Connexion  •  M’enregistrer

Résistance en Indochine pendant 39-45.

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Résistance en Indochine pendant 39-45.

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Chlélora  Nouveau message 08 Nov 2004, 18:54

Bonjour ^^
J'espère que vous pourrez m'éclaircir sur un point peu relaté dans les livres consacrés à la guerre d'Indochine : les actions de Résistance dans la colonie pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Je sais qu'il y en a eu, car beaucoup n'approuvaient pas Decoux qui suivait la politique de Pétain et qui, par conséquent, tolérait la présence des Japonais.
J'aimerais savoir en quoi consistait cette Résistance, si elle était organisée, si elle avait plus valeur de symbole ou si, au contraire, elle a eu un certain impact à cette période.
Tout témoignage, toute donnée, toute référence d'ouvrage sont les bienvenus.

Merci d'avance :wink:


 

Voir le Blog de Chlélora : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de General Lee  Nouveau message 08 Nov 2004, 21:18

C'etait surtout les populations locales. Surtout les Meos.
Ils ont toujours eu des maquis contre tout...


 

Voir le Blog de General Lee : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de General Lee  Nouveau message 09 Nov 2004, 13:00

t'es une reference bibliothequaire mis sous forme humanoïde? :lol:
Sans rire. Je sais que les meos ont fait de la resistance.
D'ailleurs le desarmement des partisans a posé , il me semble , probleme a pres la guerre...


 

Voir le Blog de General Lee : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 09 Nov 2004, 19:10

En limite de ce sujet, il y avait un topic sur la France dans le Pacifique durant les années 40-45.

J'y évoquais les maquis en Indochine à partir de mars 45.

http://test01163.sivit.org/phpBB2/viewtopic.php?t=2520

Ca peut te donner des pistes à suivre.

slt

Alx


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de raca  Nouveau message 13 Nov 2004, 18:28

Après le conflit franco-siamois de janvier 1941, l'entrée en guerre du Japon en décembre 1941 isola complètement du reste du monde l'Indochine occupée par les Japonais. La résistance s'organisa alors, avec la création de 8 réseaux des Forces Françaises Combattantes (dont celui de René NICOLAU (X1917), Compagnon de la Libération, mort sous la torture japonaise) et de 6 Services d'Action (SA), en liaison avec le service Action extérieure des Indes.


ici : http://lythosav.edres74.ac-grenoble.fr/ ... /indo1.htm

site a visiter .

et aussi celui là
http://perso.wanadoo.fr/marsouin/acuf/a ... cuf10.html

et tu as ceci :

L'Indochine face au Japon . 1940-1945 Decoux-de Gaulle, un malentendu fatal

Auteur(s) : Grandjean Philippe
Editeur : L'HARMATTAN
Collection : RECHERCHES ASIATIQUES
Paru le : 08/09/2004
ISBN : 2-7475-6857-1
298 pages / 0.34 kg
Thème : histoire et sciences politiques-histoire de france
Prix Editeur : 25.50

Prix -5% : 24.22 T.T.C
Expédié en 8 à 12 jours
ici : http://www.decitre.fr/service/search/fi ... ndex.dhtml
:wink:


 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de raca  Nouveau message 15 Nov 2004, 19:23

Les relations coupables du Haut-Commandement français en Indochine avec l’Occupant japonais, jusqu’à la fin de 1944 étaient-elles, comme l’a affirmé l’Amiral Decoux après la guerre destinées à berner l’Occupant et justifiées par le "double jeu" ?

R.J. Poujade semble penser le contraire et les exemples qu’il donne de la férocité avec laquelle des militaires et civils français dont les sentiments gaullistes leur ont valu les pires sévices de la part de concitoyens appliquant aveuglément la politique de Vichy et prévenant même de la manière la plus servile les désirs du Commandement japonais sont bien dans la logique de sa thèse que corrobore le témoignage d’un Officier de l’État-Major japonais retrouvé par lui après la guerre.

Les Japonais nient toute intervention sur ce sujet et le gouverneur général - Amiral Decoux le confirma lui-même par sa conduite, en fin de 1944, en élargissant les "dissidents" à une période où les Nippons se montraient particulièrement sourcilleux.

- Si la "politique du maréchal" nécessitait ces sévices, pourquoi ne pas avoir prolongé le "double jeu" comme l’ordonnaient les directives du Général de Gaulle ? (sauf sur le point des sévices).

- Pourquoi avoir voulu salir l’honneur des "dissidents", comme l’amiral le fit à l’époque et persista à le faire dans son livre - plaidoyer, et ne pas s’être limité aux condamnations pour avoir voulu rejoindre les Français Libres ?

Il ne s’agit pas ici de traiter de la politique de l’époque mais de situer l’action de ce livre. Un fait peut aider à comprendre les motivations des responsables de l’Indo-chine : dans l‘acte d’accusation dressé contre William Labussière, il est écrit "…détention de documents concernant la Défense Nationale". Il s’agissait d’un organigramme de l’implantation d’unités japonaises au Tonkin : faut-il comprendre que le Japon était l’allié de la France en Indo-chine, et les Anglo-Saxons les ennemis ? Au demeurant, en s’acharnant sur ce "déserteur vers une armée étrangère" l’É.M. des Troupes Françaises d'Indo-Chine impliquait malencontreusement les Japonais dans l’affaire.

Le mot "acharnement" est celui qui convient pour qualifier le comportement du gouverneur général, des gouverneurs et du Commandement Supérieur des Troupes envers les "dissidents", puisqu’ils descendirent jusqu’à s’inquiéter de basses mesures de police et de chiourme… Lettres de cachet et mises aux fers furent choses courantes.

Après la percée alliée en Normandie, il y eut un rapide et complet "retournement de veste", avec intégration dans ce qui s’appela curieusement la "Résistance Officielle" qui, non "dissidente" comme le suppose le qualificatif de "résistant", continuait à appliquer les lois de Vichy : cette reconversion explique que des condamnés à l’Indignité Nationale en aient été relevés pour "faits de résistance" tant il est vrai que l’ouvrier de la onzième heure ne perd rien.




http://war.megabaze.com/page_html/076-The%20war%20in%0IndoChina


:wink:


 

Voir le Blog de raca : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Igor  Nouveau message 15 Nov 2004, 21:34

Bonsoir

Voici l'extrait d'un télégramme envoyé par l'amiral Decoux, après l'attaque japonaise sur Pear Harbor (janvier 42)

--------------------------------------------------------------------------------------

Télégramme très secret n°39 à 50-39. Pour Ministre des Colonies

PRIMO : Commandant Marine a été saisi le 15 janvier de demandes renseignements au sujet Nouvelle Calédonie par représentant qui lui a déclaré que communication aurait été faite à ce sujet à TOKIO par le Gouvernement Français. -STOP- Sauf ordres contraires, je compte répondre à ces demandes dès maintenant sans réticences. –STOP- La Marine japonaise qui semble satisfaite voir s’engager conversations relatives Nouvelle Calédonie désire qu’elles soient conduites dans le plus grand secret entre les autorités Navales.

SECUNDO : J’estime qu’il sera très difficile en outre dangereux et susceptible conduire à l’échec pouvant avoir les plus graves conséquences pour Nouvelle Calédonie et même Indochine de vouloir tenter reprise Nouvelle Calédonie sans accord préalable et même approbation Autorité Japon.

TERTIO : Devant possibilité évolution rapide de la situation le moment est venu si nous ne voulons pas risquer d’être dépassés par les évènements et laisser échapper occasion possible et peut-être unique réintégrer Nouvelle Calédonie dans l’Empire, d’engager et mener rapidement conversations. –STOP- Je vous demande autorisation les engager. –STOP- Je les dirigerai personnellement en liaison avec Amiral Saigon.

QUARTO : Dans ce cas vous demande approbation bases de négociations suivantes :
A. Rétablissement Autorité Française en Nouvelle Calédonie serait effectuée par Forces Françaises seules mais pour lesquelles il sera indispensable de prévoir couverture indirecte de leurs communications avec Indochine par la Marine Japonaise et le cas échéant, étant donné incertitude sur réaction Australie, appui indirect aviation japonaise.
B. Moyennant cette aide et reconnaissance solennelle souveraineté française sur toutes nos possessions Océan Pacifique nous assurerions au Japon droit option sur exportations en particulier (minerai) Nouvelle Calédonie jusqu’à la fin des hostilités.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Snakealx  Nouveau message 15 Nov 2004, 21:48

Un type très recommandable ce Decoux. Et puis, les japonais se sont laissés berner...La preuve, en mars 1945, ils ont anéantis la présence française. Ca valait la peine.

Enfin, les dignitaires de Vichy se sont fendus, à postériori, de magnifiques livres plaidoyers en faveur de leurs actions. Et comment ils ont roulés les "boches" et comment ils n'en pensaient pas moins.

Il n'empêche que lorsque l'on regarde leurs actions à la loupe, ces justifications ne tiennent pas longtemps.

Il faut quand même reconnaitre à l'amiral Decoux qu'il a osé faire tirer ses troupes contre les siamois (on lui doit la seule victoire navale nette de la marine française de l'époque) alors que tous les autres responsables vichystes ne peuvent s'enorgueillir que de victoires (navales ou aériennes) contre des anglo-américains ou les FFL.

slt

Alx


 

Voir le Blog de Snakealx : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Chlélora  Nouveau message 18 Nov 2004, 14:26

Merci beaucoup pour tous ces avis :wink:

J'ai le livre de Decoux "A la barre de l'Indochine" : je pourrai juger de sa conduite lorsque je l'aurai lu. Quelqu'un aurait-il les références d'un ouvrage qui présenterait une version plus objective de l'attitude de Decoux pendant 39-45, afin que je confronte les deux ?

MERCI :D


 

Voir le Blog de Chlélora : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Igor  Nouveau message 18 Nov 2004, 18:03

Oui il vaut mieux lire aussi l'ouvrage d'un historien. Je doute que Decoux se livre à une autocritique de son action en Indochine.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien 
il y a 16 minutes
par: alfa1965 
    dans:  [DU 1er MARS AU 30 AVRIL 2018]: Photos de villes et villages à la Libération de 1944 
il y a 21 minutes
par: Signal Corps 
    dans:  L'U-3523 retrouvé 
Hier, 23:13
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Hier, 23:00
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:53
par: kfranc01 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Hier, 22:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Hier, 22:34
par: thucydide 
    dans:  Potez 220 
Hier, 22:27
par: Stéphane L 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:26
par: Tarpan 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Hier, 22:15
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll