Connexion  •  M’enregistrer

grades dans la resistance

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Judex  Nouveau message 10 Mai 2010, 12:08

Je partage l'opinion de norodom.


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 10 Mai 2010, 14:25

Moi aussi.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7452
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 13 Mai 2010, 21:39

Bonsoir. Pour répondre à Norodom, au niveau des FTPF et de l'AS, les grades ont été à la mesure des fonctions remplies dans la Résistance, par décision de l'E.M. du général Koenig. Les autogalonnés ne seront toujours que des escrocs.
J'insiste sur le fait qui unit, à ce niveau, tous les mouvements de Résistance. Les FTPF, contrairement aux autres mouvements, avaient, jusqu'à la décision du GPRF, un encadrement basé sur un triangle:
_un Commissaire aux Effectifs (C.E.) chargé du contôle des effectifs, du recrutement, de la propagande et des liaisons.
_un Commissaire aux Opérations (C.O.) chargé du commandement militaire.
_un Commissaire Technique (C.T.) chargé des problèmes d'intendance, d'entretient, de renseignement...
Ce triangle se retrouve à tous les échelons. Donc pas de colonels bizarres! :mrgreen:
Une question: en quoi la situation de Ravanel est-elle liée à celle de Malraux?
Ravanel arrive à Toulouse investit du commandement militaire des M.U.R. et, avec l'accord des responsables régionaux, prend la direction militaire de la région R4. Cette direction est reconnue par tous, même si les gens du C.F.P. trainent les pieds.
Malraux, par contre, avant son arrivée en Dordogne en 1944, n'a aucun passé résistant, contrairement à sa femme Clara (membre du réseau MRPGD) et ses 2 frères: il coule des jours heureux sur la côte d' azur ( voir l'ouvrage de C. Malraux déjà cité, et "La division Das reich et la Résistance" de Max Hasting p 98)
Je ne pense pas que De Gaulle s'intéressait à l'écrivain en 1942 en dehors de ses livres.
Le dénouement de la prise de pouvoir à l'E.M. régional F.F.I. à Toulouse n'aurait en rien changé en cas de la liberté du "colonel Berger": il y avait à ce moment là deux personnalités d'importance: Jean Cassou et Serge Ravanel, tous les deux cooptés par Alger et Londres, donc ils n'avaient rien à faire d'un illustre inconnu (au plan du combat :cheers: ). N'oublions pas qu'il sera libéré comme les autres prisonniers de Saint Michel et qu'on en entendra plus parler dans la région.
Voilà un petit peu ce que je sais, mais " vous n'êtes pas obligés de me croire" comme on dit à la radio lol . Amitiés. Bernard
PS: "R4" était une revue qui a paru entre 1977 et 1980, faite par des résistants avec Jean-Albert Carovis comme directeur.
PPS: un dernier détail: il faut relire l'introduction du livre de Serge Ravanel "L'esprit de Résistance"qui donne une idée des hommes qui ont accueilli De Gaulle à Toulouse le 16 septembre 1944 sur le tarmac et ce qu'ils pensaient des galons auxquels ils avaient droit. Bon c'esttout pour aujoud'hui. Re amitiés Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 14 Mai 2010, 06:43

Merci pour ces précisions, Bernard. Je n'ai aucun avis concernant le cas particulier de Toulouse.
Pour les "autogalonnés", tous ne sont pas nécessairement de parfaits escrocs. Je m'explique avec un exemple: pour les réseaux montés par les officiers de réserve (hors ORA bien entendu) ceux ci mettaient en avant leur grade. Ex pour le GMA Vosges: le LTN médecin MEYER René alias MARC, le CNE ESCHBACH alias RIVIERE .... Je veux bien entendre que le grade militaire n'a rien à voir avec une compétence dans la lutte "maquis" mais nous ne sommes pas complètement dans l'autogalonnage. Une des critiques du GMA sera d'ailleurs de conserver un fonctionnement trop militaire (2ème bureau, paperasses ...). D'où un échec. Dans le cas du GMA Sud, les cadres initiaux étaient aussi des OR.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7452
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Judex  Nouveau message 14 Mai 2010, 10:00

J'ai rencontré Rananel il y a quelques années et il m'avait confirmé l'histoire du tarmac et surtout qu'il avait demandé à son aide de camps (la veille) de lui coudre un galon inféreur à son grade (colonel) pour rencontrer De Gaule. De mémoire Ravanel devait avoir 24 ans seulement...


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Mai 2010, 17:03

Bonsoir Bernard,

Pour ne pas allourdir ma réponse, je ne rapporterai pas la totalité de vos citations.

Voyons, dans l'ordre...

Vos précisions sur l'encadrement des FTPF complètent ce que j'ai écrit le 15 février...

<< Du côté des FTPF, qui au départ, parurent les mieux organisés, les ordres et le planning d'organisation venaient du Parti Communiste.>>

Je souris à votre évocation des colonels bizarres...
colonels bizarres, vous avez dit bizarres ???, comme c'est bizarre... euh!... pour citer un exemple... le colonel Georges, chef des FTPF du Lot, était-il un colonel bizarre ?

Sur la nomination tout à fait légitime du colonel Ravanel à la tête des FFI, vous ajoutez:

"Cette direction est reconnue par tous, même si les gens du C.F.P. trainent les pieds"

Si CFP = Corps Franc Pommiès, en prenant en considération la poursuite du combat contre l'occupant, je serai tenté de penser le contraire...
En effet, je rappelle ce que j'ai écrit le 15 février, au sujet de la visite de De Gaulle à Toulouse, le 16 septembre 1944

<< Je proclame ici, que cet épisode est resté comme une arête dans ma gorge.
L'intention de tout ce "gratin" était de parader dans les salons préfectoraux, alors que quelques jours auparavant, des jeunes se faisaient trouer la peau lors des dures batailles d'Autun! >>

Le Corps Franc Pommiès, LUI, a tenu un rôle prépondérant à Autun!

Sur l'évocation des révélations de Clara Goldschmidt-Malraux, on se situe là dans un contexte conflictuel entre les deux époux, ce qui me dispense de tout commentaire!
Par ailleurs, je ne me suis pas intéressé à l'oeuvre de l'historien militaire Max Hasting.

De Gaulle connaîssait-il Malraux en 1942 ?... qui sait ?.. après ?
Il y a un an, François Delpla me disait à peu près la même chose en se référant à l'été 1944.
Il argumentait que Malraux, résistant de la 11ème heure , n'était pas connu de De Gaulle et ne pouvait donc sérieusement prétendre à une direction FFI régionale...
M'appuyant sur le souvenir des témoignages de personnages éminents de la résistance dans le Lot, je lui ai fait part de mon point de vue différent et nous avons eu des échanges privés sur le sujet... voir plus loin...

Au sujet de "R4"
J.A. Carovis supervisait les 9 sections du Maquis "Roger", tout en étant principalement à la tête de celle de Toulouse-ville
J'ignorais qu'il fût le directeur de la revue "R4"... j'ignorais aussi l'existence ce cette dernière.
Merci donc pour vos précisions...

Je connais quelques extraits de "L'esprit de la Résistance" dont l'un d'eux sur l'avion sans pilote m'a fait sourire (HS, ici)
J'ai très apprécié son intervention en video, face aux élèves de Polytechnique, sur le thème "Les valeurs de la Résistance"... en 2004, je crois...

J'en viens maintenant à l'entrée en scène de Malraux, alias colonel Berger au début du printemps 1944... s'agissant d'une question de supprématie de commandement, après réflexion, je ne juge plus ce qui suit comme étant entièrement hors-sujet.

Il faut avoir à l'esprit les problèmes complexes liés à la réunification de la résistance dans le Sud-Limousin... et partout ailleurs... nul n'ignore qu'avant la période qui précéda le 6 juin 1944, les relations entre AS et FTP étaient très tendues... les divergeances qui résultaient de ces tension prirent parfois la forme de véritables combats de chefs.

Je résume pour l'essentiel...
Donc, Malraux avait pour objectif et ambition de superviser l'ensemble des mouvements de résistance de la région sous la bannière FFI.
Première question: l'entrée en scène de Malraux était-elle dûe à sa seule initiative personnelle, ou avec l'appui d'un "chaperonnage"... ??
Penser à celui de De Gaulle, ne m'effraie pas, d'autant que celui-ci n'avait pas les yeux de Chimène pour les groupes communistes et pouvait caresser le rêve de voir tout ce beau monde rassemblé sous une bannière controlée... n'était-ce pas la mission qu'il avait confiée à Jean Moulin ?
En plus, Malraux avait le soutien du colonel Collignon, alias Veny avec lequel il s'était entretenu à la mi-juin.

