Connexion  •  M’enregistrer

Arme

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Arme

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Mat06  Nouveau message 26 Déc 2016, 23:42

Bonjour je souhaiterai connaitre l historique du mauser DOU 43 quelqu' un pourrai me renseigner ?

Private
Private

 
Messages: 13
Inscription: 26 Déc 2016, 16:37
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Mat06 : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 27 Déc 2016, 00:30

Bonsoir Matthieu,
Je n'y connais absolument rien mais après quelques recherches via google, il semblerait que le marquage DOU 43, soit la marque de fabrique de:
waffen werke brunn,(Brno en République tchèque et capitale de la région de Moravie-du-Sud)

Voici deux liens assez intéressants: coucouici
http://www.tircollection.com/t7491-dou-43
http://corsicarms.activebb.net/t9648-hi ... us-les-k98
Bien amicalement et bonne fin de soirée.
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 66152
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Mat06  Nouveau message 27 Déc 2016, 14:14

Merci pour les liens
J'en connai davantage mais cherche encore les lieux d'utilisation mais d'après ce que j'ai vu beaucoup de modèle qui ont été conçus ont servi pour les guerre suivantes

Private
Private

 
Messages: 13
Inscription: 26 Déc 2016, 16:37
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Mat06 : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 27 Déc 2016, 17:07

Comme le Lee-Enfield, le Mauser Kar 98 et ses "variantes" de production, de par sa fiabilité et la simplicité de son mécanisme, était resté très prisé après la WW2.
Dans ma période de jeunesse irakienne, le porteur de lait, par exemple, portait, indifféremment, l'un ou l'autre, en bandoulière.
On a tendance, de nos jours, à considérer que l'adoption du "fusil d'assaut" avait été rapide et générale, mais ce n'avait pas été le cas. L'un des premiers pays européens à en adopter un avait été la Suisse, à la fin des années 50.
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les Alliés ( y compris les Soviétiques) avaient récupéré des millions de Kar 98, de toutes origines - le 1er mars 1945, le stock inventorié, en service dans la Wehrmacht, était de 3 631 973 Kar 98! -... les marchands d'armes feront le reste.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2584
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Schrapnells  Nouveau message 27 Déc 2016, 17:58

Loïc Charpentier a écrit:Comme le Lee-Enfield, le Mauser Kar 98 et ses "variantes" de production, de par sa fiabilité et la simplicité de son mécanisme, était resté très prisé après la WW2.
Dans ma période de jeunesse irakienne, le porteur de lait, par exemple, portait, indifféremment, l'un ou l'autre, en bandoulière.
On a tendance, de nos jours, à considérer que l'adoption du "fusil d'assaut" avait été rapide et générale, mais ce n'avait pas été le cas. L'un des premiers pays européens à en adopter un avait été la Suisse, à la fin des années 50.
A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les Alliés ( y compris les Soviétiques) avaient récupéré des millions de Kar 98, de toutes origines - le 1er mars 1945, le stock inventorié, en service dans la Wehrmacht, était de 3 631 973 Kar 98! -... les marchands d'armes feront le reste.


Plus exactement, nombre de pays exploraient la voie du fusil semi-automatique dès avant-guerre. Le plus connue est le Garand M-1, mais le Tokarev SVT-40, par exemple, est un peu plus ancien et aurait dû remplacer les Mosin. La guerre en a décidé autrement!

Quand aux fusils d'assaut, je reconnais que leur complexité a pas mal rebuté et la plus grande puissance et meilleure précision des fusils à répétition (verrou ou semi-auto) du fait de l'emploi de cartouches de plus grandes dimensions a longtemps pesé dans la balance, a fortiori pour des tireurs issus de la vie "civile" (chasseurs, autodéfense, etc.)

Cette nécessité de puissance de feu INDIVIDUELLE est apparue petit à petit au détriment de la puissance de feu COLLECTIVE assurée par les tirs groupés de mousqueterie ou la précision des tirs en tirailleurs (je laisse volontairement de côté la notion d'appui-feu par armes collectives).

Tout comme les monoplans à cabine fermée et trains rétractables ne se sont pas imposés à l'esprit des pilotes de suite par rapport aux biplans à cabine ouverte et train fixe (je grossis fortement le train, désolé) pour les mêmes raisons malgré des avantages technologiques écrasants avec le recul de l'histoire.

Bref, les outils ne font pas tout, la formation, l'entraînement, la doctrine et l'adhésion des utilisateurs pèsent aussi fortement.

