Connexion  •  M’enregistrer

Petite Chronologie de la Résistance

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Petite Chronologie de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 16 Sep 2011, 19:23

Bonjour à toutes et à tous,

Au fur et à mesure de mes lectures sur la Résistance, j'ai constitué cette petite chronologie, qui n'a pas vocation à être exhaustive, mais qui devrait être utile. Elle est bien entendu ouverte et ne demande qu'à être complétée.



1939
-------------------------------------------------------------------------------
3 Septembre : Suite à l’invasion de la Pologne, la Grande Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne


1940
-------------------------------------------------------------------------------
10 mai : Offensive Allemande à l’Ouest. Exode des civils
18 juin : Sur la BBC, de Gaulle appelle à la « Résistance »
1er juillet : De Gaulle crée les Forces Françaises Libres
10 juillet : A Vichy, le parlement vote les pleins pouvoirs à Pétain. L’Etat Français remplace la III° République
Septembre : Emmanuel d’Astier de la Vigerie fonde la Dernière Colonne
Octobre : La police de Vichy arrête de nombreux militants communistes en zone occupée
3 Octobre : Premier « statut des Juifs » édicté par Vichy
24 Octobre : Entrevue Hitler-Pétain à Montoire. Début de la Collaboration
Novembre : Manifeste du mouvement de libération nationale d’Henri Frenay
Décembre : Création de l’Organisation civile et militaire (OCM)


1941
-------------------------------------------------------------------------------
Janvier : D’Astier de la Vigerie entre dans la clandestinité
Février : L’organisation du musée de l’Homme décapitée. Jacques Renouvin crée les groupes francs en zone sud
Mai : Création du réseau de renseignements Alliance, rattaché à « L’intelligence Service »
14 mai : A Paris, première rafle de juifs étrangers
27 mai : Le parti communiste clandestin crée un Front National pour l’indépendance de la France
27 mai - 10 juin : Grande grève dans les houillères du Nord et du Pas-de-Calais
Juin : D’Astier de la Vigerie et Jean Cavaillès créent le mouvement Libération
2 juin : Second « statut des juifs » et recensement des juifs en zone sud
Juillet : Le PCF lance la lutte armée en zone occupée (région parisienne et Nord-pas-de-Calais)
Août : Débuts de la filière d’évasion Comète
21 Août : Pierre Georges, dit « Fabien », abat l’aspirant Moser au métro Barbès, à Paris
29 Août : Exécution d’Honoré d’Estienne d’Orves, fondateur du réseau Nemrod, et de deux de ses compagnons au mont Valérien
Septembre : A Marseille, première réunion au sommet des trois grands mouvements de la résistance (MLN, Liberté et Libération). Attentats à Paris et représailles allemandes (otages exécutés)
21-22 octobre : En représailles aux attentats de Nantes et Bordeaux contre des militaires allemands, exécution de 27 otages à Châteaubriant, en Haute-Loire, et de 50 otages au camp de Souge, en Gironde.
Novembre : En zone sud, la fusion des mouvements Liberté et Libération nationale donne naissance à Combat.


1942
-------------------------------------------------------------------------------
2 janvier : Parachutage près d’Arles de Jean Moulin, « représentant du général de Gaulle, et délégué du CNF en zone non occupée »
Février : Arrestation de nombreux responsables du PCF clandestin (Danielle Casanova, Georges Politzer, Jacques Solomon, Jacques Decour, etc …)
20 février : Les éditions de Minuit publient « Le silence de la mer », de Vercors (de son vrai nom Jean Bruller)
27 février : Exécution au mont Valérien de sept membres de l’organisation du Musée de l’Homme
Mars : En Avignon, première réunion commune des responsables de Libération, Combat et Franc-Tireur, sous la présidence de Jean Moulin. Création des GMR (Groupes Mobiles de Réserve) pour lutter contre les opposants au régime
27 mars : Départ du premier convoi de déportés juifs de France vers Auschwitz
28 mars : Création en zone occupée des Francs-Tireurs et Partisans Français (FTPF)
7-14 avril : A la maison de la Chimie, à Paris, procès de 27 membres des Bataillons de la jeunesse et de l’Organisation spéciale du PCF
1er mai : Manifestations en zone sud : première action concertée entre les différents mouvements de la Résistance
18 mai : L’Allemagne exige de Vichy l’envoi d’ouvriers qualifiés
29 mai : En zone occupée, promulgation d’une ordonnance allemande sur le port obligatoire de l’étoile jaune pour tous les juifs à partir de 6 ans
4 juillet : Vichy donne son accord à la déportation des juifs « étrangers ou apatrides » des deux zones
16-17 juillet : Rafle du « Vel’ d’Hiv’ »
29 juillet : Sabotages (« kermesses ») des groupes francs de Combat dans plusieurs villes de la zone sud
Août : En zone sud, rafles massives de juifs étrangers. Développement des réseaux de sauvetage
Septembre : Création des mouvements « Ceux de la résistance », en zone occupée, et du noyautage des administrations publiques, en zone sud.
4 septembre : Loi d’orientation de la main d’œuvre : réquisitions pour le travail en Allemagne sur critères professionnels
Octobre : De Gaulle, D’Astier de la Vigerie et Frenay s’accordent sur la création d’un comité de coordination des mouvements en zone sud et d’une Armée Secrète unique, fusionnant les groupes paramilitaires de Combat, Libération et Franc-Tireur
13 octobre : Vague de grèves contre les réquisitions de la main d’œuvre, lancée à partir des ateliers SNCF d’Oullins (Rhône)
11 novembre : Suite au débarquement anglo-américain en Afrique du nord, invasion de la zone sud par la Wehrmacht. Les Italiens occupent la Corse et les départements à l’Est de la vallée du Rhône
Décembre : Constitution des premiers maquis de réfractaires aux réquisitions de main d’œuvre. Dissolution de l’armée d’armistice. Une partie des cadres crée l’ORA (Organisation de Résistance de l’Armée)


1943
-------------------------------------------------------------------------------
Janvier : Frenay suggère à Londres la formation de « réduits » dans les massifs montagneux, sous condition du soutien logistique anglais.
6 janvier : Création du camp d’Ambel (Drôme), premier maquis du Vercors
26 janvier : la fusion des trois principaux mouvements de zone sud (Combat, Franc-Tireur et Libération) donne naissance aux MUR (Mouvements Unis de la Résistance) présidés par Jean Moulin
30 Janvier : Création de la Milice
16 février : Vichy instaure le STO (Service du Travail Obligatoire), réquisition forcée pour l’Allemagne
Mars : les premiers maquis de réfractaires au STO se développent, surtout dans le Centre et le Sud de la France
1er Mars : Suppression des contrôles à la ligne de démarcation. La circulation est libre à « l’exception des Juifs et des indésirables »
10 mars : Rapport du front national qui confirme l’expansion des « camps FTP » dans les campagnes
11 mars : manifestation en gare de Mazamet (Tarn) contre le départ de 116 jeunes pour l’Allemagne, suivie d’arrestations
13 mars : les maquisards de Georges Guinguoin détruisent le viaduc de Bussy-Varache (ligne Limoges-Ussel)
26 mars : La mission Brossolette-Passy met en place le comité de coordination des mouvements de la zone nord
1er avril : Directives des MUR sur les maquis. Abandonnant l’idée de réduit, ce texte invite à organiser les groupes de réfractaires, distinguant ceux qui veulent se cacher, et seront aidés, et ceux qui veulent se battre et doivent être intégrés par petits groupes mobiles.
Mi-Avril : Création du service maquis des MUR, dirigé par Michel Brault, futur Service National Maquis
29 avril : Les Italiens attaquent le maquis du plateau Saint--Ange
Mai : extension du STO au monde rural
25 Mai : Deux circulaires signées Mezeray (Brault) sur les maquis : l’une demande le recensement des forces, l’autre donne des consignes politiques
28 mai : démantèlement du premier état-major du Vercors par les Italiens.
Juin : Le nombre des maquisards augmentant sans cesse dans l’Ain, Romans-Petit crée une école pour former les cadres près de Nivollet-Mongriffon. Développement des maquis dans le Sud-ouest, en Dordogne, dans le Lot-et-Garonne et dans les Landes. La « maquisardisation » de la Résistance et le développement de la lutte armée déclenchent en retour une violente répression
3 juin : A Alger, création du Comité Français de Libération nationale, Co-présidé par De Gaulle et Giraud
9 juin : Arrestation à Paris du général Delestraint, chef de l’Armée Secrète
13 juin : Arrestation du Général Frère, chef de l’ORA
21 juin : Arrestation de Jean Moulin et d’autres responsables de la Résistance à Caluire (Rhône)
Juillet : Création de l’Organisation civile et militaire de la jeunesse (OCMJ), qui implante les maquis dans les Ardennes, le Loiret et ne Normandie. Formation à Figuerolles du premier maquis du Gard. Décollage du nombre de sabotages
14 juillet : Grèves et manifestations de masse dans les grandes villes
Août : Tandis que GMR et Allemands font la chasse aux réfractaires au STO, des maquis-écoles sont installés dans le haut-Jura, en Savoie, en Provence, en Auvergne et dans le Périgord.
Septembre : Le CFLN envoie en métropole une première série de délégués militaires. Les « Cahiers de Libération » publient les paroles du « Chant des Partisans ». En Normandie (Eure), le maquis Surcouf multiplie coups de main et sabotages
1er-2 septembre : A Lyon, première réunion des responsables régionaux du Service maquis qui optent pour l’action immédiate et la constitution de petites unités mobiles.
9 septembre : Soulèvement des résistants Corses. Après l’armistice italien, début de l'occupation allemande de l’Isère.
28 septembre : A Paris, les FTP-MOI abattent Jules Ritter, responsable du STO en France.
Automne : Des maquis juifs sont constitués dans la région de Lacaune (Tarn), bientôt intégrés aux corps francs de la Montagne Noire dans le Tarn.
Octobre : Reflux des maquis confrontés à une intense répression
5 octobre : La Corse est par les troupes débarquées du CFLN, aidées par les résistants insurgés.
9 Octobre : Les Allemands détruisent à Treminis, dans l’Isère, le « maquis des théologiens »
21 octobre : A Lyon, évasion de Raymond Aubrac, responsable de l’Armée secrète, grâce à son épouse Lucie et à un groupe franc MUR
Novembre : Baisse des effectifs et dispersion des camps avec refuge dans les chalets de montagne ou dans les hameaux (« maquisier dans le maquis »), voire retraite dans les villages ou retour en ville
6-9 novembre : Remaniement du CFLN. De Gaulle le préside seul, et trois responsables des mouvements de résistance l’intègrent (Frenay, D’Astier et Menthon).
11 novembre : Défilé des maquisards de l’Ain à Oyonnax
18 novembre : Le Service national maquis est absorbé par l’Armée secrète
Décembre : Fusion des MUR avec des mouvements de la zone nord pour créer le Mouvement de Libération nationale (MLN)
29 décembre : Accord d’action commune entre l’Armée secrète et les FTP, qui préfigure la formation des FFI


