Connexion  •  M’enregistrer

Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 22 Juin 2016, 13:35

Parmi les dures leçons de Barbarossa, il y a la dotation des Panzer-Divisionen en artillerie "capable de suivre le mouvement". Ainsi l'année 1942 va voir la motorisation de l'artillerie allemande affectée aux Panzertruppen avec le développement des Wespe (10,5cm le.FH18 sur châssis de Pz.II astucieusement recyclé) et Hummel (15cm s.FH18 sur châssis hybride III/IV).

Ce qui est valable pour l'artillerie de soutien le devient vite aussi pour les chasseurs de chars destinés à affronter le redoutable T-34. Le développement du (Sd.Kfz.164) 8,8cm Pak43 (L71) auf Geschützwagen III/IV 'Hornisse' (frelon) est de cette veine.

En 1942, commande est passée auprès de la firme Alkett (Berlin) de réaliser une plateforme automotrice capable d'accueillir le futur Pak 43 L/71 sensé détruire à distance respectable les T-34 et autres KV. Les contraintes ne manquent pas : le canon est lourd et encombrant, nécessité d'utiliser les châssis existants pour cause de rationalisation (enfin :roll: ) et ne pas dépasser les 25 tonnes.

Les châssis existants (Pz.II, III et IV) sont trop petits pour accueillir le Pak43. Dès lors, comme pour le 'Hummel' (bourdon) et son imposant s.FH18 développé lui aussi par Alkett, les ingénieurs vont opter pour un châssis hybride entre le Pz.III Ausf.J (transmission, pompe à carburant et mécanismes de conduite et de direction) et Pz.IV Ausf.D et F (caisse rallongée, train de roulement et suspension).

Pour la motorisation : le Maybach de 300 chevaux, déplacé vers le centre de l'engin pour une question d'équilibre induite par la position en arrière de la culasse du Pak.

Une nouvelle plate-forme baptisée 'Geschützwagen III/IV ' est née ! Mais elle n'est pas capable de supporter plus que le poids de la mécanique et de l'arme (le Pak 43 pèse dans les 4 T). Le blindage sera donc sacrifié et ramené à 10mm... pas plus qu'un SPW... et pas de quoi protéger les servants qui, de toute façon, opèrent sur une plate-forme ouverte.

Image

Disposant de 24 coups (portés à 40 sur la version de série?) et armé d'une MG pour la défense rapprochée (quoi que le Hornisse ait peu de chance de survivre en mêlée de par son faible blindage), ce chasseur de char ne pèse que 24 tonnes.

Image
On note sur le profil l'allonge du Pak43 de 71 calibres (soit un peu plus de 6 mètres) qui différencie bien le Hornisse du Hummel.

Image
On devine l'habitacle où sont exposés les 2 servants et le chef de bord (sur les photos il semble que l'on aperçoive régulièrement un second pourvoyeur...)
Le chauffeur et le radio sont, eux, moins exposés à l'avant du véhicule.

Image
De face avec vue sur la béquille de route en A qui soutient l'imposant tube.

Image
Vue du poste de combat par la double porte arrière.

La production commence fin 42/début 43 (? si quelqu'un a des précisions, elles sont bienvenues) et les premiers engins sont livrés en février 1943... mais la production du Geschützwagen III/IV est prioritairement dévolue au Hummel et le développement d'un nouveau chasseur de chars sur base du châssis Panther et bien protégé sous casemate (le futur Jagdpanther) limitent la production du Hornisse à 470/475 (voire 494?) unités de février 1943 à mars 1945.

Pour la petite histoire, le Hornisse est rebaptisés 'Nashorn' (rhinocéros) le 27 janvier 1944 par ordre du Fhürer ; les noms d'insectes étant réservés à l'artillerie (Wespe et Hummel). Le boss avait le sens du détail :?
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8239
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Tarpan  Nouveau message 22 Juin 2016, 14:45

Impressionnant, qu'en est-il du débattement latéral de la pièce par rapport a un Jagdpanther ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 4365
Inscription: 28 Mar 2016, 22:45
Région: maine et loire
Pays: France

Voir le Blog de Tarpan : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de eric z  Nouveau message 22 Juin 2016, 15:41

De beaux engins fait en général dans l'urgence.
a part, et cela surtout pour le rhinocéros plus proche de la ligne de front, le fait qu'il n'est pas de tourelle, qu'il soit peu blindée et un peu trop haut. Défaut corrigé par son formidable canon qui permet grâce a des optiques de qualité de faire mouche à des distance de 1000 m. Un engin fait pour le front de l'est!
J'ai une petite anecdote concernant une modification qui a été faite


 

Voir le Blog de eric z : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 22 Juin 2016, 17:26

Dog Red a écrit:
La production commence fin 42/début 43 (? si quelqu'un a des précisions, elles sont bienvenues) et les premiers engins sont livrés en février 1943... :?


... Mars 1943 et, plus probablement, versés en unité, à partir du mois d'avril, les tous premiers exemplaires étant attribués aux unités d'instruction, pour former les équipages. ;)

Image

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2590
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 22 Juin 2016, 18:01

Tarpan a écrit:Impressionnant, qu'en est-il du débattement latéral de la pièce par rapport a un Jagdpanther ?


Débattement : -15°/+15°

Mais un Marder ou un Horniße/Nashorn n'a rien à voir avec un Jagdpanzer, même si on retrouve les trois dans les unités de Panzerjäger - les Horniße étant, exclusivement, versés dans des unités "indépendantes" (Heeres-Panzerjäger- Abteilungen ou Kompanien) -.

C'étaient, avant tout et exclusivement, des canons antichars automoteurs, qui avaient l'avantage d'être plus mobiles qu'une pièce tractée classique (mot. Z). Pas de besoin de lui attribuer un tracteur, ni de se coltiner, à chaque fois, l'accrochage et le décrochage systématique du tracteur, pour le moindre déplacement. La pièce de 8,8 cm Pak 43 tractée, que ce soit la 43/1, sur affût bi-flèche, dérivé du s.FH 18, ou la 43 sur plate-forme 2 essieux avec stabilisateurs rabattables, pesait 4,5 tonnes... si elle était de bonne humeur!

Les Horniße étaient conçus pour la plaine russe, où ils pouvaient fumer un T-34 à 2500 m sans problème. Mais ils étaient, généralement, planqués soit au bord d'une baraque, soit à la lisière d'un bois, soit dans une dénivellation de terrain, avec, obligatoirement, un chemin de dégagement rapide prévu. Leur pire ennemi n'était pas les chars mais l'artillerie adverse. Car, au deuxième ou trois chars allumés, il y avait, toujours, en face, un "rapporteur" pour demander, d'urgence, un pilonnage d'artillerie, à ...2500/3000 m devant, vu qu'il y a un méchant (ou des méchants) qui nous aligne(nt) grave!

Dans ce cadre, leur blindage "léger" était, essentiellement, destiné à protéger les équipages des éclats d'obus explosifs, pendant que l'engin manœuvrait, vite fait, pour changer de position ou, si nécessaire, se replier, le temps que "l'orage passe".

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2590
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de eric z  Nouveau message 22 Juin 2016, 18:29

J'ai quelques petites précisions:
-Une instruction sommaire qui commence le 10 mai 1943 avec peut de carburant et 10 obus par engin pour les exercices de tir. :D

-sur l'ostfront deux formations supplémentaires sont données:
1) une pour la conduite car il n'y a que 4 conducteurs confirmés sur 33 (5 Hornisses sont changés en 8 jours dû à des différentiels mal réglés et à l'inaptitude des chauffeurs).
2) exercice de tirs.

Au niveau technique Des modifications sont apportés:
-les charnières de caisse de munitions cassent facilement.
-appareils de communication trop fragile.
-tuyau d'échappement allongé car refoulement de gaz dans le compartiment de l'équipage.
-Siège du pointeur trop bas.

Au niveau tactique: l'unité 560 est indépendante, elle est mise à disposition des Armekorps. Il y a des tensions concernant l'emploi, certain veulent se servir de ces chasseur de char comme char d'infanterie! :|

Voilà tiré d'un article de batailles et blindes n42 en autre.


 

Voir le Blog de eric z : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 22 Juin 2016, 19:47

eric z a écrit:...Il y a des tensions concernant l'emploi, certain veulent se servir de ces chasseur de char comme char d'infanterie! :|

Voilà tiré d'un article de batailles et blindes n42 en autre.


Mêrme si c'est un collègue de travail, qui a pondu çà, c'est, malgré tout, du pur pipeau.
Les allemands utilisaient des automoteurs antichars depuis mai 1940 - 4,7 cm Pak (t) auf Pz.I Ausf.B, de mémoire -, auxquels succèderont, dès avril 1942, les premiers Marder, armés du 7,62 cm Pak 36 (r), donc, ils n'étaient pas totalement, ignorants dans leur mise en œuvre. Les Marder étaient affectés dans les Panzerjäger-Abteilungen des Panzer-Divisionen, les unités de Horniße, elles, étaient indépendantes et sous l'autorité directe de l'OKH ou du Heeresgruppe, qui les "prêtaient" en fonction des nécessités. Même le plus demeuré des commandants de Kampfgruppen ou des généraux à la tête des divisions d'infanterie savait qu'il risquait de se prendre un vent, par le chef d'unité de Panzerjäger, et plus, si affinité, de la part de ses échelons supérieurs, s'il s'avisait de lui ordonner une mission "incompatible" avec les consignes d'engagement de son matériel. Par contre, effectivement, vu les qualités de la pièces de 8,8 cm, on demandait aux Horniße de jouer les batteries d'artillerie, mais leur élévation était limitée à +20° et leurs organes de visée n'étaient graduées que jusqu'à 4000 m

Il y a juste dans "Il faut sauver le soldat Ryan", qu'on voit un Marder, engagé dans un combat de rue, se prendre, dans l'habitacle, des grenades, balancées par les GI, planqués au 1er étage d'une baraque, mais c'est du cinéma.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2590
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de eric z  Nouveau message 23 Juin 2016, 00:34

Tu as peut être raison, mais en 1943 les temps sont dure pour les allemands, la troupe est confronté au T34 et consort. Comme j'ai pu le lire il y eut des tensions, mais par la suite comme on le sait, ces véhicules ont été bien employé tactiquement (position permettant des tirs entre 1000 et 2500 mètres avec des résultats probants).


 

Voir le Blog de eric z : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 23 Juin 2016, 09:04

Bonjour Loïc,

Je pense que ton collègue fait allusion à un rapport de la schw. Heeres-Pz-Jg.- Abt. 519 dans lequel
le bataillon se plaint des ordres reçus par les commandants des unités auquel il était attaché .
-utilisation des "Hornisse" trop près des premières lignes
-ordre de les déployer dans des endroits ne permettant pas un changement de position rapide
-utilisation comme support d'infanterie
-etc .
Mais je ne sais pas, si à partir d'un seul rapport on peut généraliser . Beaucoup dépend probablement
de la personnalité du chef de bataillon, de la compréhension de la spécificité des "Hornisse" par les
commandements supérieurs .....

P.S. Je ne suis pas à la maison, donc je n'ai pas accès à ma doc . Ce sera pour ce soir .

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 930
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: Le Hornisse/Nashorn et son redoutable Pak 43/L71

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 23 Juin 2016, 09:35

eric z a écrit:Tu as peut être raison, mais en 1943 les temps sont dure pour les allemands, la troupe est confronté au T34 et consort. Comme j'ai pu le lire il y eut des tensions, mais par la suite comme on le sait, ces véhicules ont été bien employé tactiquement (position permettant des tirs entre 1000 et 2500 mètres avec des résultats probants).


La troupe était confrontée au T-34 depuis... le 23 ou 24 juin 1941, vu que les Russes, méfiants, avaient étagé leur dispositif de défense! Depuis le temps, les Allemands s'y étaient habitués, même si leur haut commandement avait mis plus de 100 jours pour se rendre compte que c'était bien joli de faire une fixette sur le gros KW, mais que, en réalité, c'était le "Christipanzer '7,62 cm" (sic)l"qui constituait leur emmerdement maximal! Ils connaissaient par cœur le nom du premier, n'avaient cessé, tout l'été, de se faire photographier à côté d'un "kolossal" KW, mais n'étaient pas foutus d'identifier clairement le T-34, ne connaissant ni sa désignation exacte, ni son type - le T-34 n'a jamais été un système" Christie"!-... Tout d'un coup, un très moche jour d'octobre 1941...Herr Oberst, nous avons un Problem, on se fait allumer à 1500 m par des vilains Panzer Popov, qui gambadent avec aisance dans le terrain détrempé ! ...Là, on se dit, c'est bizarre, il y avait bien dû y avoir deux ou trois autres gugusses, qui, depuis le mois de juillet, avaient, eux-aussi, constaté que le T-34 était une redoutable bestiole...Ben, non! .... obnubilés par "Nach Moskow! "... Vous allez voir, en un mois, c'est emballé! Etc... Il y a , quand même, des coups de pieds au cul qui se perdent! A la décharge des allemands, les russes avaient tiré les leçons des combats estivaux et sérieusement revu l'organisation de leurs formations blindées et les tactiques d'engagement de leurs chars.

En 1943, çà fait un an que le Pak 40 L/46 et le canon de char ou de canon d'assaut de 7,5 cm L/43-L/48 sont en service, pour "gérer" le cas" T-34/76.
Les difficultés rencontrés avec les Horniße avaient été de deux types, organisationnelle et technique.
Organisation ; Au départ, fin 42/début 1943, il avait été prévu d'attribuer une compagnie, forte d'une dizaine de véhicules, à chaque Panzer-Division, finalement, les Hornisse seront regroupés dans des Abteilungen "spécialisées" indépendantes. Il faut rappeler que, à la même époque (fin 42/début 43), on avait, également, proposé à ces mêmes Panzer-Divisionen d'intégrer une compagnie de Tiger, mais elles n'avaient pas franchement sauté de joie (Pfouuuu... trop de matériels différents à entretenir au sein de l'unité, logistique compliquée, etc.)... OK, comme vous ne voulez pas de nos Tiger, nous les regrouperons dans des s.Panzer-Abteilungen "indépendantes"! ...Mais çà nous donne, aussi, des idées pour la mise en œuvre d'autres matériels! Vous râler, par avance, pour intégrer des 8,8 cm Pak 43 tractés...trop lourds, etc., ils seront, eux aussi, regroupés dans des unités indépendantes et, dans ces conditions, leur version automotrice (le Horniße), même motif-même punition! Ah, ben, non, nous, le Horniße, on en veut bien!...Circulez, çà sera comme çà, point-barre! Déjà, avec les Panther, qui vous seront, bientôt, attribués, vous allez avoir du boulot sur la planche pour réorganiser vos régiments de chars et, de toute façon, la production de Horniße ne sera pas suffisante pour les attribuer, rapidement, à tout le monde!
Technique : Il va y avoir un sérieux problème avec le dispositif de visée du 8.8 cm Pak 43, qui se dérègle, systématiquement, durant les déplacements et , fin 1943, le défaut ne sera, toujours, pas résolu... au point que certains cadres haut placés réclameront la suspension des livraisons.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2590
Inscription: 25 Mai 2016, 17:26
Région: Alsace
Pays: France

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:40
par: pierma 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 00:29
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:49
par: kfranc01 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:49
par: Eric Denis 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 22:50
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:40
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Hier, 18:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  RAF 1916 - 2016 
Hier, 17:10
par: facecachee5 
    dans:  NAUFRAGE du LAMORICIERE 1942 Départ d'ALGER 
Hier, 16:51
par: brehon 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 16:40
par: Signal Corps 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing Premium, Semantic Visions et 14 invités


Scroll