Connexion  •  M’enregistrer

Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 51  Nouveau message de alberto  Nouveau message 08 Déc 2012, 22:33

JARDIN DAVID a écrit:Bon, je me lance.
Le PC est ma connaissance la seule organisation ayant appelé ouvertement à l'action armée. D'où les "exploits" du futur colonel Fabien, l'exécution du l'aspirant MOSER .... et la répression sur les populations civiles.
Bien entendu il y avait un calcul (que je ne qualifierai pas), les dirigeants communistes sachant que les exécutions (là, je fais attention à ne pas utiliser le terme "meurtre", qui n'est tout de même pas approprié)allaient entraîner des répressions qui elles mêmes devaient faire passer le goût de la collaboration et forcer la population à choisir le bon camp. A quel prix.
Une spécificité de la résistance communiste, qui mérite un échange ici.
JD


Oui, les premiers "otages", et bien d'autres, étaient eux aussi communistes ! (cf Gabriel Péri)

Robert Schumann (dangereux gauchiste bien connu) déclarait après cet attentat :" Les coup de feu tirés par le jeune français sont la suite logique, fatale, inéluctable de l'attentat permanent contre la nation française par l'ennemi et ses complices [...] l'attentat appelle l'attentat. »

Bref, voir tous les mouvements de "libération nationale" en résistance, quelle qu'en soit la latitude, l'histoire se répète : attentat/répression ! (Une exception notable : Gandhi, mais je ne vois pas les allemands se poser les mêmes questions...)

@+ Bien à vous.
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1115
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 52  Nouveau message de norodom  Nouveau message 08 Déc 2012, 22:50

Bonsoir,

Une simple remarque sur le titre de ce fil... J'aurais penché pour Force ET Faiblesses...
Car c'est bien des deux dont il s'agit...
A la question que se pose "alberto" << pourquoi "Faiblesse" ? >> je suis tenté d'enchaîner idiotement : << Existe t-il une médaille sans envers ? >>

S'agissant ici des Communistes dans la Résistance on peut illustrer leur force par leur organisation et leur volonté farouche de combattre même si cette combativité se présenta sous deux aspects_avant et après le 22 juin 1941 et si elle n'eut pas la même cible!.
En fait, il faut remonter en juillet 1941 pour déceler dans les positions arrêtées par le Parti Communiste, les premiers signes d'un changement radical vis-à-vis de l'occupant.

Parlons donc des faiblesses car il s'en trouva... et de taille!

Faiblesse politique pour avoir inconditionnellement accepté les ordres de Staline, sous la forme d'un "sauve-qui-peut" dès que se dessina l'ampleur des victoires allemandes sur le front de l'Est.
La France était occupée par un ennemi exigeant et on l'a constaté, pas du tout disposé à se laisser malmener par leurs vaincus.
Compte tenu de cette seule situation, la soumission aux ordres de Staline prenait une forme suicidaire.

Et puis, faiblesses dans le domaine de l'action armée, caractérisées par une mauvaise évaluation des risques encourus !
Pour exemple, faut-il rappeler les circonstances qui furent la cause de la tragédie du Mont-Valérien ? faut-il rappeler les circonstance qui furent la cause de tragédies telles que Tulle, Maillé, Rimont, Marsoulas et bien d'autres ?...

Que JD ne m'en veuille pas si j'exprime que les responsables de ces erreurs n'avaient pas évalué les risques et que s'ils avaient opéré en sachant quelle serait la portée de leurs actes, c'eut été de leur part, plus qu'un meurtre... un crime !

A me lire on pourrait penser que ce sont toutes les organisations FTP qui furent coupables de ces erreurs...
Certes non !... il ne faut pas faire d'amalgame.
Le côté attirant des FTP était leur combativité, autant pour encourager les exaltés à s'engager dans leurs rangs. La discipline au sein des unités a existé jusqu'à une période qui a immédiatement précédé le débarquement du 6 juin 1944... après la situation fut incontrôlable et aggravée parce que certains chefs se laissèrent envahir par cette exaltation.

