Connexion  •  M’enregistrer

SAS Français en Bretagne : la triste fin de "Skinner"

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: SAS Français en Bretagne : la triste fin de "Skinner"

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 21 Oct 2009, 12:26

Skinner est un authentique héros de la 2GM, déjà son père était un des rares parlementaires à s'être opposé aux accords de Munich, il est donc inutile d'en rajouter comme le fait cet auteur dont j'ai oublié le nom. Plusieurs témoignages fiables contredisent totalement cette version romancée de l'arrestation des paras SAS. Ainsi celui du docteur Mahéo, dont il n'est pas question dans ce récit, qui est pourtant venu voir l'équipe de Skinner le matin même du drame. Il mettra même en garde tout le monde, dont la famille Kerhervé, sur la présence d'allemands dans la région. Leur demandant de redoubler de prudence.
On connait la suite...
Affirmer comme le fait cet auteur que Skinner et Fleuriot ont été torturés pendant trois semaines, c'est n'importe quoi. Ils ont été arrêtés le 14 juillet et fusillés (assassinés est plus exact) le 18 !
Jamais Zeller n'a tiré une rafale de mitraillette dans la tête de Skinner.
D'après l'instituteur qui a procédé à l'enlèvement des victimes le 30 juillet, les corps étaient entassés les uns sur les autres. Ce qui signifie qu'ils ont été fusillés les uns après les autres. Il déclare également qu'ils avaient été fusillés dans le dos, car on voyait très bien l'entrée des balles dans les vêtements et la nuque. Il a remarqué également que certains des patriotes avaient reçu une balle dans la tempe.
Ce témoignage sera confirmé par un soldat allemand PG à rennes et qui était présent. Celui-ci déclare que l'exécution a duré 35 minutes, les hommes étant abattus les uns après les autres, puis les corps laissés sur place.

Voilà tout ce que je puis dire brièvement sur cette affaire.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: SAS Français en Bretagne : la triste fin de "Skinner"

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de FFI Morbihan  Nouveau message 21 Oct 2009, 16:02

Avec tous les non dits qui existent dans ce domaine, il est difficile de se fier aux récits où les personnages peuvent être ou magnifié ou sali à souhait c'est pour cela qu'il vaut mieux toujours se fier et travailler autour de traces écrites officielles (parfois officieusement conservées!)de l'époque et c'est là que la tache se complique considérablement car il faut du temps de la pugnacité et faire des liens permanents entre les differentes "enquêtes" , s'eparpiller pour mieux se rassembler après autour d'une infos ou plusieurs ouffff....l'ampleur de cette oeuvre car elle en est une est illimitée merci Monsieur HAMON


 

Voir le Blog de FFI Morbihan : cliquez ici


Re: SAS Français en Bretagne : la triste fin de "Skinner"

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de fanacyr  Nouveau message 21 Oct 2009, 19:55

j'ai retrouvé quelques éléments de réponse dans la bio "Henri de Kérillis, l'absolu patriote"

Skinner saute en Bretagne dans la nuit du 7 au 8 juin, opère près de Vannes, capturé le 12 juillet et fusillé le 18 (témoignage des deux chauffeurs de camions allemands prisonniers ensuite : chacun des condamnés doit descendre, poignets attachés dans le dos, à l'appel de son nom, pour être assassiné d'une rafale de mitraillette. A leur volant, les chauffeurs ont témoigné avoir entendu 14 fois "vive la France" d'une voix qui ne tremblait pas.
Les cadavres ne sont découverts que 11 jours plus tard et inhumés à Bieuzy.

vétéran
vétéran

 
Messages: 601
Inscription: 06 Fév 2008, 16:28
Région: Région Ile de France
Pays: FRANCE

Voir le Blog de fanacyr : cliquez ici


Re: SAS Français en Bretagne : la triste fin de "Skinner"

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de PORTIER David  Nouveau message 24 Oct 2009, 20:22

Bonsoir à tous,
Bonsoir Fanacyr,
Bonsoir Kristian,

Tout d'abord, concernant le "témoignage" déposé sur un autre forum, il ne faut pas prendre le livre de Bonnecarrère comme une source historique et Bonnecarrère n'a jamais fait partie des SAS.

Alain Calloc'h de Kerillis est né le 15 décembre 1916 à Epernay. En septembre 1939, alors qu’il termine ses études de médecine en tant qu’interne des hôpitaux de Paris, il est mobilisé au sein de la 22e section d’Infirmiers.
Fait prisonnier en juin 1940, il parvient à s'évader. Dans la nuit du 4 septembre 1942, il embarque dans une calanque de Cassis à destination de Gibraltar et début octobre, Alain de Kerillis atteint la Grande-Bretagne. Il rallie alors les FFL et s'engage sous le nom de Richard Skinner. Il est breveté le 3 décembre 1942.
Image
Parachuté dans la nuit du 7 au 8 juin, mission Cooney-Party 411 avec Terrisse et Morizur, près d'Elven, ils effectuent différents sabotages avant de rejoindre la base Dingson. Le groupe participe au combat de Saint-Marcel en tant qu'élément d'intervention avec des hommes du Corps Franc Guillas. René Terrisse est blessé au cours de l'une des dernières contre-attaques.
Suite à la dispersion, Richard Skinner rejoint le secteur de Tréffléan avec Croënne, Serra, Pams et Harbinson. En relation avec des hommes du 1er Bataillon FFI (2e compagnie du capitaine Ferré), le groupe poursuit les opérations de sabotage.
Appelé par le capitaine Marienne, Skinner remonte vers Plumelec afin de prendre les ordres. Dans la nuit du 8 juillet, le groupe arrive au PC du Quénelec puis s'installe à La Roche Milgourdy.
Le matin du 12 juillet, suite à l'exécution du capitaine Marienne à Kerihuel, le groupe Skinner est prévenu par l'aspirant Taylor. Ensemble, afin de donner l'alerte, ils décident de rejoindre la ferme de Kerlanvaux qui sert d'infirmerie aux blessés SAS depuis les combats de Saint-Marcel. En cours de route, les hommes tombent dans une embuscade au lieu dit "Le Sabot " près de Trédion. Le groupe Taylor fait alors demi-tour et retourne vers Lézourdan. Le lieutenant Tisné est tué, le sergent-chaf Cauvin, blessé, est fait prisonnier, le lieutenant Fleuriot est grièvement blessé tandis que Skinner a reçu une balle dans le bras. Enfin, Fleuriot, Skinner et quelques hommes atteignent la ferme peu après le groupe de Francis Decrept (avec Pinci et Le Neindre). Sur place, les hommes trouvent des blessés qui sont là depuis le 19 juin (Terrisse, Le Meur, Pasquet...).
Chacun est conscient du danger et comme l'indique Kristian, le docteur Mahé et le capitaine HunterèHue font un passage. Comme indiqué par certains SAS, quelques hommes décident de quitter les lieux (Errard et Soldevilla, Grenier et Valèze...) mais en tant que médecin, Skinner en veut abandonner les blessés et malgré le danger, les hommes décident de rester.
Enfin, comme indiqué plus haut, le 14 juillet à midi, la zone est cernée par un groupe du FAT et de l'Abwher accompagné d'un détachement de soldats allemands. Cette fois, contrairement à Kerihuel, l'ennemi emmène les deux officiers pour interrogatoire.

David
"Le but fut atteint, la victoire remportée, maintenant que la bassesse déferle ! Eux regardent le ciel sans pâlir et la terre sans rougir. »
Charles de Gaulle
A l'attention des Parachutistes de la France Libre 6 juin 1953

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 287
Inscription: 30 Avr 2004, 20:47
Localisation: Breton en exil
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de PORTIER David : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le nazisme : questions de méthode 
il y a 1 minute
par: François Delpla 
    dans:  Gyroscope allemand ? 
Aujourd’hui, 01:08
par: thucydide 
    dans:  Libération de Chalonnes sur Loire fin août 1944 
Aujourd’hui, 00:17
par: brehon 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:33
par: Richelieu 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 23:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  1e DB Polonaise 
Hier, 23:17
par: Hussard ailé 
    dans:  CEFS 1940 Norvege 
Hier, 21:44
par: orpo57 
    dans:  Coutances, film de GeorgeStevens 
Hier, 19:26
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 18:58
par: kfranc01 
    dans:  Uniformes et équipement de l'Armée impériale japonaise 
Hier, 18:45
par: iffig 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Scroll