Connexion  •  M’enregistrer

MAS 36

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Tom  Nouveau message 21 Jan 2008, 17:12

D'accord, Hubert, bien reçu ! :D

A propos du MAS 36 encore en usage à l'époque de mon service (1978-1979), je dois préciser qu'on nous le distribuait de temps en temps, je suppose, pour ne pas esquinter le F.S.A. MAS 49/56 dans certains exercices mouvementés et salissants, mais nous n'avons JAMAIS tiré avec le MAS 36, que ce soit des cartouches réelles sur le pas de tir ou même des cartouches à blanc au cours des manoeuvres.

Ainsi, Jean-Claude, permets-moi de te demander si tu as vraiment tiré avec le MAS 36 ("fusil d'assaut", dis-tu ? :roll: ) en 1981 dans le cadre de l'armée hors gendarmerie.

En effet, il me semble que les gardes mobiles et autres C.R.S ont longtemps été dotés du bon vieux MAS 36....

En outre, je crois qu'il a servi de base au fusil de haute précision F.R. F1 et même au F2 en service actuellement...

P.-S. Le MAS 36 à crosse repliable pour les paras était le MAS 36 CR 39 qui équipait aussi les éclaireurs-skieurs des troupes de montagne.

En fait, il y a eu plusieurs types de MAS 36 :
1) Le premier type a été utilisé de 1938 à 1980 (en réserve) ;
2) Le deuxième type CR 39 de 1939 à 1962 ;
3) Le troisième type LG 48 (lance-grenades) de 1948 à 1970 environ (en réserve) ;
4) Le quatrième type 36-51 (lance-grenades OTAN) de 1951 à 1990 environ (dans la gendarmerie et les C.R.S.).


VOIR LE SITE : http://armesfrancaises.free.fr/les%20fusils.html


Parmi les documents d'instruction reçus par mon père au peloton de sous-officier du 6e B.C.A. fin 1944 (et que j'ai malheureusement égarés au cours d'un déménagement :oops: ), il y avait, entre autres, une brochure concernant le MAS 36... Je me rappelle, d'ailleurs, sauf erreur, que mon père m'avait dit avoir tiré avec le MAS 36 et avoir tout de suite apprécié son faible recul par rapport au mousqueton de 8mm...

Quant au FAMAS, je pense qu'il était en cours d'expérimentation à mon époque. Si ma mémoire est bonne, je me souviens d'une démonstration devant des officiers généraux lors d'une manoeuvre (en Allemagne ou à Mourmelon ?)...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 21 Jan 2008, 18:54

Pour moi qui ai tiré avec le MAS 36, il est vrai qu'il avait peu de recul, rien à voir avec la claque que tu prenais avec le FSA MAS 49/ 56 et je parle même pas en FLG; J'ai vu des gars se faire fracturer le doigt en tirant une cartouche feuillette pour LG. Pour nous le 49/56 était une très bonne arme mais était trop encombrante et nécessitait l'emploi d'une gaine de jambe sinon ,si on le mettait en travers de la poitrine, en semi-bandoulière, on ne pouvait pas passer la porte de l'avion. A tout prendre, puisqu'on était obligé de prendre une gaine de jambe ,on préférait autant prendre une AA52. Si tu ne sais pas ce qu'est une gaine de jambe, c'est un étui en toile dans lequel on met une arme (fusil ,LRAC,AA 52 ou autre) cette gaine était fixée à une jambe par trois pattes en toile dont une extrémité possède un oeillet. Cet oeillet coiffe un petit cône percé au point le plus pointu. Dans ce trou passait une aiguille qui maintenait la gaine le long de la jambe. Cette aiguille était reliée à une ficelle rouge dont on passait l'autre extémité dans la ceinture . A la gaine était fixée une sangle de 25 m lovée et dont on accrochait l'extrémité à la barrette de poitrine du parachute. Une fois que nous étions sortis de l'avion et que le pépin était ouvert, on tirait sur la ficelle rouge qui libérait la gaine de la jambe . La gaine bien sûr tombait et était retenue par la sangle et, de ce fait on pouvait atterrir tranquille sans risquer de se casser une jambe.
Je suis aussi d'accord quand tu dis que nos chères (a tout les sens du terme)forces de l'ordre ont longtemps été équipées de MAS 36 c'est en grande partie à cause du lance Grenade et aussi parce qu'il était plus facile de tirer une grenade à bout de bras sans trop de recul avec lui et sans prendre la position crosse au sol
Le MAS 36 n'a jamais été un fusil d'assaut . On s'est inpiré de lui pour faire le FRF1 (Super arme)qui reprend son système culasse percuteur mobile. L'avantage du MAS 36 pour les paras ou les pathfinders était qu'il se logeait facilement sur le dessus du sac Bergamme (à ne pas confonfre avec le sac à dos F1 plus récent et plus fonctionnel)
Pour le FAMAS (Que je n'ai pas connu en tant qu'arme en usage continu) je me souviens avoir eu a l'essai les premiers exemplaires de cette arme pour "essais toutes épreuves" On devait lui faire faire des test dans, l'eau, le sable, la boue etc. Il était moins "beau" que le FAMAS actuel avec une crosse plus large et une poignée de transport plus longue et il resssemblait à un clairon d'où le surnom qui a été donné aux premiers FAMAS. C'est le 3e RPIMa qui a mis en évidence la particularité de la munition de cette arme c'est-à-dire un comportement illogique qu'elle a dès qu'elle pénètre dans une partie molle. D'où la peur des Israëliens devant cette arme au Liban
A+


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Tom  Nouveau message 21 Jan 2008, 20:08

Merci pour tous ces renseignements.

Hubert écrit :

J'ai vu des gars se faire fracturer le doigt en tirant une cartouche feuillette pour LG.


Sûr : je me souviens qu'à l'instruction du LG en tir tendu antichar, le premier type à passer après l'instructeur s'était, à cause du fort recul, esquinté un doigt, soit parce qu'il ne l'avait pas retiré assez vite de la queue de détente, soit parce qu'il avait laissé sa main gauche avant l'anneau de bretelle. Et c'est encore grâce à mon paternel (désolé de le ramener une nouvelle fois sur le devant de la scène) que j'ai pu éviter ce désagrément : non qu'il m'ait expliqué la procédure précise auparavant, mais parce qu'il m'avait donné ce simple conseil de vieux briscard : "Débrouille-toi pour ne jamais passer le premier dans un nouvel exercice !" :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 21 Jan 2008, 22:20

Ca c'est sûr que c'est un conseil des vieux de la vieille qui vaut son pesant de cacahuètes. Chez nous, dans les paras on avait "droit" à 9% de pertes mais à 0 consultant. D'ailleurs le remède universel était le cachet d'aspirine. On n'était pas encore arrivé à prescrire de mettre une aspirine dans la chaussette pour soigner un ampoule mais presque.Au point que les sergents instructeurs se voyaient pénaliser par des gardes, des patrouilles ou des responsables de semaine si leur effectif passait trop souvent à la consultation et ils donnaient de bons conseils pour ne pas qu'on se blesse inutilement. Il nous avaient conseillés de garder une douille de feuillette vide pour pouvoir s'en servir pour actionner la queue de détente au lieu du doigt. Et c'est là que le conseil de ton père aurait été utile car avant que le 1er gus n'ait tiré, des douilles vides, il n'y en avait pas!
Comme quoi les anciens ils avaient de bons trucs.
C'est là que l'on prends conscience du pourquoi les gendarmes mobiles avaient encore le MAS 36.Imagine un peloton dans une manif qui doit tirer des grenades lacrymogènes et que sur ce peloton, la moitié,dans le stress du moment appuient normalement sur la détente et se fracturent le doigt. La moitié de l'effectif à l'hosto , c'est pas une affaire qui marche ça! C'est le même genre de conseil que les anciens nous donnaient mais à l'inverse du tien.Ils disaient: Ne soit jamais le dernier du stick. Ils ne te donnaient pas la raison mais quand tu t'étais fait avoir eh bien tu comprenais vite!


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Mas 36

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de J.Claude  Nouveau message 21 Jan 2008, 22:25

Bonsoir Tom
Pour répondre à ta question j'ai bien tiré avec un Mas 36; Cela se passait en 1981 Au centre d'instruction de CARPIAGNE 11°RC
cordialement
J.Claude


 

Voir le Blog de J.Claude : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 21 Jan 2008, 23:19

Là , J.Claude tu m'en bouches un coin!
En 1981, mais d'où ils sortaient les cartouches?Ils avaient des stocks en réserve ?
Amitiés
Hubert


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Mas 36

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de J.Claude  Nouveau message 21 Jan 2008, 23:45

Bonsoir Hubert
Pour les munitions il faudrait demander à l'armurier de l'époque. mais Moi cela ne m'a jamais étonné, dans nos rations on avait bien eu des boite desardines de 1956.
pour le fait que je dis que c'était un fusil d'assaut, c'est ce qu'on m'a apprit la bas. c'est d'ailleurs simple quand on peut planter sa Baïonnette au bout du canon, c'est un fusil d'assaut !
Mais je peux faire erreur et c'est tellement loin maintenant.
Pour plus d'information, je pense que vous pouvez contacter le régiment, ils ont un site internet. c'est bien rare si un ancien traine pas dans les parrages pour confirmer mes propos.
Cordialement
J.Claude


 

Voir le Blog de J.Claude : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de DENYS hubert  Nouveau message 22 Jan 2008, 00:13

Re-bonsoir J.Caude
Question nourriture tu ne me surprends pas! Lors d'une manoeuvre dans le cadre de l'OTAN en 1967 en Allemagne à Munsingen, les officiers ont demandés s'il y avait des cuisiniers parmi nous afin de donner un coup de main pour préparer le repas commun qui réunirait tous les participants. Ayant appris que notre section devait aider à nettoyer les véhicules ayant servis à la manoeuvre et étant cuisinier de métier, je me suis dit que je serais sûrement mieux en cuisine au chaud qu'à laver des tanks dans la neige. Je me suis porté volontaire et j'ai rejoins la cuisine . J'ai vu dans des cartons de la langue de boeuf congelée qui venait du Texas et qui était datés d'octobre 1947. Ce qui fait que j'ai mangé de la langue qui était plus vieille que moi de 1 mois puisque je suis né en novembre 1947.
Je comprends ce que tu veux dire par l'appellation fusil d'assaut car moi je me suis référé à l'appellation qui a cours maintenant qui veut dire que le fusil actuel peut tirer au coup par coup, par petite rafale et par rafale tandis que toi tu es resté sur l'appellation telle qu'on te l'avait apprise et qui désignait un fusil qui était apte à servir une troupe pour donner l'assaut ( et éventuellement au corps à corps)ce qui fait que tu n'avais pas tort puisque tu es resté à la conception qu'on t'en a donnée alors que moi je l'ai appliqué pour l'appellation actuelle.
Tu sais, on est là pour partager des idées ou des points de vues ,pas chercher à avoir systématiquement raison; Le principal c'est que tous nous passions un bon moment, sinon je vais te dire, je ne vais pas me battre pour savoir si ce flingue il a été construit en avril alors que quelqu'un me dit qu'il l'a été en mai, ça je m'en fout comme de ma première liquette et je crois que je suis pas le seul
Bien amicalement


 

Voir le Blog de DENYS hubert : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de floop  Nouveau message 22 Jan 2008, 01:07

DENYS hubert a écrit:Là , J.Claude tu m'en bouches un coin!
En 1981, mais d'où ils sortaient les cartouches?Ils avaient des stocks en réserve ?
Amitiés
Hubert


Et il tire quoi le MAS 36 a ton avis ?
Eh bien la 7,5X54 mod 1929 la meme munition que le MAS 49 et ses derivés ou que le FM 24/29 qui lui etait encore en reserve il y a 3 ou 4 ans.


 

Voir le Blog de floop : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de Tom  Nouveau message 22 Jan 2008, 14:22

D'accord, Jean-Claude ! :D

Floop, je crois que tu as raison : la cartouche 7,5 x 54 mm modèle 1929C est restée en service actif assez longtemps après le retrait du F.S.A. 49/56 pour alimenter l'A.A. 52 version F.-M., mais celui-ci n'a-t-il pas été à son tour rechambré en 7,62 x 51 mm OTAN comme sa version mitrailleuse ?
Dernière édition par Tom le 22 Jan 2008, 20:06, édité 1 fois.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
il y a 6 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Un maquis allemand dans les Cevennes 
il y a 10 minutes
par: betacam 
    dans:  A LA RECHERCHE D’UN NOM 
il y a 18 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Mon Oncle de l'ombre (S. Trouillard) 
Aujourd’hui, 14:01
par: Belchasse 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 13:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 10:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 10:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Alvéole DCA La Faute-sur-Mer 
Aujourd’hui, 10:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 10:24
par: Signal Corps 
    dans:  Hitler 
Aujourd’hui, 09:09
par: Alfred 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 58 invités


Scroll