Connexion  •  M’enregistrer

L'avantage du Jagdpanther?

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR:

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 71  Nouveau message de naga  Nouveau message 26 Avr 2010, 01:47

Chevalier,
La comparaison du ISU 152mm et du Jagpanther 88mm n est pas bonne.Le russe n a pas ete concu comme chasseur de char mais comme canon automoteur d artillerie mobile.La comparaison avec le SU-85 et SU-100 aurait ete plus approprie.


 

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 72  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 27 Avr 2010, 00:46

naga a écrit:Chevalier,
La comparaison du ISU 152mm et du Jagpanther 88mm n est pas bonne.Le russe n a pas ete concu comme chasseur de char mais comme canon automoteur d artillerie mobile.La comparaison avec le SU-85 et SU-100 aurait ete plus approprie.


Certes, sauf qu'Ivan ne s'est jamais encombré d'état d'âme quant à l'utilisation des pièces d'artillerie conventionnelles ou automotrices. De toute façon, même un obus explosif de 152 mm réussit à faire de gros bobos. Il y a peu de chance qu'il perce une cuirasse digne de ce nom mais il peut fausser une tourelle et rendre, sans problème, le char "inutisable". Pour revenir à l'emploi de "tirer tout ce que vous avez sous la main", c'était la consigne systématique de l'Armée Rouge quand, par exemple, ses unités se trouvaient confrontée à une meute de StuG - emploi préconisé par l'Artillerie, l'arme originelle des StuG.III et malheureusement pas par les unités de Panzerjäger qui ont souvent, à partir de 1943, utilisé le StuG à contre-emploi.- car les StuG. étaient craints comme la peste.


 

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 73  Nouveau message de brehon  Nouveau message 27 Avr 2010, 11:56

Bonjour Loïc,
Loïc Charpentier a écrit: emploi préconisé par l'Artillerie, l'arme originelle des StuG.III et malheureusement pas par les unités de Panzerjäger qui ont souvent, à partir de 1943, utilisé le StuG à contre-emploi
Je ne comprends pas bien l'emploi du mot "malheureusement" dans cette phrase. Ne devrait-on pas, au contraire, se réjouir des erreurs des armées allemandes qui ont ainsi évité des pertes parmi les alliés et hâté la fin de cet immonde régime nazi?
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 14 Déc 2009, 16:45
Région: Bretagne
Pays: France

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 74  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 02 Mai 2010, 10:13

:mrgreen: A titre d'exemple, voici le glacis avant d'un KingTiger, soumis à des tirs de différents calibres soviétiques, de 85 à 152mm :

Image

L'article d'Igor Jermov et Alexandre Sergueyev (TankoMaster 6/1999) est partiellement reproduit sur http://www.battlefield.ru ; extrait :
3. Dans le blindage frontal du tank d'une épaisseur de 100 à 190 mm, à l'atteinte à eux de 3–4 obus perforants ou explosifs des systèmes d'armes du calibre 152, 122 et 100 mm, de la distance 500–1000 м, se forment les fissures, des éclatements et des destructions des soudures entraînant la violation du travail de la transmission et la sortie du tank de l'ordre de bataille comme une pertes non réparable.
---------------------------
Traduction fournie par PROMT™ - http://www.promt.fr ... Et reprise par moi

Sous traducteur automatique, la fin de cet article : http://translate.googleusercontent.com/ ... by3D73O8oQ

En le lisant, vous aurez une idée de la dispersion (par contraire la précision) de différents canons, dont le "fameux" 88mm allemand.

Pour les données des SU-85 et SU-100, voir mes messages au début de ce fil de discussion ...
. . Image. . . . . .Image . . . Image
"Chacun est responsable de tous. Chacun est seul responsable. Chacun est seul responsable de tous." - Saint-Exupéry, "Pilote de Guerre", 1940-42

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 04 Déc 2006, 14:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 75  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 02 Mai 2010, 18:25

brehon a écrit:Bonjour Loïc,
Loïc Charpentier a écrit: emploi préconisé par l'Artillerie, l'arme originelle des StuG.III et malheureusement pas par les unités de Panzerjäger qui ont souvent, à partir de 1943, utilisé le StuG à contre-emploi
Je ne comprends pas bien l'emploi du mot "malheureusement" dans cette phrase. Ne devrait-on pas, au contraire, se réjouir des erreurs des armées allemandes qui ont ainsi évité des pertes parmi les alliés et hâté la fin de cet immonde régime nazi?


Merci, de ne pas tenter de faire d'amalgame inutile. lol
En l'occurence, dans ce post, on évoque les caractèristiques techniques du matériel et sa "philosophie" d'emploi, dans un contexte purement militaire. Pour les méfaits du conflit, il y a d'autres rubriques sur ce Site. J'ai utilisé l'adverbe "malheureusement" dans son sens second, "de manière malencontreuse".


 

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 76  Nouveau message de brehon  Nouveau message 02 Mai 2010, 19:16

Bonjour Loïc,
Loïc Charpentier a écrit:J'ai utilisé l'adverbe "malheureusement" dans son sens second, "de manière malencontreuse".
Je ne connaissais pas cette définition du mot "malheureusement" qui ne figure pas dans mon dictionnaire. D'où mon interrogation. Ce n'est donc qu'un malentendu causé par ma connaissance imparfaite de la langue française. :oops:
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 14 Déc 2009, 16:45
Région: Bretagne
Pays: France

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 77  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 02 Mai 2010, 19:38

brehon a écrit:Bonjour Loïc,
Loïc Charpentier a écrit:J'ai utilisé l'adverbe "malheureusement" dans son sens second, "de manière malencontreuse".
Je ne connaissais pas cette définition du mot "malheureusement" qui ne figure pas dans mon dictionnaire. D'où mon interrogation. Ce n'est donc qu'un malentendu causé par ma connaissance imparfaite de la langue française. :oops:


N'hésite pas à t'acheter une version plus riche. ;)


 

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 78  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 06 Déc 2010, 18:28

Interessant article dans la revue Trucks n Tanks concernant le JagdPanther en Normandie.

Il n'y brille pas particulièrement, semble-t-il. Le chef de corps chargé de l'évaluation attribue la faible disponibilité des engins à leur manque de robustesse (boîtes de vitesse, embrayages) et à la rareté des pièces détachées.

Ces défauts récurrents sont-ils dûs à une mauvaise formation des conducteurs? A des défauts de jeunesse (il s'agit des premiers engins produits)?

Il est cité également la faiblesse des côtés du char, blindés à seulement 50mm, vulnérables à nombre de canons antichars.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 13 Oct 2009, 17:06
Région: Ile de France
Pays: France

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 79  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 06 Déc 2010, 21:21

Epaisseur de blindage sur les flancs et le bas de caisse avant, effectivement, de 50 mm! ;) ...mais l'angle d'inclinaison , à l'avant, est de 35°/verticale, tandis que le glâcis avant est de 80 mm d'épaisseur à 30°/verticale. C'est du lourd, pas facile à perforer.

En plus, la mise en oeuvre de ces "bestiaux", classés chasseurs de char (Jagdpanzer) ne prévoit pas de les faire "galoper" comme des chars. En principe, ils opèrent à l'affût, soigneusement planqués, et allument à 2000/2500 m le "copain d'en face" un peu trop téméraire.

Pour la plupart des chars lourds allemands, Tiger et Panther - le Panther est classé char moyen, par les Allemands, de par le calibre de son canon, 75 mm -, le Jagdpanther pouvant y être assimilé, il y aura toujours des problèmes récurrents de mécanique (moteur et boite de vitesses). Déjà, côté moteur, un seul maitre d'oeuvre , Maybach, qui équipera la quasi totalité des blindés allemands. C'est un moteur à essence or celle-ci est synthétique et sa teneur en octanes, variable. C'est le plus gros moteur existant, à l'époque, le HL 230 P, qui développe à peu près 650 CV; c'est loin d'être une "crotte" mais il a une fâcheuse tendance à chauffer. Question boite de vitesse et transmission, c'est chiadé - un système à programmation - mais c'est très sollicité et on ne peut pas demander à un conducteur de char de l'utiliser comme un taxi. Celà dit, les équipages et équipes d'entretiens allemands sont habitués à avoir des matériels qui exigent des "soins" réguliers et importants. Les trains de roulement à recouvrement sont une vraie "chierie" à entretenir ou réparer - c'est encore pire en cas de forte gadoue ou de gel - mais ont des qualités de route et de tout-terrain incontestables, etc. Pour les pièces de rechanges, çà a quasiment toujours été le cas et çà ne s'est évidemment pas arrangé, au cours du conflit, avec les bombardements alliés. Il existe, dans les archives, des piles de courriers de réclamations aux usines et aux sous-traitants, de la part des services d'approvisionnement, du Haut-Commandement, du Ministère de l'Industrie, et ce, depuis le déclenchement de Barbarossa, en juin 1941...évidemment, çà ne c'est pas arrangé, après, car, même après les débarquements en France, son plus gros consommateur de matos reste le Front Est. A l'été 1944, l'industrie militaire allemande finit par atteindre son maximum de production, tout en étant dans les choux, question respect des quota prévisionnels mais, évidemment, çà va vite se casser la gueule, les semaines suivantes.

Pour ce qui concerne l'emploi, la mise en oeuvre des canons d'assaut - techniquement, le Jagdpanther en est un - est différente de celle des chars. La seule Arme qui avait su mettre au point une tactique d'emploi satisfaisante était l'artillerie avec ses Sturmgeschütze, travail en "meute", coopération intensive et étroite avec l'infanterie, etc. C'est tout le problème des unités de Panzerjäger qui sont le plus souvent issues des antichars tractés et des chars, qui appartiennent, tous deux, à la Panzerwaffe (l'arme blindée). Détail amusant, la première unité dotée de Jagdpanther sera la s.Pz.Jg.Abt. 654, or cette unité, à Kursk, équipée de Ferdinand, s'est littéralement fait ratiboiser alors que son unité-soeur, la 653, issue des StuG.III, a eu des pertes moindres. La 654 refilera ses Ferdinand restants à la 653 avant d'être reconvertie sur les nouveaux JP...qu'elle aura à peine le temps de prendre en main avant le débarquement de Normandie.


 

Re: L'avantage du Jagdpanther?

Nouveau message Post Numéro: 80  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 07 Déc 2010, 14:23

Question blindage, on est loin de la tankette L33, effectivement... :)

Il est vrai que les équipages sont habitués au Ferdinand. Ceci explique peut-être pourquoi ils jugent la protection un peu faible. D'autant qu'il ne semble pas qu'il y ait eu rencontre avec des Sherman Firefly, seuls capables avec leur canon de 17 livres de percer cette plaque avant. Mais les compartiments de combat de la Normandie, plus restreints que les steppes de l'Est, offrent des couverts aux blindés adverses et des distances de tir réduites empêchant l'engin de profiter de l'allonge de son canon.

D'autre part, tous les chars lourds (et le JagdPanther est lourd!) ont les mêmes défauts de fiabililité réduite : les moteurs et, surtout, transmissions, sont à la limite des technologies de l'époque. Les chenilles sont fortement sollicitées. L'entretien doit être fréquent et soigné. Ce qui ne semble pas assuré en Normandie.

Enfin, le remorquage d'un tel blindé en panne est difficile et demande des engins puissants... qu'on n'a pas toujours sous la main quand on en a besoin, dans des phases de combat fluides.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 13 Oct 2009, 17:06
Région: Ile de France
Pays: France

PrécédenteSuivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  À la recherche de la statue érigée en 1948 à la mémoire de Edmond Amiable (Père Paul) 
il y a 1 minute
par: frontovik 14 
    dans:  Interview d'Eric Branca 
Aujourd’hui, 10:59
par: frontovik 14 
    dans:  Quiz suite - 8 
Aujourd’hui, 10:53
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Les Feux de la rampe 2.0 : « 80 e anniversaire du débarquement. Le glossaire illustré du 6 juin 1944 
Aujourd’hui, 09:47
par: iffig 
    dans:  Les Feux de la rampe 2.0 : Épaves de guerre (1936-1945) 
Aujourd’hui, 09:21
par: coyote 
    dans:  je n'ai jamais entendu parler du débarquement 
Aujourd’hui, 01:23
par: Alfred 
    dans:  la résistance dans la Nièvre, les maquis de 1944 
Hier, 15:09
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Corpi d'elite delle Forze Armate Italiane dal 1935 al 1945 
Hier, 13:40
par: iffig 
    dans:  « La dernière rafale » 
Hier, 12:12
par: Aldebert 
    dans:  80° ANNIVERSAIRE DU DEBARQUEMENT - LE GLOSSAIRE 
Hier, 10:11
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités


Scroll