Le 22 juillet 1944, le groupe de l'AS Veny de St-Céré (Lot), sous l'autorité de Raymond Picard, alias commandant Raymond, avait organisé dans cette localité, une rencontre entre Malraux et Ravanel en présence de Veny et du colonel Georges chef des FTP.
Ravanel ne vint pas au rendez-vous (il aurait, à postériori, expliqué son absence, disant avoir été informé du report de l'entrevue)... Malraux fut arrêté par un barrage aux portes de Gramat (Lot) et transféré à la prison St-Michel à Toulouse.

Sincèrement, je ne crois pas à l'implication personnelle de Ravanel dans un complot contre Malraux.

Cinq jours plus tard, Veny rencontra Ravanel et, accord de l'entourage aidant, l'entente fût scellée pour l'option Ravanel chef régional FFI.

L'évènement de Gramat pourrait conduire à une explication de l'attitude glaciale de De Gaulle à Toulouse...
Le colonel Georges fût prié de rectifier sa position et Ravanel fût vertement tancé sur la manière de tenir ses troupes... du rififi dans le collimateur ?

Voilà, je pense n'avoir rien oublié...
Je reste à votre écoute, comme à celle d'autres intervenants et à votre disposition pour une éventuelle continuité de cet entretien qui m'apparaît positif, d'autant que sans le risque de déborder hors-sujet, l'Histoire qui s'y rapporte n'est dénuée ni de passion ni de piment...

Très cordialement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 14 Mai 2010, 17:56

Roger, comment expliquez vous que MALRAUX-BERGER se soit retrouvé à la tête du GMA Sud, mouvement d'une toute autre obédience puisque issu de la mouvance Action Française/Cagoule ?
Je vais reprendre mes sources concernant l'origine des contacts DE GAULLE/MALRAUX, si vous voulez, pour voir comment est expliquée l'arrrivée de MALRAUX.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7452
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Mai 2010, 20:17

Bonsoir JD

Ce fil ne se prête pas aux commentaires sur le contenu du site http://www.witzgilles.com/alsace_ffi_3.htm
Chacun peut s'y reporter pour connaître l'historique de ce GMA de Paul Dungler qui soit-dit en passant devint la "Brigade Alsace-Lorraine" le 17 septembre 1944, sur proposition de Malraux-Berger, lequel en prit le commandement. Celà chacun le sait.

Alors... expliquer quoi?, sinon exprimer son sentiment sur le contexte de l'époque...

L'objectif de toutes les unités combattantes était de raccompagner chez eux, ceux que nous n'avions pas invités à s'installer chez nous... quoique...

Malraux était patriote, il a choisi cette mission et n'avait pas à se soucier des origines du groupe auquel il a voulu donner une nouvelle appellation.
Toutes les bonnes volontés étaient à prendre en compte sans regard sur le passé, car le "Go Home" vers l'outre-Rhin ne s'est pas déroulé "la fleur au fusil"

Très cordialement,
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de norodom  Nouveau message 14 Mai 2010, 20:56

Petite question indiscrète à Judex

Judex a écrit:J'ai rencontré Rananel il y a quelques années............. De mémoire Ravanel devait avoir 24 ans seulement...


C'était donc en 1944... allez, je suis curieux... quel était votre âge?

@++
Roger


 

Voir le Blog de norodom : cliquez ici


Re: grades dans la resistance

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 14 Mai 2010, 21:06

Bonsoir. Vite, parce qu'il commence à être tard et que ma journée fut active. J'ai fait quelques rapides recherche dans " l'Histoire de la Résistance en France" de Noguères et je suis tombé sur le cas Malraux au tome 9 p. 320 ce n'est pas triste :mrgreen: quand j'aurais le temps j'essayerai de le résumer, il est question dans le paragraphe de la façon dont sont nommés les chefs de région F.F.I.: c'était très précis. Bonne nuit à tous. Bernard


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 4 minutes
par: betacam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 25 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L'affaire Frankenheim 
il y a 32 minutes
par: orpo57 
    dans:  Identification d'un U-Boot 
il y a 41 minutes
par: Orwell 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 55 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Opération Cerberus, le passage de la Manche par les cuirassés allemands 
Aujourd’hui, 20:54
par: Lusi 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 20:34
par: Dog Red 
    dans:  Forcement du détroit de Gibraltar 
Aujourd’hui, 20:11
par: alain adam 
    dans:  Renault R40 , immats / BCC ? 
Aujourd’hui, 19:58
par: alain adam 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 19:12
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités


Scroll