ST-MICHEL (LE)-@-Cet îlot granitique, qui porte sur ses flancs une petite ville entourée de remparts, est dominé par une abbaye fondée en 966 et connue comme la «Merveille de l'Occident ». A marée haute, le Mont est un spectacle inoubliable. En visitant l'abbaye, on remarquera surtout: l'église, romane avec un chœur gothique, l'Escalier de Dentelle, la crypte des Gros-Piliers et la «Merveille» avec son cloître et son réfectoire.
ST•MALO -@- C'était une des cités les plus pittoresques de la côte française. Bâtie sur un rocher à "embouchure de la Rance, elle dressait derrière une ceinture de remparts les hautes maisons de ses anciens corsaires et de ses armateurs. La guerre l'a dévastée. Les Allemands s'y cramponnèrent pendant dix jours, puis l'incendièrent avant de se rendre.

RENNES -@- Le Palais de Justice date du début du 17e s. ; ses salles sont magnifiquement décorées de boiseries sculptées et de peintures du 17e s. Le jardin du Thabor comprend de beaux parterres, un jardin botanique et un jardin paysager aménagé sur un coteau.

ANGERS - @ - Le musée des Tapisseries, dont les collections sont uniques au monde, abrite la fameuse Tenture de l'Apocalypse, exécutée au 14fe s. L'église St-Maurice, aux magnifiques vitraux, présente des voûtes gothiques curieusement bombées, appelées «voûtes angevines». Le château, aux dix-sept grosses tours, date de saint Louis {13e s.),

MANS (LE) - @ - La ville a été libérée le 8 août sans coup férir, grâce à l'intervention héroïque de patriotes qui empêchèrent l'ennemi de faire sauter le dernier pont sur la Sarthe. La magnifique cathédrale St-Julien (11e au 15e s.} possède des vitraux très remarquables des 12e, 13e, 15e s. Les rues du vieux Mans conservent de nombreuses maisons anciennes.

CHARTRES -@-Les F.F.I., puis les Américains se battirent du 16 au 18 août pour chasser de Chartres les Allemands. La cathédrale - un des plus purs chefs-d'œuvre de l'art gothique - a été bâtie en moins de cinquante ans {de 1195 à 1240}. Les portails de la façade Ouest sont ornés de statues aux formes très allongées qui sont de magnifiques exemples de la statuaire gothique il ses débuts {12e s.}. De splendides vitraux du 13e s. éclairent la cathédrale.

ST-SYMPHORIEN -@- Dans ce village - à mi-chemin d'Avranches et de Metz - eut lieu, le 25 août 1946, l'inauguration de la première borne provisoire de la Voie de la Liberté.

VERSAILLES -@ - Trois magnifiques avenues viennent aboutir au château, chef-d'œuvre de l'art classique. L'intérieur du palais, aménagé en musée, présente une splendide décoration; c'est dans la fameuse Galerie des Glaces que le Traité de Versailles fut signé le 28 juin 1919. Les jardins offrent les merveilleuses perspectives de leurs parterres et de leurs miroirs d'eau, les ombrages de leurs bosquets ornés de bassins et de statues. Les Trianons, moins majestueux, étaient le refuge des rois et de la cour quand leur pesait le faste du château.

PARIS - Pour visiter agréablement la capitale, utiliser le guide Michelin de «Paris». FONTAINEBLEAU - ® - Le palais de Fontainebleau est, après Versailles, le plus beau château royal de France. La forêt, avec ses futaies séculaires, ses chaos de rochers, ses gorges, ses panoramas est extrêmement pittoresque.

PROVINS-@-La ville, très ancienne, a conservé des remparts des 12- et 13- s., un formidable donjon du 12e s. appelé la «Tour de César», de vieilles demeures pittoresques.
REIMS - ® - La capitale du vin de Champagne était le G.Q.G. du général Eisenhower, quand y fut signée, le 7 mai 1945, la capitulation de l'Allemagne. La cathédrale, chef-d'œuvre gothique, date du 13e s. ; de nombreux rois de France y ont été couronnés. Sa statuaire, d'une richesse extraordinaire, a été mutilée par les obus allemands en 1914-191S.

VERDUN - ® - Autour de la ville, des ruines, des monuments rappellent les combats héroïques de 1916: Forts de Vaux, de Souville, de Douaumont, Tranchée des Baïonnettes, où plusieurs dizaines de fantassins furent ensevelis vivants, baïonnette au canon; Ossuaire de Douaumont, où ont été rassemblés les ossements de centaines de milliers de soldats.

NANCY - @ - L'ancienne capitale des ducs de Lorraine a toute l'élégance aristocratique du 18e s. Sa place Stanislas, avec ses grilles de fer forgé rehaussé d'or, ses gracieux pavillons, ses balcons, ses fontaines, en est la plus belle parure. Dans l'ancien palais ducal, le musée lorrain est un des plus riches musées régionaux de France.

METZ - ® - C'était une des forteresses les plus puissantes du monde. En souvenir de La Fayette qui tint garnison à Metz et partit en 1777 pour aider l'Amérique il conquérir son indépendance, l'artillerie américaine épargna la ville, libérée seulement le 19 novembre après deux mois et demi de combats. La cathédrale est un très bel édifice gothique (13e au 16e s.), éclairé par de magnifiques vitraux du 16e s. La Porte des Allemands date du 13e s.

LUXEMBOURG - ® - La ville fut protégée en décembre contre la ruée de von Rundstedt par la 3e Armée américaine. Son chef, le glorieux général Patton, mort à Heidelberg le 21 décembre 1945, repose, selon sa volonté, dans le cimetière de Hamm à 4 km de la ville, au milieu de ses hommes tombés, comme lui, pour la libération de l'Europe.

BASTOGNE - ® - Libérée le 10 septembre par la 1ère Armée américaine, cette petite ville ardennaise, où aboutit la Voie de la Liberté, devint en décembre, lorsque von Rundstedt lança son offensive désespérée en direction de la Meuse, l'un des principaux piliers de la défense alliée. Malgré les bombardements intensifs et les attaques acharnées d'un ennemi très supérieur en nombre, des unités américaines encerclées dans Bastogne y résistèrent héroïquement jusqu'à ce que l'armée Patton eût dégagé. la ville par le Sud {2 janvier 1945}.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1282
Inscription: 16 Déc 2006, 15:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 28 Déc 2010, 13:29

Bonjour,
Ce qui ne résoud pas la question d'un 0km à Aleth et d'une borne à Lamballe.
A la prochaine rencontre d'une borne hors du trajet décrit par MLQ, je la photographie.
A+,
Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 28 Déc 2010, 17:45

Bonsoir,
Pierre le dénicheur de Bornes des voies de la Liberté. ;)
Pour les Malouins, le Km zéro du début de leur liberté retrouvée démarre sans doute dans la cour du Fort d'Aleth, c'est un symbole. Si j'ai bonne mémoire, quand je les regardais (en Ille et Vilaine) toutes neuves posées, elles apparaissaient comme des bornes de kilométrage normales avec, entre chacune d'elles, les petite bornes hectométriques règlementaires et une indication de distance mais pas d'indication ordinale comme d'ailleurs celle d'Aleth qui indique bien une distance : 0 Km, rien d'autre, 0 Km de on le sait mais vers ?...vers St servan ou Paramé ou Rennes ou Acigné. lol
Cordialement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2904
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 28 Déc 2010, 18:18

Bonsoir,
Mais cette borne fait-elle partie de 1140 et quelques où est-elle hors du parcours de "LA" Voie ?
Est-ce qu'il y a une voie officielle et des voies dévoyées?
Que des questions!!

+1: et la libération du toit du Monde, 38491 cm, Tuchen Kador en breton, est-ce qu'il y a aussi une borne spéciale?? :arrow:
Je connais le chemin.

Pierre


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de brehon  Nouveau message 28 Déc 2010, 18:48

Bonsoir,
La voie de la Liberté arrive sur Saint-Malo par la D4 (depuis Dol) et en repart par la N137 (en direction de Rennes). Or la jonction entre ces deux routes ne se fait pas à Saint-Malo mais à Saint-Jouan-des-Guérets. Il serait intéressant de savoir comment cela a été géré. Quel est le n° de la dernière borne sur la D4 et ou se trouve la suivante.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6874
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 28 Déc 2010, 18:48

Pierre.S a écrit:Bonsoir,
Mais cette borne fait-elle partie de 1140 et quelques où est-elle hors du parcours de "LA" Voie ?
Est-ce qu'il y a une voie officielle et des voies dévoyées?
Que des questions!!
Pierre

Salut Pierre
Dans tes recherches tu nages aussi rapidement que le Saint ( pas Pierre mais le poisson)... ah, je suis bon!!! :grand-sourire:
Je suis certain que si on répertoriait toutes les bornes de la libération posées sur le chemin qui n'est pourtant pas buissonnier de l'armée Patton on en trouverait beaucoup plus que la quantité initiale. N'importe qui pouvait en acheter pour la mettre dans son jardin. C'est pareil pour les reliques des saints...regarde! St Pierre, il en existe de quoi en reconstituer plusieurs.
Amicalement
Albert
blog/Aldebert/

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

« Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ! ». Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2904
Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France

Voir le Blog de Aldebert : cliquez ici


Re: Voie de la liberté

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 28 Déc 2010, 20:55

La prochaine fois que je passerai à Lamballe, je la prendrai en photo !
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7302
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  le cuirassé Courbet 
il y a 3 minutes
par: P. Vian 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 22 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Paras Allemands en Lorraine en mai 44 ? 
il y a 25 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 09:40
par: iffig 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 09:39
par: iffig 
    dans:  Histoire économique de Vichy 
Aujourd’hui, 09:07
par: JARDIN DAVID 
    dans:  "Hitler" par P. Longerich 
Aujourd’hui, 09:05
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Parachutistes allemands dans le Vercors 
Aujourd’hui, 01:10
par: Soxton 
    dans:  Le sous-marin Le Héros 
Aujourd’hui, 00:45
par: Tri martolod 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:30
par: kfranc01 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Scroll