Voilà pour les grandes lignes qui appellent un développement...

Cordialement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 53  Nouveau message de alberto  Nouveau message 08 Déc 2012, 22:57

@ Norodom : Je suis bien d'accord et n'ai pas grand chose à ajouter !

Sauf que dans une telle bagarre les boules de cristal et les marcs de café restaient définitivement muets.

Bien à toi.
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1115
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 54  Nouveau message de norodom  Nouveau message 09 Déc 2012, 00:27

alberto a écrit:Sauf que dans une telle bagarre les boules de cristal et les marcs de café restaient définitivement muets.

Reflexion pertinente...
Encore qu'il eut été bon de faire preuve de discernement avant de se lancer dans des expéditions aventureuses qui eurent parfois de lourdes conséquences pour ceux qui les entreprirent...

Je cite l'exemple de ce drame qui s'est produit le 16 juin 1944 dans une localité de l'Ardèche... Le Pouzin.
Ce jour là, un détachement FTP composé de 28 garçons aguerris, s'était fixé pour objectif d'aller faire un prélèvement d'essence dans les cuves d'un dépôt de carburant.
Un responsable d'une unité de L'Armée Secrète avait appris que les Allemands étaient arrivés la veille au Pouzin et avaient installé leur piège mortel.. Il en informa le groupe FTP en insistant pour qu'ils abandonnent leur projet... les FTP n'accordèrent pas assez de crédibilité à ce renseignement. En plus ils étaient sûrs de leur force et c'est aux cris de "Au Pouzin, au Pouzin, au Pouzin", perchés sur leurs véhicules, le bras poing fermé levé qu'ils se rendirent au dépôt !.
L'opération fut un échec tragique.. 20 hommes perdirent la vie, dont 4 au combat, 10 fusillés ou achevés à terre par les Allemands, 6 morts des suites de leurs blessures.
Tout de suite, chacun s'accorda pour penser que l'opération avait été dénoncée... des soupçons se portèrent sur une famille de commerçants de Lamastre (Ardèche) laquelle fut exécutée... il y eut d'autres opérations commandos à l'encontre d'autres personnes...
Et puis l'enquête révéla que le branle-bas de la veille occasionné par les réquisitions de bidons et autres récipients n'est pas passé inaperçu et a été capté par de mauvaises oreilles.

Détail macabre sur l'exécution des commerçants... il s'agissait de la famille Montighetti composée des parents et de deux enfants... ils furent conduits à l'abattoir de Lamastre et immédiatement exécutés. Leurs corps restèrent sur les rebuts d'animaux jusqu'au matin.


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 55  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 09 Déc 2012, 10:55

Bonjour à tous,
Tout d'abord, en préambule, je voudrais souligner le caractère "cornélien" du choix à effectuer par les dirigeants de la résistance :
- soit passer à la lutte armée (je parle d'avant 1944, rien à voir avec des actions facilitant l'avancée des Alliés) et dans ce cas c'est l'engrenage de la répression/détestation de l'occupant/attentats/rerépression.
- soit privilégier le renseignement et la préparation de l'insurrection pour le jour de la Libération et alors, pas d'action d'éclat (comme tirer dans le dos de l'aspirant MOSER), pas de répression brutale mais risque par contre d'accommodements entre occupant et occupés.

Le mouvement de Paul DUNGLER a fait le second choix. Le PCF a nettement privilégié le premier, mais pas du tout, à mon avis, par méconnaissance des conséquences. N'oublions pas que la vie humaine individuelle n'avait pas de valeur particulière pour les collectivistes. [vous avez noté, j'utilise l'imparfait] Quelques vies sacrifiées au profit de lendemains qui chantent, pour le PCF, ça en valait la peine.
norodom a écrit:Que JD ne m'en veuille pas si j'exprime que les responsables de ces erreurs n'avaient pas évalué les risques et que s'ils avaient opéré en sachant quelle serait la portée de leurs actes, c'eut été de leur part, plus qu'un meurtre... un crime !
Je ne partage pas l'avis de Roger sur ce point, mais mes preuves restent toutes delplesques ....

Je me trompe peut-être, mais il me semble bien que seul le PCF a choisi la voie des attentats aveugles à cette époque.

alberto a écrit:Oui, les premiers "otages", et bien d'autres, étaient eux aussi communistes ! (cf Gabriel Péri)
Oui, tout à fait ! Par contre l'analyse "morale" ne me convient pas plus que l'occultation de la réalité historique. La police de Vichy connaissait ses classiques. Et avec nos yeux du XXIème, c'est abjection contre abjection. Sauf qu'il y eut un vainqueur et ...

alberto a écrit:Robert Schumann (dangereux gauchiste bien connu) déclarait après cet attentat :" Les coup de feu tirés par le jeune français sont la suite logique, fatale, inéluctable de l'attentat permanent contre la nation française par l'ennemi et ses complices [...] l'attentat appelle l'attentat. »
Ce Robert là, c'est Philippe HENRIOT du camp d'en face, mais en moins bon orateur. Et aussi planqué. Tout en étant en totale contradiction avec les souhait du général DE GAULLE qui ne voulait pas de soulèvement prématuré et qui savait pourquoi.
Il faudrait éviter de trop jouer les procureurs, Alberto, et choisir la vision du juge d'instruction, travailler à charge et à décharge.

Bon dimanche à tous.
JD
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7590
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 56  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 09 Déc 2012, 12:01

JARDIN DAVID a écrit:mes preuves restent toutes delplesques
JD


cela m'étant opaque, je présume que je ne suis pas le seul.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5947
Inscription: 22 Mai 2005, 19:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 57  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 09 Déc 2012, 13:01

Delplesque ne signifie pas opaque mais "sansledocquivabienmaisavecprésomptions"
Allons, un peu de pédagogie pour illustrer mon propos :
François Delpla a écrit:JARDIN DAVID a écrit:
mes preuves restent toutes delplesques
JD


cela m'étant opaque, je présume que je ne suis pas le seul.


Il faut chercher ici : Le Vol de Hess

Derrière la question du vol de Hess, il en est une, très générale, de méthode historique.

Le positivisme, codifié à la fin du XIXème siècle par Langlois et Seignobos, appliqué par Jaurès en octobre 1898 dans ses "Preuves de l'innocence de Dreyfus", a joué un rôle capital pour rendre l'histoire plus scientifique, mais a débouché sur des excès, particulièrement dommageables dans le cas du nazisme.

La méthode positiviste repose en effet sur les documents et se méfie des raisonnements. Le risque est celui d'une histoire à ras de terre, qui a du mal à généraliser quoi que ce soit. Dans le cas de Hitler, secret et manoeuvrier plus que tout autre homme politique dans l'histoire, un très grand nombre de questions sont considérées comme résolues dès lors qu'on a tiré tout le parti possible de ce que la documentation dit explicitement. En l'occurrence : Hitler a été ulcéré en apprenant la nouvelle, et aucun document ne vient en contrepoint dire qu'il a donné l'ordre, donc sa colère n'était pas jouée, donc il n'a pas donné l'ordre.


Attention à la diversion toute .... delplesque, mais je ne vais pas en arriver à une réponse très Frasques en Guerres, le forum parfois vert de gris.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7590
Inscription: 22 Aoû 2009, 21:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 58  Nouveau message de François Delpla  Nouveau message 09 Déc 2012, 15:59

Je me sens beaucoup plus à l'aise

sur la question des ordres de Hitler mal documentés mais qui ne pouvaient émaner que de lui,
vu son régime et ses pouvoirs (y compris de dissimulation),
de l'incendie du Reichstag jusqu'à la latitude laissée à Speer de NE PAS brûler la terre allemande,
en passant par le vol de Hess et les massacres de Juifs,

que sur celle des motivations d'officiers FTP de base quand ils donnaient des ordres d'attaque risqués.

Je désavoue donc catégoriquement l'usage jidésien d'un adjectif m'évoquant.

vétéran
vétéran

 
Messages: 5947
Inscription: 22 Mai 2005, 19:07
Localisation: France 95
Région: Région du 95
Pays: FRANCE

Voir le Blog de François Delpla : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 59  Nouveau message de alberto  Nouveau message 09 Déc 2012, 16:49

JD a écrit,
Il faudrait éviter de trop jouer les procureurs, Alberto, et choisir la vision du juge d'instruction, travailler à charge et à décharge.


V'la autre chose : moi alberto, procureur !

Mais procureur de quoi, de qui et pourquoi ?

Mais, bof, comme disait qq'un :"ce qui est est exagéré est insignifiant..."

Pour revenir au sujet " Communistes dans la résistance : force ou faiblesse ?" Dans certaines situations telle que celle de cette Résistance, on se bat avec ce que l'on a et les alliés qu'on peut !

De Gaulle, en expert avisé, savait qu'on ne dine avec le diable qu"avec une longue cuillère...

Avec sa longue cuillère, les a-t-il rejeté ?

Et pour élargir le débat, Churchill aurait-il du abandonner Staline (dont il savait le cynisme et la cruauté) le laisser seul face aux nazis pour la bonne raison qu'il haïssait les communistes ?

Oui les résistants communistes par leur politique brutale ont attisé les répressions sanglantes de la part des allemands et de leurs alliés collaborateurs français : on peut déjà se poser la question (puisqu'on en appelle à la "Morale") de savoir dans quel camp se situait la vraie brutalité !

Pour la suite, les français dans leur majorité, on réalisé quel était le vrai visage de l'occupant et l'esprit de résistance a pu, peu à peu, se répandre dans la population, radio Londres aidant...

Enfin, les FTP, puis les FFI, avec les cheminots (cégétistes, sinon communistes) et bien d'autres n'ont-ils pas pesé efficacement pour assoir la puissance de la Résistance ?

S'ils n'ont pas été les seuls à combattre, je trouve bizarre qu'aujourd'hui on s'en pose encore la question.

Bien à vous.
"Mépriser l'art de la guerre c'est faire le premier pas vers la ruine." (Machiavel)

vétéran
vétéran

 
Messages: 1115
Inscription: 28 Mar 2011, 13:35
Région: Région toulousaine
Pays: France

Voir le Blog de alberto : cliquez ici


Re: Les Communistes dans la résistance : Force ou Faiblesse ?

Nouveau message Post Numéro: 60  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 09 Déc 2012, 18:03

+1, Alberto!

Est-ce que quelqu'un à une réponse à la question bien terre-à-terre du nombre de militaires allemands abattus (individuellement) par les Résistants communistes ou réputés tels?

Une histoire départementale:

http://almrd22.fr/La-Resistance-communiste
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4085
Inscription: 10 Mar 2012, 17:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 6 minutes
par: iffig 
    dans:  266 Infanterie Division 
il y a 8 minutes
par: yannig du 22 
    dans:  12ème régiment de chasseurs à cheval en 1945-1946 
il y a 38 minutes
par: brehon 
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
il y a 42 minutes
par: pigeon38 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 16:24
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Organisation du Gross-Paris 
Aujourd’hui, 15:46
par: tistou48 
    dans:  Jean Piat 
Aujourd’hui, 15:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  un lien sur la LVF.... 
Aujourd’hui, 14:48
par: pierma 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Aujourd’hui, 14:43
par: GBW067 
    dans:  L'armée polonaise 1939-1945 
Aujourd’hui, 14:41
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Gerard LAIB et 18 invités


Scroll