Connexion  •  M’enregistrer

Une question qui reste sans réponse.

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Didier  Nouveau message 31 Aoû 2022, 10:43

Bonjour,

Il semble que ce soit des russes du Ost-Btl.633

"Fin juin, la Kampfgruppe Rambach (343.ID) est dirigée vers la Normandie, puis début juillet, les I./GR.852 (Ploudalmézeau) et II./GR.851 (Lannilis) sont retirés et envoyés vers la Festung Saint-Nazaire suite au départ de la 275.ID vers la Normandie.
Le Ost-Btl.633 est alors chargé "de combler les trous" dépourvu de troupes d’occupation sur la côte. On sait que l’une des compagnies s’installe au camp de Lézéroute au sud de Ploudalmézeau."

"Ces Russes vu dans le secteur de La Trinité allaient probablement occuper le secteur du Cosquer près de Porsmilin, où ils s'opposeront aux FFI de Saint-Renan à la fin août"

"L'Ost-Bat 633 est composé de russes et non pas d'Ukrainiens! Le bataillon est crée début 1943 dans le Groupe d'Armées Centre et mis à disposition de la 7°Armee en novembre 43."

https://bretagne-39-45.forums-actifs.co ... aillon-633

vétéran
vétéran

 
Inscription: 23 Sep 2013, 10:50
Localisation: Mouthiers sur Boëme
Région: Charente
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 31 Aoû 2022, 12:11

Dog Red a écrit:Bonjour Albert,

Il ne fallait pas être "nazi fanatique" pour liquider des civils et incendier leur maison.
Les Allemands (en Prussiens bien disciplinés obéissant au doigt et à l'oeil) le font déjà très bien en août 1914 en traversant la Belgique.


Salut Daniel (pas l'hitlérien) :P

Bien sûr, j'en conviens mais il faut voir ici le témoignage d'un " local" dont la façon de s'exprimer a été influencée par le parcours meurtrier notamment en Dordogne des colonnes infernales: La Das Reich.
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 31 Aoû 2022, 12:25

Aldebert a écrit:Bien sûr, j'en conviens mais il faut voir ici le témoignage d'un " local" dont la façon de s'exprimer a été influencée par le parcours meurtrier notamment en Dordogne des colonnes infernales: La Das Reich.


Certainement Albert.
Mais le parcours meurtriers des armées allemandes ne trouve pas ses origines dans le nazisme.

Ces gars-là "savaient déjà y faire", comme quand ils incendient volontairement la bibliothèque universitaire de Leuven en 1914, qui renfermait des trésors culturels inestimables.
Le retentissement du crime fut extraordinaire, la presse anglaise qualifiant les Allemands de "Huns".

Je crois important de faire en sorte que le nazisme ne soit pas l'arbre qui cache la forêt d'un pangermanisme débridé.
Image
Hommage à l'Ardenne de Philippe JARBINET

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Didier  Nouveau message 31 Aoû 2022, 12:33

Et déjà avant 1914

https://books.openedition.org/pupvd/3414?lang=fr


https://fr.wikipedia.org/wiki/Occupatio ... C3%A0_1873
"De leur côté, les Allemands s'efforcent souvent à une attitude correcte.

Des faits dramatiques se sont cependant produits, les plus fréquents dans les zones de contacts mouvants entre les deux armées (le conflit de 1870 est une guerre de mouvements ou de siège mais n’a connu aucun front).

L’armée allemande a commis des exactions, incendies, pillages et exécutions dans la Somme, l’Yonne et la Côte-d’Or. Les villes de Châteaudun et Châtillon-sur-Seine ont particulièrement souffert avec chacune un quartier pillé et incendié. La plupart de ces exactions l'ont été en représailles des actions de francs-tireurs ou de sabotages. Ainsi à Laon, l'explosion d'une poudrière de la Citadelle déclenchée par un artificier du génie causant plusieurs morts et blessés parmi lesquels le grand-duc de Mecklembourg, légèrement atteint, déclenche des représailles : pillages, incendies, exécutions et déportations."

vétéran
vétéran

 
Inscription: 23 Sep 2013, 10:50
Localisation: Mouthiers sur Boëme
Région: Charente
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 31 Aoû 2022, 12:40

Merci Didier.
D'où ma référence à la Prusse de la seconde moitié du XIXe siècle, une période que je ne connais pas.
Image
Hommage à l'Ardenne de Philippe JARBINET

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 31 Aoû 2022, 15:51

Le ravage du Palatinat par les troupes françaises en 1688-1689, au début de la guerre de la Ligue d’Augsbourg, est très souvent, avec la révocation de l’édit de Nantes, considéré comme l’une des plus grandes erreurs du règne de Louis XIV.
L’historiographie allemande, rappelant sans cesse la destruction du château de Heidelberg, toujours en ruine aujourd’hui, en fit évidemment un symbole de la barbarie du roi soleil et cet épisode alimenta pendant longtemps de vifs sentiments antifrançais. Mais l’historiographie française ne fut pas plus tendre, et François Bluche, pourtant généralement clément envers la politique du roi soleil, n’a pas hésité à parler d’un « crime doublé d’une faute » pour qualifier cet événement . Une certaine unanimité semble donc se dégager : la destruction du Palatinat ne serait qu’une énorme erreur à la fois sur le plan moral, stratégique et politique.

Pourtant, dans ses Souvenirs sur Napoléon, Chaptal raconte que l’Empereur, comparant le ravage du Palatinat à celui qu’il avait effectué pour couvrir sa retraite de Palestine en mai-juin 1799, approuvait ce type d’opérations et les jugeait très efficaces sur le plan stratégique : « On a beaucoup parlé de l’incendie du Palatinat, et nos misérables historiens calomnient encore à ce sujet Louis XIV. La gloire de ce fait n’appartient point à ce roi. Elle est toute à son ministre Louvois, et c’est, à mes yeux le plus bel acte de sa vie. » Cette opinion de la part d’un des plus grands généraux de l’histoire surprend et nous invite à étudier plus en détail la stratégie française qui a présidé à ces opérations. Quels en étaient les objectifs ? Qui fut à l’origine et le principal responsable de ce vaste plan d’opération ? Est-ce Louvois comme le pensent Saint-Simon et la plupart de ses contemporains, Louis XIV lui-même comme le montre Voltaire dans son Siècle de Louis XIV , ou encore Chamlay, le maréchal général des logis de l’armée d’Allemagne, devenu un conseiller stratégique indispensable au ministre de la Guerre et au roi ? D’autre part, cette stratégie de ravage fut elle réellement un échec complet sur le plan militaire ?


https://www.cairn.info/revue-historique ... age-97.htm

Et si nous remontons encore plus avant dans l'histoire de l'Europe, il est que:

Vers 370, les Huns ont envahi une grande partie de l'Europe occidentale, conquérant les tribus germaniques et repoussant les autres hors de leur territoire en pleine expansion. Ces nomades seraient originaires de l'actuel Kazakhstan, et se seraient aventurés jusque dans les steppes de l'est vers 350 après J.-C. 

Ce n'est donc pas ce sacré Charlemagne, celui qui a inventé l'école (parait il) qu'il faut mettre en cause. Non! Les maux que nous subissons actuellement viennent encore du grand Est.

Hors sujet me direz vous? Pas tout à fait si on en croit l'actualité!!!
Destructions et représailles sur l'air de La Chevauchée des Walkyries de qui vous savez :(
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de pierma  Nouveau message 31 Aoû 2022, 16:37

Didier a écrit:Et déjà avant 1914

https://books.openedition.org/pupvd/3414?lang=fr


https://fr.wikipedia.org/wiki/Occupatio ... C3%A0_1873
"De leur côté, les Allemands s'efforcent souvent à une attitude correcte.

Des faits dramatiques se sont cependant produits, les plus fréquents dans les zones de contacts mouvants entre les deux armées (le conflit de 1870 est une guerre de mouvements ou de siège mais n’a connu aucun front).

L’armée allemande a commis des exactions, incendies, pillages et exécutions dans la Somme, l’Yonne et la Côte-d’Or. Les villes de Châteaudun et Châtillon-sur-Seine ont particulièrement souffert avec chacune un quartier pillé et incendié. La plupart de ces exactions l'ont été en représailles des actions de francs-tireurs ou de sabotages. Ainsi à Laon, l'explosion d'une poudrière de la Citadelle déclenchée par un artificier du génie causant plusieurs morts et blessés parmi lesquels le grand-duc de Mecklembourg, légèrement atteint, déclenche des représailles : pillages, incendies, exécutions et déportations."

En 1870 les choses sont un peu différentes : il existait côté français une organisation très officielle, et qui s'est étoffée pendant le conflit, de francs-tireurs dont le rôle était de harceler les troupes ennemies. Je ne suis pas certain qu'ils aient toujours eu un uniforme, en tous cas les Prussiens, et les autres Allemands, n'acceptaient pas ce mode de combat contre leurs troupes :
Wiki a écrit:Il s'agit de corps de volontaires, appelés corps francs, plus ou moins organisés et plus ou moins importants qui se lèvent contre les troupes prussiennes. Le commandement allemand leur refusa la qualité de belligérant.

Au cours des négociations de paix à Versailles, Jules Fabvre et Thiers se verront sévèrement reprocher les actions de ces corps francs, que le Kaiser et Von Moltke considéraient tout simplement comme des assassinats. Ils seront stupéfaits par la réponse des Français : "Oui mais vous vous avez les uhlans !" (Malgré leur uniforme un peu exotique et leurs actions par petits groupes les uhlans étaient des lanciers en uniforme, donc des troupes régulières, même si les campagnes étaient terrorisées par ces cavaliers.)

vétéran
vétéran

 
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 31 Aoû 2022, 17:00

pierma a écrit:En 1870 les choses sont un peu différentes : il existait côté français une organisation très officielle, et qui s'est étoffée pendant le conflit, de francs-tireurs dont le rôle était de harceler les troupes ennemies. Je ne suis pas certain qu'ils aient toujours eu un uniforme, en tous cas les Prussiens, et les autres Allemands, n'acceptaient pas ce mode de combat contre leurs troupes :


Des corps francs ont monté des embuscades, et des commandos tels que « l’Avant-Garde de la délivrance » ont fait sauter des ponts. Ces opérations isolées n’étaient pas une résistance organisée constituant une menace réelle. Ces incidents ont cependant fait craindre une difficulté croissante du maintien de l’ordre, ce qui a amené Bismarck à ne pas prolonger l’occupation.

En tout cas les actions des francs-tireurs ont fait que l'occupation de la France fut écourtée...mais tout compte fait, à quel prix en bel Or. Plusieurs wagons, bien remplis, un train entier, apprenait on jadis à l'école ! J'en rageait, assis à mon pupitre. :tir:
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Clauster  Nouveau message 02 Sep 2022, 10:57

Aldebert a écrit:Aussi, j'aurais voulu savoir si, à votre connaissance et devant tous les actes de barbarie commis par l'armée allemande à la suite d'attaques de résistants, il y eut des cas d'absence de représailles, à l'image de ce témoignage.


Un autre exemple à... Colombey les Deux Églises.

Chapitre : Histoire : Les otages de Colombey.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colombey-les-Deux-%C3%89glises_(commune_d%C3%A9l%C3%A9gu%C3%A9e)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 16 Mai 2008, 10:07
Localisation: Calvados
Région: Normandie
Pays: France

Re: Une question qui reste sans réponse.

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Aldebert  Nouveau message 02 Sep 2022, 11:54

::Merci:: Claude pour ta recherche.
C'est une belle histoire si on met en marge l'anxiété des otages avant leur libération.
blog.php?u=5328&b=565

http://wiki-rennes.fr/index.php/Cat%C3% ... -le-Coquet

J'aurai mon paradis dans les cœurs qui se souviendront - Maurice Genevoix

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Inscription: 22 Jan 2010, 20:22
Localisation: Dordogne
Région: Aquitaine
Pays: France

Précédente

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  80ème Anniversaire, Le premier V1 tombe sur le Kent 
il y a 2 minutes
par: Pierre114 
    dans:  Quiz suite - 8 
il y a 3 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Etrange tank allemand factice 
il y a 5 minutes
par: Aldebert 
    dans:  Les Feux de la rampe 2.0 : « 80 e anniversaire du débarquement. Le glossaire illustré du 6 juin 1944 
il y a 18 minutes
par: NIALA 
    dans:  Les Feux de la rampe 2.0 : Épaves de guerre (1936-1945) 
Aujourd’hui, 10:04
par: pierma 
    dans:  La figure du traitre dans la Résistance 
Hier, 22:04
par: JARDIN DAVID 
    dans:  à quoi ressemble un Maquis? 
Hier, 22:01
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Identifier l’emplacement du mitrailleur Heinrich Severloh 
Hier, 20:44
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  84ème anniversaire fusillés du 110ème RI à Houlle 
Hier, 17:56
par: Pierre114 
    dans:  L'armée polonaise 1939-1945 
Hier, 14:47
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 47 invités


Scroll