1944
-------------------------------------------------------------------------------
Janvier : L’Armée secrète crée le maquis des Glières
20 janvier : Institution de cours martiales expéditives contre les « activités terroristes »
27 janvier : Accord Churchill-d’Astier pour l’armement de la résistance
29 janvier : Destruction du maquis de Malleval (Vercors)
Fin janvier : La Milice étend ses activités à la zone nord
Février : Au plateau des Glières a lieu le premier parachutage important d’armes par les alliés.
1er février : Naissance des Forces françaises de l’intérieur (FFI) qui regroupent les bras armés des mouvements de résistance (Armée secrète et groupes francs), les FTP et l’ORA
21 février : Exécution de 23 résistants du groupe Manouchian de la MOI (procès dit de « l’Affiche Rouge »)
24-27 mars : Assaut de la Wehrmacht et de la Milice contre le maquis des Glières.
Avril : l’espoir du débarquement entraîne une « montée » massive vers les maquis. Les anciens s’étoffent et de nouveaux se créent, plus jeunes et combatifs malgré les vagues de répression
2 avril : Représailles après un sabotage ferroviaire, des soldats allemands massacrent 86 habitants d’Ascq (Nord).
7-17 avril : Dans le haut-Jura, opération de représailles de la 157° division allemande (« Pâques Rouges »)/
Mai : Une forte répression disperse les maquis auvergnats. Les FFI de la région se regroupent dans le massif de la Margeride.
1er juin : Une quinzaine de maquis opérationnels en Normandie (Saint Clair, Beaucoudray, Surcouf …) regroupant environ 16500 hommes
3 juin : Le CFLN devient Gouvernement provisoire de la République Française (GPRF)
6 juin : Débarquement allié en Normandie. Déclenchement des plans vert (sabotages ferroviaires) et rouge (ordre de guérilla sur tout le territoire). Prolifération des maquis dans le monde rural, le long des voies de communication
6-18 juin : Des milliers de résistants se réunissent à Saint-Marcel (Morbihan)
7 juin : les FFI investissent Tulle. Proclamation de la « République de Mauriac » (Cantal).
8 juin : les FFI libèrent Nantua et Oyonnax. Mobilisation générale de la Milice contre les maquis
9 juin : 90 otages pendus à Tulle. Mobilisation du maquis du Vercors
10 juin : Massacre d’Oradour-sur-Glane. A la Ferté-Saint-Aubin, 29 lycéens parisiens, arrêtés alors qu’ils tentaient de rallier le maquis de Massif Central sont fusillés.
10-20 juin : Les Allemands attaquent le mont Mouchet (Auvergne)
25 juin : Premiers parachutages massifs réalisés de jour sur les grands maquis
3 juillet : Proclamation de la « République libre du Vercors »
9-22 juillet : Opérations de représailles allemandes dans l’Ain (maquis de Saint-Claude)
21-23 juillet : Assaut Allemand contre le Vercors. En plus des 840 morts, dont 200 civils, de nombreux maquisards seront déportés
3-17 août : Libération de la Bretagne, sauf Brest et les poches de Lorient et Saint-Nazaire
17 août : Départ des derniers wagons de déportés juifs à Drancy
15-31 août : les FFI libèrent de nombreuses villes du Midi
23 septembre : Décret incorporant les FFI dans l’armée
28 octobre : Décret portant dissolution des « milices patriotiques »


