Connexion  •  M’enregistrer

Comment devenait-on résistant ?

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de pili  Nouveau message 02 Fév 2015, 17:41

Imaginons que je sois le 2 février 1943. Je suis Pili, un français occupé. Je décide de devenir résistant. Mais à part crever des pneus et peut-être planter un couteau dans le dos d'un allemand, comment puis-je devenir membre d'un réseau de résistance ? Car je suppose que la Résistance Française n'avait pas de bureaux de recrutement !
"Voilà; le Débarquement a commencé". Charles de Gaulle à Philippe. 5/6/1944

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 848
Inscription: 23 Nov 2013, 16:34
Localisation: Brest
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de pili : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de jujudu21  Nouveau message 02 Fév 2015, 17:52

Je pense de bouches à oreilles.


 

Voir le Blog de jujudu21 : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de elgor  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:11

Par le plus grand des hasards et avec beaucoup de chance. Il n'y avait pas de bureau d'embauche pour résistants, ni d'agence comme pour les mercenaires d'aujourd'hui. En fait, le bouche à oreille était très dangereux, car si vous, vous aviez eu l'information, d'autres, mal intentionnés ont aussi pu l'avoir. On ne compte pas le nombre de candidats résistants tombés dans des pièges d'agents provocateurs. Parfois ça pouvait commencer avec des amitiés de collège ou de lycées, parfois simplement et tout naturellement entre collègues de travail avec, au début, une réticence larvée aux ordres des "Frisés". Mais ça se passait rarement avec ses accostages de gens du genre " t'as une bonne tête, tu viendrais pas faire de la résistance avec moi ?" Beaucoup trop dangereux. Le PCF, sur ce plan là, était avantagé ! Son organisation plus ou moins clandestine en cellules lui a permis de se fondre dans la clandestinité tout de suite après le 22 juin 1941.


 

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:16

Il fallait remplir un formulaire... :mrgreen: ::ok je sors::
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5627
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de elgor  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:27

Audie Murphy a écrit:Il fallait remplir un formulaire... :mrgreen: ::ok je sors::



Tu ne crois pas si bien dire ! Image. Il y a quelques dizaines d'années est passée une série TV appelée "V". Grosso modo, il s'agissait d'une invasion extra terrestre de lézards grimés en humains. Il y avait :

-les envahisseurs ! des nazis très très méchants (sauf un ou deux qui désapprouvaient cette invasion)

-Les collaborateurs ! C'était presque écrit sur leur figure Image

- Les gentils résistants

Si tu veux savoir comment faire pour recruter quand on est clandestin et résistant, tu fais le contraire de ce qu'eux faisaient Image Il ne devait pas y avoir de Gestapo chez les lézards ou les collabos pour que les résistants puissent tenir plus de deux jours


 

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:29

Cela ne réponds que partiellement à ta question mais peut sans doute aider:
http://www.histoire.presse.fr/collectio ... 2007-10195
Amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 79399
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de jmh  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:48

Dans le livre d'Henri Amouroux, " la vie des francais sous l'occupation" plusieurs pistes sont explorées.

Il y a ceux qui partent sans vraiment savoir où ils vont, mais qui partent quand même, il y a les anciens officiers et sous officiers contactés par leur ancien corps d'armée, il y a le bouche à oreille, ou on retrouve des mots de passe, des destinations de village en village pour finalement arrivés dans un maquis.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1128
Inscription: 28 Déc 2012, 09:55
Région: Occitanie
Pays: France

Voir le Blog de jmh : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de elgor  Nouveau message 02 Fév 2015, 19:55

Mais là on ne parle que d'organisations idéologiques. Mais pour le pékin de base, ça ne se passait pas comme ça ! parfois on savait qu'il y avait un maquis dans le coin et on y montait. Qu'il soit communiste, gaulliste, sous obédience du SOE ou de l'OSS, on ne le savait pas toujours et souvent on s'en f... !
De même pour les réseaux ! quand on était contacté, si on l'était, bien souvent on ne vous en disait que le moins possible et vous faisiez le travai qu'on vous disait sans même savoir sous quelle obédience vous étiez. Maintenant quand on vous disait "celui là il est dans la résistance ...", il valait mieux prendre ses jambes à son cou. Car :

- Soit il est vraiment résistant, et le fait qu'on sache qu'il le soit prouve qu'il est grillé et ne tardera pas à être arrêté
- soit il s'agit d'un agent provocateur, et là, c'est vous qui êtes grillé


 

Voir le Blog de elgor : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de norodom  Nouveau message 02 Fév 2015, 20:34

Bonsoir,

Si vous partez du principe qu'un maquisard était un résistant, la réponse au sujet de ce fil est :
"Il suffisait de se présenter à un Maquis dont on connaissait l'existence et l'emplacement".
Dès lors, je ne crois pas que l'on vous aurait éconduit...
Cependant, vos hôtes se seraient rapidement renseignés sur votre personne.
N'oublions pas qu'il y eut des "collaborateurs" qui ont échappé à cette vérification et qui ont réussi à infiltrer des maquis.
Comment faisaient-ils ceux là pour y rentrer ?... à votre avis ?
Il y avait aussi ceux qui étaient conseillés...
Les origines de ces conseils étaient tellement nombreuses qu'il faudrait de longues lignes ici pour les énumérer et les expliquer...
Je cite les conseils par des gendarmes et même... surtout ne bondissez pas... par des miliciens.
Mais dans ce cas là, il ne fallait pas être communiste et vous pouviez rejoindre un Maquis de l'A.S.
Et puis, il y avait un autre passage pour entrer dans la Résistance sans transiter par le Maquis...
Dans ce cas là, la voie était la "relation".

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Comment devenait-on résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 02 Fév 2015, 21:25

Bonsoir,

La famille de mon grand-père avait des membres actifs dans la résistance. On commença par lui proposer de transporter et/ou distribuer des tractes.
Par la suite, comme il travaillait à la mine, il fut approché pour sortir des explosifs de la mine. Les chef porion surestimait les quantités et, au fond, passait
le surplus à mon grand-père qui le remontait et le repassait à un complice dans le tram, ou ramenait la dynamite chez lui.

Ma grand-mère entra alors dans la danse... elle transportait la dynamite, de jour, sous le matelas du landeau dans lequel dormait ma mère (en 1943/44 donc).

Il fallait une solide dose d'inconscience comme me le concéda ma grand-mère dans les années 80/90. Mais mon grand-père et elle agirent aussi par idéalisme et "haine du Boche" (14-18 avait laissé des traces dans la famille).
"Rends toi compte ! Ils m'ont donné 18 cartouches pour partir faire la guerre !"
Roger W. 2e Régiment de Chasseurs à pied
Evocation du 10 mai 1940

Hommage lui soit rendu, à lui et à ses pairs, jetés dans la fournaise avec inconséquence.

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12178
Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Suivante

Connexion  •  M’enregistrer

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  FALL ROT - LA FIN DE LA CAMPAGNE DE FRANCE 
il y a moins d’une minute
par: Dog Red 
    dans:  Katyn, le Luger P. 08 arme du NKVD 
il y a 11 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Les purges dans le NKVD 
il y a 20 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Koursk 
Aujourd’hui, 00:03
par: thucydide 
    dans:  LE QUIZ MATÉRIELS ET VÉHICULES - SUITE - 18 
Hier, 23:56
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Les arbres et les tanks. 
Hier, 23:51
par: thucydide 
    dans:  dessin b-17 flying fortress 
Hier, 23:30
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  D-Day 6 juin 1944. 
Hier, 23:15
par: Dog Red 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 19 
Hier, 23:14
par: Marc_91 
    dans:  Mauser modèle.1920 ''Bolo'' 
Hier, 22:20
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo et 44 invités


Scroll