Connexion  •  M’enregistrer

Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 21  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 05 Nov 2014, 12:10

Bonjour Iffig,

Je préfère également le terme 'pistolet-mitrailleur' qui est le plus adéquat.

Mais ceci précisé, le diminutif 'mitraillette' est à sa place dans le contexte '39-45'. Mon grand-père (dont la maison parentale a vu défiler quelques Sten et autres armes à destination de la résistance!) n'a jamais utilisé d'autre terme. Terme tombé en désuétude depuis c'est certain.

Cordialement.

Daniel
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7641
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 22  Nouveau message de iffig  Nouveau message 05 Nov 2014, 12:26

C'est vrai. Mais il faut distinguer, quand on s'intéresse à l'histoire, entre ce qu'on dit maintenant et ce qu'on disait à une époque.
Je n'ai jamais entendu ma grand-mère maternelle (qui avait dans les 20 ans en 1914) désigner les Allemands autrement que par le terme, peu flatteur, de "boches". Ceci étant je ne me permettrai pas d'appeler "boche", en 2014, un de mes amis ou collègues allemands ....
J'ai assisté à une soutenance de thèse où un des membres du jury s'est étonné de voir l'impétrant employer le terme "israélite" pour désigner les juifs sous l'occupation ; l'impétrant a dû lui rappeler que c'était le terme employé par les autorités de l'époque et qu'une note le précisait .... Elle avait échappé à l'attention du membre du jury.

La première chose, c'est de faire la différence entre maintenant et autrefois : les mots ont leur importance.
- Asinus asinum fricat.
- Euh là ! J'comprends rien à qu'est-ce que tu racontes. J'ai pas fait d'études moi, j'connais pas l'grec, moi !
- Cela veut dire qu'à deux, on se sent plus fort.
- Là, dit comme ça : d'accord !

Louis Ferdinand De Schoete, Balivernes pour une tuerie
Éditions de la Poule Mouillée, Paris, 2019, p. 56.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16249
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 23  Nouveau message de Dog Red  Nouveau message 05 Nov 2014, 12:47

Je suis tout à fait d'accord et c'est justement cette "mise en contexte" que je souhaitais évoquer ici. Le terme 'mitraillette' est devenu tout à fait désuet aujourd'hui (de 'cours de récréation' pour te citer).

Anecdote qui rejoint la portée plus générale de ton propos : mon grand-père évoquait les 'Boches' en parlant de l'occupation et à toujours utilisé le terme 'Allemands' en toute autre circonstance. Je me souviens d'ailleurs de sa sévère réprimande il y à 35 ans lorsque j'avais parlé de 'Boches' (et pas devant eux bien évidemment!) à propos d'Allemands croisés à la plage.
« Les gens pensaient que je portais mes grenades telles une posture d’acteur. Ce n’était pas correct. Elles étaient purement utilitaires. Plus d’une fois en Europe et Corée, des hommes en difficulté trouvèrent le salut à coups de grenades »

General Matthew B. RIDGWAY, XVIII US Airborne Corps Commander, Ardennes 1944

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7641
Inscription: 11 Mar 2014, 22:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Dog Red : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 24  Nouveau message de iffig  Nouveau message 05 Nov 2014, 16:13

C'est tout à fait vrai. Et d'ailleurs je m'aperçois que moi-même je n'ai pas fait la mise en contexte nécessaire en parlant de "cours de récré" comme si les cours de récré n'avaient pas elles-même leur histoire.... .
Je m'explique : dans les cours de récré de ma scolarité primaire, j'ai entendu parler de mitraillettes (et même de "traouines" par des camarades de classe qui avaient eu quelqu'un de leur famille appelé ou rappelé en Algérie !). Mais aujourd'hui, dans les cours de récré et ailleurs, on parle plutôt de " kalash' " .... Faut-il en conclure que les blogueurs de l'an de grâce 2070 pourront dire que les autorités allemands ont pris un stock de kalash' aux résistants ? Si on veut se faire comprendre, on parlera plutôt de pistolets mitrailleurs et ce sera très bien comme ça.
Mais bon, c'est une broutille et je ne voudrais pas encombrer le fil .....
- Asinus asinum fricat.
- Euh là ! J'comprends rien à qu'est-ce que tu racontes. J'ai pas fait d'études moi, j'connais pas l'grec, moi !
- Cela veut dire qu'à deux, on se sent plus fort.
- Là, dit comme ça : d'accord !

Louis Ferdinand De Schoete, Balivernes pour une tuerie
Éditions de la Poule Mouillée, Paris, 2019, p. 56.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16249
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 25  Nouveau message de norodom  Nouveau message 05 Nov 2014, 17:21

Bonjour,

Merci à Prosper de nous avoir rappelé cette affaire restée en plan depuis bientôt deux mois.
C'est vrai qu'il n'y a eu depuis aucun avis sur le fond du sujet.

Ce n'est pas les remarques toutes récentes sur les termes "mitraillettes" et "boches" qui font avancer.
Je rappelle que nous relatons ici des évènements sur l'histoire de 1943. Ce sont les termes qui avaient cours à cette époque qui comptent plus que ceux que l'on attribue de nos jours.
En 1942-1944, on désignait une "Sten" comme étant une mitraillette et non pas comme un pistolet mitrailleur.
D'ailleurs, le terme de "pistolet mitrailleur" ne me semble pas convenir à la "Sten". Va pour la Thompson !
Donc quand nous relatons l'histoire, appelons les armes telles qu'elles se nommaient à l'époque.... Merci !
.......................................................

J'en étais donc resté au 1er novembre 1943, où eut lieu l'affaire dramatique du maquis de Lencouacq, situé en région Aquitaine dans le département des Landes...

Le lieutenant SS Dohse, officier de la Gestapo allemande et André Grandclément chef depuis 1942 de l'Organisation Civile et Militaire (OCM) en région B, partageaient des préoccupations sur les visées révolutionnaires communistes des maquis F.T.P.F. après la Libération.
Grandclément voulut rassurer Dohse sur la "sagesse" de ses troupes et il lui vint l'idée saugrenue de faire visiter le maquis de Lencouacq, par Dohse.

Une commission est donc constituée qui comprend...
_ Côté allemand : Dohse et deux officiers
_ Côté Français : Grandclément, et deux de ses adjoints Malheyrand et Chazeau

Je cite le contenu du récit, tel qu'il apparaît dans le livre de Dominique LORMIER
"Histoires extraordinaires de la Résistance Française 1940-1945", que l'on trouve sur le web...

<< Le chef du maquis, Guy Sarramagnon, informe ses supérieurs des propositions de Grandclément. Le colonel de Marguerittes, un des chefs de l'OCM, affirme que toute transaction avec l'ennemi est considérée d'après le règlement militaire comme un acte de haute trahison et comme tel, puni de mort. La sanction dictée par le fougueux colonel de Marguerittes est rapidement appliquée. Le fils du colonel Rollot, qui a accepté la visite de Grandclément, est jugé responsable de haute trahison et fusillé le 1er novembre à 11 heures. Le même jour à 16 H 15, les voitures transportant la commission "d'armistice franco-allemande" arrivent près du maquis de Lencouacq. Dohse, Grandclément et son adjoint Malheyrand, continuent à pied. Chazeau, l'autre adjoint de Grandclément, marche en tête du détachement. Une rafale de mitraillette le tue sur le coup. Les autres prennent la fuite, échappant de justesse à l'embuscade tendue pas les maquisards. Ces derniers trouvent dans les vêtements de Chazeau un laissez-passer et un permis de port d'armes délivrés par la Gestapo de Bordeaux.
Une heure après cet incident, le maquis de Lencouacq se retire dans la forêt de Geaune
_ "Le lendemain de cette affaire, déclara Dohse en 1987, accompagné d'une douzaine d'hommes de notre service, je suis allé à Lencouacq pour chercher les cadavres de Chazeau et Rollot. Je savais que les maquisards avaient pris la fuite après notre retraite".
Le 2 novembre 1943, Grandclément, furieux, se précipite chez le professeur Joubert, membre de l'OCM et parle de vengeance. Il accuse les résistants Ferrier et Patanchon d'être à l'origine de cette tuerie. Le 3 novembre Ferrier est arrêté puis relâché après une perquisition sans résultat à son domicile. La Résistance se divise au bénéfice de la Gestapo. >>

On verra par la suite que la Résistance du Sud-Ouest sembla se ressaisir...
Le chef de l'OCM, Alfred Touny engagea une coordination de l'action de la Résistance en région B.
Il y eut des dissensions que Dohse exploitera et entretiendra pour arriver à ses fins, pour neutraliser la Résistance. Dohse va même, à partir de ce même mois de novembre 1943, rencontrer clandestinement des chefs de la Résistance, à l'insu de sa hiérarchie.
Dohse eut en particulier plusieurs entretiens avec un révérend père résistant, le R.P. Piquet
Pour accélérer la connaissance de l'ouvrage de Dominique Lormier, je tente un renvoi vers son lien sur le web

http://books.google.fr/books?id=2lkn1PG ... nd&f=false

Il suffira de remonter jusqu'au début avec "l'ascenseur"

Place aux commentaires...

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 26  Nouveau message de iffig  Nouveau message 05 Nov 2014, 17:40

Un pistolet mitrailleur est une arme automatique qui tire en rafale des munitions initialement prévue pour des pistolets automatiques, ce qui est le cas de la Sten aussi bien que de la Thompson .... :D

Et maintenant, place à l'Histoire avec un grand H !
- Asinus asinum fricat.
- Euh là ! J'comprends rien à qu'est-ce que tu racontes. J'ai pas fait d'études moi, j'connais pas l'grec, moi !
- Cela veut dire qu'à deux, on se sent plus fort.
- Là, dit comme ça : d'accord !

Louis Ferdinand De Schoete, Balivernes pour une tuerie
Éditions de la Poule Mouillée, Paris, 2019, p. 56.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16249
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 27  Nouveau message de norodom  Nouveau message 05 Nov 2014, 19:01

@ iffig

1 / La Sten...

Je vois que vous n'avez pas tout-à-fait compris ce que j'ai écrit...
Alors, je vous explique pourquoi le terme de "pistolet mitrailleur" ne me semble pas convenir à la "Sten"...

Un pistolet mitrailleur possède une poignée bien prise en main pour actionner la gâchette.
Vous imaginez bien que pour avoir une Sten bien en main, il faut la maintenir autrement que par la seule gâchette, car elle n'a pas de poignée... d'où il y a deux manières pour maintenir une Sten bien en position :

_ Soit on la tient (horizontalement ou verticalement) par le chargeur qui tient lieu de poignée, ce qui est à déconseiller car on s'expose fréquemment à ce que la Sten s'enraille. Mais attention il existait plusieurs modèles qui s'enraillaient plus souvent que d'autres...

_ Ou bien, ce qui est à conseiller (par exemple pour un droitier) c'est de tenir fermement la Sten par le refroidisseur, avec la main gauche, le chargeur reposant à plat sur l'avant bras gauche. L'index de la main droite actionnant la gâchette.
C'est cette "technique" qui m'a été apprise lorsque je me suis retrouvé dans un maquis en mai-juin 1944.

2 / L'Histoire avec un grand H...

C'est effectivement sa place ICI... alors... à vous lire...

Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 28  Nouveau message de iffig  Nouveau message 05 Nov 2014, 19:18

J'ai parfaitement bien compris, mais il s'agit d'une distinction sans différence, comme on dit. Un pistolet-mitrailleur (PM) est une arme à feu individuelle utilisant une cartouche de pistolet et tirant par rafales. Cela n'a rien à voir avec la forme ou l'ergonomie de l'arme ! Le Bergmann MP18 qui est considéré comme le premier PM au monde ne comportait pas de poignée, mais une crosse ! Et certaines versions tardives de la Sten ont été munies d'une poignée.

Quant à l'Histoire avec un grand H, je m'efface humblement .....
- Asinus asinum fricat.
- Euh là ! J'comprends rien à qu'est-ce que tu racontes. J'ai pas fait d'études moi, j'connais pas l'grec, moi !
- Cela veut dire qu'à deux, on se sent plus fort.
- Là, dit comme ça : d'accord !

Louis Ferdinand De Schoete, Balivernes pour une tuerie
Éditions de la Poule Mouillée, Paris, 2019, p. 56.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16249
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 29  Nouveau message de norodom  Nouveau message 05 Nov 2014, 19:30

iffig a écrit:Quant à l'Histoire avec un grand H, je m'efface humblement .....

Sage décision qui rencarde mitraillettes et pistolets mitrailleurs hors du sujet présent !


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Un pacte entre la Résistance et les Allemands ???

Nouveau message Post Numéro: 30  Nouveau message de iffig  Nouveau message 05 Nov 2014, 19:37

.... devant tant de science, de bonne foi et de modestie !
- Asinus asinum fricat.
- Euh là ! J'comprends rien à qu'est-ce que tu racontes. J'ai pas fait d'études moi, j'connais pas l'grec, moi !
- Cela veut dire qu'à deux, on se sent plus fort.
- Là, dit comme ça : d'accord !

Louis Ferdinand De Schoete, Balivernes pour une tuerie
Éditions de la Poule Mouillée, Paris, 2019, p. 56.

modérateur
modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16249
Inscription: 13 Jan 2013, 11:18
Région: Savoie
Pays: France

Voir le Blog de iffig : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 00:37
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 00:15
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 23:01
par: Manu 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Hier, 22:23
par: Manu 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Hier, 21:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Hier, 21:18
par: Dog Red 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 20:03
par: Orwell 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Hier, 19:39
par: Dog Red 
    dans:  Kommandantur de Redon 35 
Hier, 19:00
par: brehon 
    dans:  Utilisation des levées & remplacement et convalescents par les rmées 
Hier, 18:28
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll