Connexion  •  M’enregistrer

Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 91  Nouveau message de Chrisfor  Nouveau message 15 Déc 2012, 15:56

norodom a écrit:
François Delpla a écrit:le PCF avait bel et bien demandé à l'occupant d'autoriser la reparution de l'Huma, et le fait qu'elle n'ait pas eu lieu n'a pas dépendu de lui... mais de Hitler et de Pétain.

Bonjour François,

C'est vrai, que la légalisation de l'Humanté a bien été négociée entre le PCF et les autorités allemandes, malgré les démentis...
Démentis par le PCF lui-même, mais il n'est de secret pour personne que le PCF a édifié sa propre histoire pour l'imposer à l'Histoire.

J'avais noté sur mes tablettes que cette initiative a été dénoncée par Maurice Thorez, alors présent à Moscou. Ce qui contribua à mettre un terme aux pourparlers.
"Contribua", ce qui peut laisser penser qu'il y eut d'aures personnalités impliquées dans la négociation...

On peut donc en déduire que Thorez a pris position avec l'accord de Staline dont le PCF recevait les ordres.
S'ajoutent donc deux personnages aux deux vôtres, ce qui donne quatre, auxquels on pourrait en ajouter d'autres, pourquoi pas, pour compléter la galerie !

Ceci est un cas qui a été soulevé par les historiens à partir de nouveaux documents d'archives dont une partie importante provient des archives de l'ex URSS.

Alors François, bien que j'ai ma petite idée (toute petite), quelle est à votre connaissance la raison majeure pour laquelle le PCF ne devait pas aboutir à cette légalisation ?

Amicalement,
Roger


Il y a des décennies que le PCF a admis cette erreur ........(Bouderon et Guérin en sont les plumes entre autres ...)

Cette légalisation ne pouvait aboutir a la fois car Abetz savait qu'il ne pouvait tenir la plume des communistes Français le numéro Zéro en est la preuve formel ,(C'est aussi souligné par le document cité par Tri Martolod le 8/12 a 20H51 édité par l'institut d'étude politique de Paris que l'on ne peut soupçonné d’être pro communiste ou kominterien ....)
Une telle théorie fait peut de cas du refus exprimé majoritairement par les dirigeants non embastillés a cette reparution l'intervention de Frachon sa ferme opposition via Arthur Dallilet relayant ainsi celle de nombreux cadres me parait beaucoup plus significative que toute autre chose d'autant qu'elle intervint bien avant celle de Thorez ....communiqué avec Moscou relevant en juillet 40 de l'exploit le PCF reconstituant son matériel radio que plus tard...

Cet épisode fut un jeux de dupe ou chacun des intervenants pensait pour satisfaire ses objectifs se servir de l'autre c'était faire peut de cas de l'attachement PATRIOTIQUE des communistes Français dans leur immense majorité .
Certains communistes a tord mais comme beaucoup d'autre pensèrent qu'ils fallait faire avec l'occupant ,pour mieux le combattre , d'autre a raison et majoritaires dans le PCF pensaient le contraire ....
Le PCF n,'était pas le seul soumis a ce dilemme faire ou non avec la réalité de l'occupation (Voir L'historien Suisse Philippe Burin a ce sujet ) d'autant et cela a surement compté chez Tréand que sous l'égide de l'occupant paraissait un nouveau quotidien :"La france au travaill" avec les caractères la pagination de l'huma en bref une imitation parfaite au langage ouvriériste qui trompa beaucoup de gens ...certains se trompant on put penser que la réponse a cette pale copie de l'huma était de la faire reparaître légalement ...

Pour être franc je pense que Staline avait d'autre soucis que la parution légale ou non de l'huma car il savait connaissant très bien la clandestinité que de toute façon clandestine ou pas l'huma paraîtrait pour servir les idéaux communistes ...

Au risque de me répéter pourquoi tant d'encre de phrases d"emphases de condamnations sans examen des pièce sans examen contradictoire et épousant les thèses Furesienne de l'histoire , alors que des travaux de qualité réfutant ces thèses (Bourderon)existent pour une " affaire" somme toute sans aucune importance qui ne coûta la vie a quiconque et ne mis aucunement le sort des armes en cause ...
Pour ma part je m'interroge beaucoup plus sur le silence du PCF lors des massacres de Sétif le 8 mai 45 ,ce qui semblerait prouver que pour les communistes aussi les affaires d'état de la France relevaient pour eux comme pour les autres d'un " ordre supérieur" ....donc le choix du patriotisme avant l'internationalisme ,ou le "largage" des communistes grecques durant la guerre civil et ce des "Diables" Duclos et Thorez A "l'ange" Tillon (ministre de L'air le 8 mai 45 donc forcement au courant des bombardements de Sétif ... Mais c'est une autre histoire donc j’arrête la ce petit hors sujet


 

Voir le Blog de Chrisfor : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 92  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 15 Déc 2012, 17:24

@ Chrisfor : nous sommes à présent presque d'accord... mais il reste beaucoup à dire.
Côté désaccord, je ne pense pas que le PCF d'alors puisse être découpé en une majorité patriote et une minorité... quoi, au juste ? Le clivage passe dans chaque tête. Etre communiste alors, je veux dire encarté dans un parti de la Troisième Internationale, c'est vouloir coopérer à une révolution mondiale dont Octobre a montré la voie et dont l'URSS stalinienne reste le guide. Si elle est attaquée, militairement ou verbalement, il faut avant tout la défendre.

Cela dit, le pacte g-s n'est pas une alliance (les anticommunistes et une foule d'autres gens l'oublient trop facilement) et n'empêche pas de se battre dans l'armée française censée voler au secours de la Pologne. Oui mais... elle ne le fait pas, en revanche Staline aussi l'agresse, dix-sept jours après l'Allemagne et avec sa bénédiction, et Daladier ne se bat guère que contre son parti communiste. Cela crée avant tout, dans les rangs du parti, désorientation et démobilisation.

La défaite française de mai-juin rend-elle une boussole aux militants ? pas vraiment, il y a encore des choses dans les deux plateaux : la libération de l'oppression capitaliste passe de toute évidence par celle du sol national mais d'un autre côté l'URSS intacte reste plus que jamais le phare du progrès et il ne faut pas fâcher Hitler avec elle en lui tuant des soldats. Il est exact que Thorez met le holà à la demande de reparution "légale" de l'Huma et à toute approbation, par l'Huma clandestine, d'une attitude fraternisatrice entre ouvriers de la banlieue rouge et soldats occupants, mais cela non plus n'est pas séparable (en l'état actuel de nos connaissances) des décisions du Komintern (dont les calculs au jour le jour sont loin d'être éclaircis).

Staline a le souci, à la fois, de ne pas provoquer Hitler et de lui montrer qu'il garde un pouvoir de nuisance avec ses partis communistes. Hitler mène encore le jeu, notamment lorsqu'il lâche la police de Pétain, début octobre 40, dans le cadre de la préparation de Montoire, sur les élus communistes de la région parisienne qui avaient naïvement refait surface dans leurs mairies.

@ Norodom

Je crois que je viens de répondre à ta question. L'Huma ne reparaît pas parce que ce qui intéresse les Allemands en l'affaire c'est de compromettre le PCF et de diviser les Français; mais jouer l'occupation sur un mode "germano-soviétique" serait à la fois inutile (tellement Pétain est soumis) et nuisible (dans la perspective de la conquête de l'espace vital à l'est, qui reste la grande pensée du nazisme).

vétéran
vétéran

 
Messages: 5940
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 93  Nouveau message de Chrisfor  Nouveau message 15 Déc 2012, 17:41

François
Oui mis a part que je pense que tu sous estimes le rôle de Frachon dans le recul et l'abandon de cette initiative , Il a une grande autorité notamment sur les "syndicaux" qui sont pour beaucoup dans les cadres du PCF a cette époque ... Quand l'opinion de Thorez (de l'internationale ???)arrive (tardivement) la messe est déjà dite .....

Sur les contradictions je suis OK ....

Tu dis :
..." L'Huma ne reparaît pas parce que ce qui intéresse les Allemands en l'affaire c'est de compromettre le PCF et de diviser les Français; mais jouer l'occupation sur un mode "germano-soviétique" serait à la fois inutile (tellement Pétain est soumis) et nuisible (dans la perspective de la conquête de l'espace vital à l'est, qui reste la grande pensée du nazisme)...."

La je suis d'accord c'est le noeud de l'affaire Tréand sur ordre ou non joue une carte (mauvaise...) pour retrouver une marge d'action , au grand jour ,n'oublions pas que le parti et l'huma sont INTERDITS et CLANDESTINS depuis septembre 39 ....
Jeux de poker menteur avec Abetz tu m'autorises mon journal mais je tiens la plume ....
Abetz ne peux accepter cela et le PCF "génétiquement" ne peut Etre en aucun cas la "plume" ouvrière des nazis ( Le numéro Zéro le prouve )donc l'échec était annoncé d'avance ...

Je pense aussi que sur la période de juin 40 au 21 juin 41 il reste beaucoup de choses a dire sur le rôle du PCF et pas forcement a son désavantage ....

_ la grève des mineurs d'Avril mai 41 ???
_Syndicalisme clandestin entre 1940 et 1944 est ce participer a la résistance ....???
_L'appel a la création d'un Front National de lutte sur le sol de France (Mai1941)....
_L'entrée des intellectuels dans la résistance le rôle de jacques Decourt, Politzer et d'autres intellectuels communistes et ce dès Octobre 1940
_le rôle de la presse clandestine du PCF
_etc etc ....
Liste non exhaustive.....


 

Voir le Blog de Chrisfor : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 94  Nouveau message de norodom  Nouveau message 15 Déc 2012, 19:02

@ Chrisfor

Bonsoir,

Reprenant au début de votre post, le texte expliquant ma question à François Delpla, j'ai cru un instant que vous alliez me donnez une réponse conforme à mon attente.... je reste sur ma faim !
Je fais cependant quelques remarques sur ce que vous écrivez:

Chrisfor a écrit:Cette légalisation ne pouvait aboutir a la fois car Abetz savait qu'il ne pouvait tenir la plume des communistes Français

Quel aurait été la stupeur des Français, pour qui l'ennemi était le Boche et surtout ceux qui avaient constaté que l'appel du 10 juillet 1940 n'était pas un appel à combattre l'occupant, de lire des textes "made in Abetz" dans l'Humanité ?. Imaginer cela relève du délire !

Chrisfor a écrit:Cet épisode fut un jeux de dupe ou chacun des intervenants pensait pour satisfaire ses objectifs se servir de l'autre c'était faire peut de cas de l'attachement PATRIOTIQUE des communistes Français dans leur immense majorité .
Certains communistes a tord mais comme beaucoup d'autre pensèrent qu'ils fallait faire avec l'occupant ,pour mieux le combattre , d'autre a raison et majoritaires dans le PCF pensaient le contraire

La position des Communistes avant le 22 juin 1941 et particulièrement l'appel à la collaboration dans l'Humanité du 4 juillet 1940... c'est ça l'attachement PATRIOTIQUE ???

Faire avec l'occupant ,pour mieux le combattre... c'est jouer à "je te tiens, tu me tiens par la barbichette"...c'est comique !

Chrisfor a écrit:je pense que Staline avait d'autre soucis que la parution légale ou non de l'huma

Mais si , il y a fort à parier que Staline était attentif à ce qui était publié dans l'Huma, (légale ou pas légale, là n'est pas le problème).


@ François Delpla

François Delpla a écrit:L'Huma ne reparaît pas parce que ce qui intéresse les Allemands en l'affaire c'est de compromettre le PCF et de diviser les Français; mais jouer l'occupation sur un mode "germano-soviétique" serait à la fois inutile (tellement Pétain est soumis) et nuisible (dans la perspective de la conquête de l'espace vital à l'est, qui reste la grande pensée du nazisme).

A prime-abord cette réponse ne me satisfait pas mais je vais néanmoins m'y pencher...

Voici ce que je pense sur (selon moi) la "prudence" affichée par le ou les opposants à la législation de l'Humanité.
Pour des apôtres de la liberté d'expression, la participation des lecteurs à un journal est de bon aloi... Seulement voilà... lorsque ce journal doit être le porte-parole d'un parti totalitaire dont la voix seule doit être répandue et qu'il y a lieu pour cela d'en interdire l'accès aux trublions... comment s'y prendre... hein ?... je vous le demande...

Cordialement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 95  Nouveau message de Chrisfor  Nouveau message 15 Déc 2012, 19:35

@norodom
Je rappelle que nous sommes en juillet 40
1/ que les communications ne sont pas celles d'aujourd'hui l'appel du 10 juillet fut comme celui du 18 juin connu bien après ...
2/ vous avez de la chance d'avoir de grandes certitudes , kommunist pas Français kommunist collabos cela me parait un peut court et d'un autre temps , comme argumentation .....

Accessoirement :
Que pensez vous de la lettre de Vercors a De Gaulle sur ce sujet dont j'ai donné des extraits plus haut ...
La manif du 11 novembre 1940 , la gréve des mineurs en avril mai 41 (qui prive je rappel le Reich de 500 000 tonnes de charbon) L'appel a la création d'un front national sur le sol Français (mai 1941 ), le rôle des intellectuels COMMUNISTES dans l'entrée en résistance de nombres d'entre eux dès octobre 1940 .
A ce propos regarder l'histoire du réseau du musé de l'homme qui dés l'hiver 40 contacte un seul parti politique le PCF via Politzer .... je ne pensais pas que le réseau du musé de l'homme frayait avec des collabos ... On m'aurait menti ????

Ces actions entre autre faites avant le 21 juin 1941 ne serait d'après vous qu'une invention de ces pervers de bolcheviques ???

Gênantes en tout cas pour vos certitudes et assertions ...

Cette période est infiniment plus complexe que vous ne le sous entendez très cher ... Et sa lecture avec des lunettes de la guerre froide dangereuse pour la réalité historique

Cordialement
Christian


 

Voir le Blog de Chrisfor : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 96  Nouveau message de carlo  Nouveau message 15 Déc 2012, 20:18

Bonsoir,

norodom a écrit:
Chrisfor a écrit:Cette légalisation ne pouvait aboutir a la fois car Abetz savait qu'il ne pouvait tenir la plume des communistes Français

Quel aurait été la stupeur des Français, pour qui l'ennemi était le Boche et surtout ceux qui avaient constaté que l'appel du 10 juillet 1940 n'était pas un appel à combattre l'occupant, de lire des textes "made in Abetz" dans l'Humanité ?. Imaginer cela relève du délire !


Les lecteurs de l'Humanité étaient-ils alors plus patriotes que ceux du Matin, de Paris-Soir ou même du Figaro (paru jusqu'en 42 sous la censure de Vichy)? Je ne comprends pas bien votre argument.

norodom a écrit:
Chrisfor a écrit:Cet épisode fut un jeux de dupe ou chacun des intervenants pensait pour satisfaire ses objectifs se servir de l'autre c'était faire peut de cas de l'attachement PATRIOTIQUE des communistes Français dans leur immense majorité .
Certains communistes a tord mais comme beaucoup d'autre pensèrent qu'ils fallait faire avec l'occupant ,pour mieux le combattre , d'autre a raison et majoritaires dans le PCF pensaient le contraire

La position des Communistes avant le 22 juin 1941 et particulièrement l'appel à la collaboration dans l'Humanité du 4 juillet 1940... c'est ça l'attachement PATRIOTIQUE ???

Faire avec l'occupant ,pour mieux le combattre... c'est jouer à "je te tiens, tu me tiens par la barbichette"...c'est comique !


Heureusement qu'on a pas calculé l'attachement patriotique des partis de la IIIème à leur position en 1940... D'autant que sur un autre fil vous dites ceci

norodom a écrit:Pour comprendre la suite, il faut tenir compte, qu'encore de nos jours il est impossible d'imaginer qu'il ait existé à Vichy des personnes (en particulier des militaires) qui menaient une action contre les Allemands. La remarque n'est pas de moi, mais de Pierre Pean.
Ce dernier n'est pas un révisionniste, c'est un Historien, un enquêteur dont l'honnêteté a été reconnue par Mitterrand.


Je vois comme une contradiction, mais je peux me tromper...

norodom a écrit:
Chrisfor a écrit:je pense que Staline avait d'autre soucis que la parution légale ou non de l'huma

Mais si , il y a fort à parier que Staline était attentif à ce qui était publié dans l'Huma, (légale ou pas légale, là n'est pas le problème).


Fort à parier... :roll:
Отребью человечества
Сколотим крепкий гроб!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2068
Inscription: 13 Oct 2007, 10:33
Localisation: Bruxelles

Voir le Blog de carlo : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 97  Nouveau message de norodom  Nouveau message 15 Déc 2012, 21:08

@ Chrisfor

Dites moi Christian... l'avez-vous lu ce fameux appel du 10 juillet 1940 ?
Si je vous pose cette question c'est que je doute que vous l'ayez lu...

C'est un appel à la paix, au retrait de la France de la guerre et à une révolution Communiste, Mais aussi, un réquisitoire implacable contre ceux qui sont désignés comme responsables.

C'est un texte long dans lequel seulement deux phrases font référence à l'occupant.
Et comme j'ai ce texte sous les yeux je vous en transcris le contenu:
<< A cause de ces hommes (ceux du parti radical, des socialistes de Blum, des partis de droite, les banqueroutiers de la politique etc...) la moitié du territoire français subit l'occupation de l'armée allemande aux frais de la France >> ;
<< Avant la grande offensive allemande de mai dernier, politiciens et généraux français ont fait la guerre à l'intérieur contre les ouvriers et en même temps ils ont désorganisé la production, saboté la fabrication des chars et des avions >>
C'est tout !... pas l'ombre d'un appel au combat contre l'occupant.

Que cet appel ait été entendu en son temps ou 24, 48 ou 72 heures plus tard... ça change quoi ?

Et cet hallucinant appel publié par l'Humanité du 4 juillet 1940, adressé aux travailleurs français et soldats allemands... vous l'avez lu ?... je l'ai transcrit dans l'un de mes premiers messages sur ce fil... C'est moi qui l'ai inventé cet appel ?

Sur l'énumération que vous faites, sur les actions communistes, en quoi pensez-vous que ça puisse me gêner ?
M'avez-vous lu, nier les activités communistes ? certes, j'ai parfois émis des reproches sur des mauvaises initiatives. On ne va tout de même pas se livrer à un verdict au cas par cas !

Vous êtes un fervent avocat de la conduite des Communistes au cours de cette période, cela saute aux yeux et c'est tout à votre honneur.
Seulement, je vous rappelle que nous sommes ici sur un fil de discussion sur le thème des forces et des faiblesses.
Alors, où serez-vous Christian lorsque on entrera dans le vif du sujet sur les faiblesses ?

Amicalement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 98  Nouveau message de norodom  Nouveau message 15 Déc 2012, 22:02

@ carlo

Bonsoir,

carlo a écrit:Les lecteurs de l'Humanité étaient-ils alors plus patriotes que ceux du Matin, de Paris-Soir ou même du Figaro (paru jusqu'en 42 sous la censure de Vichy)? Je ne comprends pas bien votre argument.

Ah, ça c'est sûr !... vu la forme de la question on voit bien que vous n'avez rien compris...
Mais faites un petit effort... hein ?

carlo a écrit:Heureusement qu'on a pas calculé l'attachement patriotique des partis de la IIIème à leur position en 1940... D'autant que sur un autre fil vous dites ceci

- Texte qui ne concerne pas le présent sujet -

carlo a écrit:Je vois comme une contradiction, mais je peux me tromper...

Non seulement vous pouvez... mais vous vous trompez à coup sûr !

carlo a écrit:Fort à parier...

Hum !... et vous ?
--------------
Bon !... après cette petite saupoudrée de broutilles pourquoi Carlo, ne nous feriez-vous pas la grâce de développer vos points de vue ?... sur ce fil comme sur l'autre que vous avez évoqué.
D'autant que sur ce fil, jusqu'à ce soir, vous avez été aux abonnés absents... je me trompe.
Allez !... il n'est jamais trop tard pour bien faire !

Cordialement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 99  Nouveau message de Chrisfor  Nouveau message 15 Déc 2012, 23:26

@ Norodom

Je ne vous ai pas attendu pour lire l'appel de jacques Duclos et Maurice Thorez et ce depuis fort longtemps 4 décennies me semble t'il que j'ai eu ce texte entre les mains. Pour la première fois l'analyse qu'il amène du pourquoi me semble juste et se voit confirmer par les travaux de recherche d'Annie Lacroix Riz et l'ouverture d'archives que cette dame (que l'on soit d'accord ou pas avec elle) sait décrypter trouver et rattacher fort justement à l'histoire ...

Petite question avec les imperfections de ce texte : combien et quels partis politiques français ont fait une analyse de la situation au 10 juillet 40 et appelé à prendre les armes contre l'occupant ?????

Ce ne sont pas 2 lignes extraites soit disant d'un huma du 4 juillet 1940 ... Au fait étaient-elles signées Abetz dans un huma officiellement estampillé par la propagande Allemande ???? Ce ne sont pas ces 2 lignes soit disant extraites d'un huma qui changeront ma vision ...

J'ai eu la chance de côtoyer des résistants communistes très jeunes et certains très proches ....
Des hommes et des femmes humbles courageux loin de ces magouilleurs de ces pervers de ces traîtres comme vous voulez les faire passer. Discrets sur leur passé, privilégiant le collectif à leurs faits d'armes individuels il fallait toute ma roublardise d'ado et développer des stratagèmes pour les faire parler, certains ont eu d'importantes responsabilités très jeunes d'autres de moindres tout en étant actifs .

J'ai la version de ces femmes et de ces hommes de l'époque que nous abordons et eux divergeaient (la plupart nous ont quitté) de vous, connaissant leur éthique et leur honnêteté et leur respect de et pour l'histoire. J'ai la faiblesse je m'en excuse de les croire EUX
Mes lectures, mon décryptage de l'histoire ne m'ont pas fait changer d'avis et bien au contraire renforcer mon respect et mon admiration pour ces hommes et ces femmes qui depuis la vision imposée par la guerre froide de la 2 ième guerre mondiale se voient insultés et traînés dans la boue ...

Tout n'est pas blanc, tout n'est pas rose durant cette période mais ceux qui ont le moins à rougir, ce sont bien les communistes malgré des hésitations et des erreurs.

Quelle guerre, fut-elle de libération, peut se vanter d’être toute blanche ?

Je redis qu'entre un Tréand "négociant" avec Abetz une hypothétique reparution de l'huma et un Juin faisant tirer sur les anglos américains ou un Darlan faisant se saborder la flotte je pourrais multiplier les exemples, La "faute" d"un Tréand ou du PCF sur ce coup est bien marginale et bien maigre par rapport au 2 autres et elle sans conséquence aucune, hormis pour le PCF.....

Quant aux faiblesses,je vous attends très cher hormis cette peccadille de juillet 40 faudra chercher et fouiller les poubelles ...

Je constate que vous ne contestez pas le rôle des communistes (avec d'autres) dans la manifestation du 11 novembre 1940 , ni leur rôle déterminant dans la grève des mineurs du nord pas de calais, pas plus que l'appel à créer un front national de mai 1941 ni la place prépondérante des intellectuels communistes dans l'appel à ceux ci de résister dès octobre 1940.

Donc, j'en déduis que vous êtes d'accord avec moi : dire que le PCF a commencé à résister le 22 juin 41 est donc bien une fable à but politicien et politicard, hériter de la guerre froide ...

Vous ne répondez pas non plus aux extraits de la lettre de Vercors à de Gaulle c'est vrai qu'elle démolit votre argumentation.
Vercors comme Moulin, Aubrac et quelques autres devaient faire parti du GRU puis du KGB vous devriez téléphoner à Courtois lui si informé de ces questions, vous renseignera ...

Cordialement mais fermement
Christian


 

Voir le Blog de Chrisfor : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 100  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 16 Déc 2012, 07:18

C'est depuis vingt ans pour ma part que je tente une démarche qu'on pourrait résumer par la formule : "à tout seigneur, tout déshonneur". En l'occurrence, cela consiste à mettre Hitler au centre du tableau, toutes les fois qu'il se passe des choses importantes dans un espace qu'il domine.

Il pose à l'humanité (et à l'Humanité !) un problème inédit et si des gens, des partis ou des pays hésitent, s'embrouillent et vasouillent (ils le font presque tous), c'est la faute, avant tout, de ce délirant intelligent. Sa grande force est de n'avoir pas fait Sciences Po (ni ses équivalents marxistes) et de comprendre tout de même très bien le fonctionnement des gouvernements, ce qui fait qu'on ne le voit jamais venir, ni à l'est, ni à l'ouest (il est vrai qu'il fait tout pour faire croire d'un côté qu'il va marcher contre l'autre, et inversement).

Il est Satan... non point au premier degré, comme le croit Pie XII, mais au second : il se coule dans l'habit de l'incarnation du Mal des civilisations chrétiennes et il en utilise tous les tours, analysés depuis des millénaires par les théologiens. Il s'agit de déshonorer les gens, avant tout, à leurs propres yeux, pour qu'ils continuent leur vie en automates du mal : en ayant "vendu leur âme au diable", c'est -à-dire rompu avec leur propre conception du bien, sans parvenir à renouer avec elle, même s'ils essayent de donner le change, y compris à eux-mêmes.

Je ne privilégie nullement ici le mouvement communiste... sinon pour dire qu'il présente par rapport aux partis et courants plus traditionnels la particularité d'être athée et révolutionnaire et donc d'être, lorsqu'il se laisse mener par Hitler, un peu plus loin encore de ses valeurs. D'où le fait qu'il nie encore un peu plus agressivement et maladroitement ses péchés. Chrisfor, au fil de ses précédentes interventions, récapitule les étapes de cette négation. D'abord ignorer les faits, puis les mettre en doute, puis les relativiser de toutes les façons possibles : ils étaient minoritaires, non représentatifs (ah cette intervention purificatrice de Frachon... nullement établie), c'étaient des bagatelles, cela n'a pas entraîné mort d'homme et n'a nui finalement qu'au parti lui-même...

La discussion amène Chrisfor à reconnaître essentiellement au PCF une faute : de n'avoir pas abordé le sujet (des comportements induits par le pacte germano-soviétique en 1940-41) à la Libération. Dame ! La victoire durable de Hitler est bien là. Le parti s'est nui à lui-même, ô combien, et on devrait pouvoir démontrer que sa chute brutale des années 80 en découle en partie, mais ce faisant il poursuivait sur sa lancée induite par "Satan" : il s'efforçait de se regarder dans la glace en oubliant un moment d'égarement. Et chaque militant partageait cette attitude : l'argument vaudrait davantage si on pouvait mettre en lumière un vif débat, conclu de justesse par une direction politicienne et stalinienne, mais rien de tel ne se dessine, ni au comité central ni dans la moindre cellule. On est tout à l'euphorie du vent que la Libération met (très provisoirement) dans les voiles communistes.

Le parti de droite MRP (mouvement républicain populaire), qui se constitue alors pour récupérer les voix de droite sous une bannière résistante, est surnommé par l'Huma "Machine à ramasser les pétainistes". C'est bien vu et bien tourné, mais cela se retourne ! Les pétainistes ont leurs turpitudes mais les communistes aussi, tous s'accordent une généreuse auto-absolution pour réserver leur sévérité aux adversaires. Et le jeu politicien peut reprendre, après une parenthèse hitlérienne que personne ne daigne analyser et qu'on repousse comme un cauchemar. C'est la façon communiste de ramasser les pétainistes.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5940
Inscription: 22 Mai 2005, 18:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 14 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L'U-3523 retrouvé 
il y a 24 minutes
par: brehon 
    dans:  Raymonde JEANMOUGIN, dernière Rochambelle 
il y a 33 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
il y a 49 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien 
il y a 50 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Stützpunkt Paul, la base sous-marine de la KM en Indonésie 
Aujourd’hui, 09:32
par: alfa1965 
    dans:  Paris 1ère 21/04 
Aujourd’hui, 09:27
par: betacam 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 09:04
par: Tarpan 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 08:56
par: Tarpan 
    dans:  Potez 220 
Aujourd’hui, 08:04
par: Marc_91 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll