Page 1 sur 2

Panzerfaust (redouté des chars lourds) ?[/

Nouveau messagePosté: 04 Sep 2006, 14:13
de mig51
Panzerfaust (redouté des chars) ?
Nom d'un lance-roquettes antichar (Panzerfaust signifiant en allemand poing blindé ou casseur de chars) à utilisation unique, produit à partir de 1942 par la société allemande HASAG (Hugo Schneider AG) de Leipzig afin de doter les soldats d'un moyen antichar individuel.
Fiche technique:
Nationalité : Allemagne
Dénomination officielle : Panzerfaust 60
Mode de tir : coup par coup
Cadence de tir : Usage unique
Portée utile : 60 m
Masse totale : 6,1 kg / Projectile : 3 kg
Calibre de la charge: 150 mm
Longueur : 1045 mm - diamètre du tube : 9,4 cm
Vitesse initiale : 45 m/s
Percement blindage: 200 mm //// A VERIFIER ////

Joseph Staline 1
URSS
Char lourd
Le successeur de la lignée des KV fut dessiné avec un train de roulement surbaissé et une circulaire de tourelle de plus grand diamètre pour permettre l'ajustage d'une tourelle portant un gros canon. Les premiers modèles reçurent le même canon de 85 mm que les derniers KV. Tous les Joseph Staline furent ensuite réarmés avec le canon de 122 mm. Le nouveau char connut son premier engagement lors de l'offensive du printemps de 1944. Il se révéla rapidement égal, si ce n'est supérieur, aux redoutables chars lourds allemands.

Casseur de chars ?

Le Panzerfaust était-il capable d'arrêter les chars lourds russes pendant la bataiile finale de Berlin en 1945?

Efficace ou placebo ?


Note: Non pas de l'imobiliser temporairement (chenilles visées par expl.)

Nouveau messagePosté: 04 Sep 2006, 14:18
de Chewbaspam
Malgré la distance, Daniel a fini par déteindre sur moi...

Je sors donc mes gants de boxe :lol:

Juste pour dire que tu pourrais créer un site encyclopédie sur les armes de la 2ème guerre mondiale et poster le lien ici, ce serait plus simple, car au vu du nombre d'armes utilisées par toutes les nations, tu vas devoir fare une paire d'articles, et j'en connais quelques uns qui vont perdre la boule :lol:

Nouveau messagePosté: 04 Sep 2006, 14:53
de Prosper Vandenbroucke
Chewbaspam a écrit:Malgré la distance, Daniel a fini par déteindre sur moi...

Je sors donc mes gants de boxe :lol:

Juste pour dire que tu pourrais créer un site encyclopédie sur les armes de la 2ème guerre mondiale et poster le lien ici, ce serait plus simple, car au vu du nombre d'armes utilisées par toutes les nations, tu vas devoir fare une paire d'articles, et j'en connais quelques uns qui vont perdre la boule :lol:

Salut Chew,
Tu ranges tes gants de boxe car cela ne servirait à rien. Je suis d'accord avec toi quant aux contributions de Mig51
Mig51 n'a pas à nous innondés de toutes sortes d'armes de guerre de l'époque. s'il veut sortir un livre là-dessus, libre à lui, mais certainement pas par l'entremise du forum.
Je ( nous ) tolérons la mise en ligne de descriptions d'armes, mais il ne faut pas non plus en sortir trois ou quatre par jour.
De plus, je crois qu'en faisant une recherche, Mig51 trouvera certainement des contributions dans lesquelles certaines armes ont été abordées. Suffit, dès lors, de poster une info ou un complément au sujet déjà abordé
Voilà tout ce que j'avais à dire mais j'espère que tout le monde aura compris
Amicalement
Prosper

Nouveau messagePosté: 04 Sep 2006, 15:34
de Chewbaspam
désolé si j'etais un peu abrupt mais ca me démangeais :wink:

amicalement...

roquette anti char

Nouveau messagePosté: 19 Jan 2007, 20:32
de penndu29
le fonctionnement de ce type de materiel fonctionne sur le principe d'une charge creuse identique au bazooka americain, au panzerfaust allemand, au PIAT anglais etc...
Le principe est celui d'un cone dont la base est entouré d'explosif;quand la charge explose, le cone se retourne et vient former un dart de metal en fusion qui en communiquant sa chaleur au blindage le fait fondre et donc le perce. C'est la temperature du metal en fusion + de 3000° qui en rentrant dans l'abitacle du blindé fait exploser les munitions, le gas oil, l'huile etc....
Deux criteres rentrent donc en compte pour l'efficacité d'un lance roquette.
La portée de la roquette ( c'est le systeme de propulsion de la charge explosive)
La charge d'explosif( plus elle est grande plus le dart ira loin)
ces deux criteres sont independants
des grenades a fusils existent en charge creuse, avec un famas ou pour les plus anciens les FSA ou les MAS 36, on pouvait detruire un char!

Nouveau messagePosté: 10 Fév 2007, 18:14
de shaitan
Les grenades à fusil du FAMAS voir celles du FSA MAS 49/56 modifié utilisés dans l'armée française ne peuvent s'utiliser en anti-char que très difficilement car avec un système de pointage "indirect", c'est à dire mettre l'arme crosse par terre et pointer l'arme en direction de la cible grâce au levier situé près du canon fait décrire au projectile une trajectoire courbe bien peu efficace face à une cible mouvante et blindée. En tout cas pour le FSA, pour le FAMAS je ne suis plus sure mais je pense qu'avec les chars "modernes" comme l'AMX 30B2 protégé par des caissons Brennus l'effet doit être nul même à courte portée.

Nouveau messagePosté: 10 Fév 2007, 18:19
de panzer5
J'ai le souvenir que dans son livre "La chute de Berlin" Beevor racontait que les tankistes russes attachaient des sommiers ou des matelas à ressorts sur les flancs de leur char pour contrecarrer les attaques au Pzfaust.

Nouveau messagePosté: 10 Fév 2007, 18:47
de Higgins
shaitan a écrit:En tout cas pour le FSA


juste un petit commentaire au passage de ce HS :

il y avait une position réglementaire pour le tir tendu de lance-grenade avec le FSA.

Position dite du tir "à la bretelle" :

bretelle sur épaule gauche,
crosse au contact de la hanche droite,
le seul pouce gauche passé dans la sangle au contact du fût maintenant l'arme pointée vers la cible,
le seul index droit actionne la queue de détente ( la main forte ne maintient surtout pas la crosse )

Au tir, l'arme relevait très violement vers le haut en échappant librement du pouce gauche et venait frapper violement la visière du casqe lourd.
La tenue relativement libre de l'arme évitait des dégâts aux mains du tireur.


Pour le FAMAS, une petite démo vaut mieux que de grandes phrases :

http://video02.uir501503rcc.free.fr/FLGtendulq.mpg



A savoir que l'usage est plutot en anti-bunker et anti-batiment qu'en anti-char.
L'efficacité de l'AC57 sur un char lourd est nulle.
A n'utiliser qu'en cas de désespoir.

utilisation de la grenade anti char

Nouveau messagePosté: 10 Fév 2007, 19:05
de penndu29
Quelques petites precisions:
l'emploi de la grenade a fusil anti-char se fait en tir tendu pour une porté de max de 100 metres.
Il ne faut pas non plus rechercher l'explosion hollywoodienne systematique. Le principe de la charge creuse utilisé dans les grenade a fusil anti-char est decrite plus haut. Sa vocation premiere est pour le percage du blindage et nullement pour du beton( ca ne fond pas).
Il est vrai que si entre le dart de metal en fusion lors de l'explosion est le blindage on retrouve un element etranger, la puissance est "vite" dissipée, pour le blindage additionnelle du brennus il s'agit du principe de réaction, l'explosion de la grenade ou de l'obut charge creuse fait exploser la briquette d'explosif qui "annule" le pouvoir de perforation.
Pour resumer, grenade a fusil à charge creuse fait pour percer le blindage, si on tape une grenade a fusil anti char non pas de face( le plus blindé) mais a l'arriere du char( conpartiment moteur peu blindé) ca traversera et bien meme cf: M1 en Irak par exemple

oui

Nouveau messagePosté: 21 Avr 2007, 14:27
de Cpt Miller
a oui très redouter des équipages de char mes pas des lourd très bonne puissances de feux presque = a celle du panzerschreck :cheers: