Connexion  •  M’enregistrer

Tactiques de combat de l'armée allemande

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Re: Tactiques de combat de l'armée allemande

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Tom  Nouveau message 28 Mar 2010, 10:22

Huck écrit :

Merci Loic. C'est à peu de chose près ce que l'on m'avait raconté. De plus, la personne m'a précisé qu'il n'y a toujours pas d'équivalence dans les autres armées actuelles. J'ai trouvé ça plutôt malin. Quand tu parles de l'instruction et de son importance, on peut comparer l'armée allemande et l'armée française entre septembre 39 et mai 40. L'entrainement était fort différent entre les deux armées. Une chose est sûre, coté français, les soldats étaient imbattables à la belote ou au 421 lors de l'invasion allemande.


Oui, merci Loïc pour l'info très pertinente. Dans son Histoire de l'armée allemande 1939 - 1945 (Perrin, 1994), Philippe Masson écrit pages 14 et 15 : Grâce à une instruction poussée à l'extrême, tous les engagés, officiers ou non, doivent être en mesure d'assurer les fonctions des deux échelons supérieurs au leur. [..] En vertu de cette conception, la Reichswehr constitue l'armée de chefs (Führerheer) annoncée par le maréchal Foch lors de la conférence de la paix.

En effet, selon son commandant en chef, le général von Seekt, la Reichswehr, limitée à 100 000 hommes dont 4000 officiers par le traité de Versailles, doit d'abord constituer une élite, une armée de cadres...

Toutefois, je me demande si cette instruction poussée à l'extrême a pu être maintenue jusqu'à la fin de la guerre...

En fait, en 1939, c'est l'armée de remplacement (Ersatzheer) qui a été chargée du recrutement et de la formation du personnel militaire (y compris les sous-officiers et les officiers), puis de sa répartition au sein de l'armée de campagne ainsi que de l'organisation de nouvelles unités et de la reconstitution des unités anéanties. Dans ce but, elle a constitué un certain nombre de divisions de remplacement dans chaque région militaire (Wehrkreis). Ses effectifs sont passés d'environ un million d'hommes au début de la guerre à plus de deux millions et demi fin 1944.

A l'origine, un bataillon de remplacement a été affecté à chaque régiment de campagne. Ce bataillon était composé de compagnies d'incorporation, d'instruction, de convalescence et de transfert. Le commandement du régiment de remplacement disposait en outre de trois à cinq compagnies particulières pour former les spécialistes. De plus, il existait aussi des unités d'instruction plus poussée (Ausbildung).

En octobre 1942, chaque division de remplacement a été dédoublée en une unité de remplacement proprement dite (Ersatz), chargée du recrutement et de l'instruction élémentaire en Allemagne, et une unité dite de réserve, chargée de l'instruction complémentaire et de l'entraînement en territoire occupé, ce qui permettait à la fois d'exercer les recrues en situation (contre les partisans) et de libérer des troupes déjà expérimentées pour le front.

Comme la période initiale se réduisait au strict minimum, chaque division de campagne comprenait un bataillon de remplacement de campagne (Feldersatz-Bataillon) afin de parfaire la formation. Généralement, une recrue destinée à l'infanterie effectuait en principe deux mois de classes en Allemagne, puis au moins deux mois d'entraînement en territoire occupé ou à l'arrière du front et encore deux mois de perfectionnement dans le cadre de son unité de campagne.

En bref, ce système de remplacement a remarquablement bien fonctionné jusqu'en 1944 où les divisions de réserve ont été intégrées à l'armée de campagne.

Cela dit, dans l'armée française des années trente, tous les soldats ne passaient pas leur temps à boire des apéros en jouant à la belote ! Il y avait aussi des unités d'élite, très entraînées et combatives, comme, par exemple, les bataillons de chasseurs alpins, les diables bleus ! lol

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Tactiques de combat de l'armée allemande

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Loïc Charpentier  Nouveau message 30 Mar 2010, 17:49

Il est évident que les coupes sombres résultant des combats à l'Est ont quelque peu perturbé ce paysage "idyllique", dès 1942. Cependant, jusqu'à l'été 1944, la formation poussée des recrues et le "recyclage" régulier des unités expérimentées restent d'actualité. Après, confrontée à trois fronts d'opérations (Est, Ouest et Italie), la Wehrmacht fait comme elle peut. Les périodes de formation sont raccourcies et, plus grave, la formation "terrain" assurée par les vétérans n'est plus trop à l'ordre du jour - les vétérans ayant tendance, au bout d'un moment, à se transformer en chair à canon ou en blessés définitivement retirés du front.

A la fin de l'été 1944, dans la Panzerwaffe, une unité expérimentée, rééquipée avec un matériel, dont elle n'a pas l'expérience, se voit encore attribué près d'un trimestre pour le prendre en main. Début 45, ce délai d'adaptation est drastiquement ramené à un gros mois.

C'est le cas, par exemple, de la s.Abt.653, issue des StuGe, affectée sur Pz.Jg. Ferdinand/Elefant entre mai 1943 et juillet 1944, puis transférée sur Jagdtiger en aout-septembre 1944. elle ne montera au front qu'en décembre 1944.

A l'inverse, son unité jumelle, l'Abt.512, constituée, en janvier 1945, avec, principalement, des équipages (expérimentés) de chars, peu ou pas du tout habitués à l'emploi de canon d'assaut à casemate - dépourvus de tourelle -, aura tout juste droit à un mois de formation et de prise en main et, au final, des résultats très médiocres...sauf pour la 1.Kp. qui, elle, était en partie issue des chasseurs de chars.

La Reichswehr des années 1920-1930 n'a pas grand-chose à voir la-dedans, si ce n'est que ses effectifs réduits facilitaient, d'une certaine manière, la diffusion d'une instruction de bonne qualité. Cette façon de "fonctionner" de l'armée allemande remonte, comme dit, à l'armée de Freidrich der Große, pour nous, Frédéric II, Roi de Prusse...le copain de Voltaire. Avant la guerre de 1870, un certain nombre d'états allemands appliquaient déjà les concepts militaires prussiens et à partir de la constitution du Reich, à Versailles :evil:, la méthode va se généraliser dans l'ensemble de la Deutsche Armee. On a tendance à moins évoquer ces méthodes durant la Der des Ders, mais elles étaient déjà en vigueur. Il faut des dizaines d'années - je suis gentil :P - de pratique pour obtenir ce genre de résultat.

Il faut bien comprendre aussi que ce qui est valable pour l'un ne l'est pas nécessairement pour un autre. Dans l'armée française et ce jusqu'à 1870 inclus, le commandement a toujours pris en compte l'aspect "Furia Francese" - si craint par nos adversaires - et la débrouillardise naturelle de son troupier. Qualités qui, exploitées par Bonaparte/Napoléon Ier, en feront le succès. C'est la guerre de 1870 qui va démontrer les limites du système - ce qui n'empêchera notre Etat-major de repartir de plus bel, sur les mêmes bases, à l'été 1914 - face à la modernisation de l'armement et à la nécessité d'opérer et de penser sur des dimensions de front plus importantes. Il est patent que, durant le premier mois de campagne (août 1870), l'armée impériale de Napoléon III cherchait à gagner une bataille - celà dit, elle ne pouvait plus faire grand-chose d'autre dès le 6 août! - tandis que Bismarck, de son côté, voulait impérativement gagner le conflit. Si, en plus, on prend en compte que nous nous étions totalement plantés sur les capacités de mobilisation des Etats allemands, sur la qualité de son plan de mobilisation et un gros chouïa sur l'éventuelle entrée en guerre à nos côtés de l'Autriche, on a à peu près fait le tour du problème. Sauf que - le sujet est beaucoup moins évoqué - durant la seconde partie du conflit, ce qu'on pourrait appeler l'Armée de la République (Septembre 70- février 71), même si son commandement n'est pas toujours à la hauteur -souvent à cause des politiques- va, grâce à ses qualités précitées, faire payer un lourd tribut humain aux troupes allemandes, engagées dans le coeur de la France - toujours ce problème de distance et d'opération en territoire ennemie.

Pas simple, tout çà, n'est-il pas? ;)


 

Voir le Blog de Loïc Charpentier : cliquez ici


Re: Tactiques de combat de l'armée allemande

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de gibraltar114  Nouveau message 08 Aoû 2010, 15:58

on aurait moins essayé de trouver la bonne page (qui n'existait pas) du manuel en 1940 il y aurait surement moins de degats et globalement, je pense que les généraux qui ont eu les plus belles victoires, sont ceux qui etaient assis sur leur manuel de tactique. Ca n'engage que moi bien sur.

vétéran
vétéran

 
Messages: 566
Inscription: 21 Juil 2010, 11:11
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de gibraltar114 : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Au sujet de Johann Chapoutot 
Aujourd’hui, 06:49
par: François Delpla 
    dans:  "Hitler", une biographie par Johann Chapoutot et Christian Ingrao 
Aujourd’hui, 06:22
par: François Delpla 
    dans:  L’Armée Secrète au refuge "Tarin" de Saint-Marcoult (Silly-Belgique) 
Aujourd’hui, 01:16
par: thucydide 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 00:07
par: kfranc01 
    dans:  1e DB Polonaise 
Aujourd’hui, 00:06
par: alain adam 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DÉFAITE, LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:59
par: alain adam 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:14
par: coyote 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 23:02
par: Signal Corps 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 22:57
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Berlin 1945 Les dernières archives du bunker 
Hier, 22:47
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Magpie-Crawler et 10 invités


Scroll