1945
-------------------------------------------------------------------------------
23 mars : les troupes anglo-américaines franchissent le Rhin
8 mai : Capitulation sans condition de l’Allemagne
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Petite Chronologie de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de titzef29  Nouveau message 03 Jan 2012, 21:03

C'est tout à fait par hasard que je tombe sur cette merveille ! avec du retard il est vrai, mais c'est pas grave. On ne change pas le passé, malgré les voeux et les travaux de sape de certains.

Il y a des tas de trucs que je n'avais pas vus "en passant" à l'époque, heureusement qu'on rétablit la vérité aujourd'hui... par des gens qui n'étaient même pas nés à ce moment-là.

Le 1er février 1944 : naissance des Forces Françaises de l'Intérieur (F.F.I.) !!!
Zut alors, et moi qui croyait que le Colonel Remy avait créé le réseau Confrérie Notre-Dame (difficile de prétendre que c'était un réseau communiste avec un nom pareil !). J'avais cru aussi que mes frères en faisaient partie, l'un Louis, fusillé au Mont-Valérien avec 10 de ses camarades le 10 décembre 1941, et que mon autre frère est mort des suites de sa déportation.
Je vois que dans cet article, seuls les FTP (communistes) ont porté le poids de la résistance pendant toute l'occupation.
Bravo aux rédacteurs ! grossecolere grossecolere grossecolere :tir: :tir: :tir:


 

Voir le Blog de titzef29 : cliquez ici


Re: Petite Chronologie de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 03 Jan 2012, 23:51

Salut chère Amie,

Ne t'énerves pas comme cela ...
Certes le blanc bec qui n'a pas connu la guerre s'est fendu d'une petite chronologie, mais loin de moi l'idée qu'elle fasse référence, et loin de moi l'envie de près ou de loin de réécrire l'histoire ... c'est bien mal me connaître ...

Seulement, je ne suis pas un historien ni un vétéran, alors je peux faire des erreurs, et je suis tout ouvert à recevoir des leçons, pour autant qu'elles soient données avec courtoisie ... alors s'il faut corriger quelque chose ... c'est tout simple, il n'y a qu'un seul rédacteur : Môa !

Amicalement

PS.: D'ailleurs tu as les droits "modérateur", tu peux donc toi même corriger les erreurs. ;)
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Petite Chronologie de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de titzef29  Nouveau message 04 Jan 2012, 20:11

Fred, je te présente mes excuses pour mon emballement, mais quand je vois certains écrits
j'explose !!! (demande à Daniel !). :tir: :tir: :tir: grossecolere grossecolere grossecolere
La personne qui a écrit cela fait un travail de désinformation, et on voit bien de quel côté penchent ses préférences politiques ! c'est cousu de fil blanc ! (ou plutôt de fil rouge).
Je préfère ne pas lire plus avant, car si tout est du même tonneau, c'est une perte de temps.
Amicalement titzef29.


 

Voir le Blog de titzef29 : cliquez ici


Re: Petite Chronologie de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 04 Jan 2012, 20:12

Mais de quoi parles tu ?

De la chronologie ??? je n'y vois rien de cela.

Expliques chère amie !
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12291
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 13 minutes
par: Didier 
    dans:  un lien sur la LVF.... 
il y a 37 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 02:16
par: Signal Corps 
    dans:  La femme au temps du National-Socialisme 
Hier, 23:07
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Ligne Maginot vs mur de l'Atlantique 
Hier, 22:38
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 21:48
par: iffig 
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
Hier, 21:47
par: pierma 
    dans:  Hitler 
Hier, 21:28
par: frontovik 14 
    dans:  12ème régiment de chasseurs à cheval en 1945-1946 
Hier, 19:53
par: pigeon38 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 19:40
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll