Page 6 sur 6

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 10 Aoû 2019, 22:20
de Richelieu
Bonsoir.
Les autres postes aussi !

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 10 Aoû 2019, 22:50
de Prosper Vandenbroucke
Richelieu a écrit:Bonsoir.
Les autres postes aussi !


Ah oui???
Mis à part le post 44 (cela m'avait échappé) sans doute mais les autres.............. Un char Sherman, un char Tiger, un Char Somua, un bunker du mur de l'Atlantique, une coupole du Bambesh (Ligne Maginot), un essai de l'obus Röchling sur le fort belge d'Aubin-Neufchâteau, un Panther à Cheneux c'est de 14-18???

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 10 Aoû 2019, 23:22
de thucydide
Dog Red a écrit:
Image


Cela fait de nombreuses années que j'ai l'habitude de voir des clichés de chars touchés et détruits, dans la majorité des cas comme dans cette photo mise en ligne par Daniel, le mantelet et le canon sont incliné vers la bas, "avachis" comme si la bête morte ....
Mais qu'est ce qui explique cela incendie, explosion interne....?

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 07:49
de Dog Red
Bonjour thucydide.

Il serait communément admis que l'explosion de la bombe qui ravage la maison provoqua une casse mécanique du Panther 131. La KG PEIPER progressait en colonne sur la route en lacet que l'on voit sur la photo.

Le Panzer était probablement à hauteur de l'explosion et se sera rangé au bord de la route, à l'endroit photographié, pour laisser passer le reste de la colonne.

La mitrailleuse du Bordführer n'est plus là mais bien celle de caisse. En principe, lors d'un abandon, cette mitrailleuse est emportée par le radio. L'attaque aérienne en cours pourrait expliquer une certaine précipitation. L'équipage peut très bien avoir été 'secoué' par l'incident et laissé l'arme derrière lui tout comme l'arme du tourelleau peut avoir été emmenée par d'autres. Le secteur est Allemand et PEIPER est pressé de trouver un pont en ce 18 décembre 1944 PM.

Est-ce que le 7,5cm pointé vers le sol est consécutif au choc de l'explosion ? Je n'en sais rien. Comme toujours, il y a beaucoup de conjectures.

Moi, ce qui me tracasse, ce sont les nombreux impacts sur le flanc du char, à un endroit où il n'a pas combattu.

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 09:45
de François
Le canon n'est pas manipulé avec de l'hydraulique donc peut-être un flexible qui se casse lors de l'explosion ::dubitatif::

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 10:12
de Loïc Charpentier
Dog Red a écrit:Est-ce que le 7,5cm pointé vers le sol est consécutif au choc de l'explosion ? Je n'en sais rien. Comme toujours, il y a beaucoup de conjectures.

Moi, ce qui me tracasse, ce sont les nombreux impacts sur le flanc du char, à un endroit où il n'a pas combattu.


Bonjour,

1) Inclinaison négative du canon :
Le canon du Panther était une vraie canne à pèche d'une longueur de 70 calibres, mesurés de l'extrémité de la culasse à la gueule (sans le frein de bouche). L'idéal pour faciliter l'élévation d'une pièce d'artillerie est d'équilibrer sa masse de part et d'autre des tourillons, qui permettent de faire pivoter le canon, dans son plan vertical. Mais, dans une tourelle de char, çà se complique, car la place est comptée et l'espace trop étroit pour obtenir un équilibre "naturel" autour des tourillons. Du coup, le canon du Panther (mais ce n'était pas le seul, dans ce cas) avait, comme le disait l'armée française, "une très grande prépondérance de bouche" par rapport à ses tourillons. Sans compensateur, l'élévation du canon à l'aide de la seule crémaillère serait devenue une manoeuvre épuisante pour le canonnier-pointeur (même avec l'aide du pourvoyeur, le volant de pointage étant doublé). La compensation était obtenue grâce à un équilibreur à azote comprimé, un gros cylindre vertical, fixé à l'avant du plancher de tourelle, dont le piston était solidaire du canon ; l'équilibreur à azote comprimée comportait, également, un dispositif de freinage, contenant 1,5 litres de liquide hydraulique. La pression d'azote (92 kg/cm2) et le niveau de liquide hydraulique devaient être vérifiés quotidiennement et complétés régulièrement ; sans cet entretien régulier, le tube, de par son poids, retrouvait sa "prépondérance naturelle", qui l'amenait à "piquer du nez".
C'était, aussi, probablement, une méthode de sabordage du canon par l'équipage, avant d'abandonner son char, en vidant l'azote de l'équilibreur (par le démontage du pointeau anti-retour).

2) Impacts de pélots sur le flanc droit:
Les unités de seconde ligne US s'amusaient, souvent, à faire des cartons sur les épaves de chars qu'elles croisaient sur leur chemin ; çà pouvait aller de la rafale de mitrailleuse au projectile de bazooka, en passant par les obus du canon de bord et les charges de démolition. Une série de photos d'un même Jagdtiger, prises à des intervalles successifs, montrent bien le résultat de ces "entrainements"; progressivement, l'épave, au départ, extérieurement en "bon état", s'était transformée en tas de ferrailles ! :D

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 11:08
de Dog Red
Merci Loïc, tu renforces mon hypothèse.

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 14:41
de Richelieu
Et cette pratique s'appelait " Anyone is home ?"

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 14:54
de thucydide
Merci Loïc.

Re: TOUCHE !

Nouveau messagePosté: 11 Aoû 2019, 23:02
de Richelieu
Bonsoir.
Effets d'une mine sur un transport USN.
IMG_1144.JPG
IMG_1144.JPG (120.18 Kio) Vu 64 fois