Connexion  •  M’enregistrer

SNCF et Resistance

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de Signal  Nouveau message 11 Jan 2010, 15:45

Justement pour une fois ce qui est intéressant c'est... l'absence de documents !
Comme l'a souligné Francis, il n'y a apparemment pas de documents prouvant qu'il y ait eu résistance à la déportation, que ce soit de la part des gendarmes ou de la part des cheminots. Par contre il y a des documents prouvant la participation active desdits gendarmes à la déportation, il nous en a cité un très intéressant.

Edit suite au très intéressant lien de Chef chaudart :

On note dans le rapport, au chapitre IV :
Les transferts des camps d'internement aux gares d'embarquement ont été effectués au vu et su des populations locales et des cheminots, de même que les chargements dans les wagons à marchandises, de même que les conditions de "transport" tout au long des trajets et pendant les stationnements.


Ces convois sont formés, dirigés et conduits par les cheminots français, en vertu du principe de la division des Compétences, exécution française et surveillance allemande.


Des cheminots ont manifesté des actes de solidarité, individuels et isolés, avec les persécutés. Aucune protestation contre ces transports émanant de la SNCF ne figure ni dans les archives, ni dans les témoignages.


Il y a donc eu des "actes de solidarité", mais malheuresement il n'y a aucun détail, aucun chiffre, même hypothétique, pas de témoignage.
A l'exception d'une petite partie, tout le reste est très technique : nombre de convois, type de matériel (allemand ou français), organisation, etc... très peu de choses sur la déportation proprement dite. Dommage.

La conclusion rejoint la mienne :

Concernant la mémoire cheminots, si l'on a recours aux figures spirituelles en ce domaine des idées, on peut considérer que La Bataille du Rail, le célèbre film de René Clément, en a constitué le récit fondateur. La dogmatique de ce film-mythe repose sur un postulat : toute relation avec les autorités allemandes durant l'Occupation avait relevé de la contrainte, tandis que tout ce qui n'appartenait pas à la contrainte avait constitué un acte de résistance. La Bataille du Rail a ainsi permis de rassembler symboliquement la communauté des cheminots autour de la notion de sacrifice, de justifier par la même son existence et la pérennité de ses structures, et enfin de la sanctifier par le souvenir du sang versé.


Très intéressant document en tous cas.

Bonne journée,

Seb.


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de titinet16  Nouveau message 11 Jan 2010, 16:32

lebel a écrit:Cela confirme ce que je savais déja , a savoir que la police et la gendarmerie française n'ont pas trainé des pieds pour satisfaire aux directives de l'occupant ,et en y mettant parfois du zèle ..........Ils obeissaient aux ordres , ben , voyons !


Ne généralisons pas, il y a eu des faits de résistance ou tout au moins d'aide envers les résistants dans chaque corps de métier...
J'avais lu un livre sur groupe de résistants (je ne sais plus si c'était dans le vercors ou en charente...) qui disait être aidé "en douce" par des gendarmes... ;)

Brigadier General
Brigadier General

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 431
Inscription: 05 Jan 2010, 07:10
Localisation: La Rochefoucauld (enfin à côté...)
Région: Poitou-Charentes
Pays: France

Voir le Blog de titinet16 : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de brehon  Nouveau message 11 Jan 2010, 16:41

Bonjour,
titinet16 a écrit:J'avais lu un livre sur groupe de résistants (je ne sais plus si c'était dans le vercors ou en charente...) qui disait être aidé "en douce" par des gendarmes...

Tout à fait. Mon père, réfractaire au STO était "camouflé" dans une ferme située sur sa commune de naissance et d'habitation.
A part les habitants de la ferme, les seules personnes qui savaient ou il se trouvait étaient mon grand-pére et les gendarmes de la localité.
Cordialement.
Yvonnick

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7094
Inscription: 14 Déc 2009, 15:45
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de brehon : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de Chef Chaudart  Nouveau message 11 Jan 2010, 16:45

On est en train de chercher à savoir si le verre est à moitié plein ou à moitié vide, je pense...

Mes remarques:

Il y a peu de doute que la SNCF en général, les cheminots en particulier, ne se sont pas tous montrés "Résistants", contrairement aux mythe d'après-guerre. Il y a eu des actes de sabotage, mais les convois de Déportés ne semblent pas avoir mobilisé la Résistance Fer, pas plus que la Résistance en général, d'ailleurs.

Pour relativiser la "collaboration" cheminote: lire, sur ce site, les parties concernant le Travail Obligatoire (réquisitions obligatoires de personnel SNCF) et les otages cheminots. Il y avait là de quoi refroidir le plus courageux des hommes, surtout s'il avait charge de famille. Un réfractaire au STO, un responsable de réseau pouvaient se plonger dans la clandestinité, pas un cheminot. La SNCF, vitale pour l'effort de guerre Allemand, était surveillée comme le lait sur le feu, plus que d'autres institutions.

Reste que le document fixe les limites de la collaboration "d'Etat" de la SNCF. Grosso-modo, elle s'est surtout défendue contre les réquisitions de matériel et de personnel, mais il semble y avoir eu peu, voir aucune, protestation "humanitaire" concernant les Déportés.

En cela elle était dans la ligne de beaucoup d'institutions Françaises. Et cela fait partie, à mon avis, de la plus vaste question du manque de prise de conscience, durant et directement après la guerre, du sort terrible des Déportés.
...never give in, never give in, never, never, never, never-in nothing, great or small, large or petty - never give in except to convictions of honour and good sense. Never yield to force; never yield to the apparently overwhelming might of the enemy.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 807
Inscription: 13 Oct 2009, 16:06
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de Chef Chaudart : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de huck  Nouveau message 11 Jan 2010, 17:30

Il y a eu en France en général et à la SNCF en particulier, une collaboration avec l'ennemi. Celle-ci n'est pas très gênante pour les raisons évoquées plus haut (chargé de famille, par exemple), mais ce qui l'est plus c'est le "collaborationnisme", qui lui, en donnait plus ce que le régime nazi en demandait. On l'a constaté dans beaucoup de sphères (un maire qui fait tout pour déporter l'institutrice du village parce qu'il sait qu'elle est communiste, un voisin jaloux qui dénonce son voisin juif, un préfet qui prend son rôle un peu trop à cœur, un spéculateur ou un industriel qui saisit l'opportunité de l'armée allemande pour faire des affaires avec ou employer une main d'œuvre qualifiée très bon marché) et c'est ce genre d'acte qui est condamnable. Si les pontes de la SNCF s'en sont rendus coupables, alors oui, la SNCF est une entreprise de collabo. (Ce qui ne veut pas dire que tous ceux qui travaillent à la SNCF approuvent cela, évidement) C'est aussi simple que ça.
Après il faut se poser la question si on ne parle que des faits de résistance du rail ou on parle que des faits peu glorieux des collabos de l'entreprise d'état, ou si on peut parler des deux sans devoir rappeler à chaque fois qu'il y a eu tantôt des résistants, tantôt des collabos à la SNCF, dans la Police, à la Poste, etc... ou en France en Général (de Gaulle, bien sûr ;) ).
"Well, we made a promise we swore we'd always remember
No retreat, baby, no surrender
Like soldiers in the winter's night with a vow to defend
No retreat, baby, no surrender"
- The Boss

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1625
Inscription: 14 Avr 2009, 22:47
Localisation: Québec
Région: Québec
Pays: Canada

Voir le Blog de huck : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 11 Jan 2010, 19:58

Notre ami Lebel s'interroge sur un cas très précis: les trains dits "de la mort" et d'éventuelles actions (qu'à priori nous cherchons vainement) pour tenter de les retarder ou de les empêcher.
Pour ma part je note que nous parlons de vraiment TRES PEU de trains (moins de 100) en 4 ans, lesdits trains concernant ENORMEMENT de personnes, donc avec un impact fort. Vu le nombre de trains/jour, le contexte et l'absence d'informations auprès des roulants tant sur la destination de leur rame que sur la désignation des personnes (qui est exactement dans ces wagons ? des juifs ? des politiques ? des déplacés de force ?..) il était difficile de planifier à l'avance une action un tant soit peu sérieuse.
Que faire d'utile, pour un mécano, de façon spontanée quand il accroche sa loco ?


PS: Je ne comprends plus, des interventions viennent de disparaitre ??? Même un bout de mon message ? Pas gênant. Sacrée informatique. Il y a une multiplication des fils !

[Pour ceux qui cherchent les bouts ils sont ici : viewtopic.php?f=30&t=23425 _ Seb]
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7452
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de euskal herria  Nouveau message 12 Jan 2010, 13:28

on pourrait se poser la meme question pour la police et la gendarmerie française sans qui les allemands n'auraient pu rien faire!!!

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 372
Inscription: 30 Oct 2008, 10:46
Localisation: Hendaye (Hendaia)
Région: euskal herria
Pays: pays basque

Voir le Blog de euskal herria : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de H Rogister  Nouveau message 12 Jan 2010, 16:07

JARDIN DAVID a écrit:Que faire d'utile, pour un mécano, de façon spontanée quand il accroche sa loco ?

Très difficile si pas impossible de faire quelque chose d'utile car les locomotives comme les trains étaient surveillés par les Allemands.
Un cheminot n'était pas libre de ses mouvement lorsqu'il préparait sa locomotive.
Je me souviens que mon père m'a raconté qu'il avait été arrêté plusieurs fois entre son domicile et la remise à locomotive.
Il devait montrer un document stipulant qu'il travaillait comme chauffeur de locomotive et les Allemands faisaient une fouille de sa mallette. Il a eu un jour des problèmes avec les Allemands car il ramenait un peu de charbon dans cette mallette. Heureusement pour lui cela s'est bien terminé.

A+


 

Voir le Blog de H Rogister : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Signal  Nouveau message 12 Jan 2010, 17:36

En fait pour arrêter un train le problème n'est pas le train lui-même mais la voie qu'il emprunte.
La question est donc : quelle a été l'action des groupes de résistance, qui faisaient sauter tant de voies devant les convois de troupes/munitions/matériels pour faire ralentir les opérations de déportation ? Il y a eu des cas d'aide aux déportés, c'est avéré. Donc la déportation n'était pas un secret, la Résistance ne pouvait pas ne pas être au courant quand un convoi de ce type partait. Y a-t-il eu des exemples d'attaques contre les voies empruntées par ces convois ? Ou des exemples du type résistance passive contre le départ des trains, comme dans le cas du convoi STO cité plus haut ? Si certains avaient le courage de le faire pour les convois STO, les mêmes ou d'autres auraient pu avoir ce même courage pour les déportés ?

Bonne soirée,

Seb.


 

Voir le Blog de Signal : cliquez ici


Re: SNCF et Resistance

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de JARDIN DAVID  Nouveau message 12 Jan 2010, 22:16

Signal a écrit: Donc la déportation n'était pas un secret
oui mais ... C'est aussi une question de nombre : 100 trains (non programmés bien entendu), c'est infime. Pour arriver à saboter ce train précisément, il fallait une grosse part de chance.
Je ne crois pas que:
Signal a écrit:la Résistance ne pouvait pas ne pas être au courant quand un convoi de ce type partait.
"Laisse faire le temps, ta vaillance et ton roi" (Le Cid)

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7452
Inscription: 22 Aoû 2009, 20:49
Région: Principauté de Salm
Pays: FRANCE

Voir le Blog de JARDIN DAVID : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 1 minute
par: betacam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 23 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  L'affaire Frankenheim 
il y a 29 minutes
par: orpo57 
    dans:  Identification d'un U-Boot 
il y a 38 minutes
par: Orwell 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 52 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Opération Cerberus, le passage de la Manche par les cuirassés allemands 
Aujourd’hui, 20:54
par: Lusi 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 20:34
par: Dog Red 
    dans:  Forcement du détroit de Gibraltar 
Aujourd’hui, 20:11
par: alain adam 
    dans:  Renault R40 , immats / BCC ? 
Aujourd’hui, 19:58
par: alain adam 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 19:12
par: alain adam 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités


Scroll