Connexion  •  M’enregistrer

attentats contre des collaborateurs

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de norodom  Nouveau message 29 Mai 2014, 15:30

Tri martolod a écrit:Je n'ai pas souvenir que la milice ait utilisé la prise d'otages??....d'accord pour les intimidations, tortures, exécutions sommaires mais la prise d'otages aurait certainement totalement discrédité la milice auprès d'une population qui ne l'appréciait déjà pas beaucoup.

Pas sous la forme la plus connue de la prise d'otages > celle qui désignait souvent comme victimes des personnes non engagées.

Mais il y eut cependant d'autres prises d'otages sous la forme de monnaie d'échange.

Un exemple :
Dans la nuit du 7 au 8 juillet 1944, au cours de l'interrogatoire qui a fait suite à notre arrestation, il y avait dans la salle, une jeune femme qui ne cessait de vociférer qu'il fallait nous tuer tous !
J'ai appris par le cuisinier de la Milice que cette personne était la fille d'un milicien, laquelle avait été enlevée par le Maquis puis relachée par la suite...
Quelles furent les conditions de sa libération ???...argent, échange de prisonniers ?

J'ai toujours eu la conviction que les miliciens avaient deux raisons majeures de ne pas anticiper notre remise en liberté :
1 / Le souci de ne pas nous retrouver face à eux...
2 / Nous garder jusqu'au bout de l'aventure, pour disposer éventuellement d'une monnaie d'échange.
Et là, bien que me refusant à penser qu'ils nous auraient tués, j'ai souvent tenté d'envisager ce qui aurait pu nous arriver si des "transactions" avaient mal tourné ?

Sur la question du discrédit qu'aurait engendré une action de la Milice sur des personnes non engagées... Un effet de rejet ?... Certainement.
A l'époque les gens se souciaient peu de l'existence de la Milice. A part ceux qui y avaient eu directement affaire...
Et je ne suis pas loin d'imaginer que des défilés de parade de la Milice auraient dans bien des cas, donné lieu à une présence conséquente d'admirateurs non avares d'applaudissements !

Je suis parfaitement conscient que ce que j'écris là peut étonner. Mais il faut bien avoir à l'esprit que ce que l'histoire sur cette époque nous a appris sur le contenu souvent macabre des règlements de compte, passait au travers de tous les esprits à cette époque là.
Moi même, ainsi que mes copains qui ont rejoint le Maquis en juin 1944, n'avons jamais imaginé que la Milice ait pu présenter un danger réel pour nous. Pas plus d'ailleurs que nous n'imaginions l'intervention des Allemands, dans la meure où il nous était interdit de toucher à un seul cheveu de leurs têtes !

Tu vois, Pierre, combien si on examine de près le contexte de l'époque, le réservoir à discussion n'est pas près de se tarir.

Amicalement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de fredhongrie  Nouveau message 29 Mai 2014, 16:26

Je rejoins Norodom sur un point, l'utilisation de captifs comme monnaie d'échange ponctuelle avec la Résistance.
Ne pas oublier que la Milice était aux ordres des occupants comme police auxiliaire, sans pouvoir de détention/rétension et transmettait ses prisonniers aux "patrons" .
Que, localement, ils aient échangé des prisonniers pour des droits de fuite ou de tranquilité relative me semble plausible !
Quand à la question du discrédit de la Milice auprès de la population, ils étaient marqués au fer rouge de leur engagement avec les Allemands et considérés comme des traitres à leur patrie........
BZOO
Fred

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 742
Inscription: 12 Jan 2013, 21:38
Région: paris
Pays: france

Voir le Blog de fredhongrie : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de norodom  Nouveau message 29 Mai 2014, 17:33

fredhongrie a écrit:Je rejoins Norodom sur un point, l'utilisation de captifs comme monnaie d'échange ponctuelle avec la Résistance.
Ne pas oublier que la Milice était aux ordres des occupants comme police auxiliaire, sans pouvoir de détention/rétension et transmettait ses prisonniers aux "patrons" (1).
Que, localement, ils aient échangé des prisonniers pour des droits de fuite ou de tranquilité relative me semble plausible !(2)
Quand à la question du discrédit de la Milice auprès de la population, ils étaient marqués au fer rouge de leur engagement avec les Allemands et considérés comme des traitres à leur patrie...... (3)

J'ai mis en gras les points qui appellent des commentaires de ma part :

(1) Non !... Ce n'est pas exact !... Seuls les Communistes et les Juifs subissaient un traitement à part !
Dans mon cas précis, l'un d'entre-nous était communiste (plus précisément fils de communiste) et a été transféré au siège de la Milice de Toulouse parce que cette dernière en a fait la demande expresse.
La raison en est le résultat d'une perquisition au domicile du père, qui a dévoilé ses activités (tracts et explosifs)
Les deux, père et fils ont été par la suite remis entre les mains de la Gestapo.
Beaucoup de gars arrêtés par la Milice suite à des délations ou a des plaintes, ont connu le même sort que le mien avec sept de mes co-détenus.

(2) Que le fait vous semble plausible.. soit !... mais c'est plus que plausible, c'est une réalité.

(3) Peu de monde à l'époque, qui n'avaient pas eu directement affaire à la Milice, avaient une idée de son engagement avec les Allemands.
Quant à être considérés comme des traîtres par une population qui était en majorité "maréchaliste" ???
Certes, il y a eu des changements d'opinion sur la fin de la période qui a précédé la Libération.
Mais en règle générale, l'existence de la Milice ne préoccupait pas les esprits.
D'autant qu'une actualité spécifique dans une région ne filtrait pas au delà.
Mais ceci est un autre débat.


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de fredhongrie  Nouveau message 30 Mai 2014, 00:37

Tout dépend de la période, fondée début 43, la Milice est, dés 44, honnie par la population pour ses exactions et sa collaboration avec l'occupant.
Quand au "moutonisme" de la population française, c'est indéniable, Pétainiste en 40, Gaulliste en 44 !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Milice_fran%C3%A7aise
BZOO
Fred

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 742
Inscription: 12 Jan 2013, 21:38
Région: paris
Pays: france

Voir le Blog de fredhongrie : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de norodom  Nouveau message 30 Mai 2014, 01:03

Oui je connais cet exposé de Wiki... où l'on confond Fascisme et collaboration...
Je le répète... ce que l'on a appris du rôle néfaste de la Milice était assez généralement ignoré avant la Libération.
Quant à la population elle n'a pas été Pétainiste dans le sens d'une approbation de la politique de Vichy.
Elle a été Maréchaliste pendant presque toute la durée de l'occupation. Maréchalisme s'entendant par sentiment de protection.
Le sentiment de Gaullisme ne s'est même pas généralisé à la Libération. C'est une situation de "suivi du mouvement" qui s'est exprimée avec au bout du compte le soulagement d'être libérés des "boches".
Libération que l'on ne devait pas au seul personnage de De Gaulle.
Bien entendu que ces généralités ont comporté des exceptions par le biais de l'engagement d'individus qui ne constituaient cependant pas une majorité.


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Sekhmet  Nouveau message 31 Mai 2014, 08:19

salut Norodom
norodom a écrit:@ Sekhmet

Il semble que vous n'avez pas bien compris la question de "euskal herria" ?
C'est pourtant clair !
Il ne s'agit pas d'attentats terroristes contre des officiers ou des soldats de l'armée allemande qui bien évidemment donnaient lieu à des représailles, souvent tragiques.
"euskal herria" précise bien << attentat contre des collaborateurs >> Vu ?


Vous avez effectivement raison, j'ai répondu à côté, peut-être aussi parce que la différence entre collabos et occupants pour moi il n'y en a pas. Attention ce n'est que mon avis, et n'engage que moi. La différence c'est que les collabos sont ancrés sur le territoire et connaissent par coeur les différents rouages administratifs, sociaux, et politiques (et autres organismes français), ce qui leur a permis d'être aussi zélés face aux autorités allemandes.

Mais c'est vrai qu'au départ, que les actes de résistance concernaient l'occupant, pas les collabos. Je pense que c'est arrivé plus tard, et qu'il y a eu des attentats contre la milice (voir film documentaire : Milice film noir), vu que la milice traquait les résistants avec parfois plus de zèle que la Gestapo ou le SD (Sicherheistdienst), branche de renseignements de la Gestapo.


 

Voir le Blog de Sekhmet : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de dominord  Nouveau message 31 Mai 2014, 18:57

Sekhmet a écrit:
Vous avez effecitivement raison, j'ai répondu à coté, peut-être aussi parce que la différénce entre collabos et occupants pour moi il n'y en a pas. Attention ce n'est que mon avis, et n'engage que moi. .


alors là vous allez en étonner plus d'un, d'une !
Domi :sweet:
"Goddam it, you'll never get the Purple Heart hiding in a foxhole! Follow me!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4638
Inscription: 10 Aoû 2011, 19:56
Région: languedoc Roussillon
Pays: France

Voir le Blog de dominord : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Judex  Nouveau message 01 Juin 2014, 15:55

Cher Sekhmet le :SD (Sicherheistdienst), branche de renseignements de la Gestapo ??????? Il va falloir réviser un peu.....


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de Fredobedo  Nouveau message 01 Juin 2014, 18:11

Bonjour à tous,

Il y a un facteur qui a été un peu oublié c'est le moment de la guerre où a été perpétué ce possible attentat contre un collaborateur. Début de la guerre, (y en a-t-il eu ?), milieu ou fin de la guerre ? La réaction contre l'attentat n'a (surement) pas été la même que ce soit de la part des allemands, de la milice et de la gendarmerie. Il faudrait aussi étudier les cas de la gendarmerie, car il y a des brigades de gendarmerie qui ont collaboré et d'autres qui n'ont pas cherché à en faire plus (et qui ont même aidé la Résistance ou du moins qui n'ont rien fait contre) (C'est le cas dans l'Oise, nous connaissons des brigades qui collaboré et d'autres qui ont pu aider la Résistance ou la population.

Si je vous parle de l'Oise c'est pour en venir à la nuit du 16 au 17 octobre 1943, où Fernand de Brinon (comme collaborateur, il s'impose) fut la cible d’un attentat à Gouvieux. Il y habitait (régulièrement ?) une villa . Il en sortit malheureusement indemne et pu continuer son parcours "politique" que l'on connait, jusqu'à la fin de la guerre.

Cette nuit là, le personnel de la villa arriva très vite et aussitôt des recherches furent entreprises autour de la maison mais les auteurs de l’attentat avaient disparu. C’est la garde mobile qui effectua les premières constatations. René Bousquet, secrétaire général de la police, tint à se rendre lui-même à Gouvieux. (D’après le témoignage de F. de Brinon lors de sa déposition.)
Fernand de Brinon, sorti indemne avec juste une ecchymose sur la joue droite, deux inspecteurs des Renseignements Généraux, chargés de sa protection avec en sus des gendarmes effectuant des rondes dans le parc et les alentours.
Les premières constatations relevèrent que trois engins avaient été disposés à proximité de la chambre à coucher de F. de Brinon : un sur la baie vitrée côté sud de la villa et deux autres accrochés à des volets. Les auteurs de l’attentat ont du découper le treillage pour arriver jusqu’à la villa. Après avoir reçu les premiers soins, la secrétaire et Fernand de Brinon accompagnés de Bousquet regagnèrent la capitale. La suite de l’enquête fut confiée à la brigade de police de Saint-Quentin (Aisne), la sipo-SD y a son siège régional.
Fernand de Brinon avait eu de la chance. Si l’engin déposé sur la baie vitrée avait projeté des débris meurtriers, les deux autres engins explosifs n’avaient pas eu l’effet escompté : sur l’un, seul le détonateur explosa et sur l’autre la détonation avait été très faible.
Si cet attentat pouvait inquiéter en personne Fernand de Brinon, ce qui inquiétait davantage les autorités allemandes, c’est que l’examen des mines utilisées révélait l’utilisation de matériel allemand. Le procédé pour faire exploser tous ces engins révélait aussi que ces actes étaient le fait de la Résistance. Le 19 avril 1943, le commissaire divisionnaire, chef du Service Régional de Police de Sûreté dressait un bilan : « L’enquête relative à l’attentat terroriste de la villa Goddart à Gouvieux (Oise) … et les auditions du 18 courant à Gouvieux, Lamorlaye et Chantilly ont permis de découvrir très certainement que l’entrepôt des engins explosifs pourrait être situé dans la région même de Gouvieux-Chantilly. Les autorités Allemandes compétentes alertées procèdent à des recherches en vue de trouver l’origine du dépôt de munitions où les mines anti-chars ont été vraisemblablement dérobées par des membres de l’organisation terroriste… Dans l’état actuel de l’enquête, tout laisse supposer qu’un guetteur agissant pour le compte d’une organisation terroriste a prévenu ses complices de la possibilité de réaliser l’attentat. »

Voilà un exemple d'attentat, où ce sont les services de police allemand qui font l'enquête. Ils n'ont pu arrêter personne et il n'y a pas eu, suite à cet attentat, d'arrestation "hasardeuse" ou de prise d'otages de la part des services allemands (tout du moins, je n'en ai pas trouvé trace.) Cet attentat se serait passé plus tard dans la guerre, y aurait-il eu des répressions plus sévères ?
Dans ce cas bien précis, ce qui semblait davantage inquiéter les allemands, c'est l'origine des explosifs.

Je reviens aussi sur le fait que les premières recherches n'aient rien donné. La brigade de gendarmerie de Chantilly (très vite sur place car peu éloignée du lieu de l'attentat) participa aux recherches des "terroristes", mais ne pu retrouver aucune trace ...cette brigade fut reconnue pour être l'une du département les moins favorables aux allemands ...

Image
A.D.Oise pour le journal
Fred -

Image

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 373
Inscription: 09 Avr 2005, 11:54
Localisation: Oise
Région: Picardie
Pays: France

Voir le Blog de Fredobedo : cliquez ici


Re: attentats contre des collaborateurs

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de fredhongrie  Nouveau message 01 Juin 2014, 18:52

J'ai l'impression que tout cela part en vrille en raison d'un amalgame de situations.
Un membre actif de la Milice pouvait il être comparé/assimilé au B.O.F. du coin (B.O.F = beurre-oeufs-fromage = épicier de proximité) qui profitait de la situation de quasi famine de la population pour s'enrichir ?
Pourtant, les 2 sont "collabo" !!!!!!!
BZOO
Fred

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 742
Inscription: 12 Jan 2013, 21:38
Région: paris
Pays: france

Voir le Blog de fredhongrie : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 12 minutes
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 13 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 46 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Traduction Allemand/francais aussi.. 
Aujourd’hui, 19:02
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Aujourd’hui, 18:16
par: Tarpan 
    dans:  Opération Cerberus, le passage de la Manche par les cuirassés allemands 
Aujourd’hui, 18:02
par: alain adam 
    dans:  Traduction texte allemand/francais 
Aujourd’hui, 17:49
par: Tarpan 
    dans:  Identification d'un U-Boot 
Aujourd’hui, 17:44
par: Tarpan 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Aujourd’hui, 17:43
par: Aldebert 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 16:43
par: Dog Red 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll