Connexion  •  M’enregistrer

Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Entrez dans le bar du forum et parlez nous de ce qui vous irrite, vous révolte ou vous amuse au gré de l'actualité et de votre humeur.
Pour parler de tout et de rien mais toujours en respectant la charte, c'est dans le bar !

Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Signal  Nouveau message 21 Déc 2009, 16:26

Daniel Laurent a écrit:
betacam a écrit:
Signal a écrit:Oublie le devoir de mémoire
Seb.

n'oublie jamais.
;)

Un interessant sujet peut-etre un peu polemique, mais, helas, nous ne sommes pas au bon endroit pour developper !
Pour punir Betacam d'avoir repondu HS sur un fil de presentation, je le condamne a creer le sujet au bon endroit.
:D ;)


Intéressant débat, en effet. Betacam est relevé de la méchante punission du vilain professeur Daniel puisque j'ai réagi plus vite que lui.

La question n'est pas de savoir si il faut ou pas oublier les événements passés et leurs implications. Comprenons-nous bien : ETRE CONTRE LE "DEVOIR DE MEMOIRE" NE SIGNIFIE PAS ETRE POUR L'OUBLI !!! C'est simplement se dire qu'une compréhension historique des événements, détachée du pathos qui pollue trop souvent la réflexion sur les périodes récentes.
Nous avons parlé dernièrement des jeunes en visite dans les camps de concentration : viewtopic.php?f=30&t=23181. C'est très bien de le faire, mais si on ne leur explique pas les tenants et aboutissants de l'affaire ça ne sert strictement à rien. Mais ils auront fait leur devoir de mémoire. Tant pis si ils n'y ont rien compris.

C'est pour ça que je me mets à hurler quand Lalogne, qui s'intéresse à l'histoire de son village, nous dit qu'il l'étudie "dans le cadre du devoir de mémoire"... Ca ne veut RIEN dire ! Il fait oeuvre utile, très utile même, et découvrira sans doute des choses extrêmement intéressantes. Mais c'est de l'Histoire !!!
Le problème se pose de savoir QUELLE MEMOIRE ??? Il faudrait y mettre un s à mémoire. Celle des Résistants n'est pas la même que celle des déportés, différente de celle des nazis, encore différente de celle du paysan yougoslave et du Japonais sous une bombe atomique.
Hypothèse probable : il découvre qu'il y a dans le village un affreux pétainiste-collabo-nazillon-dénonçeur-de-Résistants-et-de-Juifs. Dans le cadre du "Devoir de Mémoire", pourra-t-il faire état de la mémoire de cette personne ? L'approche purement historique lui permettra d'attaquer le sujet avec neutralité, et donc d'aller plus loin dans ses recherches.

A croire que dire que l'on fait de l'Histoire est devenu un gros mot. A ce compte-là on devrait remplacer les facs d'Histoire par des facs de devoir de mémoire, comme on remplace les musées par des "centres", "cités" et autres "mémorial"...

Le "devoir de mémoire", si il faut absolument utiliser l'expression, pour moi c'est la stèle mise en place l'année dernière en Normandie. C'est tout. Après on passe dans le champ historique dès qu'il s'agit d'expliquer les tenants et aboutissants de l'affaire.

Plus structurés que moi, mais tout aussi remontés, les collègues historiens (merci au crdp de Reims qui a fait un excellent travail documentaire sur la question) :

http://www.crdp-reims.fr/memoire/enseigner/memoire_histoire/05historiens1.htm

Histoire ne veut pas dire oubli, bien au contraire !!!
Ou alors le forum peut mettre la clé sous la porte...

Bonne soirée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de juin1944  Nouveau message 21 Déc 2009, 18:45

Tout à fait d'accord avec l'analyse livrée sur le site de l'université de Reims. Histoire et Mémoire sont deux choses totalement différentes, mais si elles se trouvent des points communs. Ce forum est un prolongement de l'Histoire, il est différent fondamentalement de son association satellite dans sa démarche.

Le forum est là pour comprendre, analyser, chercher et confronter, le tout selon une certaine méthodologie dans la mesure du possible, c'est à dire avec autant de rigueur que d'ouverture d'esprit.
Remember 39 45 a pour vocation de travailler pour ne pas oublier : il s'agit de commémorer.

Il est vrai que le terme de Devoir de Mémoire souvent évoqué par les instances politiques mêle un peu tout les genres : faire partager aux élèves la vie de Guy Moquet ou les crimes de l'univers concentrationnaire est présenté comme un devoir de mémoire alors qu'il s'agit d'histoire. La commémoration de la libération d'Auschwitz relève au contraire du devoir de mémoire.


 

Voir le Blog de juin1944 : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Signal  Nouveau message 21 Déc 2009, 23:13

Excellente analyse mon cher Stéphane, que je partage entièrement :cheers: !
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de betacam  Nouveau message 22 Déc 2009, 14:36

juin1944 a écrit:Il est vrai que le terme de Devoir de Mémoire souvent évoqué par les instances politiques mêle un peu tout les genres : faire partager aux élèves la vie de Guy Moquet ou les crimes de l'univers concentrationnaire est présenté comme un devoir de mémoire alors qu'il s'agit d'histoire. La commémoration de la libération d'Auschwitz relève au contraire du devoir de mémoire.


bonjour,

Analyse que je ne partage pas du tout.

il y a 6 mois, j'ai rencontré Raymond Aubrac à une exposition sur la déportation et les crimes de l'univers concentrationnaire, organisée entre autre par L'Anacr, exposition surtout destinée aux élèves des lycées et collèges, mais aux adultes aussi, bien entendu.

je crois qu'ils hurleraient s'ils lisaient ceci et aussi d'autres résistants que j'accompagne parfois.

quand on étudie la bataille d'Austerlitz, on fait de l'histoire, on commémore aussi,

dans le post de lalogne, les deux sont intimement liés.

A propos de Lucie Aubrac

.......... Lucie Aubrac a toujours continué à militer, pour Amnesty international..........

Près de trente ans plus tard, Claude Berri réalise en 1997 un film cette fois entièrement centré sur le personnage extraordinaire de Lucie Aubrac - et qui porte son nom - et l'histoire de ses faits d'armes avec son mari, Raymond Aubrac.

Non seulement le film s'appuie sur le livre "Ils partiront dans l'ivresse" écrit par la résistante, mais cette dernière a été étroitement associée à l'élaboration du scénario.

le film est maintenant recommandé pour expliquer aux scolaires cette période de l'Histoire. "La Résistance n'est pas enfermée dans la seule période 1939-1945.
Servi par les interprétations de Carole Bouquet et Daniel Auteuil, le film est maintenant recommandé pour expliquer aux scolaires cette période de l'Histoire.C'est un fait constant, une réaction intellectuelle et affective aux entraves à la liberté humaine", expliquait Lucie Aubrac, dans des propos rapportés sur le site du Scéren-CNDP (centre national de documentation pédagogique), organisme dépendant du ministère de l'Education.


Engagée dans ce devoir de mémoire
, Lucie Aubrac a écrit de nombreux ouvrages notamment "Ils partiront dans l'ivresse, Lyon mai 1943, Londres février 1944" (Seuil, 1984) ou son histoire racontée à la première personne, "Cette exigeante liberté" (Archipel, 1997), "La résistance expliquée à mes petits enfants" (Seuil, 2000). Elle a également collaboré à un ouvrage sur Oradour-sur-Glane (L'hydre Editions, 2003) et a souvent été appelée pour préfacer des ouvrages ayant trait à la Résistance.

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 15:13

Certes, mais il s'agit là d'acteurs directs des événements, pas d'historiens.
Un historien qui étudie une période fait-il acte de militant ? Théoriquement cela lui est interdit. Son boulot est d'éclairer le passé, de le comprendre et de le faire comprendre. Il n'a pas pour mission de prendre parti pour un camp ou un autre.

Une question se pose, celle de la définition du "devoir de mémoire".

Tout d'abord les termes. Ouvrons le dictionnaire Robert :

"Devoir" :
1) obligation morale générale.
2) ce que l'on doit faire, défini par le système moral que l'on accepte, par la loi, les convenances, les circonstances.
3) exercice scolaire qu'un professeur fait faire à ses élèves.


Nous avons ici à la fois une obligation morale ou légale, et un exercice imposé, même si on n'en a pas envie.

"Mémoire" :
1) état des sommes dûes (v. facture).
2) exposé ou requête.
3) dissertation
4) Mémoire de maîtrise, travail personnel présenté par les étudients après la licence (en France).

II Plur. relation écrite des événements dont une personne (v. mémorialiste) a été témoin. V. annales, chronique(s).


La mémoire est donc une matière brute, que l'on expose d'une manière ou d'une autre. Elle n'implique pas la critique.

Donc, si on prend les définitions des deux termes qui la composent, le "devoir de mémoire" est une obligation morale, voire légale, imposée, d'exposer une mémoire.

Il faut ensuite trouver des marges chronologiques. On en reste à la Seconde Guerre ? Pourquoi uniquement là ? On a tendance à en parler aussi pour la Première Guerre, même si tous les détenteurs de sa mémoire directe sont morts. Pourquoi uniquement ces deux là ? La guerre de 1870, les guerres coloniales, la guerre en ex-Yougoslavie, les génocides au cambodge et au Rwanda, toutes les guerres du passé, présentes et à venir, on en fait quoi ? Mises toutes ensemble, elles pèsent quelques milliards de morts, et les atrocités qui s'y sont déroulées, y compris l'extermination systématique de populations (cas de Carthage par exemple), de résistance à un occupant, etc... y sont légion. Et d'ailleurs pourquoi en rester aux guerres ? Les luttes sociales, révolutions, avancées technologiques diverses, merveilleuses histoires d'amour, traités de paix, etc... bref tout ce qui a fait avancer l'humanité au lieu de la traîner plus bas que terre n'a pas le droit d'en faire partie ?
Là encore il y a un problème de définition.

Enfin, et c'est sans doute le plus important, quelle mémoire ? Celle de la Résistance, on vient d'en parler avec les Aubrac. Mais leur mémoire n'est pas la même que celle de Simone Veil, par exemple. Ce n'est pas non plus la même que celle du para américain parachuté en normandie dans la nuit du 5 au 6 juin 44. Ni la même que celle du soldat anglais qui tente de résister lors de la prise de Shangaï par les japonais. Et encore, je n'en reste qu'aux "gentils" de l'histoire. Que dire de la mémoire du gardien de camp de concentration ? Du membre d'Einsatzgruppe ? Du nazi pur et dur qui croit dur comme fer à la victoire finale alors qu'en tant que membre du Volkssturm, armé d'un fusil de chasse avec seulement deux cartouches il tente d'arrêter les Soviétiques à Berlin ? Ces mémoires-là sont-elles "dignes" de faire partie du "devoir de mémoire" ou doivent-elles passées aux oubliettes de l'Histoire "parce que ce sont les méchants" ?

Et le travail des historiens dans tout ça ? Notre ami Jean-Luc Leleu a écrit une thèse sur la Waffen-SS : devoir de mémoire ? J'ai personnellement écrit un mémoire de maîtrise sur le magazine de propagande Signal : devoir de mémoire ? Non, deux fois non. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'Histoire.

A force d'opposer "Devoir de Mémoire" et Histoire, on en arrive à critiquer l'Histoire, en pensant qu'il s'agit d'une forme d'oubli. Alors que c'est le seul moyen de rappeler à travers le temps qui passe les événements passés, afin d'en tirer des enseignements.
Le travail d'associations telle que Remember 39-45 c'est de perpétuer la mémoire des événements en les gravant dans la pierre.
Le travail des historiens c'est d'éclairer le passé avec un regard neutre, même si cela doit remettre en cause nos certitudes sur le passé.
L'une sacralise les lieux, l'autre les considère de façon critique. Ce n'est pas la même chose.

Bonne journée,

Seb.
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de betacam  Nouveau message 22 Déc 2009, 16:31

Signal a écrit:Le travail d'associations telle que Remember 39-45 c'est de perpétuer la mémoire des événements en les gravant dans la pierre.
Le travail des historiens c'est d'éclairer le passé avec un regard neutre, même si cela doit remettre en cause nos certitudes sur le passé.
L'une sacralise les lieux, l'autre les considère de façon critique. Ce n'est pas la même chose.

Bonne journée,

Seb.


bonjour,

Le travail d'associations telle que Remember 39-45 c'est de perpétuer la mémoire des événements en les gravant dans la pierre.

ça ne suffit pas, s'il n'y a pas une suite et je pense que l'on peut-être historien et engagé.

je pense à la réflexion d'un ancien résistant qui m'avait dit, " le combat n'est pas fini tant qu'il y aura des nazis dans la nature " ( je cite de mémoire ), ils sont encore très actifs et ça ne sert à rien d'aller visiter Auswitch si on pense pas à celà. pour moi c'est ça lle devoir de mémoire.

le jour où il n'y aura plus un ancien, d'autres prendront la place.

en 2004, des copains avaient tourné un film, " l'appel des résistants aux jeunes générations -

résister c'est créer, créer c'est résister "

bien sûr, il y a un engagement mais Simone Veil aurait très bien pu le signer avec ses mots.

un extrait :

Stéphane Hessel.



il faut quand même préciser que nous parlons d'une période bien précise.

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 16:56

Bien sûr qu'on peut être historien et engagé ! C'est même le fait de tout intellectuel de l'être.
Mais l'historien n'a pas à l'être dans son travail, la neutralité est la part la plus importante de son travail. Le débat sur le dernier livre concernant Guy Môquet montre bien ce que ça donne quand un historien prend trop ouvertement parti : viewtopic.php?f=21&t=22944.

Pour la "reprise de flambeau", je n'y crois sincèrement pas. Pas dans le sens où tu l'entends en tous cas. Bien sûr que l'Homme reste l'Homme, et que ce qu'il est peut mener aux extrêmes (et pas seulement au nazisme). Mais c'est par la réflexion, la compréhension, l'éducation, que l'on arrive à faire comprendre qu'il peut arriver à ces extrêmes, pas en râbachant à n'en plus finir "plus jamais ça". On y a cru après 1918, ça a été un échec retentissant... Une fois les derniers témoins directs morts, on entre dans l'Histoire. Les historiens n'ont pas pour mission de "témoigner", mais de faire comprendre. Et c'est pour ça qu'ils sont tellement importants.

Et je le répète encore une fois : "Histoire" et "historien" ne sont pas des gros mots !!!
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de betacam  Nouveau message 22 Déc 2009, 17:02

évidemment qu'il n'y aura jamais de reprise du flambeau, s'il n'y a pas d'éducation.

vétéran
vétéran

 
Messages: 2296
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Signal  Nouveau message 22 Déc 2009, 17:11

Exact. Et l'éducation passe par la compréhension, la réflexion. Pas par le martèlement. Le "devoir" est une obligation. Ca ne mène à rien. Des gens qui ont étudié l'Histoire par "devoir" (en gros pour avoir de bonnes notes), j'en vois tous les jours. Tous sont dégoûtés de la matière, et la fuient... Pas génial pour passer le flambeau de quoi que ce soit dans ces conditions...
Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie _ Confucius.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1979
Inscription: 22 Oct 2008, 21:48
Localisation: Obernai (Bas-Rhin)

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: Devoir de mémoire contre oubli ? Pas si simple...

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 22 Déc 2009, 18:11

Votre débat est intéressant. Que pensez vous de ce site:
www.resistance-deportation.org
C'est le travail d'un ami sur la résistance et la déportation de mon village, dans les Vosges. J'en fais une promotion intense mais le sujet n'est pas là. Il y a dedans à la fois de l'histoire (documents, témoignages, analyses ..) mais aussi une partie "devoir de mémoire". Pour vous, laquelle est la plus importante dans ce site ?
A vous lire je deviens gêné. En effet je ne me posais pas cette question ainsi jusqu'à présent. Faut-il laisser ainsi histoire et mémoire dans le même objet ? Qu'en pensez vous ?
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7294
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LE BAR DU FORUM




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 01:59
par: carcajou 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Hier, 23:18
par: Manu 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Hier, 23:16
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Hier, 23:13
par: iffig 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Hier, 22:13
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  transmission électrique / chars 
Hier, 20:39
par: alain adam 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Hier, 20:29
par: alain adam 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 19:16
par: kfranc01 
    dans:  BATAILLE DU DNIEPR jITOMIR FIN DECEMBRE 1943 
Hier, 19:12
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Alfred, Semrush et 28 invités


Scroll