Connexion  •  M’enregistrer

Composition du maquis des Glières

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Composition du maquis des Glières

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Tom  Nouveau message 29 Mar 2015, 12:34

En fait, les GMR, beaucoup moins conciliants que les gardes mobiles, n'ont pas joué un rôle aussi important que les francs-gardes de la Milice française, ni sur le plan quantitatif ni sur le plan "qualitatif" pour ne parler que des combats, donc sans tenir compte de la répression qui a suivi ces derniers.

En effet, tout d'abord sur le plan quantitatif, les francs-gardes regroupés autour du plateau des Glières ont fini par atteindre, fin mars 1944, le nombre de 700 à 800 (environ 400 francs-gardes permanents et quelques 300 francs-gardes bénévoles, venus de différentes régions). Par exemple, Jacques Delperrié de Bayac, dans son Histoire de la Milice (Fayard, 1969), écrit à la page 320 : "Au total, entre 700 et 800 hommes, dont environ 400 francs-gardes permanents ; pour le reste, francs-gardes bénévoles et miliciens volontaires." De plus, en vue de se lancer à l'assaut du plateau des Glières, les francs-gardes ont été autorisés, pour la première fois, à former une section de mitrailleuses et de une de mortiers.
Du côté des GMR, trois groupes seulement ont été engagés contre les Glières, soit environ 650 hommes au plus, puisque l'effectif théorique d'un G.M.R. était au maximum de 217 policiers...

Ensuite, sur le plan "qualitatif", les GMR, en première ligne face au maquis des Glières du 8 au 18 mars 1944 seulement, puis en deuxième ligne derrière la Milice, n'ont joué qu'un rôle secondaire d'appoint. Les seuls accrochages notables avec les maquisards ont eu lieu dans la nuit du 9 au 10 mars lors du coup de main contre les GMR stationnés à Entremont (deux policiers tués dont le commandant Lefèbvre, trois blessés et soixante prisonniers), et le 10 mars où, par représailles, les GMR ont lancé une attaque en direction du plateau et sont tombés dans une embuscade : dix prisonniers ! Cela dit, si les soixante-dix GMR prisonniers du maquis et employés aux corvées, notamment de collecte des conteneurs parachutés, ont été bien nourris et traités, cela n'a pas empêché certains d'entre eux de dénoncer par la suite les maquisards en fuite à la Milice ou à la police allemande !
De leur côté, les francs-gardes de la Milice, en première ligne face au maquis des Glières à partir du 18 mars, ont complété l'encerclement du plateau par les troupes allemandes, constituant essentiellement (avec deux sections de GMR et une compagnie allemande) l'un des quatre groupes d'assaut fin mars. Dès le 18 mars, les francs-gardes ont mené plusieurs reconnaissances (entre autres, quatre maquisards en patrouille abattus le 20 mars) et lancé plusieurs attaques (toutes repoussées !) le 20, le 22, le 24 mars et, bien sûr, le 26 mars en coordination avec celles des Allemands...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Composition du maquis des Glières

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 29 Mar 2015, 19:57

Merci pour ce complément d'info, le reste est dans le website admirablement bien fait. Ces précisions m'aident à me situer chronologiquement.
ALEX
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6368
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Re: Composition du maquis des Glières

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Tom  Nouveau message 30 Mar 2015, 07:59

Bonjour,

Je ne sais pas si le website susmentionné fait référence à mes quelques pages sur les Glières (si oui, je te remercie de tes compliments), mais, sur la page principale, j'ai essayé de présenter une chronologie succincte des événements concernant le maquis des Glières entre la fin janvier et la fin mars 1944 :

31 janvier 1944 : arrivée sur le plateau de trois camps A.S. (environ cent vingt hommes) sous la protection du corps franc de Thônes.

5 février : déclenchement des opérations par une rafle de la Milice à Thônes ; accrochage avec le corps franc.

7 février : à l'Essert, les gardes mobiles tirent sans sommation sur une sizaine de ravitaillement et font prisonniers trois maquisards.

12 février : de nouveau à l'Essert, un important détachement de gardes mobiles en reconnaissance tombe dans une embuscade : deux tués, six blessés (dont deux mortellement), trois prisonniers ; aucune perte du côté des maquisards.

13 février : encerclement complet du plateau par les forces de l'ordre.

14 février : premier parachutage : cinquante-quatre conteneurs.

2 mars : expédition punitive contre les GMR cantonnés à Saint-Jean-de-Sixt.

5 mars : deuxième parachutage : trente conteneurs.

7 mars : la Garde mobile est relevée par les G.M.R..

8 mars : accrochages avec la Milice en reconnaissance au col du Freu et aux Collets : un milicien est mortellement blessé.

9 au 10 mars : coup de main contre les GMR stationnés à Entremont : deux policiers sont tués (dont le commandant Lefèbvre), trois blessés et soixante prisonniers ; deux maquisards sont tués sur le coup (dont le lieutenant Tom Morel), trois blessés (dont un grièvement).

10 mars : par représailles, les GMR attaquent en direction de Notre-Dame-des-Neiges et... tombent dans une embuscade : dix prisonniers. Dans la nuit, troisième parachutage : selon les télégrammes secrets anglais (Crémieux-Brilhac), dix-sept avions larguent environ deux cent cinquante conteneurs (dont un dixième se pose en dehors du plateau).

12 mars : trois Heinkel 111 lancent cent dix bombes de cinquante kilos qui détruisent deux chalets.

17 mars : un appareil bombarde le col des Auges, la position la plus élevée.

18 mars : la Milice relève les GMR en première ligne.

20 mars : attaque des miliciens à la Rosière et au col de Landron ; quatre maquisards en patrouille sont abattus.

22 mars : accrochage avec les miliciens au col du Freu.

23 mars : quatre Focke Wulf 190 mitraillent la plaine de Dran : quatre maquisards sont blessés (dont un mortellement et un gravement) ; un chalet est incendié.

24 mars : la Wehrmacht prend position au pied du plateau. Au col de la Buffaz, les miliciens tendent une embuscade à une sizaine de maquisards : un maquisard est tué, un autre grièvement blessé, mais un milicien est sérieusement touché et un autre fait prisonnier.

25 mars : bombardement aérien sur le plateau et pilonnage d'artillerie sur Monthiévret.

26 mars : le MATIN, les avions incendient une dizaine de chalets et font sauter le dépôt de munitions.
Attaque repoussée des miliciens au col de l'Enclave : deux morts, deux blessés, quatre disparus ; aucune perte du côté des maquisards.
Attaque repoussée des Allemands au Lavouillon : aucune perte ni pour ces derniers ni pour les maquisards.
Le SOIR, attaque et percée des Allemands à Monthiévret (voir le combat décisif de Monthiévret) : aucune perte ; du côté des maquisards, deux tués et quelques blessés (dont un gravement).
La NUIT, ordre de décrochage...

27 mars : embuscade à Nâves : six maquisards tués (dont le capitaine Anjot) ; embuscade à Morette : une douzaine de maquisards sont capturés ; embuscade à Thorens : deux maquisards tués.

N.B. Par le message secret n° 1363/44 du 28 mars, le général Karl Pflaum, commandant les forces allemandes, informe son supérieur, le général Niehoff, Kommandant des Heeresgebietes Südfrankreich (région militaire du sud de la France), que ses propres pertes sont de deux sous-officiers et deux hommes fort accidentés (le 28 mars : deux du Btl. I./98, un du Btl. II./98 hors des Glières et un du Btl. 100) tandis que les pertes ennemies se montent à quatre-vingt-huit prisonniers et trente-cinq morts (les Allemands ayant achevé deux blessés graves du maquis).

Les jours suivants : la Wehrmacht et, dans une moindre mesure, la Milice abattent et fusillent maquisards et sédentaires.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: Composition du maquis des Glières

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de alfa1965  Nouveau message 30 Mar 2015, 13:01

Merci pour cette chronologie des évènements permettant de comprendre l'évolution de la situation sur le plateau
et aussi je suis reconnaissant que vous ayez pris le temps de rédiger.
Alexandre
http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm
La Hongrie, du traité de Trianon au siège de Budapest, son histoire, ses forces armées.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6368
Inscription: 29 Déc 2008, 22:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de alfa1965 : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 01:56
par: Signal Corps 
    dans:  Cuirassé Bretagne 
Aujourd’hui, 01:11
par: jeanno 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:55
par: Richelieu 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Hier, 23:11
par: Benoît Rondeau 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 
    dans:  266 Infanterie Division 
Hier, 20:57
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités


Scroll