Connexion  •  M’enregistrer

octane quand tu nous tiens...

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

octane quand tu nous tiens...

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de mecanic75  Nouveau message 25 Jan 2010, 00:58

Bonsoir,

Plusieurs chars de combats US (M2, M3 et M4) fonctionnaient effectivement avec des moteurs en étoile type aviation. Ces moteurs - essentiellement des Curtiss-Wright R 975 ou sa version construite sous licence par Continental étaient abreuvés par des essences avec un indice d'octane d'environ 80, mais cet indice n'est pas extrêmement élevé ni représentatif d'une essence de cuvée "exceptionnelle", ce n'est pas une essence "avia" à proprement parlé (un P-51 Mustang tournait avec une essence d'indice 100, parfois 145 à 150). Les moteurs Curtiss ou Continental étaient des moteurs de puissance moyenne pour avion léger ou d'entraînement et ils n'étaient pas d'un taux de compression très élevé, et avec leur essence d'indice 80 (pas la peine d'en voir plus, puisque justement le taux de compression est peu élevé), la puissance n'est pas extraordinaire (350 à 400 ch pour un moteur de Sherman de 16 litres). C'est surement dans un soucis de standardiser les carburants que bon nombre de chars US conservèrent des motorisations "aéronautiques" qui étaient fiables, pas compliquées à construire et qui, c'est important marchait aussi avec de l'essence "80" comme une grosse partie du parc US, du Dodge au GMC, excepté bien sûr le Mack 6 x 4 Diesel.

En fait, un indice d'octane inférieur n'est pas incompatible sur un moteur (les premiers Curtiss Wright pour les avions des années 1930 fonctionnaient avec des essences de 50 à 70 d'indice). Mais les performances peuvent s'abaisser avec une essence de mauvaise qualité ou à faible indice d'octane : on a du cliquetis, le moteur tourne parfois mal sur tous ces cylindres ou bien fait de l'auto-allumage mais ce n'est pas très méchant, sauf qu'on perd un peu de cavalerie et puis sur le long terme... Mais le long terme n'existait pas pour un engin militaire qui passait régulièrement en grande révision et dont la durée de vie était de toute façon réduite.

Ceci pour dire que les engins allemands fonctionnaient avec un indice inférieur (autour de 74). Mais là encore, si un Panzer tombait sur des Jerrycan de gazoline US, il ne faisait pas la fine bouche et pouvait avaler le contenu sans rechigner, surtout dans des conditions de combat !

Une autre idée qui court, c'est de dire qu'à cause de l'essence type aviation embarquée par le Sherman, celui-ci avait tendance à prendre feu et à se consumer rapidement. Effectivement, le Sherman avait tendance à s'enflammer vite et bien mais je ne pense pas que ce soit à cause de cette essence avia mais plutôt à cause du blindage un peu faible au niveau non pas des réservoirs mais des rateliers de munitions (ce n’est pas pour rien que les munitions seront logées par la suite dans des caissons "humides"). D'autre part, la réputation de "briquet" du Sherman a semble t’il été colportée par les unités britanniques qui faisaient largement usage de ce char. Or, les Anglais - avant de toucher les Sherman lors des combats en Afrique du Nord - possédaient des Matilda, réputés pour leur blindage épais qui les mirent un temps à l'abri des antichars allemands (un temps seulement). Puis il y eut ensuite le Churchill, lent mais encore mieux blindé... Dans la tête d'un tankiste anglais, être bien à l'abri dans derrière une cuirasse (qui plus est, de production nationale), était perçu comme une capacité à survivre à un coup direct nettement plus envisageable que dans un tank au blindage peu épais (qui plus est, produit par des Américains). Il était dés lors plus facile de critiquer le Sherman, surtout quand on appartenait à l'armée de sa Très Gracieuse Majesté....

Salutations

Ce sujet, intéressant, a sa place dans cette partie du forum.
Le bureau de recrutement sert à la présentation des nouveaux membres, en conséquence je t'invite à te présenter dans les formes au bureau de recrutement.
Prénom, âge, région, sujets de prédilection, hobbies et tout ce qui représente un intérêt à une bonne convivialité entre membres.
Merci.
Dynamo


 

Voir le Blog de mecanic75 : cliquez ici


Re: octane quand tu nous tiens...

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 25 Jan 2010, 15:02

Sujet qui m'avait interessé il y a quelques temps.

Il y a eu, semble-t-il, plusieurs version du R-975 Continental: les C1, EC2 et C4

Les détails ne sont pas clairs. La version C4 offre des performances améliorées, avec une puissance disponible à plus bas régime, rendant la conduite moins fatigante. L'EC2 est plus puissante que la C1. Les taux de compression et indices d'octane de l'essence sont, sur les sites que j'ai consultés, totalement contradictoires. Impossible de savoir quelle version utilise quelle essence.

Une chose est sûre: la mise en place de cracking du pétrole, procédé inventé par Eugène Houdry, un Français immigré, permet aux USA de disposer en quantité d'essence à indice d'octane élevé (pour l'époque), soit 80/87. Cet indice correspond, au début de la guerre, à l'essence "aviation" standard.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 812
Inscription: 13 Oct 2009, 17:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: octane quand tu nous tiens...

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de mecanic75  Nouveau message 25 Jan 2010, 19:48

Tout à fait, il y a eu plusieurs Continental. Sur les véhicules terrestres, uniquement des R975 se terminant par C si je ne m'abuse, dépourvu de compresseur mécanique puisqu'à preuve du contraire, on n'a jamais vu un Sherman voler à 10 000 m d'altitude. Et effectivement, on peut lire que le Sherman fonctionnaient avec de l'essence indice 100. Je ne suis pas un spécialiste du "cracking" mais j'ai des doutes. J'ai du mal à croire que la logistique US aurait alimenter ses véhicules avec différentes essences. vous imaginez un parc en train de faire le plein : "les Sherman par ici pour de l'essence indice 100, les Stuart avec du 90, les GMC en haut à gauche pour du 80...", impossible à gérer, surtout quand on connaît le très haut degré de standardisation de l'armée US...

Le 100 était réservé à l'aviation alliée aux alentours de 1941-1942 (avant, presque tout le monde tournait avec du 87 d'octane) puis on passa à 130 vers 1944, peut-être un peu avant (comme cité avant, il y a eut des avions voués à l'interception qui ont utilisé du 145 pour accroître leur taux de montée). Mais ces indices élevés ne procuraient pas forcément une très nette une nette supériorité de l'aviation alliée sur la Luftwaffe car au début de la guerre, le mélange air-essence des avions allemands était bien mieux homogénéisé dans la chambre de combustion grâce à l'injection directe, système dont étaient dépourvus les appareils anglais ou américains. Quand ces derniers se convertirent à l'injection directe, ils conservèrent les carburants de 100/130 d'indice par habitude....

A suivre...pour ceux que cela intéresse !
Dernière édition par mecanic75 le 25 Jan 2010, 22:54, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de mecanic75 : cliquez ici


Re: octane quand tu nous tiens...

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 25 Jan 2010, 20:50

:D Bonsoir,

Il y a beaucoup de moteurs d'aviation qui furent utilisés par des chars :
- Le Merlin détaré, avec des bloc-culasse en fonte devint le Meteor,
- Le "Liberty" de 400 CV de 1918 fut utilisé par les anglais sur leurs Cruisader et par les soviets sur leurs BT sous le nom de M-5 ...

Pour l'essence, voir aussi là : http://www.hydroretro.net/etudegh/origessenceavia.pdf

@ plus ... Marc
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8057
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici



Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
il y a 3 minutes
par: Dog Red 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
il y a 19 minutes
par: Rob1 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 22 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
il y a 41 minutes
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 42 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Des négatifs retrouvés, besoin d'identifier l'époque, le pays et le rang 
il y a 51 minutes
par: iffig 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Aujourd’hui, 14:37
par: Dog Red 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Aujourd’hui, 14:28
par: Loïc Charpentier 
    dans:  LA BATAILLE DE HANNUT 
Aujourd’hui, 12:41
par: MichaelHunter 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 12:08
par: NIALA 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 50 invités


Scroll