Connexion  •  M’enregistrer

Effets de l'artillerie sur les chars

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 11 Juin 2020, 12:12

L'artillerie terrestre, dite de campagne, ne dépassait guère, durant la WW2, le calibre de 200 mm, pour de bêtes raisons techniques, comme le poids des pièces, la difficulté de les déplacer, la nécessité de devoir, éventuellement, stabiliser le terrain, pour leur mise en batterie - elle-même, souvent, longue -, le poids des munitions (obus, douille, gargousses). D'où, au passage, la mise en service de pièces "automotrices", pour tenter de pallier à ces contraintes - le 194 mm français ou le 203 mm russe, tous deux sur chenilles, en avaient été les premiers exemples -.

Après, il y a le "mauvais" exemple de l'artillerie navale, où, selon le bâtiment sur lequel elles étaient installées, les pièces de "20 cm" pouvaient être classées "artillerie secondaire", par exemple, à bord d'un cuirassé, ou "artillerie principale", à bord d'un croiseur ! Sauf que les pièces de marines étaient à poste fixe (en tourelle) et leur approvisionnement, assuré par des monte-charges, plus des systèmes de chargement hydrauliques, qui dispensaient, au maximum, les servants de devoir jouer les portefaix, comme leurs camarades de l'artillerie terrestre - on retrouvait des dispositifs similaires dans l'artillerie lourde sur voie ferrée, issue, comme par hasard et le plus souvent, de pièces de marine. :D -.

Un malheureux obus explosif de 155 mm ou 15 cm pèse (toujours) une bonne quarantaine de kilos, poids auquel il convient de rajouter, systématiquement - l'artillerie de campagne travaillant essentiellement avec des munitions séparées - celui de la douille (dans l'artillerie allemande) et des gargousses, un obus de 203-210 mm, de l'ordre de 115 à 125 kilos, suivant le modèle! Pour ces derniers, il fallait 4 pinpins et un "brancard" spécialement conçu, afin d'assurer le chargement du seul projectile dans la chambre de culasse!

Dès lors, on comprend vite les limites de "l'exercice" en conditions de combat - 10 obus de 15 cm équivalant à +/- 500 kg de manutention, par les deux mêmes servants successifs (le pourvoyeur et le chargeur!)! - ainsi que la cadence moyenne de tir des obusiers et canons lourds de "200 mm", qui, en général, était inférieure ou égale, dans le meilleur des cas, à un coup/minute... sans chômer!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4778
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 11 Juin 2020, 12:45

Tomcat a écrit:J. Lopez évoque un Tigre renversé avec un impact à 17m...c'est la distance d'impact qui m'a quelque peu surpris...
Cela montre que l'effet de souffle est vraiment énorme !!!


Ces 17 m correspondent-ils à la distance qui aurait séparé la zone d'impact du pélot sur le sol, de celle où évoluait le Tigrounet ? Cà reste possible, selon le terrain (si par exemple, le char de 55 tonnes se présentait en devers, au moment de l'explosion.

Les éclats d'un pélot explosif de 15 cm allemand étaient considérés comme mortels à 55 m, sur les côtés de l'impact, et 25 m, sur l'avant - les effets de l'explosion n'étant pas concentriques et la trajectoire du projectile non verticale, mais parabolique -. La puissance détonante des obus d'artillerie et, plus particulièrement, de ceux de gros calibre, est monumentale, sans oublier les effets de la vitesse (et donc des pressions engendrées) d'un projectile de l'ordre de 100 kg ou plus, propulsé à 640 km/h (400 m/s, en fin de course, vitesse moyenne d'un projectile d'obusier!). Dans le meilleur des cas, on pouvait, éventuellement, s'en sortir (très gros coup de bol!), sourd à vie, très lourdement contusionné et totalement à poil, car, souvent, déshabillé par le souffle; c'est ce qui s'était passé, entre autres, lors du largage des deux bombes atomiques sur le Japon, sauf qu'il y avait eu, en plus, deux facteurs aggravants, - à longue distance - la chaleur et le rayonnement nucléaire.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4778
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 11 Juin 2020, 20:49

Loïc Charpentier a écrit:
L'impact est (ou serait) celui d'un 75mm Pack Howitzer (obusier de l'artillerie aéroportée et dans le cas présent du 463rd Parachute Field Artillery Battalion).


Les obusiers US de 75 mm M1, M1A1, M2, M3 avaient en dotation un obus encartouché HE (Hight Explosive)/ AT (Anti-Tank), M66, avec une capacité de perforation de 35/8 de pouce, 92 mm de blindage sans inclinaison (!), qui, selon le TM 9-1901 (1944), était indépendante de la distance, à l'instar d'un obus à charge à creuse - Le manuel ne précise pas s'il s'agissait d'une "hollow charge", mais çà y ressemblait très sérieusement. :D

Image
Image

La plaque de blindage frontal de haut de caisse du Panzer IV était épaisse de 80 mm, avec une faible inclinaison (9°), celle du "toit de caisse", de 11 mm.


Intéressant Loïc ::Merci:: pour le détail j'ai souvent lu pour ses obus heat qu'il s'agissait d'obus avec une faible charge explosive qui détonnait une fois le blindage percé comme nous le montre matériellement dog red sur la photo, des premiers dégâts pour l'entré et les deuxièmes pour la détonation de l'obus.
Mais ici à lire le document il s'agît de chaped charge, donc de charge creuse. C'est autre chose je ne savais que cela avait été monté sur obus durant la 2egm.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1573
Inscription: 04 Fév 2016, 23:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de frontovik 14  Nouveau message 11 Juin 2020, 21:31

Ma modeste pierre à l'édifice.
Un char Tigre détruit par un obus explosif à 17m de distance, pourquoi pas? La puissance de ces projectiles était effrayante. L'artillerie de campagne, plus les calibres étaient gros, plus la cadence de tir était faible. Pour ce qui est des chars, lesSU et JSU 152, armés d'un canon de 152, envoyaient des obus brisants, incapables de perforer le blindage des Tigre et Panther, mais de sérieusement ébranler le blindage et de choquer l'équipage. Les autres engins au blindage plus léger pouvaient se retrouver complètement démantibulés. Par contre, comme le soulignait Loïc, la cadence de tir de ces engins se limitait à un voire deux coups par minute. Il valait mieux ne pas rater sa cible...
Autre problème, dans un char il fallait compter avec l'exiguité de la tourelle ou de la casemate. Manipuler des projectiles de soixante voire cent kilos en plusieurs parties était difficile à l'air libre, alors imaginez dans un char! En bonus quelques photos de l'intérieur d'un Sturmtiger, un engin monstrueux armé d'un obusier d'un calibre de... 380mm!!! Le projectile, en une seule pièce, pesait 325 kg! D'ailleurs une petite grue, permettait de les manipuler... Initialement conçu pour détruire les immeubles soviétiques en béton armé, il servira seulement à ralentir l'avance des blindés américains en 1944-45. Un témoignage, que je devrais retrouver, relatait que quatre Sherman avaient été pulvérisés par un seul de ces obus.

Faudra que je la termine, cette maquette...

P1060641 bon fofo.JPG
P1060641 bon fofo.JPG (181.87 Kio) Vu 398 fois
P1060638 bon fofo.JPG
P1060638 bon fofo.JPG (6.24 Mio) Vu 398 fois
"Je ne vous apporte pas la liberté, je l'ai trouvée ici, parmi vous". Skënderbeg.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3703
Inscription: 24 Oct 2005, 18:44
Localisation: Lisieux.
Région: Normandie subséquanaise
Pays: France

Voir le Blog de frontovik 14 : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Patrick.Fleuridas  Nouveau message 12 Juin 2020, 08:03

Bonjour à tous,

Peut-on parler d'obus pour le Sturmtiger ? Plutôt une roquette. La charge de propulsion est intégrée au projectile.

img0521b7e8zikezj.jpeg
img0521b7e8zikezj.jpeg (17.55 Kio) Vu 356 fois


Les events permettaient d'évacuer les gaz de propulsion au départ du projectile.

imgab3b3833zik8zj.jpeg
imgab3b3833zik8zj.jpeg (26.04 Kio) Vu 356 fois
MURALIS SACER DOTIBUS

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2698
Inscription: 29 Avr 2009, 19:17
Localisation: Guérande
Région: Pays de la Loire
Pays: France

Voir le Blog de Patrick.Fleuridas : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 12 Juin 2020, 11:50

thucydide a écrit:...j'ai souvent lu pour les obus heat qu'il s'agissait d'obus avec une faible charge explosive qui détonnait une fois le blindage percé comme nous le montre matériellement dog red sur la photo, des premiers dégâts pour l'entré et les deuxièmes pour la détonation de l'obus.
Mais ici à lire le document il s'agît de chaped charge, donc de charge creuse. C'est autre chose je ne savais que cela avait été monté sur obus durant la 2egm.


A quelques exceptions près, dont les munitions à noyau, les obus antichars comportaient, quasiment, tous, une charge explosive additionnelle - c'est ce qu'on désigne, parfois, obus de rupture -, combinée avec une fusée (généralement) à impact & court délai (0,15 s à 0,25 s), sensée déclencher la détonation de la charge explosive, après la perforation du blindage, afin de provoquer des dégâts supplémentaires dans l'habitacle.

Hormis pour bazooka et Piat, les Alliés avaient utilisé très peu de munitions à charge creuse, contrairement aux allemands, qui, grâce à ce type de projectiles, s'étaient sauvés les fesses, en 1941-1942, sur le Front Est, face aux T-34 et KV-1, en attendant de pouvoir disposer d'une pièce antichar suffisamment efficace (7,5 cm Pak 40 L/46 et 7,5 cm KwK/StuK/40 L/43, puis L/48)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4778
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de thucydide  Nouveau message 12 Juin 2020, 23:02

frontovik 14 a écrit:En bonus quelques photos de l'intérieur d'un Sturmtiger, un engin monstrueux armé d'un obusier d'un calibre de... 380mm!!! Le projectile, en une seule pièce, pesait 325 kg! D'ailleurs une petite grue, permettait de les manipuler... Initialement conçu pour détruire les immeubles soviétiques en béton armé, il servira seulement à ralentir l'avance des blindés américains en 1944-45. Un témoignage, que je devrais retrouver, relatait que quatre Sherman avaient été pulvérisés par un seul de ces obus.


Ce n'est pas dans le livre "Death trape"?
Sinon je suppose que le sujet fait plus appel à la notion de barrage d'artillerie que de coup en tir pointé direct comme pour de l'antichar.
En fait il s'agît de pluie d'obus avec des effets cumulés par l'ensemble des obus.
Quant des pièces comme les 150, 203 mm ou les rockets en tir direct même là vu que la munition n'est pas perforante le résultat de tir se rapproche plus du barrage que d'autre chose.

vétéran
vétéran

 
Messages: 1573
Inscription: 04 Fév 2016, 23:15
Région: paca
Pays: france

Voir le Blog de thucydide : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 13 Juin 2020, 09:05

Sur le tableau, ci-dessous, les obus repérés N°10 -12 - 13 sont des projectiles perforants (Panzergranate) de 10 ou 15 cm, le N°22, une charge creuse (Hohlgranat) de 15 cm, tous, utilisables, si nécessaire, face à des blindés. :D

Image

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4778
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 13 Juin 2020, 12:25

Loïc Charpentier a écrit:Sur le tableau, ci-dessous, les obus repérés N°10 -12 - 13 sont des projectiles perforants (Panzergranate) de 10 ou 15 cm, le N°22, une charge creuse (Hohlgranat) de 15 cm, tous, utilisables, si nécessaire, face à des blindés. :D

Image


Bonjour Loïc,

Les obus perforants ou à charge creuse étaient utilisés uniquement en tir direct à hausse zéro ?

Leur dotation devait être faible, uniquement pour de l'auto-défense en cas d'attaque de chars...C'est bien ça ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 906
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: Effets de l'artillerie sur les chars

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 14 Juin 2020, 09:41

Tomcat a écrit:
Les obus perforants ou à charge creuse étaient utilisés uniquement en tir direct à hausse zéro ?

Leur dotation devait être faible, uniquement pour de l'auto-défense en cas d'attaque de chars...C'est bien ça ?


Bonjour,

Je vais prendre l'exemple de l'obusier léger de 10,5 cm le. FH 18.
Sa dotation réglementaire était de 440 obus explosifs (Sprenggranate), 40 obus anti-blindage (Panzergranate) et 24 fumigènes (Nebelgranate)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4778
Inscription: 25 Mai 2016, 16:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La déportée qui a fait gracier son bourreau 
il y a moins d’une minute
par: Powerhouse 
    dans:  Une Wehrmacht propre.................. 
il y a 11 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Camp de Haslach-Barbe 
il y a 16 minutes
par: Florence57 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
il y a 46 minutes
par: Marc_91 
    dans:  poste de commandement refait a l'origine en haute normandie 
il y a 50 minutes
par: jobunker 
    dans:  [DU 30 sept au 31 octobre 2020] et dans le cadre du 80°anniv: Le Ghetto de Varsovie 
il y a 54 minutes
par: betacam 
    dans:  Photos étonnantes (39-45 uniquement !) 
Aujourd’hui, 15:57
par: Marc_91 
    dans:  Krug von Nidda l'homme d'Abetz à Vichy 1940 1943 
Aujourd’hui, 14:39
par: orpo57 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 13:52
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 22 
Aujourd’hui, 12:49
par: Didier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 62 invités


Scroll