Connexion  •  M’enregistrer

La Presse et les Journaux de la Résistance

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

La Presse et les Journaux de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 30 Mar 2011, 21:32

La presse de la résistance dans le département de l'Hérault

La presse locale, « LE PETIT MERIDIONAL » et « L’ECLAIR », collaborent étroitement avec le gouvernement de VICHY qui encourage et autorise la presse à reprendre les informations diffusées par radio STUTTGART dès le 29 juillet 1940.
Image Image

A la Libération, ces deux journaux seront interdits et leurs locaux seront occupés par « La VOIX de la PATRIE », journal du FRONT NATIONAL, un mouvement de résistance créé par le parti communiste, et par « MIDI LIBRE », fondé par Armand Labin dit "Bellon", le journal du mouvement de libération nationale, dont le premier numéro sortira le 27 août 1944; ce journal existe encore aujourd'hui, il est devenu le quotidien régional.
Image

A partir de 1940, les mouvements de résistance mettent progressivement en place une presse clandestine dans les grandes villes du département. Son rôle est de réveiller l’opinion publique en apportant des informations et des réflexions différentes de celles de VICHY et de la propagande allemande.

Au début, les tracts sont écrits à la main, dactylographiés ou ronéotypés avec la mention « à copier et à faire circuler ». Les informations proviennent de Londres ou de la radio suisse. Les femmes et les hommes chargés de cette mission périlleuse le font au péril de leur liberté et de leur vie.

Une fois le tract ou le journal imprimé, il faut le diffuser. La répression est dure et féroce ; toute personne surprise à réaliser, diffuser ou simplement à lire ces textes peut être arrêtée, déportée ou exécutée. Mais cela ne décourage pas les publications. En 1940, le journal « LA VERITE » paraît à Béziers et en mai 1941, à SETE.
Image

Le mouvement « COMBAT » diffuse des tracts ; le mouvement « L’INSURGE » et le front national font de même à MONTPELLIER.
A partir de 1942, la FRANCE LIBRE achemine « un courrier d’information » avec des photos microfilmées. Ces documents en provenance de Londres sont ensuite distribués par les réseaux de résistance aux organismes de presse clandestins, pour être diffusés « sous le manteau » à la population. Jean MOULIN, avec l’aide de Georges BIDAULT, agrégé d’histoire et journaliste, organisent eux aussi une cellule de presse qui tisse un réseau d’informations sur le territoire.

Au printemps 1943, paraît « La VOIX de la PATRIE » journal du FRONT NATIONAL, dirigé par un instituteur Louis MARDON. Lors de la constitution du « MUR », (Mouvement Uni de la Résistance), les mouvements COMBAT, LIBERATION et FRANC TIREUR font paraître des journaux portant respectivement le nom de leur propre mouvement.

Malgré les arrestations et les difficultés, ces journaux paraîtront jusqu’à la libération du département en 1944.

==== Et vous dans vos régions, quels ont été les Journaux de la Résistance ? ====
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12328
Inscription: 18 Avr 2010, 16:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: La Presse et les Journaux de la Résistance

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 22 Avr 2013, 19:36

Je remonte un vieux fil, seulement je pense qu'il était passé inaperçu à l'époque.
Voici donc quelques journaux clandestins belges mais il y en eu d'autres.

La Libre Belgique
Été 1940, après 25 années de sommeil, La libre Belgique clandestine renaît sous l'action de deux avocats bruxellois Robert Logelain et Paul Struye. 85 numéros paraîtront sous l'occupation avec une régularité sans faille à partir du neuvième numéro d'avril 1941. Le journal bimensuel, comportant, selon les éditions, de 4 à 8 pages, paraîtra jusqu'en septembre 1944 où il cédera la place à son homonyme officiel qui reparaîtra pour la première fois le 6 septembre 1944. Le tirage du journal clandestin était de 10 000 à 30 000 exemplaires. Il fut tout d'abord imprimé à Bruxelles, puis en province de Namur et enfin de Liège. Une dizaine d'imprimeurs se sont ainsi succédé pour assurer la parution.
La libre clandestine bénéficiaient d'un réseau de rédacteurs, de distributeurs comportant plusieurs centaines de personnes. Proche des réseaux de renseignements, dont le Service de renseignement Zéro, le journal disposait d'un volume important d'information et offrait une analyse nuancée aux lecteurs. Le journal était catholique et conservateur, monarchiste et opposé au communisme.
La_Libre_Belgique_clandestine_(Peter_Pan)_-_1942.jpg
La_Libre_Belgique_clandestine_(Peter_Pan)_-_1942.jpg (35.18 Kio) Vu 1996 fois

