Connexion  •  M’enregistrer

Arsenal japonais

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Kanemoto  Nouveau message 17 Fév 2009, 15:52

normalement un lance flamme n'est pas une arme d'infanterie, c'est un outil du génie, il faudrait peut-être aller voir de ce côté


 

Voir le Blog de Kanemoto : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 17 Fév 2009, 15:59

Adria51 a écrit:Bonjour j' ai beau chercher je n' arrive pas atrouver de réponses a certaines questions que je me pose sur certaines armes japonaises . Tout d' abord malgré des recherches je n' ai pas trouvé de traçe de lance flamme ou de lance roquette pour l' infanterie . Déja que leurs armes n' était pas exactements brillantes si en plus ils manquaient de solution anti chars et de lance flamme pour nettoyer les bunkers cela devait poser problème . S' ils n' en avaient pas en ont ils importé d' autres pays de l' axe ?



Hello,

l'armée de l'ère Shōwa utilisait deux modèles de lance flamme. Le type 93 et le type 100, tous deux nommés en l'honneur de leur année de mise en service, la 2593 et 2600 ème année de la fondation mythique de l'empire...

La seule différence entre les deux est une amélioration du pistolet pour le second. Il s'agissait de deux modèles d'environ une trentaine de kg, d'une capacité de 12.3 litres, d'une portée de 22 à 27 mètres et d'une durée de décharge de 10 à 12 secondes.

Les deux modèles ont été utilisés à profusion en Chine et le second en Indonésie, Birmanie et Philippines. Le type 100 a même été utilisé comme arme anti-char, ce qui était la faiblesse de l'armée impériale qui ne disposait à ma connaissance contre eux que de quelques mortiers.


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Eric Denis  Nouveau message 17 Fév 2009, 17:33

Bonjour,

Une réponse parfaite concernant les lance-flammes. Il faut cependant nuancer la seconde partie. Le théatre d'opération ou furent engagées les troupes japonaises était souvent bien peu propice au chars, ce qui explique que l'on en parle peu. Mais l'arsenal japonnais disposait de nombreux moyens à vocation antichar.

A l'origine, le Japon disposait d'une pièce de 75 de campagne (le type 38) capable de mettre hors de combat les différents engins blindés légers rencontrés pendant les premières années du conflit. D'autre part, une seconde pièce de 75, le type 88 semble avoir été détournée de sa vocation initiale de DCA dans certains cas pour être utilisée comme matériel antichar. Un obus destiné à cet usage fut d'ailleurs développé pour cette pièce. Il y avait également des canons automatiques de 20 mm, comme le type 98 qui pouvait exercer une fonction antichar, comme dans toutes les armées du globe de l'époque. A noter également que leur pièce de 70 mm type 92 était dotée de munitions antichars, bien que leur efficacité soit plus que relative.

Mais l'armée impériale était également équipée de matériels antichars, comme le fusil antichar type 97 ou le canon type 97, d'un calibre de 3,7 cm, copié sur le PAK 35/36 allemand, suivi du Type 1, de 47 mm, qui fut l'arme standard antichar japonnaise de la 2GM. Il existait également des grenades à fusils destinées à ce type de lutte.

Enfin, et non des moindres, vers la fin du conflit, on dota l'infanterie d'armes antichars individuelles constituées au pire d'un genre de bombe humaine, et au mieux d'un long morceau de bois terminé par une charge explosive. L'engin devant être amorcé puis poussé jusqu'au contact du blindé. Dans tous les cas, le soldat y laissait sa peau, bien que ce second exemple ne fut pas considéré par l'empire comme une arme Kamikaze (sic).

D'autre part, le Japon disposait également de l'ance-roquettes de calibres s'étallant de 20 cm à 44,7 cm bien que présents en faible nombre.

Cordialement
Eric DENIS


 

Voir le Blog de Eric Denis : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de romualdtaillon  Nouveau message 17 Fév 2009, 17:59

Eric Denis a écrit:Bonjour,

Une réponse parfaite concernant les lance-flammes. Il faut cependant nuancer la seconde partie. Le théatre d'opération ou furent engagées les troupes japonaises était souvent bien peu propice au chars, ce qui explique que l'on en parle peu. Mais l'arsenal japonnais disposait de nombreux moyens à vocation antichar.

A l'origine, le Japon disposait d'une pièce de 75 de campagne (le type 38) capable de mettre hors de combat les différents engins blindés légers rencontrés pendant les premières années du conflit. D'autre part, une seconde pièce de 75, le type 88 semble avoir été détournée de sa vocation initiale de DCA dans certains cas pour être utilisée comme matériel antichar. Un obus destiné à cet usage fut d'ailleurs développé pour cette pièce. Il y avait également des canons automatiques de 20 mm, comme le type 98 qui pouvait exercer une fonction antichar, comme dans toutes les armées du globe de l'époque. A noter également que leur pièce de 70 mm type 92 était dotée de munitions antichars, bien que leur efficacité soit plus que relative.

Mais l'armée impériale était également équipée de matériels antichars, comme le fusil antichar type 97 , ou le canon type 97 ,d'un calibre de 3,7 cm, copié sur le PAK 35/36 allemand, suivi du Type 1, de 47 mm, qui fut l'arme standard antichar japonnaise de la 2GM. Il existait également des grenades à fusils destinées à ce type de lutte.

Enfin, et non des moindres, vers la fin du conflit, on dota l'infanterie d'armes antichars individuelles constituées au pire d'un genre de bombe humaine, et au mieux d'un long morceau de bois terminé par une charge explosive. L'engin devant être amorcé puis poussé jusqu'au contact du blindé. Dans tous les cas, le soldat y laissait sa peau, bien que ce second exemple ne fut pas considéré par l'empire comme une arme Kamikaze (sic).

D'autre part, le Japon disposait également de l'ance-roquettes de calibres s'étallant de 20 cm à 44,7 cm bien que présents en faible nombre.

Cordialement
Eric DENIS


C'est noté, merci pour ces infos ! En quelle année a été mis en service cette arme (à ne pas confondre je présume avec la mitrailleuse légère type 97, basée sur une arme tchèque, mise en service en 1937 et utilisée sur les motorisés) ?


 

Voir le Blog de romualdtaillon : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Eric Denis  Nouveau message 17 Fév 2009, 18:14

Bonjour,

Le canon antichar Type 97, de 47mm est une arme à tir semi-automatique introduite en 1941. Rien à voir donc avec l'arme dont vous parlez. Cette pièce était loin d'être au standard de ses homologues européens, mais fut suffisante dans la lutte contre les engins blindés jusqu'à l'arrivée des M4. Il resta néanmoins en production jusqu'à la fin de la 2GM.

Cordialement
Eric DENIS


 

Voir le Blog de Eric Denis : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de le laonnois  Nouveau message 17 Fév 2009, 18:17

L'arme anti-chars japonaise Type 97 avait à peu près le même principe que la PTRD-41, à savoir tuer les occupants des tanks. Ses balles de 20 mm étaient expédiées de façon automatique et avaient une vitesse de 804 m/s à la sortie du canon.

voici une photo de l'objet impressionnant :shock:

Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 479
Inscription: 14 Jan 2009, 03:33
Localisation: france aisne laon

Voir le Blog de le laonnois : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Chrisou  Nouveau message 17 Fév 2009, 18:19

Pas mal, pas mal du tout même l'engin :shock:

C'est combien de millimètre l'arme ? C'est plus grand qu'une mitrailleuse de char...


 

Voir le Blog de Chrisou : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Eric Denis  Nouveau message 17 Fév 2009, 18:34

Bonjour,

Comme précisé par le laonnois, le calibre était de 20 mm. Il fallait quatre hommes pour le déplacer! (Longueur : 2.095 m et Poids total 67,5 kg).

Cordialement
Eric DENIS


 

Voir le Blog de Eric Denis : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de floop  Nouveau message 18 Fév 2009, 18:14

Bonjour, voici un lien ou vous trouverez toutes les armes citées plus haut.
http://www3.plala.or.jp/takihome/


 

Voir le Blog de floop : cliquez ici


Re: Arsenal japonais

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Eric Denis  Nouveau message 19 Fév 2009, 13:01

Bionjour,

Un beau site sur un sujet peu commun en Europe. Merci pour ce lien!

Cordialement
Eric DENIS


 

Voir le Blog de Eric Denis : cliquez ici



Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:49
par: kfranc01 
    dans:  Uniforme français 1940 à reconstituer 
Hier, 20:31
par: jmr60 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
Hier, 20:20
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 19:12
par: kfranc01 
    dans:  Drame de Gênes (Italie) 
Hier, 17:52
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 17:17
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  F.D. Roosevelt parle aux français. Nov. 1942 
Hier, 15:32
par: pili 
    dans:  Uniforme allemand 
Hier, 14:32
par: RoCo 
    dans:  Lieux de l'Occupation en France 
Hier, 11:28
par: JARDIN DAVID 
    dans:  pourquoi des bombardements inutiles ? 
Hier, 09:35
par: Loïc Charpentier 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Master et 11 invités


Scroll