Page 2 sur 3

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 16 Déc 2010, 20:10
de Barbu
Bonsoir. Quel manque de sérieux de la part des pilotes: il y avait toute une procédure à respecter normalement avant de donner l'ordre de largage, me semble-t-il. Les Allemands auraient très bien pu être à la réception. Amitiés. Bernard

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 16 Déc 2010, 20:33
de PORTIER David
En fait, je ne sais pas si il s'agissait d'un manque de sérieux mais effectivement, ils devaient pensé que les maquisards en dessous ne devaient pas être doués et avaient oublié la lettre d'identification !
Il n'y a qu'à voir également St-Marcel ou des SAS ont été parachutés au dessus du Roc-Saint-André. Les erreurs de largage ont été nombreuses. Après, tout le monde essayait surement de faire le boulot du mieux possible.

David

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 17 Déc 2010, 04:15
de Pierre.S
PORTIER David a écrit:Pour répondre à Barbu, les FTP voulaient récupérer des parachutages d'armes destinés aux FFL.
Plusieurs nuits, ils ont fait des signaux lumineux et comme il ne faut pas croire que les gars de la RAF étaient toujours regardant, ils ont pris cela pour la DZ.
Les deux sticks ont été récupérés par les FTP et conduits au château de la Valette alors que le PC était à la Roquette.

David


Bonjour,

Y-a-t'il un lien avec le Chateau de la Valette de ce fil:

viewtopic.php?f=54&t=26779&p=307321#p307321

A+,

Pierre

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 17 Déc 2010, 18:46
de PORTIER David
Bonsoir Pierre,

non, le château de la Valette en question se trouve en Saône-et-Loire près de Saint-Gengoux. Apparemment, ton interlocutrice parle là d'un château dans le Puy de Dôme.

David

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 18 Déc 2010, 00:16
de naga
Tres grand merci pour ces photos Michel.
Il faudrai que l on se voit un de ses jours.(avril 2011?)

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 18 Déc 2010, 19:27
de michel d
Parachutage du 14 juillet 1944,
Je quitte au téléphone mes deux cousins Maurice 21 ans et René 16 ans ce 14 juillet 1944 qui se trouvaient dans ce pré de la ferme "La Grange Sercy" pour ramasser les containers parachutés.
Voici le lieu de la DZ de parachutage
Image

Les chevaux et chars des fermes de la région se trouvaient là pour transporter les 300 containers du pré à la route où ils ont été transférés dans des camionnettes
Voici l'attelage de la ferme de la Chaume à Lournand.
Image
MD

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 19 Déc 2010, 10:15
de michel d
Les photos sont de Maurice P, prisent avec un appareil similaire à celui-ci chargé d'une pellicule papier 6X9
Image

Son frère René a reconnu un chasseur de l'escorte des B-17, un P-47 Thunderbolt faire un passage à basse altitude en battant des ailes pour saluer les acteurs sur le terrain.
Image
MD

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 12 Juil 2011, 03:37
de michel d
A l'approche de cette date anniversaire du 14 juillet, je reviens sur le "climat" de cette période dans cette région de Saône et Loire tel que le raconte Patrick Veyret dans "Histoire de la Résistance en Saône et Loire".
"L'existence d'une zone de semi liberté dans la région de Cluny dès le débarquement des alliés en Normandie n'est pas un phénomène complètement spontané. Elle a été voulue par le Flight Lieutenant Albert James Browne-Bartroli, en accord avec le commandant Georges de la Ferté. Ce dernier... a besoin de rallier sous le commandement de l'A.S. les différents maquis qui ceinturent la ville et qui agissent sous le giron du S.O.E. grâce à Jean-Louis Delorme et Jean Renaud. Il ne peut qu'adhérer à la proposition qui lui est faite par l'officier britannique de créer au centre du triangle formé par les deux grandes lignes de communication Paray - Chagny - Macôn, une zone, pour ainsi dire franche, qui devra, en principe et dans la mesure du possible, être interdite aux incursions ennemies au moment du travail de la 5e colonne. La région de Saint-Bonnet - Cluny se prête à ces conditions : un ravitaillement facile, une mentalité depuis longtemps travaillée où tout le monde se connaît, donc d'une épuration facile. Dans cette région, il serait reçu et distribués les armes, formés, équipés et instruits des maquis motorisés. Ce serait une région de poste de commandement et les liaisons devraient y être sûres. Le Charollais, où est installé le capitaine canadien Guy d'Artois, alias Dieudonné, possède les caractéristiques d'une région agricole propice à la constitution d'une base de repli d'où les maquis peuvent lancer des expéditions contre les voies de communication de l'adversaire. Ne manquant pas d'idées, Dieudonné met en place un réseau téléphonique clandestin reliant les chefs de maquis de la zone semi-libérée entre eux. Grâce à la complicité des agents des postes et télécommunications, des postes d'écoute ou d'émission fleurissent, et portent comme nom de code, ceux des grandes cités du monde comme " Détroit, Québec, Monaco, Berlin, New-York, Montréal, Londres..."
MD

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 14 Juil 2011, 07:50
de michel d
Le parachutage du 14 juillet 1944, d'après le récit de Patrick Veyret "Histoire de la Résistance en Saône et Loire"
Pour le parachutage "Cadillac" prévu le 14 juillet 1944, l'officier britannique a fait homologuer un D.Z. situé au lieu-dit de La Grange Sercy sur la commune de Cortevaix. 36 B-17 de la 8e USAAF de l'opération "Cadillac" larguent avec succès 432 containers devant les habitants ébahis par cette profusion de parachutes de couleur bleu, blanc et rouge. Des avions de chasse Thunderbolt les ont précédés. Ainsi, 933 armes individuelles et 105 armes collectives sont réparties entre plusieurs maquis.
Claude Dutrillon, un agriculteur du Clunysois se souvient que le parachutage du 14 juillet 1944 fut le plus beau d'entre eux. "Les 36 avions ont parachuté sur le terrain, raconte-t-il avec émotion, je ne me rappelle plus le nombre de parachutes.
Image
Il y en avait plusieurs centaines de containers, de parachutes bleus, blancs, rouges. C'était joli. Beaucoup de gens en avaient les larmes aux yeux...Bien avant à 9 heures, Tintin - l'opérateur radio américain Joseph Litalien - avait installé son poste de radio S-Phone
Image
Il a capté les avions, il est entré en communication avec eux à 9h20. Ils étaient là. Sur le terrain les trois feux étaient allumés avec la lettre A. Le commandant du groupe avait envoyé sa fusée, il a reconnu le terrain. Ils ont fait un tour sur Cluny et les environs. Ils sont revenus dans la même direction qu'ils sont arrivés, et là ils ont déposé sur le terrain les containers". A midi, tous les containers sont déblayés et embarqués sur des camions. Les paysans du voisinage sont venus avec une cinquantaine de chars tirés par des chevaux pour les ramasser.
Image
MD

Re: Un parachutage pour la Résistance en Saône et Loire

Nouveau messagePosté: 22 Nov 2011, 14:42
de michel d
Hommage à Danielle Gouze-Mitterrand entrée en Résistance à 17 ans dans le Maquis de Cluny
Image
MD