Connexion  •  M’enregistrer

Un bataillon SS se revolte pour prendre le maquis

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Judex  Nouveau message 15 Juil 2007, 10:49

"En effet, ce sont des Croates enrôlés de force" , je ne suis absolument pas d'accord avec cette affirmation. La majorité de ces croates (bosniaques en fait) sont des volontaires.

Biblio : un article complet dans 39/45 mag. nr 135 et un autre dans le Militaria-Mag. de juillet 2007.


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Judex  Nouveau message 23 Juil 2007, 14:19

Et bien c'est simple, la 13. Waffen-Gebirgs-Div. der SS "Handschar" (kroat. Nr. 1) a été recruté sur la base du volontaria. De nombreuses sources existent sur ce sujet, je peux citer le livre de George Lepre (Himmler's Bosnian Division), un article dans le dernier Militaria-mag. et un ou deux dans des anciens numéros de 39/45 Magazine. D'ailleurs cette base du volontaria concerne l'essentiel des divisions SS constituées avec des étrangers (je ne parle pas des Volksdeutscher).
Pour la "Handschar", sans doute certains cadres ne furent pas volontaires, mais les hommes (bosniaques et croates) oui. Attention de ne pas confondre le recrutement de ces divisions avec par exemple le recrutement des unités ROA ou des Ostlegionen où là, la notion de volontaria est des plus discutable (la mojorité de l'effectif provenant des camps où les conditions de vie/survie des soldats prisonniers soviétiques étaient extrémement dures.


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 25 Juin 2008, 10:22

Sources :
L’histoire n°219, mars 1998, Les soldats perdus de la division Croatie Jean-Maurice de Montremy,
p 16-17.

Pour plus d'infos :
Un site serbe en anglais :http://www.serbianna.com/columns/savich/065.shtml
Le site de l'ambassade Croatie en français:
http://www.amb-croatie.fr/actualites/villefranche2003.htm


Villefranche de Rouergue,

http://fr.wikipedia.org/wiki/Villefranche-de-Rouergue

le 17 septembre 1943, (…) la mutinerie d’une partie du 13e bataillon de la division de montagne des volontaires SS Croate de Villefranche (environ1 000 hommes) tourne court. (L'article parle du 13e Bataillon, wikipedia et l'article sur le site de l'Ambassade de Croatie, parlent, eux, du 13e bataillon de pionnier de la 13e division SS. En fait, la division Croatie est aussi appelée la division Handschar, équivalence qui n'est pas précisée dans l'article de Montremy.)
Les révoltés menés par le sous-lieutnant Ferid Dzanic, arrivés un mois plus tôt, se sont heurtés à l’imam du Bataillon, Halim Malkoc.
Mais déjà d’autres unités de la Wehrmacht, venues à la rescousse de Mende, Millau et Rodez, bouclent la ville. Le général Sauberzweig, commandant de la division Croatie, suit sans tarder.

http://www.srpska-mreza.com/handzar/handzar.htm

Commence interrogatoires et torture des mutins survivants, immédiatement suivis des premières exécutions. Sauberzweig promet à l’imam Malkoc la croix de fer, le nomme capitaine, après quoi sa colère se porte sur les Villefranchois, tenus pour complices. On désarme les gendarmes, on convoque le maire, Louis Fontanges , la loi martiale est décrétée. Mais Himmler prévenu, ordonne d’en rester là. Pas de publicité sur cette affaire. Une vidéo assez rare, sur l'inspection, par le Reichsführer SS des troupes de la division Handschar.

http://www.serbianna.com/columns/savich/065_files/himmler.wmv


Une violence semble à celle qui frappera les habitants d’Oradour est évitée. Remis au pas, le 13e bataillon SS est immédiatement renvoyé en Allemagne. Plus tard, Radio Londres croit tout de même savoir que les« Tchécoslovaques » ont fait du grabugeàVillefranche-sur -Rouergue .
Cette révolte, les aveyronnais s’en souviennent. Plusieurs d’entre eux ont caché, puis aidé à s’enfuir, ces étranges déserteurs au langage incompréhensible. Les autorités françaises dressèrent en octobre 1950 une stèle sur la place du charnier où furent jetés le corps des mutins. Elle est frappée d’une étoile rouge et rend hommage « aux combattants yougoslaves qui tombèrent loin de leur patrie sous les balles de l’ennemi nazi. »

http://www.amb-croatie.fr/actualites/villefranche2003.htm

S’il n’était lui-même d’origine croate, adolescent durant la guerre, l’historien de la médecine, Mirko Grmek n’aurait d’ailleurs sans doute pas eu l’idée de rouvrir ce dossier et de consulter, au-delà des archives françaises, les documents disponibles en Croatie, en Bosnie, aux USA et en Allemagne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mirko_Grmek

Il en a tiré, avec
http://www.bibliomonde.com/auteur/louise-lambrichs-163.html,

une étude sur Les Révoltés de Villefranche.

Image

Le face-à-face de l’imam et du sous-lieutenant est exemplaire. L’imam Malkoc fait partie des musulmans croates exaspérés par les violences de l’armée royale yougoslave puis des tchetniks, les résistants nationalistes serbes. Il a été convaincu par les thèses que diffusent dès 1942, le mufti de Mostar et le mufti de Jérusalem.
Seule la « lutte contre l’impérialisme anglais, la judéité, la franc-maçonnerie et le bolchevisme, guidée par le peuple allemand sous la direction de son Führer » permettra d’obtenir l’autonomie politique et territoriale de son pays. Et seule une puissante force germano-musulmane saura défendre efficacement ceux qui ne croient plus aux promesses du dictateur nationaliste croate Ante Pavelic.


L’idée séduit Himmler, entiché de politique arabe, peu sûr de ses alliés fascistes de Croatie et toujours en quête de troupes fraîches. Il ordonne la création d’une division SS musulmane et fixe l’objectif de 26 000 volontaires. Mais tous les musulmans croates n’ont pas le zèle de Halim Malkoc. On procède alors, à partir de juillet 1943, au recrutement forcé, y compris chez les non-musulmans. Les désertions commencent et Volontaires ou non, les SS de la division Croatie veulent combattre dans leur pays et non en Russie ni en France, où 21 000 sont finalement transférés en août.


Quand éclate la mutinerie de Villefranche, dans la nuit du 16 au 17 septembre, et quand les révoltés massacrent leurs cadres allemands, c’est bien l’imam qui, le premier, enraye le mouvement.

Ferid Dzanic, 25 ans, chef de la mutinerie, incarne un autre aspect de la confusion des temps. Ancien officier de l’armée régulière croate, il est passé dans des conditions bizarres du côté des partisans communistes, avant de réapparaître, de manière non moins bizarre, comme sous-officier SS dans la division Croatie. Certains partisans ont suspecté ce musulman d’être un agent nazi.
Après la révolte, les services de renseignements SS estiment qu’il était, dès son départ de l’armée croate, sous l’influence de l’Angleterre, etqu’il aurait eu, à Villefranche, des contacts avec la Résistance.

Mirko Grmek et Louise L.Lambrichs préfèrent suspendre leur réponse. (…) Il aurait été convaincu de tenter l’aventure par d’anciens combattants royalistes serbes installés, depuis la fin de la Première Guerre Mondiale dans la région de Toulouse. Mais les guides espérés par les mutins de Villefranche ne sont pas présentés le 17, à l’aube, pour les conduire vers les montagnes. De cette défaillance fatale, Grmek et Lambrichs suggèrent une explication machiavélique : les Serbes de Toulouse, jouant triple jeu, auraient à dessein compromis la révolté qu’ils avaient attisé.
Une hypothèse à laquelle le lecteur n’est pas obligé d’adhérer.



Cette révolte d'un des bataillons de la Handschar souligne le peu de fiabilité de ce type de division, crée dans l'urgence, en 1943, pour pallier les énormes pertes sur le front russe. Cette dilatation du recrutement de la Waffen SS à tous les pays sous occupation allemande correspondait à un besoin urgent de troupes fraîches.


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Yves  Nouveau message 25 Juin 2008, 10:58

Etonnant.
C'est la première fois que j'entends parler de musulmans croates. Pas plutôt bosniaques, les croates sont plutôt catholiques, non ?
Ou alors la présence d'un imam vient de l'alignement de l'organigramme sur la Handschar principalement constituée de musulmans bosniaques à l'origine ?
Je suis intéressé d'en savoir plus car cela m'intrigue beaucoup.


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de tietie007  Nouveau message 25 Juin 2008, 11:18

Yves a écrit:Etonnant.
C'est la première fois que j'entends parler de musulmans croates. Pas plutôt bosniaques, les croates sont plutôt catholiques, non ?
Ou alors la présence d'un imam vient de l'alignement de l'organigramme sur la Handschar principalement constituée de musulmans bosniaques à l'origine ?
Je suis intéressé d'en savoir plus car cela m'intrigue beaucoup.


Apparemment, il y a eu cohabitation entre croates et bosniaques, et il y a, aussi, des croates musulmans ...l'enchevêtrement des différentes ethnies, dans les Balkans ... Mais il est clair que, dans cet article, l'auteur appelle division Croate ce qui apparaît être un bataillon de la Handschar ...ce qui peut créer la confusion !


 

Voir le Blog de tietie007 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Igor  Nouveau message 25 Juin 2008, 11:52

Bonjour Yves

Peut-être l'ignorais-tu, mais durant la guerre la Bosnie-Herzégovine faisait partie de l'éphémère Etat indépendant de Croatie.
Ce qui expliquerait la présence de musulmans au sein d'une unité dite croate.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Yves  Nouveau message 25 Juin 2008, 12:02

Merci de ces éclaircissements.
J'imagine que c'est seulement après guerre que "musulmans" est devenu une nationalité (sic) a part entière dans la yougoslavie de Tito...
Merci beaucoup !


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Judex  Nouveau message 25 Juin 2008, 13:07

A ceux qui s'interessent à ce sujet, je vous conseille le livre de George Lepre (en anglais) "Himmler's Bosnian Division, The Waffen-SS Handshar Division" et un article dans Militaria-Magazine n° 264 (juillet 2007)


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de X20  Nouveau message 26 Juin 2008, 07:05

On se demande quand même... Des volontaires SS, une division ayant pas mal de sang sur les doigts... Et un problème de rebellion interne transformerait ces gens là en parfaits résistants ? Je suis plus que septique...


 

Voir le Blog de X20 : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Yves  Nouveau message 26 Juin 2008, 08:53

On peut se poser beaucoup de questions, c'est un principe sain dans la vie d'une manière générale.
Toutefois, 100 % de ces soldats n'avaient pas forcément du sang sur les mains et des exactions / crimes de guerre à se reprocher. Disons, que les choses ne sont pas systématiquement monolithiques.
C'est certain que la tournure des événements fait que certains pouvaient chercher à se refaire une virginité. Mais si beaucoup (dans l'armée allemande et le camp nazi en général) avaient cela en tête, ce n'est pas pour autant qu'ils furent nombreux à retourner les armes contre leurs supérieurs ou à déserter.
Il y en a eu aussi dans la ROA (abusivement désignée par armée Vlassov), en France également (au point d'avoir assez d'éléments pour constituer des unités "armée rouge" sur le sol français - source "Les camps soviétiques en France" par Georges Coudry).

Une autre source de motivation est que beaucoup de ces gars là s'étaient engagés avec des motivations assez précises (qui la libération de l'Ukraine, qui l'instauration d'un Etat Croate, qui la lutte contre les soviétiques) qui ne cadraient pas forcément avec d'éventuels combats en France qui n'allaient pas dans le sens de leur engagement initial.
Ce qui n'explique pas tout non plus mais donne un autre éclairage.


 

Voir le Blog de Yves : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  L'U-3523 retrouvé 
il y a 13 minutes
par: NIALA 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 42 minutes
par: Didier 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 04:53
par: Dog Red 
    dans:  Stützpunkt Paul, la base sous-marine de la KM en Indonésie 
Aujourd’hui, 00:48
par: alfa1965 
    dans:  Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien 
Aujourd’hui, 00:08
par: alfa1965 
    dans:  [DU 1er MARS AU 30 AVRIL 2018]: Photos de villes et villages à la Libération de 1944 
Aujourd’hui, 00:03
par: Signal Corps 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Hier, 22:53
par: kfranc01 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Hier, 22:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Potez 220 
Hier, 22:27
par: Stéphane L 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:26
par: Tarpan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Scroll