Page 2 sur 2

Re: Quels sorts ont été réservés aux panzers I et II après la campagne de France

Nouveau messagePosté: 01 Déc 2018, 19:39
de Cat
Mouais, mais customisation des chenillettes sans jeter la tourelle qui pique. ;)

Re: Quels sorts ont été réservés aux panzers I et II après la campagne de France

Nouveau messagePosté: 04 Déc 2018, 00:39
de thucydide
Loïc Charpentier a écrit:
1) Les Infanterie-Divisionen de tous types (ID, Gebirgs, etc.), disposaient d'un Kradschützen-Bataillon - bataillon motocycliste -

2) Les divisions blindées, Panzerdivisionen, et motorisées, Infanterie-Divisionen (mot), qui deviendront, pour l'essentiel, plus tard, des Panzergrenadier-Divisionen. Ces divisions disposaient, dès 1939, d'une Aufklärungs-Abteilung (gp.) (mot.) - groupe reconnaissance blindé- motorisé, équipé d'un certain nombre de blindés "légers".


3) A partir de l'hiver 1941-1942, les Kradschützen-Bataillonen avaient progressivement été convertis en Aufklärungs-Abteilungen, en intégrant, notamment, une Panzerspähwagen-Kompanie, une compagnie équipée de blindés (légers) de reconnaissance. A dater du 01.04.1943, les unités de reconnaissance, rebaptisées Panzer-Aufklärungs-Abteilungen étaient, toutes, passées sous l'autorité des Panzertruppen.

4)Un petit conseil, évite d'effectuer des comparaisons entre l'organisation militaire allemande et, par exemple, sa supposée "équivalence" française ; c'est le meilleur moyen de se planter dans les grandes largeurs. ;) :D .


Bonjour Loïc en fait,
pour le 1) je ne faisais référence qu'aux divisions de panzer.

Pour le 2) tu cites aussi les divisions d'infanterie motorisées qui avaient un bataillon de reconnaissance et un de découverte sur moto & camions.

Par le 3) je faisais allusions au fait que ces unités allemandes avaient deux bataillons un de découverte et un autre de reconnaissance.
De mes informations les unités de reconnaissance Kradschuzen abt avaient été fondus et c'est le cas de le dire dans les aufklärung abt. Par les pertes justement qui
ont fait fondre les effectifs.

Pour le 4) tu as raison comparaison n'est pas raison. Mais j'ai mis en exergue au fond la même construction des concepts pour la reconnaissance.

Avec une unité dévolu à la découverte de l'ennemi autant pour le français que pour l'allemand avec du matériel spécifique à cette tâche pour les.

Et une unité dévolue pour la reconnaissance sur les axes d'opérations choisis et donc la création d'une unité dédié pour cela dans les deux cas. Qui devait non seulement éclairer le chemin mais aussi préparer le mouvement en tenant les points clefs litigieux en avant.

Mais il n'empêche que les panzers II sont encore cité dans les ob par exemple pour la bataille de Borodino.

Donc j'ai juste voulu mettre en exergue un évolution des concepts et la construction puis l'emploi identique d'unités dédiées à ce rôle dans les unités mécanisées.

C'est un long cheminement que l'on retrouve dans plusieurs pays. Soit en s'influençant, se copiant ou en développant pensée de la division mécanisée de manière indépendante.