Connexion  •  M’enregistrer

Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 23:29

Ce site suit parfaitement ce que je disais, en tous cas dans son plan (j'ai juste jeté un oeil, je n'ai pas regardé en détail) : d'un côté l'Histoire (les faits et ce qu'ils impliquent), d'un autre les commémorations, monuments et autres (la mémoire).

Le problème est qu'actuellement l'expression "devoir de mémoire" tend à devenir une expression passe-partout, que l'on colle partout où il y a de l'Histoire (essentiellement sur les deux conflits mondiaux mais pas seulement). Le problème est qu'on ne réfléchit même plus au sens de l'expression, et que son utilisation tient du réflexe conditionné. Résultat : lorsqu'on parle de ces périodes, on ne les aborde plus sous l'angle historique, mais sous le seul angle émotionnel. Résultat : la Première Guerre mondiale se résume actuellement aux fraternisations entre soldats (c'est une nouveauté depuis le film Joyeux Noël) et Verdun, et pour la Seconde c'est bien entendu Auschwitz. Cette symbolisation de l'Histoire mène à une perte de la connaissance globale des événements par le grand public d'une part, et à des "conflits de mémoires" d'autre part. Certains groupes visent à avoir la même reconnaissance mémorielle que les Juifs, qui sont actuellement vus comme les seuls auxquels on s'intéresse quand on parle de déportation. D'où l'apparition ces dernières années des "lois mémorielles", qui visent à punir la négation de tel ou tel fait historique. Résultat : la pratique historique devient tellement encadrée qu'il devient peu à peu impossible d'aborder sereinement certains sujets, sous peine d'avoir un ou plusieurs procès sur le dos.

D'où le malaise grandissant chez bon nombre d'historiens, qui refusent l'expression "devoir de mémoire", qui est vue comme un clou à enfoncer de force dans la tête des élèves (et de l'ensemble de la population d'ailleurs), au profit de l'expression "travail de mémoire", qui implique non pas une connaissance apprise par coeur des faits, mais leur compréhension profonde, par un travail intellectuel.
Faites un sondage autour de vous : quelle part de la population actuelle est capable de vous dire si Auschwitz était ou pas le seul camp de concentration ? La différence entre camp de concentration et camp d'extermination ? Et surtout : quel a été, dans les grandes lignes, le processus qui a mené à l'extermination ?
Seul un travail de mémoire correctement mené par des historiens formés à la pédagogie, cherchant la réflexion plutôt que l'affliction et la répétition obligatoire du "plus jamais ça" sans chercher au-delà peut permettre d'augmenter le pourcentage de personnes capable de répondre à ces questions. Et pourtant, l'évolution de nos sociétés devrait mettre la puce à l'oreille de plus d'un...

La mémoire est courte, même quand elle est un devoir...

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 23 Déc 2009, 10:29

Je te suis à 100%.
Un petite citation pour finir: "L'avenir dûre longtemps".... (De Gaulle)
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7298
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de betacam  Nouveau message 23 Déc 2009, 10:58

Signal a écrit:Exact. Et l'éducation passe par la compréhension, la réflexion. Pas par le martèlement. Le "devoir" est une obligation. Ca ne mène à rien. Des gens qui ont étudié l'Histoire par "devoir" (en gros pour avoir de bonnes notes), j'en vois tous les jours. Tous sont dégoûtés de la matière, et la fuient... Pas génial pour passer le flambeau de quoi que ce soit dans ces conditions...


bonjour,

lors de l'exposition sur la déportation, les élèves pouvaient poser les questions qu'ils voulaient
aux anciens déportés et résistants qui se trouvaient là. et ça marche.

les plus petits n'étaient pas les moins intéressés, et tous posaient des questions très pertinentes.

l'art et la manière....il y a de bons enseignants et des moins bons ;)

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 23 Déc 2009, 16:00

Salut,
L'Histoire se fonde sur l'étude et la confrontation de sources (quelles qu'elles puissent être) et de documents. A ce titre, la (les) mémoire(s) de ceux et celles qui ont vécu les événements étudiés est (sont) une source parmi d'autres qu'il faut, comme toute source, authentifier (le témoin est-il un témoin direct et fiable de l'événement) et relativiser... (le témoin est-il juste témoin ou acteur ; dans quelles circonstances a t'il été confronté à l'événement [est-ce une victime, un bourreau, un observateur, un témoin engagé... était-il enfant ou adulte au moment des faits...] ; sa mémoire de l'événement est-elle issue de son vécu propre ou s'accompagne t'elle d'une (de) reconstitution(s) par ouïe dire ou/et à posteriori... ; a t'on affaire à un récit de mémoire ou à un témoignage ; le récit est-il contemporain du (des) fait(s) ou postérieur et, dans ce cas, quel délai y a t'il entre la survenue du (des) fait(s) et sa relation ; est-il fait de façon spontannée ou provoquée et pourquoi ; est-il une libre narration sans interruption, un échange entre le témoin et son auditeur, un interrogatoire... ; le récit est fait devant une ou plusieurs personnes et dans quelles circonstances ; le récit est oral ou écrit...). Bref toute mémoire doit être soumise à une série de questions circonstancielles et objectives avant de pouvoir être reconnue comme source historique.

Cette réserve faite, je pense qu'il n'y a que par l'Histoire que l'on peut appréhender de façon raisonnée et le plus objectivement possible le passé tandis que la mémoire reste ancrée dans l'émotionnel et le subjectif. Cependant je crois que l'une ne va pas sans l'autre et que lorsque la mémoire devient "devoir", elle se double d'une (de) contrainte(s) qui peu(ven)t la rendre tout aussi indigeste qu'un éminent discours historique pontifiant et lénifiant...
Du coup, croire qu'une Histoire déshumanisée et sans mémoire puisse donner sens au célèbre "Plus jamais ça" est aussi utopique que de croire qu'un devoir de mémoire sans travail historique puisse le faire.

Tout simplement, lorsque l'on se souvient ou que l'on commémore un événement, fait-on oeuvre d'Histoire ou travail de mémoire ??? Pour ma part je dirai que si on le fait uniquement parce qu'il faut le faire, on ne fait ni l'un ni l'autre... mais si on le fait en connaissance de cause, on fait les deux à la fois...


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Signal  Nouveau message 06 Jan 2010, 16:37

Pour illustrer cette symbolisation de l'Histoire qui découle du devoir de mémoire tel qu'il est utilisé actuellement, regardez par ici : viewtopic.php?f=49&t=23376. Le camp de Montreuil-Bellay est en effet un très bel exemple de l'utilisation du devoir de mémoire : camp inconnu, une poigné de passionnés qui depuis plus de vingt ans se battent sans succès pour faire connaître cette histoire... Mais à côté de ça, on nous bassine avec "le devoir de mémoire pour ne jamais oublier"... Il y a un problème quelque part ou je n'y comprends rien...
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  GMC gazogène ? 
il y a moins d’une minute
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 10 minutes
par: Didier 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 19 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 27 minutes
par: kfranc01 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
Aujourd’hui, 20:29
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 20:26
par: alain adam 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Aujourd’hui, 19:44
par: Patrick.Fleuridas 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
Aujourd’hui, 19:21
par: brehon 
    dans:  lES ORGUES DE STALINE kATIOUCHA lANCES ROQUETTE 
Aujourd’hui, 19:03
par: Andrée Balagué 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 18:43
par: P. Vian 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Alfred, Chef Chaudart, manudread, pierma, Tbot et 26 invités


Scroll