Guillaume

Staff Sergeant
Staff Sergeant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 26 Déc 2016, 17:14
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Schrapnells : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 27 Déc 2016, 18:15

La France avait failli ouvrir la voie au fusil semi auto peu avant la1ère guerre mondiale: le fusil Meunier avait été adopté mais jamais mis en service car manque de stock de cartouches cependant le fsa modèle 17 en 8 Lebel fut distribué aux meilleurs tireurs.La Russie tsariste avait mis au point le premier fusil d'assaut le Fédorov en 6, 5 Arisaka

vétéran
vétéran

 
Messages: 1512
Inscription: 21 Aoû 2011, 14:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 27 Déc 2016, 19:14

Schrapnells a écrit:Cette nécessité de puissance de feu INDIVIDUELLE est apparue petit à petit au détriment de la puissance de feu COLLECTIVE assurée par les tirs groupés de mousqueterie ou la précision des tirs en tirailleurs (je laisse volontairement de côté la notion d'appui-feu par armes collectives).
Guillaume


En réalité, le pouvoir destructeur des mitrailleuses et de l'artillerie de campagne avait expédié au rencart les tirs de mousqueterie (effectués en ligne), qui s'étaient résumés, dès la guerre russo-japonaise de 1904-1905 - en réalité depuis le conflit russo-ottaman de 1877, avec l'emploi de fusils à répétitions et magasin -, le plus souvent, à des affrontements individuels, dans lesquels, la capacité (individuelle) de tir en (courtes) rafales et à courte distance - de l'ordre de 400 m, au maximum, à l'exception des "tireurs d'élite" - deviendra, progressivement, la règle "terrain". Dans ces conditions, un fusil de guerre capable, entre de bonnes mains, de flinguer un gusse au-delà de 500 m, n'avait plus trop d'utilité, d'autant que le volume de projectiles crachés n'était plus à l'ordre du jour - comme du temps de l'archerie, le nombre de projectiles (ou de traits) tirés est essentiel, dans un tir de mousqueterie -.

La distribution d'armes personnelles semi-automatiques, à fortiori, à fonctionnement automatique, causait de véritables cauchemars dans les états-majors, en regard de leur consommation en munitions (approvisionnements nécessaires et gaspillages) - le premier "feddayin" venu, qui balance la purée, avec son AK 47, tenue à bout de bras, au-dessus d'un muret, à l'aveuglette, créé, encore, de nos jours, des traumatisme importants chez les officiers d'intendance, responsables des stocks de munitions! :D-. L'emport en munitions du combattant lambda pose problème ; compte-tenu de son barda, tout en garantissant sa mobilité, en gros, son attribution de base, se limite, le plus souvent, à 6 chargeurs (Allez, soyons fous... 8!). Si on regarde bien, du côté de l'instruction, la règle actuelle est le tir en rafales courtes de 3 balles, soit, au maximum, dix rafales avec un chargeur de 30 cartouches... mais qu'on ne charge pas au maximum, pour éviter la fatigue du ressort du chargeur! Cette "courte" rafale ne trouve pas sa seule explication, dans la qualité du tir, mais, également, dans une volonté de réduire la consommation en munitions. Le Garand, comme le MAS 49, en son temps, était considéré comme un bouffeur "inutile" de munitions. Dans l'armée allemande, comme dans la française, la distribution d'armes semi-automatiques ou automatiques était réservée à une "clientèle spécifique" - officiers, sous officiers, équipages de chars (pour des raisons d'encombrement), personnel de liaison,etc. -. La distribution du Sturmgewehr 44 se limitera à son attribution aux compagnies à vocation d'assaut, au sein des bataillons d'infanterie, le reste du personnel percevant des Kar 98, pour lequel, au passage, Dodolf manifestait une admiration sans borne.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2584
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Schrapnells  Nouveau message 27 Déc 2016, 19:45

Loïc Charpentier a écrit:En réalité, le pouvoir destructeur des mitrailleuses et de l'artillerie de campagne avait expédié au rencart les tirs de mousqueterie (effectués en ligne), qui s'étaient résumés, dès la guerre russo-japonaise de 1904-1905 - en réalité depuis le conflit russo-ottaman de 1877, avec l'emploi de fusils à répétitions et magasin -, le plus souvent, à des affrontements individuels, dans lesquels, la capacité (individuelle) de tir en (courtes) rafales et à courte distance - de l'ordre de 400 m, au maximum, à l'exception des "tireurs d'élite" - deviendra, progressivement, la règle "terrain". Dans ces conditions, un fusil de guerre capable, entre de bonnes mains, de flinguer un gusse au-delà de 500 m, n'avait plus trop d'utilité, d'autant que le volume de projectiles crachés n'était plus à l'ordre du jour - comme du temps de l'archerie, le nombre de projectiles (ou de traits) tirés est essentiel, dans un tir de mousqueterie -.

La distribution d'armes personnelles semi-automatiques, à fortiori, à fonctionnement automatique, causait de véritables cauchemars dans les états-majors, en regard de leur consommation en munitions (approvisionnements nécessaires et gaspillages) - le premier "feddayin" venu, qui balance la purée, avec son AK 47, tenue à bout de bras, au-dessus d'un muret, à l'aveuglette, créé, encore, de nos jours, des traumatisme importants chez les officiers d'intendance, responsables des stocks de munitions! :D-. L'emport en munitions du combattant lambda pose problème ; compte-tenu de son barda, tout en garantissant sa mobilité, en gros, son attribution de base, se limite, le plus souvent, à 6 chargeurs (Allez, soyons fous... 8!). Si on regarde bien, du côté de l'instruction, la règle actuelle est le tir en rafales courtes de 3 balles, soit, au maximum, dix rafales avec un chargeur de 30 cartouches... mais qu'on ne charge pas au maximum, pour éviter la fatigue du ressort du chargeur! Cette "courte" rafale ne trouve pas sa seule explication, dans la qualité du tir, mais, également, dans une volonté de réduire la consommation en munitions. Le Garand, comme le MAS 49, en son temps, était considéré comme un bouffeur "inutile" de munitions. Dans l'armée allemande, comme dans la française, la distribution d'armes semi-automatiques ou automatiques était réservée à une "clientèle spécifique" - officiers, sous officiers, équipages de chars (pour des raisons d'encombrement), personnel de liaison,etc. -. La distribution du Sturmgewehr 44 se limitera à son attribution aux compagnies à vocation d'assaut, au sein des bataillons d'infanterie, le reste du personnel percevant des Kar 98, pour lequel, au passage, Dodolf manifestait une admiration sans borne.


C'est pas faux!!!!!! A noter que l'US Army semble être moins sensible à ce problème que d'autres armées. C'est notamment l'une des raisons de l'introduction de la 5.56mm OTAN avec le M16, cela permettant de transporter le double de munitions pour le même poids... Mais la consommation doit s'envoler. Après quand on connaît l'habitude de reconnaissance par le feu chez nos cousins d'Outre-Atlantique...

Pour abonder dans ton sens, je me rappelle avoir lu dans un ligne de front HS sur l'armée allemande (Kursk ou équipement, je ne me rappelle plus très bien!), le cauchemar que représentait la MG42 dans la consommation de munitions! C'est vrai que la machine à tricoter de Gruner (c'était les produits fabriqués dans son précédent poste d'ingénieur!) ayant une culasse non calée pouvait engloutir jusqu'à 1200 cartouches à la minute (le plus souvent nettement moins, mais 750 à 950, ça fait déjà pas mal!).

J'vous raconte pas la conso en poste défensif fixe avec tir auto sur zone (appelé Fire Lane en argot US)!

Pour finir, à quoi servait donc nos "cannes à pêche" alors en 14, puis en 40? C'était une réassurrance psychologique pour faciliter l'approche à portée de grenades à mains?

Staff Sergeant
Staff Sergeant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 61
Inscription: 26 Déc 2016, 17:14
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Schrapnells : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 27 Déc 2016, 21:54

Schrapnells a écrit:
Cépafo! A noter que l'US Army semble être moins sensible à ce problème que d'autres armées. C'est notamment l'une des raisons de l'introduction de la 5.56mm OTAN avec le M16, cela permettant de transporter le double de munitions pour le même poids... Mais la consommation doit s'envoler. Après quand on connaît l'habitude de reconnaissance par le feu chez nos cousins d'Outre-Atlantique...

Pour abonder dans ton sens, je me rappelle avoir lu dans un ligne de front HS sur l'armée allemande (Kursk ou équipement, je ne me rappelle plus très bien!), le cauchemar que représentait la MG42 dans la consommation de munitions! C'est vrai que la machine à tricoter de Gruner (c'était les produits fabriqués dans son précédent poste d'ingénieur!) ayant une culasse non calée pouvait engloutir jusqu'à 1200 cartouches à la minute (le plus souvent nettement moins, mais 750 à 950, ça fait déjà pas mal!).

J'vous raconte pas la conso en poste défensif fixe avec tir auto sur zone (appelé Fire Lane en argot US)!

Pour finir, à quoi servait donc nos "cannes à pêche" alors en 14, puis en 40? C'était une réassurrance psychologique pour faciliter l'approche à portée de grenades à mains?


L'arme à tir automatique (avec sélecteur!) est, avant tout, un confort psychologique pour le combattant - en conséquence, on distribuera des cachets aux officiers d'intendance! :D -.
Le nombre d'armes collectives (mitrailleuses "multi-purposes"(légères ou lourdes, suivant leurs affûts) au sein de la section a augmenté. La cadence de tir de ces armes n'y est pas, non plus, étrangère.
En 1914, la moindre mitrailleuse pesait 40-50 kg! Les allemands avaient inauguré avec les MG 15 et MG 34, l'ère de la mitrailleuse légère ( env. 15 kg). En parallèle, les Alliés avaient développé le concept du FM - les français avec le calamiteux Chauchat, qu'ils s'empresseront de fourguer aux Américains! - ; le concept de départ était identique mais le principe de fonctionnement du FM, qui utilisait des chargeurs à capacité limitée, signera sa défaite définitive face à la mitrailleuse "polyvalente" - c'est une victoire technique à porter au crédit des Allemands !-.

A dater du moment (après la Seconde Guerre Mondiale), où l'industrie militaire a pu concevoir des munitions de guerre d'un calibre moindre, infligeant des dommages aussi conséquents que les projectiles de plus gros calibres et, surtout, un pouvoir d'arrêt comparable, il n'était plus nécessaire de se cantonner au calibre 7,5/7,92 mm - on est en pleine logique de l'évolution du projectile qui était passé de 17 mm, sous les Guerre de la Révolution & de l'Empire, sous la forme de balle sphérique, de 17 mm de diamètre, au projectile ogive-cylindrique des années 1860, plus la mise au point de poudres plus performantes, à la fin du XIXème siècle -.

La Der des Ders avait permis d'établir des abaques de "consommation" pour les mitrailleuses. Celle de la MG 34, mais, surtout, de la MG 42, présentait deux difficultés... d'une part, sa cadence de tir exigeait un nombre plus important de pourvoyeurs, ce qui foutait en l'air les structures-types, sachant que le respect desdites structures, pour toutes les armées, constitue, déjà, un exercice compliqué... tu rajoutes ne serait-ce que deux pinpins supplémentaires par mitrailleuse, multiplier par le nombre de sections de mitrailleuses... au final, çà coince! D'autre part, sa cadence de tir entraine un échauffement et une usure accélérée du tube. Sur une MG 42, il fallait changer de tube, avec des gants en amiante (!), tous les 250 coups (en usage intensif). A ce petit jeu, la cadence de tir réelle chute très vite, sauf que le volume de tir sur un temps donné "t", reste très important; ce qui est, au final, le résultat souhaité. De fait, çà fait un bail qu'on ne calcule plus en cadence de tir, mais en volume de projectiles délivrés. Une mitrailleuse, en 1914-1918, crachait un peu moins de 7 balles à la seconde, une mitrailleuse moderne,dérivée de la MG 42, 20, soit trois fois plus !

La"canne à pêche", de nos jours, quand elle est, à répétition, donc, dotée d'une culasse manuelle, conserve toute son utilité, dans le cadre du tir de précision (avec une lunette). Le fonctionnement en semi-automatique contrarie la précision - le canon ayant, systématiquement tendance à remonter après chaque tir et l'échauffement du tube, fortement sollicité, influençant, également, sur la précision -. Avec un fusil semi-automatique, on positionne le sélecteur au coup par coup... donc, on en revient, de fait, à la culasse "manuelle". Les fusils "lourds ( 12,7 à 14 mm), généralement, dérivés des fusils antichars, utilisés par certains tireurs d'élite, ne tirent en semi-automatique, que pour démolir une paroi (et ce qu'il y a derrière !), en raison de la puissance de leur munitions.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, entre les mains "adroites" d'un tireur expérimenté, à l'affût, on pouvait facilement se faire dézinguer à plus de 600 mètres. Inenvisageable (ou, alors, un gros coup de bol ! ) avec un fusil d'assaut moderne, au tube raccourci, tirant des balles de moins de 6 mm de diamètre.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2584
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Arme

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Mat06  Nouveau message 27 Déc 2016, 22:44

Merci pour ces renseignements bien instructifs en revenant au k98, beaucoup ont été saisis par l'armée française qui s'en est servie pour la guerre d'Algérie et beaucoup sont partis pour les guerres des pays de l'est qui les ont refrappées

Private
Private

 
Messages: 13
Inscription: 26 Déc 2016, 16:37
Région: Normandie
Pays: France

Voir le Blog de Mat06 : cliquez ici



Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 14 minutes
par: Belchasse 
    dans:  Cuirassé Bretagne 
Aujourd’hui, 03:14
par: Tri martolod 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 01:56
par: Signal Corps 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Hier, 23:11
par: Benoît Rondeau 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 
    dans:  266 Infanterie Division 
Hier, 20:57
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll