Connexion  •  M’enregistrer

aviation FFI

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

aviation FFI

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de betacam  Nouveau message 11 Déc 2009, 16:09

bonjour,

avant la guerre, l'un des principaux as de l'aviation Française était Marcel Doret, véritable acrobate que de très nombreux Français purent admirer en une quantité de meetings aériens.

Vu son audace, vu son opinion particulièrement sévère à l'égard du célèbre Coste ( dont le compagnon, Bellonte, résistant lui, eut avec nous des relations très fraternelles en sa qualité de vice-président de l'association des résistants de l'air ), l'activité de Doret, sous l'occupation, est insuffisamment connue.

Le personnage se révèla complètement lorsqu'aux approches de la Libération, ayant réussi à s'accaparer avec un certain nombre de ses camarades, des avions D520 que les allemands dissimulaient dans les usines Dewoitine, il forma deus escadrilles commandées par ses compagnons Léopold Galy et Cliquet, ce qui leur permit de survoler Toulouse lors de sa Libération puis d'attaquer les allemands ( qui durent avoir une rude surprise ) dans la région de Bordeaux et de Royan.

les deux escadrilles formaient le groupe Doret, bien sûr, commandé par son fondateur, et furent, après la libération des poches, intégrées dans l'armée de l'air Française en cours de reconstitution , sous le nom de "Groupe Saintonge, où il demeura jusqu'en 1946, c'est à dire jusqu'à l'arrivée des avions plus modernes et plus performants.

sources : journal de la résistance-anacr- septembre octobre 2008.


Image


Image


Image

vétéran
vétéran

 
Messages: 2329
Inscription: 09 Mar 2006, 16:44
Localisation: Rueil-malmaison 92500
Région: Ile de France
Pays: France

Voir le Blog de betacam : cliquez ici


Re: aviation FFI

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Marc_91  Nouveau message 12 Déc 2009, 06:24

:D Bonjour,

A côté de la chasse, il faut noter aussi le groupe Dor, qui utilisa des Ju-88 et 188 saisis dans le Sud-Ouest de notre pays, et participa à la réduction des poches allemandes de l'Atlantique ; j'aime beaucoup cette inscription sur le flanc d'un Ju-88 (Article d'Alain Marchand et Michel Benichou dans le Fana N°383). Un Heinkel He-177 portant cette inscription à sa capture fut envoyé vers l'Angleterre pour essais :

Image

A noter aussi des créations d'avions, tels que le "Guerchais", qui furent construits en cachette et firent leurs premiers vols pour les combats de la libération : http://www.aviafrance.com/aviafrance1.php?ID=10162

Vaste sujet !!!
. . Image. . . . . .Image . . . Image

Animateur - Modérateur
Animateur - Modérateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7861
Inscription: 04 Déc 2006, 13:25
Localisation: Etrechy (91)
Région: Beauce
Pays: France

Voir le Blog de Marc_91 : cliquez ici


Re: aviation FFI

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Judex  Nouveau message 12 Déc 2009, 16:35

Je crois que le 1er avion des FFI en service provient de la région de Clermont-Ferrand. En tout cas, il (un Caudron C. 400 phalène) a transporté le chef de la R6 de Pontgibaud en Haute-Loire avant la libération.


 

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Re: aviation FFI

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Barbu  Nouveau message 08 Jan 2010, 22:00

Bonsoir. Petit complément pour le groupe Doret. Sur le carnet de vol d'un ancien: le Lieutenant Touret, on trouve dans les tous premiers jours des annotations indiquant de mémoire:vols de reconnaissance je crois; Après renseignements les vols se faisaient à basse altitude sur les localités du Sud-ouest: si l'on voyait un drapeau français le village était donc libéré, s'il n'y avait rien le doute, si le pilote se faisait tirer dessus c'était que les allemands n'avaient pas encore évacués le secteur; les missions n'étaient pas de tous repos.
Sauf erreur, le groupe, après la libération du secteur à du partir quelque temps sur la frontière italienne, où sa présence n'a pas du être trop appréciée par le haut état major allié.
Les avions ont été récupérés à Toulouse et à Tarbes. Des responsables de chez Dewoitine avaient caché des éléments dans des fermes alentour.
Pour le groupe Dor les Junker provenaient pour l'essentiel de Toulouse Blagnac. Le gros problème pour les mécaniciens était que ces avions destinés aux allemands ou à leurs alliés étaient sabotés, et il fallait retrouver les points de sabotages, ce qui n'était pas toujours évident. Les vols d'essais étaient assez risqués.


 

Voir le Blog de Barbu : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 06:36
par: Gaston 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 06:24
par: Orwell 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 05:27
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 00:37
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 23:01
par: Manu 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Hier, 21:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Hier, 21:18
par: Dog Red 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Hier, 19:39
par: Dog Red 
    dans:  Kommandantur de Redon 35 
Hier, 19:00
par: brehon 
    dans:  Utilisation des levées & remplacement et convalescents par les rmées 
Hier, 18:28
par: thucydide 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll