Connexion  •  M’enregistrer

Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 51  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 27 Fév 2014, 06:39

Prosper Vandenbroucke a écrit:Le résultat de tout ça est que le forum a perdu un de ses membres exaspéré par la tournure que prenait ce fil.

Ah ? C'est regrettable. Je me demande bien qui a pu prendre cette décision, peut-être réversible ?
Il y a parfois des aller-retours.
Je tiens donc à vous rassurer, pour ma part, je suis toujours en vie ! ::supercontent::
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7531
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 52  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 27 Fév 2014, 11:00

Le sujet initial de ce fil est:
Jean Zay : déserteur ou résistant ?
J'aurais peut-être du ajouter que les débats peuvent se poursuivre mais en tenant compte du sujet initial et de rien d'autre.!!!
Merci
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65904
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 53  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 28 Fév 2014, 00:37

Merci Prosper

Au plaisir de lire la suite

A vous lire

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12328
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 54  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 28 Fév 2014, 07:06

quelqu'un peut m'expliquer de quoi il s'agit ?

vétéran
vétéran

 
Messages: 5940
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 55  Nouveau message de Jumbo  Nouveau message 28 Fév 2014, 10:24

Les aléas de la vie d'un forum, François. Incident clos, retour au débat. ;)
"Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y'a des statistiques là-dessus." (Jean Gabin) Mélodie en sous sol

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5985
Inscription: 01 Juin 2004, 19:12
Localisation: OISE

Voir le Blog de Jumbo : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 56  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 28 Fév 2014, 11:28

Repartons donc, sans révérence élyséenne aucune, de l'idée que le panthéonisé en vaut bien d'autres et que les procès en médiocrité, ou pire, faits jusqu'ici, d'une part tiennent de la recherche de poux sur la tête, d'autre part s'enracinent dans une tradition mièvre et revancharde.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5940
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 57  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 28 Fév 2014, 21:21

Je ne suis pas certain que ce soit bien reparti.
Ce panthéonise est finalement un pantheonise ... ordinaire.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7531
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Jean Zay : déserteur ou résistant ?

Nouveau message Post Numéro: 58  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 01 Mar 2014, 20:21

JARDIN DAVID a écrit:Je ne suis pas certain que ce soit bien reparti.
Ce panthéonise est finalement un pantheonise ... ordinaire.
JD


Bien reparti ou pas, voici un message de la part de l'association Jean Zay en Provence:

L' "Association Jean ZAY en Provence – Pédagogie, Mémoire et Histoire"
vous informe:
“Le 21 février 1944, il y a exactement soixante-dix ans, vingt-cinq résistants étaient fusillés ici, au Mont Valérien. Vingt-deux membres du réseau de Missak MANOUCHIAN et trois lycéens bretons rassemblés là, dans la circonstance, pour être suppliciés à quelques minutes d’intervalle.”


fusil[3].jpg
fusil[3].jpg (104.52 Kio) Vu 1184 fois


En hommage à la Résistance, François Hollande a officialisé le 21 février au Mont-Valérien,le transfert au Panthéon en 2015 des cendres de quatre figures illustres de la Seconde Guerre mondiale, deux femmes et deux hommes:

Germaine Tillion, Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle et Jean Zay,
Parmi les nombreux articles relatant cette cérémonie, citons les articles suivants:

Liberation: Hollande annonce quatre "Panthéonisés", incarnations de "l’esprit de résistance"
Le Monde: Deux femmes et deux hommes au Panthéon
France 3: Le Président de la République au Mont-Valérien pour l'annonce des 4 Résistants "Panthéonisés" (film)
La Provence: Hollande annonce quatre "Panthéonisés", incarnations de "l'esprit de résistance"
L’Humanité.fr : Hollande honore le groupe Manouchian et la résistance

Beaucoup, concernant Jean ZAY, reprennent le texte court de l’AFP:

"Le radical de gauche Jean Zay a laissé une profonde empreinte sur le système éducatif et culturel français. On lui doit la scolarité obligatoire jusqu'à 14 ans ou encore l'interdiction du port d'insignes politiques et religieux à l'école", mais d’autre sources couvrent mieux le sujet, comme:

1°) BFM TV: (à voir et à écouter !) François Hollande rend hommage à Jean Zay, une figure de la résistance française pendant la seconde guerre mondiale

2°) La République: Les filles de Jean Zay se livrent après l'entrée de leur père au Panthéon

3°) L’Express : Jean Zay entre au Panthéon: trois raisons de se réjouir

Jean Zay entre au Panthéon: trois raisons de se réjouir
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/education/jean-z ... yahwp6P.99

4°) L’Opinion : Au Panthéon, François Hollande honore la Résistance et l’Ecole


140221_L OPINION[1].jpg
140221_L OPINION[1].jpg (50.6 Kio) Vu 1184 fois


Germaine Tillion, Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle et Jean Zay,


... “l’avocat Jean Zay, ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts sous le Front populaire, chantre radical et maçon de l’école publique, né en 1904 et assassiné par les miliciens de Darnand le 20 juin 1944 ; “

“Jean Zay, incarnation brillante de la IIIe République radicale dont une bonne partie du corps enseignant conserve, aujourd’hui encore, la nostalgie tant les « maîtres » y étaient à l’époque révérés et l’école publique, après l’historique loi sur la laïcité de 1905, sacralisée.

5°) et bien sur, Le site de l’Elysée: Discours lors de la cérémonie d’hommage à la Résistance (extrait)

Jean ZAY, c’est la République. L’école de la République. Celle pour laquelle, comme ministre de l’Education du Front Populaire, il en dessine déjà la réforme, sans doute pour que d’autres s’en inspirent. Il veut qu’elle soit, cette République et cette école, à la hauteur des valeurs d’égalité qu’elle proclame. La laïcité de la République pour laquelle il lutte, non pas pour opposer mais pour réconcilier.

La culture, c’est aussi pour lui la République. Pas pour en faire une propagande mais pour en donner l’image la plus belle qu’il soit, celle de la liberté, pour que le beau soit à la portée du plus grand nombre.

Jean ZAY réfléchit pendant toute cette période de la captivité. Il n’avait que cela à faire. Subir et néanmoins imaginer, inventer la République nouvelle. Il en fit le récit dans « Souvenirs et solitude ». Néanmoins, il ne la vit jamais cette République à laquelle il avait rêvé.

Il fut exécuté par la Milice en juin 1944. Sorti de sa prison, conduit à un lieu-dit, le Puits du Diable, il savait ce qui pouvait l’attendre. Il eut le temps de crier lui aussi au moment d’expirer : « Vive la France !».

C’est ce cri prononcé par tant d’autres, ici même, au Mont-Valérien, que nous devons une nouvelle fois entendre.
La France, pour eux, était le bien le plus précieux.

6°) et également le site très complet de FRANCE 24 : Quatre résistants entrent au Panthéon

Temple républicain sur le fronton duquel figure la devise: "Aux grands Hommes la patrie reconnaissante", le Panthéon n'accueillait, jusqu'ici, que deux femmes sur 71 personnalités, la physicienne Marie Curie et Sophie Berthelot. Cette dernière n'y figure toutefois qu'en qualité d'épouse "vertueuse" du chimiste Marcellin Berthelot.

Germaine Tillion, ethnologue engagée

Germaine Tillon[1].jpg
Germaine Tillon[1].jpg (10.83 Kio) Vu 1184 fois



Décédée en 2008 quelques jours avant son 101e anniversaire, Germaine Tillion était non seulement une héroïne de la Résistance mais aussi une ethnologue de premier plan. Née le 30 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire) dans une famille d'intellectuels catholiques, elle a été l'élève du sociologue Marcel Mauss, qui lui a donné le goût du terrain et de l’ethnographie participante. En 1934, elle part enquêter dans le sud-est algérien. Ethnographe mi-historienne, mi-reporter, elle y effectue quatre missions jusqu'à la Seconde Guerre mondiale
En France, au moment de l’armistice de 1940, son premier acte de résistance est de donner les papiers de sa famille à une famille juive, qui sera ainsi protégée jusqu'à la fin de la guerre.
En 1943, elle est déportée dans le camp de Ravensbrück, en même temps que sa mère qui n'en est pas revenue. Elle en a rapporté un ouvrage majeur sur l'univers concentrationnaire, "Ravensbrück", qui analyse les ressorts économiques du système nazi.
Rescapée, Germaine Tillion intègre le CNRS après la guerre puis devient directrice d'études à l'École pratique des hautes études, et retourne en Algérie en 1955. Militante, elle s’engage contre la torture pratiquée par l'armée française en Algérie ou encore pour l'émancipation des femmes de Méditerranée.


Geneviève de Gaulle-Anthonioz, femme de cœur

Geneviève de Gaulle-Anthonioz[1].jpg
Geneviève de Gaulle-Anthonioz[1].jpg (16.96 Kio) Vu 1184 fois


Nièce du général de Gaulle, Geneviève de Gaulle-Anthonioz a toute sa vie été une résistante : durant l'occupation nazie, puis face à la misère en France.
Née en 1920, fille de Xavier, frère aîné du général, Geneviève de Gaulle étudiait l’histoire lorsqu'elle a rejoint en 1940 le "Réseau du musée de l'Homme", l'un des premiers réseaux de résistance parisiens. Dénoncée et arrêtée en 1943, Geneviève est internée à Fresnes, puis déportée en janvier 1944 à Ravensbrück, où elle côtoie Germaine Tillion.
En octobre 1944, elle est placée en isolement au 'bunker' du camp sur ordre d’Himmler, qui veut l'utiliser comme monnaie d’échange. De cette expérience, elle a tiré un livre écrit 50 ans plus tard, "La Traversée de la nuit", sur sa vie en camp de concentration et l'entraide entre femmes.
Libérée en avril 1945, elle épouse l'année suivante Bernard Anthonioz, jeune éditeur d’art, lui aussi ancien résistant, avec lequel elle a quatre enfants. Poussée par André Malraux, elle s’engage politiquement aux côtés de son mari dans le parti RPF (rassemblement du peuple français). En 1958, elle commence à travailler dans ce qui deviendra ATD Quart-Monde, une association qui combat la misère, dont elle devient directrice en 1964. En 1983, elle dresse un état des lieux accablant de la pauvreté en France. Elle est décédée en 2002.


Pierre Brossolette, résistant martyr

Pierre Brossolette[1].jpg
Pierre Brossolette[1].jpg (12.6 Kio) Vu 1184 fois


Journaliste engagé issu des bancs de l’École normale supérieur, Pierre Brossolette rallie la Résistance aux premières heures de l’Occupation. Appelé à Londres, le jeune homme est nommé numéro deux des services secrets de la France libre.
Sous le nom de commandant Bourgat, il enchaîne les voyages entre la France et la capitale britannique, modernise les renseignements et porte sur les fonts baptismaux le Conseil de la Résistance, que présidera Jean Moulin.
Arrêté en Bretagne début 1944, alors qu'il tentait de regagner l'Angleterre en bateau, le journaliste et militant socialiste est conduit à Paris, torturé durant deux jours avant de se jeter, le 22 mars, du cinquième étage d'un immeuble de la Gestapo, afin de ne pas parler sous la torture.
L’évocation de sa "panthéonisation", dès 2013, avait toutefois soulevé une polémique. Pierre Brossolette est en effet accusé de s’être opposé à la nomination de Jean Moulin comme le seul représentant du général de Gaulle en France occupée. Son entrée au Panthéon constituerait "un affront à la mémoire de Jean Moulin" avaient notamment écrit les journalistes Pierre Péan et Éric Conan.


Jean Zay, bâtisseur de l’école de la République

Jean ZAY_France 24[1].jpg
Jean ZAY_France 24[1].jpg (12.86 Kio) Vu 1184 fois


Lors de son investiture, François Hollande avait tenu à rendre hommage à cet ancien ministre du Front populaire oublié des manuels scolaires. Pourtant, cet avocat passé en politique a beaucoup œuvré pour l’école de la République. Sont à mettre à son crédit : les cours obligatoires jusqu’à 14 ans, l’éducation physique et la médecine préventive scolaire. La France lui doit également la création de deux de ses plus prestigieuses institutions : le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l’École nationale de l’administration (ENA).
Le ministre de Léon Blum a également apporté sa pierre à l’édifice culturel en participant, notamment, à la mise sur pied du festival de Cannes, de la Cinémathèque, des musées de l’Homme, de la Marine et d’art moderne de Paris...
Après avoir quitté la France pour le Maroc à l'appel du Général de Gaulle, Jean Zay est arrêté à Rabat le 16 août 1940 puis renvoyé en métropole. Il reste dans l'œil méfiant du régime de Vichy. Le tribunal militaire le condamne pour "désertion" dans une parodie de procès. Il croupit près de quatre ans en prison. Le 20 juin 1944, deux semaines après le débarquement allié, Jean Zay est tiré de sa cellule et abattu par des miliciens. Son corps est précipité dans un gouffre. Découvert par des chasseurs en 1946, il est enterré dans une fosse commune, mais n'est identifié qu'en 1948, après l'arrestation d'un des assassins.


7°) Enfin, citons cet extrait de l’interview publié dans SUD-OUEST de Gérard Boulanger :

Pour l'avocat bordelais Gérard Boulanger, "Jean Zay a toute sa place au Panthéon"
L'an dernier, l'avocat bordelais Gérard Boulanger, l'un des personnages-clé du procès Papon, a publié "Jean Zay, la République assassinée» (Calmann-Lévy), une biographie de ce ministre de Léon Blum, plus jeune député de France à 27 ans, créateur du Festival de Cannes, du CNRS, des bibliobus et à l'origine de l'interdiction des signes religieux à l'école, assassiné par la milice le 20 juin 1944.
Le 26 juin dernier, Gérard Boulanger avait réclamé dans une tribune libre du "Monde" le transfert au Panthéon des cendres de Jean Zay.
“C'est une formidable reconnaissance, tout à fait méritée, pour un homme, victime d'une silencieuse affaire Dreyfus. Jean Zay n'était ni gaulliste, ni communiste, ni socialiste, ni déporté. Était-il seulement juif comme l'a dit la milice, alors qu'il était protestant ? Il n'a donc été revendiqué par personne et il est donc tombé dans l'oubli.”
A-t-il sa place avec les autres résistants « panthéonisés » ?
“Bien sûr. D'abord parce que s'embarquer à bord du « Massilia » le 20 juin 1940 pour rejoindre l'Afrique du Nord et défendre la France, c'est un acte de résistance. Il sera arrêté avec Léon Blum ou Georges Mandel et victime d'un procès truqué qui l'enverra en prison à Riom dont il sera extrait le 20 juin 1944 pour être lâchement assassiné. Jean Zay a toute sa place au Panthéon et au milieu d'autres héros de la Résistance.
Si mon livre a pu contribuer à cette réhabilitation, soixante-dix ans après sa mort, j'en suis très fier.”
Nous ne citerons bien sur pas certains sites internet qui portent encore aujourd’hui les relents de la haine anti-juive et anti-maçonnique des années 30.
On a vu que cette haine reprend aujourd’hui avec force et n’épargne pas la mémoire de Jean Zay présenté comme “l’ignoble ministre de l’Education Nationale”, “cet israélite qui haïssait la France”... “cette pourriture”... “l’immonde Juif Jean Zay entrera au Panthéon” ... etc... etc... propos de nature probablement répréhensible.
Bien cordialement
NB: Veuillez excuser le retard apporté dans cette information, apparue bien sur de façon inattendue.
Jacques MISGUICH
Président « Association Jean ZAY en Provence – Pédagogie, Mémoire et Histoire »


Nous avons reçu ce message aujourd'hui le samedi 1er mars via la boîte de messageries du forum.
Afin de ne pas engendrer une polémique plus en avant, nous avons tenu à vous en livrer la teneur et le fil est à présent verrouillé.
Bien cordialement
Prosper
;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65904
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  miliciens en route vers le front de Madrid 
il y a 2 minutes
par: Gerard LAIB 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 8 minutes
par: iffig 
    dans:  Franco 
il y a 10 minutes
par: Alcide NITRYK 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 23 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 34 minutes
par: iffig 
    dans:  PUB : Editions JARDIN DAVID, toute la vérité ! 
il y a 47 minutes
par: pierma 
    dans:  [DU 1er JUILLET 2018 au 31 AOÛT 2018]: Feu sur la guerre en Chine(Pas de photos d’atrocités svp) 
il y a 53 minutes
par: iffig 
    dans:  Compagnie de Garde de P. G. 
Aujourd’hui, 16:04
par: iffig 
    dans:  - Où trouver un bon documentaire sur la Guerre d'Espagne ? 
Aujourd’hui, 13:27
par: Cat 
    dans:  Bessie Smith 
Aujourd’hui, 12:44
par: betacam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Tbot et 12 invités


Scroll