Connexion  •  M’enregistrer

Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 26 Oct 2013, 10:17

Élu président du Conseil le même jour qu'Hitler chancelier en 1933, Daladier mena dès son élection une lutte acharnée contre l'Allemagne nazie.

Image
Édouard Daladier (à gauche) aux côtés d'Adolf Hitler (à droite) lors des accords de Munich.

Le 30 septembre 1938, les accords de Munich sont signés entre la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Italie. Édouard Daladier, alors président du Conseil, rentre en France avec le sentiment d'avoir permis à Hitler d'entamer sa conquête de l'Europe. Pourtant, au sortir de la Grande Guerre, Daladier a toujours été préoccupé par la situation de l'Allemagne. Vaincu, enclin à d'énormes restrictions, le Reich a nourri un antagonisme profond à l'égard de certains de ses voisins. Une véritable bombe à retardement qu'Édouard Daladier tenta de désamorcer à plusieurs reprises durant l'entre-deux-guerres.

Blessée, humiliée, l'Allemagne change de visage sous l'impulsion d'Adolf Hitler qui accède à la chancellerie le 30 janvier 1933. Édouard Daladier sera nommé président du Conseil le même jour, tout un symbole de cette lutte indirecte qui opposera le Führer au "Taureau du Vaucluse" durant les années qui suivirent. Les effets néfastes de l'exclusion de l'Allemagne ont toujours été considérés par Daladier, c'est donc sans surprise qu'il encouragea, en juin 1933, la constitution du "Pacte à quatre", dont l'objectif central était de maintenir l'Allemagne au sein de la Société des Nations et de l'impliquer pleinement lors de la conférence mondiale pour le désarmement se déroulant à Genève. Finalement, cette tentative diplomatique échoua puisque Hitler se retira des débats pour entamer une campagne de réarmement intensive.

L'affaire Stavisky met le feu aux poudres
En France, le climat est tout aussi tendu et caractérisé par une instabilité ministérielle. Les ligues antiparlementaires se multiplient et manifestent leur opposition au régime. Ces dernières envisagent concrètement le retour à un régime autoritaire, l'affaire Stavisky met le feu aux poudres tandis que les dysfonctionnements de la magistrature et de la justice apparaissent au grand jour. Daladier, alors ministre de la Guerre, est nommé pour remplacer Chautemps à la présidence du Conseil... Un cadeau empoisonné en raison de l'atmosphère suffocante qui y règne. Le cas Stavisky fait le bonheur des ligues et de la presse d'extrême droite qui s'empresse de diffuser une propagande antisémite et antiparlementaire. Daladier ne se défile pas, réputé énergique et impartial, il entreprend de restaurer la crédibilité du gouvernement en prenant des décisions radicales.

C'est ainsi qu'il renvoie plusieurs personnalités issues de la sphère politique et judiciaire, dont certaines furent impliquées dans l'affaire Stavisky et d'autres pour leurs affinités avec les ligues nationalistes. L'éviction de Jean Chiappe, proche des ligues et préfet de police de Paris, engendre des manifestations le 6 février 1934 qui se transforment en émeute meurtrière. Malgré ses prises d'initiatives, Daladier ne peut lutter face aux accusations de corruption et de scandales politico-financiers à l'encontre du gouvernement. La messe est dite, les radicaux succombent face à la pression populaire. Daladier démissionne, le gouvernement reste dans une situation instable jusqu'en 1936 et l'affirmation du Front populaire.

En effet, les événements de 1934 sont toujours dans les esprits et, à l'approche des élections législatives, les radicaux se montrent hésitants malgré le rapprochement entre le PCF et la SFIO. Herriot, alors à la tête du parti radical, est sondé sur la participation des radicaux à la manifestation des gauches unies prévue le 14 juillet 1935, mais, dans la foulée, et sans attendre l'aval d'Édouard Herriot, Daladier intervient personnellement lors d'un meeting et avance "un accord fraternel dans la bataille républicaine entre classes moyennes et prolétariat". L'élève prend le pas sur le maître, le parti radical doit se positionner en présage des législatives. Le recentrage du parti radical prendra définitivement forme en janvier 1936 lors de la publication du programme commun du gouvernement, période durant laquelle Daladier remplace Herriot à la tête du parti radical.

Édouard Daladier, homme d'initiative
Sur le plan international, Hitler devient de plus en plus incontrôlable et les accords de Munich signés par Daladier et Chamberlain n'atténueront pas les aspirations du dictateur allemand. C'est ainsi qu'au lendemain des accords de Munich, Daladier intensifie son large plan de réarmement (déjà impulsé en 1936 lorsqu'il fut nommé ministre de la Défense nationale et de la Guerre au sein du gouvernement Léon Blum) et de relance économique remettant ainsi en question les acquis sociaux de juin 1936. Son impopularité grandit vis-à-vis du Front populaire et de la CGT, mais, de l'autre côté du Rhin, les ouvriers travaillent cinquante à soixante heures par semaine et la Luftwaffe dispose fin 1938 de milliers d'avions de combat modernes.

Daladier décide donc de "remettre la France au travail" afin de dynamiser l'industrie de guerre tout en essayant, en parallèle, d'acheter des avions militaires aux États-Unis : "Notre infériorité aérienne est tragique. Il nous faut le secours de 1 000 avions américains. Il faut qu'en août 1939, nous ayons 2 000 avions disponibles en France. Les bombardiers, en particulier, sont indispensables, ils constituent l'un des gages du maintien de la paix." Ainsi, sous l'impulsion du duo Édouard Daladier-Guy La Chambre (ministre de l'Air), la France parvient à nouer de solides relations commerciales avec les États-Unis, tout en favorisant la création d'une véritable solidarité politique entre les deux nations. Cette association prometteuse sera malgré tout insuffisante, l'armée allemande prend rapidement le dessus sur les forces militaires françaises. Daladier se rend en Afrique du Nord afin de planifier la lutte ; en mer, il apprend la capitulation de la France. Son souhait de poursuivre le combat fut rapidement annihilé par le gouvernement de Vichy qui décide d'assigner en justice les anciens dirigeants politiques et militaires français. Édouard Daladier est arrêté en 1940, emprisonné puis jugé à Riom en 1942, lors d'un procès qui a marqué les esprits et qui révéla les réelles intentions de Daladier au sortir de Munich.

Par LAURENT LEGRAND - Le point.fr
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 26 Oct 2013, 10:29

Cela tient plus du panégyrique que d'un bilan objectif. Outre un réarmement tardif, on ne peut que rappeler l'attitude de Daladier lors de la crise des Sudètes. Certes, il a conscience de ce qu'il faudrait faire, mais il ne le fait pas, capitulant devant la logique anglaise, incarnée par Chamberlain. Enfin, il convient de mentionner son attitude hostile à de Gaulle dont il ne déviera jamais ! Sans compter que c'est lui qui maintient Gamelin jusqu'au bout contre vents et marées... Bref, Daladier reste bel et bien un des responsables du désastre de 1940, quoi qu'on en dise !


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 26 Oct 2013, 10:45

Un des responsables, certes oui, pour autant, cet article a le mérite d'apporter un nouvel éclairage qui devrait nous faire réfléchir. Ce n'est pas parcequ'il est un des responsables qu'il faut pour autant balayer rapidement la chose en le jetant avec l'eau du bain sur ce seul fait, il y a certainement des raisons, des situations et autres "obligations" qui n'ont pas été relevées et qui permettraient sur ce dernier d'y voir encore plus clair ...

Amicalement et à vous lire
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 26 Oct 2013, 11:31

Cela a déjà été longuement débattu à propos de la responsabilité de Blum et du Front Populaire. Bien entendu, chacun est libre d'apporter son commentaire. Grosso modo, sur le plan militaire, Daladier a fait confiance à la vieille école (Gamelin) et, sur le plan diplomatique, il est resté à la traîne de l'Angleterre. De là à parler de "résistant", il y a un pas que je ne franchirai pas. D'autant que Daladier a aggravé son cas après sa libération en demeurant un adversaire résolu de De Gaulle et un partisan aveugle des institutions de la IIIème république...


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de pierma  Nouveau message 26 Oct 2013, 17:27

Bruno Roy-Henry a écrit:Cela tient plus du panégyrique que d'un bilan objectif. Outre un réarmement tardif, on ne peut que rappeler l'attitude de Daladier lors de la crise des Sudètes. Certes, il a conscience de ce qu'il faudrait faire, mais il ne le fait pas, capitulant devant la logique anglaise, incarnée par Chamberlain. Enfin, il convient de mentionner son attitude hostile à de Gaulle dont il ne déviera jamais ! Sans compter que c'est lui qui maintient Gamelin jusqu'au bout contre vents et marées... Bref, Daladier reste bel et bien un des responsables du désastre de 1940, quoi qu'on en dise !

C'est un bon résumé. Daladier est l'homme politique qui a le plus d'influence pendant cette période, et il ne prend que des mauvaises décisions.
Blum réussira à comprendre les idées de De Gaulle, au cours d'une conversation avec celui-ci en janvier 40. une illumination, il le dit lui-même :"C'est alors, à la lecture de ce mémorandum, que je compris tout." Blum transmet le document de De Gaulle à Daladier, qui ne prend même pas la peine de le lire.
Et quand Reynaud propose de prendre De Gaulle comme ministre de la guerre, Daladier menace de renverser son gouvernement en démissionnant. Même refus pour l'idée de remplacer Gamelin.

Bref, une trajectoire catastrophique (Et responsable de la défaite bien davantage que Blum et Reynaud.)

vétéran
vétéran

 
Messages: 869
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 26 Oct 2013, 20:54

Le texte présenté par Fred est certainement écrit par la famille Daladier pour la défense de l'ancêtre ...
Nous avons (avec Reynaud) les parfaits responsables de la défaite, bien avant Blum.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7595
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de pierma  Nouveau message 27 Oct 2013, 15:41

fbonnus a écrit:Élu président du Conseil le même jour qu'Hitler chancelier en 1933, Daladier mena dès son élection une lutte acharnée contre l'Allemagne nazie.

Image
Édouard Daladier (à gauche) aux côtés d'Adolf Hitler (à droite) lors des accords de Munich.

La photo qui illustre le titre montre effectivement Daladier en pleine lutte acharnée.

Excusez mon ironie acide, mais je trouve que le rapprochement prête à sourire.

On connaît la réflexion de Daladier devant la foule venu l'acclamer au Bourget :" Les cons ! " S'il pense que la guerre est inévitable, pourquoi ne pas le dire clairement, ou au moins faire savoir qu'il n'a obtenu aucune garantie que Hitler réduira son appétit ?

et les accords de Munich signés par Daladier et Chamberlain n'atténueront pas les aspirations du dictateur allemand.

Etonnant, non ?

Tout ce qui manquait à ces politiciens routiniers - qui forment les gros bataillons de la 3ème république - confrontés à un individu qui joue un jeu nouveau et ne respecte aucune règle c'est d'avoir lu Mein Kampf ou de l'avoir pris au sérieux.

Malgré tout, il est important de rappeler que c'est avec le Front populaire que commence la volonté de réarmement massif, contrariée par les séquelles financières de la crise de 29.

on peut aussi interroger le temps de réaction de l'industrie américaine, dont les avions arriveront trop tard, alors qu'il est dans son intérêt - politique et financier - de devenir " l'arsenal des démocraties", une formule que Roosevelt ne trouvera que plus tard.

vétéran
vétéran

 
Messages: 869
Inscription: 16 Jan 2011, 19:04
Région: Franche-Comté
Pays: France

Voir le Blog de pierma : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de lebel  Nouveau message 27 Oct 2013, 21:29

JARDIN DAVID a écrit:
Nous avons (avec Reynaud) les parfaits responsables de la défaite, bien avant Blum.JD

JD reprend là les arguments classiques de Vichy ........et des neo vichystes , il oublie la Gueuse ,le Front Populaire , les Francs Maçons ,les Juifs ..............
Sans commentaire :)


 

Voir le Blog de lebel : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 27 Oct 2013, 22:23

Encore un post de Léon qui aura une nouvelle fois usé le clavier pour pas grand chose ....
Drôle de raisonnement ... Comme ça au moins tu fais avancer le dossier ! Alors il n'y aurait aucun responsable pour toi à part le Maréchal ? C'est une idée fixe chez toi !
Et arriver à nous coller les juifs sur ce post, il fallait le faire ! Heureusement que je suis bien décidé.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7595
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Édouard Daladier, un résistant entre paix et guerre

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 27 Oct 2013, 23:13

pierma a écrit:
On connaît la réflexion de Daladier devant la foule venu l'acclamer au Bourget :" Les cons ! " S'il pense que la guerre est inévitable, pourquoi ne pas le dire clairement, ou au moins faire savoir qu'il n'a obtenu aucune garantie que Hitler réduira son appétit ?

.


C'est vrai.
Pourquoi Daladier, qui semble convaincu de la duplicité d'Hitler, n'avertit pas les milieux dirigeants français pour leur dire que la guerre est inévitable et qu'un travail de vérité est nécessaire auprès de l'opinion publique afin de préparer la Nation.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3444
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 22 minutes
par: iffig 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 34 minutes
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
il y a 37 minutes
par: iffig 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
il y a 57 minutes
par: tistou48 
    dans:  Sauveteurs en asphixies de la Marne 
Aujourd’hui, 09:37
par: udonthanifrancophone 
    dans:  Le plaisir d'essence 
Aujourd’hui, 09:21
par: Aldebert 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 09:18
par: NIALA 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 00:00
par: Margont 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 23:23
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Hier, 21:39
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Scroll