Connexion  •  M’enregistrer

Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Tom  Nouveau message 20 Aoû 2015, 08:58

Grand merci, RoCo. J'aime qu'on cherche à être précis, même si l'on n'y parvient pas vraiment, faute d'informations fiables. En fait, sur le point qui nous occupe, il faudrait retrouver l'ordre de bataille allemand pour l'opération de Vassieux, si tant est qu'il existe encore… Cela dit, j'ai lu trop vite : Schäfer ne pouvait pas être versé dans le 3e bataillon du 5e (sic) régiment, puisque cette dernière unité est habituellement désignée par un chiffre "arabe" et non un chiffre romain.

Sur ce, n'est-il pas possible que, compte tenu de la mission extrêmement dangereuse et incertaine (les Allemands surestimaient les forces du maquis et, de toute façon, des planeurs ont été abattus, une cinquantaine de soldats ont été mis hors de combat, dès le 21 juillet ?), Schäfer ait voulu recruter uniquement des volontaires entraînés, ce qui expliquerait que le Kampfgruppe ait été composé d'hommes de différentes unités ? En outre, mon interlocuteur dans l'ancienne discussion Wikipédia m'avait fait remarquer que les Allemands n'envisageaient peut-être pas d'envoyer une seconde vague d'assaut le 23 juillet et que, pour former celle-ci, ils ont demandé des volontaires parmi les troupes non engagées autour du Vercors : des chasseurs parachutistes et des légionnaires de l'Est (?).

Peut-être aussi que les autres membres du KG 200 étaient engagés ailleurs ou que le commandement allemand ne voulait pas employer des troupes germaniques d'élite contre un maquis ? En effet, seules combattaient contre les maquis alpins la 157e division de réserve (avec un régiment de montagne composé d'Allemands, mais aussi un régiment de grenadiers composé principalement d'étrangers), des unités de sécurité, de police et de légionnaires de l'Est...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de RoCo  Nouveau message 20 Aoû 2015, 21:58

Bonsoir,

La seule information que je peux encore apporter est un passage des rapports journaliers
du OBWest .(NARA T78 Roll313) . Mais on se trouve ici à un niveau de commandement tellement
élevé, que les détails des opération manquent . Pour avoir plus de détails, comme la composition des
unités , il faudrait descendre dans l'organigramme .

Rapport journalier OB West du 23/07/44 transmis par Milit.Befehlshaber Frankreich
Image
Image
"Les opérations au sud-ouest de Grenoble ont commencés. Participent 4 bataillons de
chasseurs de montagne et 2 batteries d'artillerie de montagne de la 157.Reserve Division .
1 bataillon de la 9.Panzer Division et 2 escadrilles du II./KG200 (aéroportés) . 2 bataillons
d'infanterie et 1 compagnie de sapeurs de la 157.Res.Division . Des parties du Sicherungs Regiment 200,
du Polizei Regiment 19, 200 hommes de la Feldgendarmerie et des unités d'alarme ."

Et le rapport journalier du OBWest du 24/07/44
Image
"Les troupes aéroportés ont été renforcés par une Ost-Kompanie avec des mortiers
et par 50 parachutistes ."

Roger

vétéran
vétéran

 
Messages: 930
Inscription: 13 Avr 2013, 11:32
Région: Ardennes
Pays: Belgique

Voir le Blog de RoCo : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Tom  Nouveau message 21 Aoû 2015, 09:51

Grand merci, Roger !

Peut-être, comme tu le dis, faudrait-il descendre dans l'organigramme pour avoir une idée plus précise de la composition exacte des unités issues du KG 200, mais, grâce au document de l'OBWest que tu présentes à partir des archives nationales US, l'on sait déjà que la première vague d'assaut était constituée de 2 escadrilles aéroportées du II./KG200 et que la seconde vague était formée d'une Ost-Kompanie avec des mortiers, et d'une section de chasseurs parachutistes.

P.-S. Pour ce qui est des autres unités allemandes engagées contre le maquis du Vercors, j'étais déjà précisément au courant, entre autres, par l'ordre du 8 juillet 1944 du général Niehoff, Kommandant des Heeresgebietes Südfrankreich (région militaire du sud de la France), sur l'opération Bettina contre le maquis du Vercors (Bundesarchiv-Militärarchiv RW 35/47).

Encore merci ! :D

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Précisions sur les troupes aéroportées à Vassieux-en-Vercors

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Tom  Nouveau message 21 Aoû 2015, 15:49

Grâce à ton apport, Roger, et en tenant compte des autres sources apparemment fiables, je propose le tableau ci-après.

D'après le rapport journalier de l'OB West du 23 juillet 1944, transmis par le Militärbefehlshaber in Frankreich (NARA T78 Roll 313), la première vague d'assaut sur Vassieux était constituée de "2 escadrilles aéroportées du II./KG 200", dont faisait partie son commandant, l'Oberleutnant Schäfer.

Cependant (et ce n'est pas contradictoire), selon Geoffrey J. Thomas and Barry Ketley, qui ont consacré une étude longue, approfondie, très documentée, sur la question dans leur ouvrage KG 200: The Luftwaffe’s Most Secret Unit (Hikoki Publications Ltd, Crowborough, East Sussex, 2003), le Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer » a été détaché du KG 200 (Kampfgeschwader 200) le 8 juin 1944 et a été composé, dès sa création, au début du printemps 1944, de volontaires issus de Fallschirmjäger-Bewährungstruppe (troupes disciplinaires), rassemblés à Tangerhütte et entraînés pendant trois mois à Dedelstorf spécifiquement pour un assaut à partir de planeurs.
Le professeur Günther Gellermann, dans son livre Moskau ruft Heeresgruppe Mitte: Was nicht im Wehrmachtbericht stand - Die Einsätze des geheimen Kampfgeschwaders 200 im Zweiten Weltkrie (Bernard & Graefe, Koblenz, 1988) précise que le Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer » a été d'emblée placé sous l'autorité de la Luftflotte 3 et non sous celle du Kampfgeschwader 200.

Donc, on peut supposer que le 21 juillet 1944, ce sont environ deux cents hommes des Fallschirmjäger-Bewährungstruppe formant le Fallschirm-Kampfgruppe « Schäfer » qui ont été aéroportés de Lyon-Bron à Vassieux par 22 planeurs DFS-230 (chacun 1 pilote et 9 soldats), remorqués par des Dornier-17 du I./Luftlandegeschwader 1 selon Georg Schlaug dans Die deutschen Lastensegler-Verbände 1937-1945 (Motorbuch Verlag, 1985).
D'après Peter Lieb dans Vercors 1944. Resistance in the French Alps (Osprey, Oxford, 2012), un planeur a été contraint de se poser avant l'objectif, deux planeurs se sont écrasés et sept ont atterri loin de Vassieux ; donc, la première vague d'assaut sur ce village ne comprenait qu'une centaine de soldats.

Ensuite, le 23 juillet 1944, 20 planeurs DFS-230 et, remorqués par des Heinkel-111 , 3 planeurs Go-242 (chacun 2 pilotes et 21 soldats ou du matériel), toujours selon Georg Schlaug, ont transporté, de Valence-Chabeuil à Vassieux, une Ostlegionnaire-Kompanie et une section de chasseurs parachutistes d'après le rapport journalier de l'OB West du 24 juillet 1944, transmis par le Militärbefehlshaber in Frankreich (NARA T78 Roll 313).
Peter Lieb précise que deux DFS-230, au moins, et un Go-242 se sont égarés, un autre Go-242 s'est posé trop loin, un seul, apportant des armes lourdes et du ravitaillement, a atterri à Vassieux ; donc, la seconde vague d'assaut ne comprenait qu'environ cent cinquante soldats.
Entre autres, il affirme également que le Kommandeur der Sipo-SD de Lyon (KDS), le SS-Obersturmbannführer Werner Knab, accompagné d'un groupe de gestapistes français, a aussi été aéroporté sur Vassieux dès le 21 juillet et, blessé par balles, a été évacué dans un Fieseler Fi 156 Storch le 24 juillet.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
il y a 44 minutes
par: thucydide 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 21:49
par: kfranc01 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Aujourd’hui, 21:39
par: iffig 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 21:35
par: kfranc01 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 20:20
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
Aujourd’hui, 19:58
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 17:01
par: Signal Corps 
    dans:  SOLDATS TCHÉCOSLOVAQUES 
Aujourd’hui, 15:51
par: betacam 
    dans:  Des négatifs retrouvés, besoin d'identifier l'époque, le pays et le rang 
Aujourd’hui, 10:14
par: marine 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Andrée Balagué et 22 invités


Scroll