Connexion  •  M’enregistrer

FCM2C sans moteur / plans

Une question sur un blindé, une arme, du matériel, un canon, un véhicule, une locomotive de la seconde guerre mondiale?
C'est ici.
MODERATEUR: Marc_91

FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 02 Jan 2018, 22:52

Bonjour à tous , et meilleurs vœux pour cette nouvelle année .
Faisant suite a une annonce effectuée dans le fil dédié aux magazines , je reviens sur la publication du TnT 65 , concernant la motorisation du char lors de ses premiers essais .
En 1921 , les différents motoristes français n'avaient pas été sollicités pour fournir d'engin de grande puissance tenant dans un milieu très restreint , comme celui d'un char . Certes des moteurs avaient été développés pour la marine , mais aucun n'avait comme critère de sélection le poids ou l'encombrement .
Aussi , en 1921 , les ingénieurs de FCM se trouvèrent bien déconfits de ne pouvoir présenter leur char enfin abouti sans motorisation . La suite se trouve dans le numéro de Trucks & Tanks , avec des photos inédites , démontrant que même sans moteur thermique , on peut faire une démo de franchissement .
Passons sur ce détail , car une nation qui avait perdu la guerre avait réussi a alléger et diminuer la place prise par des moteurs satisfaisants , c’était l’Allemagne avec ses Zeppelins . Les matériels de prise furent désossés de leurs motorisation , et quelques moteurs ont pu être montés sur les chars FCM 2C , de deux types, des mercedes de 200 chevaux et des maybach de 250 chevaux .
Chacun des chars de la série ( 10 en tout ) reçu donc l'un ou l'autre des moteurs , par paires .
A l'approche de 1940 , alors que le bataillon avait été reformé et les chars sortis de la réserve ( il n'en restait plus que 8 , les deux tourelles des chars manquants de 75 étant allé renforcer la ligne Mareth ) , il fut demandé à l'état major de se fournir de nouveaux moteurs maybach , les mercedes accusant des problèmes de vieillesse . Aucune modification ne fut effectuée avant le 10 mai , et c'est sur leurs trucks que les derniers exemplaires de ce char furent sabotés , en gare de Meuse .
Afin qu'il reste une trace et un lien accessible , je vous redonne l'adresse internet sur laquelle j'ai placé les plans HD du chars .
Je précise que ces plans internes avaient totalement disparu et ne sont accessibles que depuis quelques semaines , après plus de 70 ans de mystère .

http://atf40.fr/AADAM/plan2C.html


Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 03 Jan 2018, 16:09

alain adam a écrit:c'est sur leurs trucks que les derniers exemplaires de ce char furent sabotés , en gare de Meuse

Faut toujours qu'Alain raconte la fin des histoires ! :mrgreen: Spoiler va !
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7741
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 05 Jan 2018, 21:10

Bah jusque la , j'ai bon au moins :)
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 09 Jan 2018, 23:21

Bonsoir ,
A titre de comparaison avec les plans que je propose au lien plus haut , je vous livre ici les seuls plans officiels du char FCM 2C , établis par les ateliers d'Issy-les-Moulineaux , sur base d'une maquette en bois , très probablement réalisée par FCM en 1919 .

Image

Jusqu’à la trouvaille effectuée au NARA il y a quelques mois ( et je remercie au passage M.Romanych ) , quelques coupes partielles , ou assez imprécises étaient tout de même trouvables , y compris sur le net , mais aucun plan de coupe complet .
Par exemple celui ci :
Image

On remarquera que ce morceau de plan correspond en tout point a celui que je propose , mais avec un niveau de détail bien inférieur . Il est donc probable que la source que j'ai utilisé ait déjà été exploitée par le passé , ou qu'une autre source plus Française ait subsisté . Le mystère reste entier ... Je vais tenter de me renseigner ...

Pour les gens intéressés , je souligne que les planches du livre du capitaine Mozat ( 3e volume figures , mais il y en a aussi dans le 2e volume trouvable également sur Gallica ) , que je cite dans l'article , ( et que vous pouvez trouver ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9 ... rk=21459;2 ) dévoilent quelques éléments supplémentaires, comme ce croquis des tourelleau stroboscopiques dotant les deux tourelles du char . Les volumes de textes abordent également le sujet , et il faut préciser que tous les chars de l'époque sont passés au crible dans cet ouvrage , ce qui pourra intéresser nos amis contributeurs s'ils cherchent des infos sur d'autres chars , comme le Schneider par exemple .

Image

Petit rappel pour les néophytes , le tourelleau stroboscopique permettait au chef de char ( à l'avant ) et au mitrailleur arrière , par un effet d'optique du a la rotation de la cloche intérieure et protégés par du verre triplex, de voir librement quasiment à 360° ( quasiment car la structure des échappements - et la tourelle avant - gênait la vision ) , comme ci ces derniers avaient sorti leur tête de la tourelle , tout en profitant de la protection du blindage . Evidemment , les ingénieurs avaient prévu une éventuelle panne des moteurs électriques du système stroboscopique et des fentes de visées fixes étaient tout de même disponibles .
Si en position de combat le tourelleau stroboscopique offrait une protection et une visibilité incroyable , en position de route , ce dernier pouvait être en partie , ou totalement ouvert , grâce a une charnière et un levier de manœuvre , afin de donner la possibilité a l'équipage de "sortir une tête" , et d’aérer le char .
Je pense que le bouchon d'axe de pivotement portait en son centre un orifice , afin de laisser passer des fanions de manoeuvre ( ainsi que c’était habituel dans l'artillerie spéciale ) , mais je n'en ai pas la preuve a ce jour . Les plans ( que vous trouverez en page 28 du lien que je viens de donner ) semblent indiquer cette possibilité .

Avec ce genre d'innovations , qui ont retardé son développement , le FCM 2C n'avait pas sa pareille au monde en 1921 , mais la guerre était terminée , et l'ennemi Allemand désarmé ... La victoire terrestre fut donc attribuée au char FT ( et bien légitimement ) et seul ce dernier ( ou des variantes plus ou moins bien réussies ) fut commandé par les autres nations après la der des der ( cf trackstory n° 15 de P.Danjou ) , les 10 exemplaires produits du FCM 2C ne servant qu'a l’expérimentation ( comme par exemple le montage d'un obusier de 149mm ), avant d’être remisés quelques années plus tard en dépôt , et deux d'entres eux démantelés .
Ce n'est qu'a l'approche de la seconde guerre mondiale que l'on ressorti les "monstres" du placard , comme pour un dernier baroud d'honneur , les chars étant devenus obsolètes , mais on peut estimer qu'ils auraient pu avoir un impact psychologique , du fait de leur imposante masse et stature et car il avait une bonne résistance frontale aux tirs antichars .

Mais ceci est une autre histoire , dont nous reparlerons (probablement) bientôt .

Je terminerai par une anecdote/hypothese intéressante . Pour les plus passionnés , vous trouverez page 334 du livre "L'arme blindée Française" de Gérard Saint-Martin , édition economica , la copie d'une lettre du général Estienne d'avril 1922 . Outre le fait que Estienne indique qu'il ne croit plus a une guerre de position ( ce que dénigre le Maréchal Pétain dans son commentaire page suivante , ce qui est pour le moins amusant ) , le texte suggère que l'idée d'utiliser une motorisation de faible puissance est de son fait car les motoristes n'arrivent pas a fournir les mécaniques souhaitées ( on sait que Estienne était présent lors des essais sans moteur thermique , cela lui pressait donc de trouver une solution avant les épreuves de recette ) . Si l'on replace cela sur une échelle temporelle , il s'agit des seconds essais effectués fin 1921 avec moteurs thermiques ( donc postérieurs à mon article , mais que j'évoque ) , et l'on peut supposer donc , que le char numéro 2 ( car je doute que cela soit le numéro 1 , pour certaines raisons sur lesquelles je ne vais pas m'étendre ici ) ait été testé avec un moteur Chenu de 100 cv . Comme le char ne dépasse pas les 10 km/h en palier , on peut supposer que ce fut la , la première et dernière utilisation de moteurs Chenu sur ce char , qui ne lui fournissait que la moitié du potentiel thermique souhaité ( et même moins , selon les souhaits initiaux de FCM ) . Pour moi , cela lèverait , a condition que mon hypothèse soit correcte , l'inconnue sur le moteur thermique équipant le char en 21/22 lors de ses premiers essais sans "fil a la patte" , et déterminerait pourquoi cette solution fut remplacée par prélèvement de moteurs sur zeppelins car il n'y avait toujours pas de solution pereine chez les motoristes Français .

Mais si vous avez d'autres éléments, je suis preneur , bien entendu !


Amicalement ,
Alain

PS : je précise que je suis a la recherche d'un cliché de la maquette bois .
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Alfred  Nouveau message 09 Jan 2018, 23:31

N'y avait _il pas de moteurs "Liberty" disponibles ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 1558
Inscription: 21 Aoû 2011, 13:41
Région: Litus saxonicum
Pays: Grande Bourgogne

Voir le Blog de Alfred : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 10 Jan 2018, 01:06

probablement !
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 10 Jan 2018, 11:29

Il y avait aussi des moteurs d'aviation disponibles dans la gamme de puissance, comme les V8 Hispano-Suiza. Il est d'ailleurs assez fréquent à l'époque d'utiliser des moteurs aéronautiques dans les chars, comme sur le B1 bis.

Les raisons qui ont poussé à ne pas les utiliser sont donc à trouver: trop de changements à faire pour les faire "rentrer" aux emplacements et écoutilles prévus dans le char (Le moteur est probablement un Maybach IV de 6 cylindres en lignes, surement moins large qu'un moteur en V) ? Une raison technique (vitesse de rotation/couple inadaptés aux génératrices)? Ou simplement la disponibilité : les moteurs Allemands reçus probablement au titre des dommages de guerre ne coûtent rien et sont bien suffisants pour ce qui ne sera, en définitive, que des prototypes.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 812
Inscription: 13 Oct 2009, 16:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 14 Jan 2018, 04:43

Chef Chaudart a écrit:Il y avait aussi des moteurs d'aviation disponibles dans la gamme de puissance, comme les V8 Hispano-Suiza. Il est d'ailleurs assez fréquent à l'époque d'utiliser des moteurs aéronautiques dans les chars, comme sur le B1 bis.

Les raisons qui ont poussé à ne pas les utiliser sont donc à trouver: trop de changements à faire pour les faire "rentrer" aux emplacements et écoutilles prévus dans le char (Le moteur est probablement un Maybach IV de 6 cylindres en lignes, surement moins large qu'un moteur en V) ? Une raison technique (vitesse de rotation/couple inadaptés aux génératrices)? Ou simplement la disponibilité : les moteurs Allemands reçus probablement au titre des dommages de guerre ne coûtent rien et sont bien suffisants pour ce qui ne sera, en définitive, que des prototypes.


Vous discuterez de ça avec d'autres , bonne continuation
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 14 Jan 2018, 15:33

;) En 2 mots, dans le cas de l'Hispano :

Les V-8 hispano-Suiza, tout comme les V-12 qui leur ont succédé, sont des moteurs qui ont un carburateur pour 2 cylindres, soit 4 carbus pour un V-8, 6 pour un V-12, tous situés au-dessous des échappements.
Ces carbus sont fixés sur les blocs-cylindres, avec des canalisations qui doivent "jouer"en fonction de la dilatation thermique (moteur froid puis chaud) du métal sur lequel ils sont fixés.
Tout celà génère immanquablement des fuites d'essence ou de vapeurs d'essence ... Les Hispanos sont connus dans le monde aéronautique pour "pisser l'essence !".

C'est gérable dans le nez d'un avion, avec des petites écopes d'air ou des ouvertures grillagées, qui forcent un courant d'air dans le comportement moteur d'un avion ... Mais ça ne doit pas susciter beaucoup d'enthousiasme chez un concepteur de blindés !!!
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8085
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: FCM2C sans moteur / plans

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de alain adam  Nouveau message 26 Jan 2018, 19:50

Je l'ai signalé dans la partie magazines, mais je le répète ici , le numéro 83 de B&B contient un nouvel article sur le char , cette fois ci sur sa fin .
L'avantage , par rapport a ce fil , est que vous y trouverez des informations sur les desideratas de changement de moteurs , qui sont extrait du JMO du 51e BCC .

Amicalement ,
Alain
Armée de Terre Française 1940
http://atf40.fr/

vétéran
vétéran

 
Messages: 2350
Inscription: 05 Aoû 2013, 23:13
Région: rhone
Pays: france

Voir le Blog de alain adam : cliquez ici



Retourner vers LES ARMES, VEHICULES ET MATERIELS TERRESTRES




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:52
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:50
par: kfranc01 
    dans:  Le massacre d'Oradour sur Glane 
Hier, 22:58
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Le Vol de la tapisserie de Bayeux: l'incroyable projet des nazis. 
Hier, 22:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 22:15
par: Hussard ailé 
    dans:  El Arabi Karim 
Hier, 21:29
par: jdl 
    dans:  Dunkerque nouveau blog 
Hier, 21:08
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Base aérienne de Saint-Dizier 
Hier, 20:52
par: alfa1965 
    dans:  Le Village des justes: le Chambon-sur-Lignon: de 1939 à nos jours 
Hier, 20:34
par: carcajou 
    dans:  L'aéroport de Mont-Joli au temps de la Seconde Guerre mondiale 
Hier, 20:33
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: riri et 32 invités


Scroll