ICI

La Voix des belges
Aimé Dandoy et Camille Joset fondent le journal en juillet 1941. La manchette du premier numéro titrait : « Battus parfois, abattus jamais ! ». Aimé Dandoy est arrêté par la Gestapo le 23 octobre 1941 tandis qu'il prenait livraison du journal clandestin à l'imprimerie L. Wijckman-F. Schoubben. Camille Joset sera à son tour arrêté par la Gestapo, le 27 avril 1942 et restera trois années prisonnier, période durant laquelle il perdra l'usage de ses jambes. C'est son fils, Camille-Jean Joset qui reprend la tête du journal à la suite de son père. Les 17 et 18 février 1944, c'est tout l'état-major du MNB (Mouvement National Belge) qui est arrêté, seules trois personnes échapperont à la vague d'arrestations. L'équipe de La Voix des Belges n'est pas épargnée. Le journal renaît cependant de ses cendres et le n* 38 paraît en mai 1944. Le format est réduit aussi, s'appelle-t-il désormais "La Petite Voix des Belges". Il paraîtra jusqu'à la libération. Début septembre 1944, le train qui emmène les membres du MNB, détenus jusqu'alors à la prison de Saint-Gilles, en Allemagne ne partira jamais de Bruxelles. Ils échappent ainsi à la déportation et seront à Bruxelles, le 3 septembre 1944 lors de la libération. Ce sera la dernière édition clandestine du journal.
456px-La_Voix_des_Belges_-_10_Août_1941.jpg
456px-La_Voix_des_Belges_-_10_Août_1941.jpg (50.33 Kio) Vu 1996 fois

ICI

L’insoumis
Le journal L'Insoumis est fondé à Braine-le-Comte en mars 1941 par Georges Némegaire, Georges Beghin et Aloïs Sury. Georges Némegaire, est arrêté le 23 mars 1943. Maurice van Brabant reprend immédiatement la tête du journal. Georges Némegaire est déporté à Flossenbürg où il décèdera le 2 février 1945.
En octobre 1943, Maurice Van Brabant transforme le réseau clandestin présidant à la destinée du journal en un véritable mouvement d'action et de résistance. Le groupe aura des ramifications dans les provinces de Brabant, Namur, Liège, Luxembourg, Hainaut, Anvers, et dans les Flandres. Maurice Van Brabant est arrêté à son tour par la Gestapo en février 1944 et déporté, comme son prédécesseur, à Flossenbürg. Il survivra cependant à sa captivité et rentrera en Belgique en juin 1945. A la suite de son arrestation, l'Etat-Major d'Insoumis prêta serment entre les main du commandant national, Pierre Briers.
A l'issue de la guerre, quelque 7000 membres de l'organisation furent officiellement recensés.
Ecusson_des_Insoumis.jpg
Ecusson_des_Insoumis.jpg (34.14 Kio) Vu 1996 fois

ICI

Bien amicalement
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 65865
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Coupe du Monde de Foot 2018! 
il y a 57 minutes
par: nox 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 57 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LA BATAILLE DES HAIES VUE DU CIEL 
il y a 58 minutes
par: MLQ 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 09:25
par: Marc_91 
    dans:  Tour Eiffel, avion 
Aujourd’hui, 08:54
par: Marc_91 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 08:36
par: kfranc01 
    dans:  1e DB Polonaise 
Aujourd’hui, 05:48
par: Dog Red 
    dans:  Stalag Torun 
Hier, 22:21
par: de.rene 
    dans:  Traduction texte allemand/francais 
Hier, 18:40
par: iffig 
    dans:  Tanks in Town 2018 à Mons (Belgique) 
Hier, 17:38
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Scroll