Connexion  •  M’enregistrer

Un de Résistance-Fer

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Un de Résistance-Fer

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 16 Juil 2011, 08:09

Bonjour,

Né en mars 1898, Joseph Legendre avait 16 ans en 14 et 20 ans en 18. En 1917, il était vers Verdun. Il avait été nommé caporal, ce qu’il appelait « cabot » et en était très fier. Un soir, sa section est partie en patrouille et, au fond d’un encaissement de terrain, a été attaquée au gaz.
« Putain, ca pétait de partout » m’a-t-il dit quand j’étais gamin, car Joseph était mon grand-père maternel, pendant que la grand-mère râlait en disant «Parles correctement au petit et ne lui fait pas peur avec tes histoires». Mais le «petit» en redemandait, de ses histoires !

Coincés au fond, une seule issue, remonter plus haut et, surtout, vite mettre le masque à gaz. Joseph attrape son masque, l’ajuste et, je vous passe les mots qu’il utilisait quand il me le racontait avec les gestes adéquats, constate que l’un des orifices visuels est fendu. Masque inutile, Joseph est foutu.

A coté de lui, son ami, son camarade, son pote, qu’il appelait son potau avec dans la voix des vibrations qui me bouleversent encore aujourd’hui quand j’y pense, réalise ce qu’il se passe et lui tends son propre masque à gaz. Joseph et son potau ont réussit à remonter la pente ensemble, partageant le même masque en alternance, et à s’en sortir.

Joseph en est resté asthmatique pour le restant de ses jours et, quand il me racontait ses « histoires », il finissait souvent en toussant et sortant de sa poche un mouchoir à carreau grand comme une serviette de bain. Son « potau » est mort peu après. Un obus mal placé. Ca, il me l’a dit plus tard, un 11 novembre ou il m’a amené au monument au mort du village et m’a présenté à quelques Anciens comme étant le « petit qui voulait savoir ». Quand il me l’a dit, il en avait les larmes aux yeux. Le « potau » ne s’en n’est pas sorti. Saleté de guerre.

Evidemment, Joseph en est reste profondément marqué, rempli de haine envers ceux d’en face qu’il appelait par des noms que je vous épargnerais ici. Le seul accrochage sérieux que j’ai jamais eu avec lui, c’est quand il a appris que j’avais choisi allemand en seconde langue en 3eme : « Bor(censuré), apprends le chinois ou le martien, mais pas cette langue de (censuré) ! » proférait-il pendant que je me planquais derrière la grand-mère.

Et en 1940, les (censuré) ont remis ca. Il était cheminot et en poste dans une importante gare de triage dans le centre-est de la France. À cause de son asthme, il n’a pas été mobilisé mais quelques copains à lui y sont allés et ne sont pas revenus. Son opinion claire et nette quant aux «censuré » n’en n’est devenue que plus claire...

Pendant l’occupation, tous les convois militaires allemands à destination de la France passaient par la. La gare était sous contrôle d’employés allemands de la Reichbahn. Début 41, avec quelques autres cheminots français, il a commencé à régulièrement recopier la liste des convois annoncés pour les jours à venir, avec horaires et contenu : Troupes, véhicules, munitions, etc. Connaissant l’organisation et la minutie allemande, tout ceci était très précis.

Un des cheminots avait le contact avec un groupe de résistance qui disposait d’une radio et cela partait pour Londres. En 42, le système a changé. D’une part les bombardiers alliés avaient tendance à arroser la zone, donc aussi la ville, et la manie d’arriver trop tôt ou trop tard. D’autre part, un maquis FTPF s’était installé dans la région et un cheminot, ancien de la CGT, avait le contact avec eux. Les petites listes sont donc parties pour le maquis, via un adolescent qui partait régulièrement se «promener » en vélo dans les bois et «perdait » un papier à l’endroit convenu.

Je n’oublierais jamais le jour ou mon grand-père m’a emmené sur le terrain ou se trouvait la gare, qui n’existe plus aujourd’hui. Il m’a montré le ravin, à la sortie de la gare, qui leur a permis leur plus beau coup. Je le cite, il me l’a racontée plusieurs fois celle la :
« Bon, les maquisards, c’était les cocos, mais eux ont moins ils savaient être à l’heure. Tu vois, ils avaient mis le pétard la, étaient planqués là-bas, et quand le convoi est passé, boum et hop ! les panzers sur le dos dans le ravin » Et il se marrait comme une baleine.

Pour donner confiance aux employés de la Reichbahn, lui et ses copains portaient régulièrement la Francisque Pétainiste. Il me l’a donné, sa Francisque, je l’ai toujours. Cela leur a valu quelques démêlés à la Libération avec les résistants de la 25éme heure qui n’avaient pas tout compris. Heureusement pour eux, les «cocos» du FTPF étaient la aussi et ont calmé le jeu.

De longues années plus tard, l’adolescent qui partait avec son vélo et son petit papier se «promener à la campagne » m’a humblement avoué qu’il ne faisait pas cela par patriotisme mais tout bêtement pour épater la fille du cheminot.
Bon, vous avez compris, c’était mon père et la fille du cheminot, c’était ma mère.
Typique des Laurent, cette affaire. Résistant pour pouvoir mieux impressionner les filles…


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:05
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 22:51
par: kfranc01 
    dans:  A LA RECHERCHE D’UN NOM 
Hier, 22:36
par: marie-blanche 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 22:35
par: kfranc01 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Hier, 22:27
par: kfranc01 
    dans:  antenne du consulat américain à Lyon 1942-1944 
Hier, 22:24
par: pigeon38 
    dans:  12ème régiment de chasseurs à cheval en 1945-1946 
Hier, 22:19
par: pigeon38 
    dans:  un lien sur la LVF.... 
Hier, 22:09
par: pigeon38 
    dans:  Caisse allemande 
Hier, 21:28
par: Didier 
    dans:  Un maquis allemand dans les Cevennes 
Hier, 20:32
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités


Scroll