Connexion  •  M’enregistrer

Rapport d'activités du Commandant PETRI

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Rapport d'activités du Commandant PETRI

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 07 Avr 2009, 09:09

Ce rapport m'a été remis il y a un certain temps par Mme PETRI. Vous en souhqaite bonne lecture
Roger

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

ETAT-MAJOR REGIONAL

REGION M RAPPORT D'ACTIVITE DU COMMANDAN TANGUY
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- (LOUIS PETRI
COMMANDANT REGIONAL F.F.I. – REGION M
51 Bd de Sévigné
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Nom : PETRI Louis né le 9 avril 1919 à la Bastide d'Angras (Gard)
Nom de Guerre : "Hubert" – "Rolland" – "Loulou" – "Tanguy"
Matricule : 10.001
Grade : Commandant Régional F.T.P.F. en date du 30 avril 1944
Commandant F.F.I. en dae du 20 mai 1944
Paensionné de Guerre : 100 %
Citation à l'ordre de l'Armée


ACTIVITE

Février à Juin 1942 :
Responsable du Front National (secteur de Fougères). Organisation des jeunes. Distribution tracts . Brochures anti-Allemande et anti-Vichyssisoise

Juin à décembre 1942 :
Responsable F.T.P.F. (Arrondissement Fougères). Récupération à Louvigné du Désert (I&V) dans les carrières de 120 kg d'explosifs, cordons, détonateurs.
Attaque à la bombe contre le R.N.P. à Fougères.
Récupérations de tickets d'alimentation pour des membres d'organisation à l'échelle nationale (Région de Fougères)

Janvier 1943 :
Nommé par l'inter-région Responsable départemental des F.T.P.F. d'Ille et vilaine. Au début son rôle consiste à organiser dans tout le département, des groupes mobiles à Rennes, Combourg, Dol, St Malo, Dinard, Paramé, Sens de Bretagne, St Servan, Fougères, Louvigné du Désert, bain de Bretagne, Goven, Langon, Grand Fougeray, Redon, Pipriso, Montfort etc …
Le manque de matériel empêche des groupes d'avoir une activité combative et efficace.
Récupération sur l'occupant et sur la police Vichyssoise des armes nécessaires pour armer quelques éléments.
Le groupe de Rennes passant à l'action, met hors d'état de service la ligne à haute tension Pont-Château Rennes ( lignes alimentant usines de Rennes et s Brieux) et d'autre part, le court-circuit occasionné détruisant à la Centrale un matériel très important (pilônes sautés, Le Rheu et Vézin le coquet (I&V)
Attaques contre les chemins de fer à Laillé (train de marchandises)
Le 10 7 1943 à oyal sur vilaine (train de permissionnaire, 200 morts et blessés), destruction de la locomotive et wagons, destruction venue par l'arrivée en sens inverse d'un train de marchandise, ce qui provoque un second déraillement et une collision.. Arrêt du trafic pendant 3 jours
Déraillement de Cesson (locomotive et 7 wagons endommagés)
Laillé (locomotive et 4 wagons endommagés)
Combourg (locomotive et 7 wagons endommagés. Arrêt trafic 24 H)
Bonnemain (locomotive et 14 wagons détruits – 7 endommagés. Arrêt trafic 48 H)
Attaques à la bombe le 14 juillet du siège du P.P.F. à Rennes.
7 pylônes sautent sur la ligne Pont-Château Rennes rendant la ligne inutilisable pendant 6 semaines.
Récupération d'un F.M. et d'explosifs dans une ville occupée par les Allemands à Paramé. Matériel laissé par notre camarade GERRD fusillé le 30 décembre 1942 à Saint Jacques de la Lande (I&V)
Transport de Ronéo et de matériel d'imprimerie de Saint-Malo à Rennes puis de Rennes à Fougères.
Diffusion de tracts clandestins et de brochures dans tout le département.
Fabrication de plus de 600 fausses cartes d'identité.
Distribution de cartes d'alimentaion et tickets de ravitaillement sur l'Ille et Vilains, la Mayenne, la Manche, le Calvados ainsi qu'à notre Centre de paris et dans le Midi de la France (plus de 200 jeux de tickets sont envoyés mensuellement aux familles de déportés et nécessiteux).
Confection de colis à nos prisonniers politiques (150 par mois sont envoyés par nos groupes à Rennes, Fougères, Saint-Servan, Dinard, Redon).
Plus de 600 000 francs sont envoyés aux familles de os détenus.
Organisation d'un réseau de renseignements dans toute la Bretagne, de nombreux inspecteurs de la 10ème brigade, de gendarmes, de fonctionnaires, de cheminots, d'employés de poste nous fournissent toutes indications utiles sur l'ennemi et ses moyens de communication.

Septembre 1943 :
A la suite d'attentats manqués comme Morillon, commissaire aux renseignements généraux de Bretagne, son adjoint Jean Turmeau est arrêté ainsi que de nombreux camarades des régions de Rennes, Dol e Combourg. Ils se trouvent dans l'obligation de réorganiser les groupes et travaillent en tremplin sur les départements de la Mayenne, manche, calvados, d'Ille et vilaine avec Fougères comme Centre.
La Police Spéciale de Paris, dénommée S.P.A.C. descend dans la région de Bretagne. Après avoir torturé ses camarades arrêtés en septembre, elle réussit à prendre la filière et et fait une centaine d'arrestations. Son réseau étant découvert, il va en Mayenne. La S.P.A.C/ ayant découvert la véritable identité de "Hubert" perquisitionne, pille et torture ses parents à Louvigné du Désert.. Son dossier à la S.P.A.C. accuse sa participation à 76 attentats contre l'occupant, dot le déraillement de Noyal sur Vilaine et l'attaque de la Feldgendarmerie à Fougères.
Il vit dans l'illégalité et reprend son poste de combat.
Ayant perdu sa liaison avec le Centre et les Inters, il réorganise les F.T.P.F. en Ille et Vilaine, en Mayenne, dans le Calvados et la Manche où son camarade jean TURMEAU à la suite de son évasion prend la Direction Départementale de la Manche.

Janvier 1944 :
Déraillement de Saint-Malo (locomotive et 7 wagons endommagés, arrêt trafic 24 heures
Attaque à la bombe d'immeubles du R.N.P. de collaborateurs à Dinan, Dinard, St Servan, St Malo, Paramé, Lancieux, Rennes, Bain de Bretagne, Redon, Fougères, Laval, Mayenne, Le Hinglé, Hiran, Le Quiou.

Février 1944 :
Attaque à la bombe de la distillerie BOCKER à St Malo travaillant pour l'ennemi (20 000 litres d'alcool détruit – 2 millions de dégâts – 3 pistolets récupérés sur les gardiens).
Déraillement de train de matériel à Pléchatel (nombreux wagons détruits et endommagés. Interruption trafic 48 heures)

Mars 1944 :
Déraillement à Langon – Locomotive et wagons détruits.
Déraillement à St Senoux (Locomotive et 14 wagons détruits et endommagés – Arrêt trafic 3 jours)
Déraillement entre Pléchatel e St Sénoux (Peu de dégâts)
Déraillement tunnel de st Sénoux : Mise hors d'état de nuire de 7 gardes voies et communication, (Locomotive et 7 wagons endommagés dans le tunnel) – Arrêt du trafic 4 heures - 3 pistolets récupérés.

Mars à Mai 1944 :
Il dirige la destruction de 12 pylônes sur la ligne de haute-tension de Pontchâteau – Rennes, à Gôven, Guipry, Le Rheu, Chevagne, Messac, Rennes, Avessac, Vezin etc ...

10 avril 1944 :
Il dirige l'attaque de la prison de Dinan, d'où sont libérés 2 camarades arrêtés quelques jours plus tôt : Jean Guerillon et Jean Marguerite.
Déraillement L'Hermitage (train de marchandises) - 17 wagons et locomotive détruits ou endommagés – 400 tonnes d'avoine perdues par le feu – Arrêt trafic 4 jours.
Cesson (Locomotive et 11 wagons détruits ou endommagés) – Arrêt trafic 48 heures.
Sabotage de la ligne haute-tension Rennes – St Brieux à Plouesne Brusvilly (Côtes du Nord). 5 pylônes détruits.
Récupération d'explosifs (150 kg) aux carrières du Hinglé (Côtes du nord)
Attaque à la bombe de l'Office d'Informations du R.N.P. et de la L.V.F. à Rennes.
Désarmement de plusieurs gardiens de la paix dans la ville ainsi que d'un Allemand dans un café Rue de Brest
Installation d'un petit maquis dans la région de St Juvat et Eréac (Côtes du Nord)

19 avril 1944 :
Récupération du matériel allemand (machines à écrire, etc...) dans l'Entreprise Tod à Dinard.
Il dirige l'attaque de la prison de vitré : 48 camarades en seront libérés. Le dénonciateur Paul MESSENICH est abattu.

Mai 1944 :
Récupération du matériel allemand (Machines à écrire, ronéo, etc ...) dans l'entreprise Tod à Dinard.
Sabotage à la bombe d'une locomotive à Dinan (locomotive rendue inutilisable par l'explosion).
Attaque à la Centrale électrique de Saint-Brice-en-Cogles : Transformateurs détruits – Usine hors d'état de service – Récupération d'un pistolet sur gendarme.
Attaque à Fougères de 4 garages Opel, travaillant pour l'ennemi : Une trentaine de camions, cars sont détruits par le feu _ Matériel de réparation, huile, essence en grosses quantités sont totalement détruits – Plusieurs millions de dégâts)
Démêlés avec la poloce et l'occupant. Plusieurs allemands blessés et un agent de la gestapo tué. Un F.T.P.F. blessé mais sauvé.
Route de Lohéac à Redon, attaque d'un camion allemand. Résultat non observé.
Il (Le commandant Pétri) prend liaison avec l'A.S. de Morlaix et l'E.M. National
Parachutage prévus région de Goven – Langon.
Il reprend contact avec les Inters et subdivisionnaires, devient adjoint de l'Inter C.O. et fait partie du triangle des Opérations Premières du Régiment Mobile Breton.
Préparation de plans et déplacement de ses troupes vers la Normandie.
A la suite de l'arrestation, le 30 mai, du subdivisionnaire et de l'Inter C.O. avec les plans de ses troupes et des Opérations, en accord avec l'inter C.O. (actuellement colonel THIERRY), se dirige le 7 juin vers la Mayennr et donne des ordres en conséquence pour le déplacement des éléments F.T.P.F. de la zone côtières de Rennes.
Le 7 juin, organisation d'un maquis prés de la forêt de Monnay en Lignières-la-Doucelle (Mayenne). Les effectifs se montent à 60 hommes le 8 juin et devaient par l'appoint des éléments de l'extérieur se monter à 500.
Après une instruction et une concentration de matériel provenant de parachutages du B.O.A. de l'Orne et travaillant en liaison avec l'A.S. des Commandants "Maxim" de Domfront et "Marsoin" d'Alençon, chef départemental de l'A.S. : Passage à l'action et attaque de convoi ... (plusieurs allemands tués à Lignières) voitures endommagées – Camions attaqués à Orgères (7 allemands tués, 5 prisonniers etc ...) – Matériel de guerre récupéré.

13 juin 1944 :
Attaque du camp par 180 Allemands armés de mortiers et autre matériel lourd..
Après un combat nous sommes à demi-encerclés, ayant subi de nombreuses pertes, nous sommesc dans l'obligation de nous replier et d'abandonner tout notre matériel. Pendant plusieurs heures, nous nous défendons dans la forêt contre l'ennemi. Celui ci subit 19 morts dont un officier et plusieurs blessés.
17 de nos camarades sont faits prisonniers, dont 11 seront massacrés et mitraillés par l'ennemi, au mépris des lois de la guerre.

14 juin 1944 :
Il prend liaison avec le commandant "Michel", chef de la mission de parachutage anglais du War-Office, et il décide de rassembler à nouveau ses hommes dans deux maquis différents. 50 seront sous les ordres du commandant "Grégoire" au maquis de Saint-Mars-du-Désert (Mayenne) . 60 seront établis dans le maquis de Chevaigné et de La Baroche-Gondouin (Mayenne) sous son commandement.
50 F.T.P.F. n'ayant pas été prévenu à temps et venant de Saint-Malo au Maquis de Broualan (Ille et Vilaine), réussiront après une escarmouche, à rejoindre Chevaigné-du-Maine.
Un plan de travail est fait en liaison avec son état major e le commandant anglais "Michel", de son vrai nom Claude de BAISSAC, et il organise une série de parachutages qui auront lieu dans les endroits suivants :
Fougerolles-du-Plessis (4 parachutages avec 10 avions reçus. Message : "La Banque est fermée". Sur ce terrain, il reçoit un parachutiste capitaine anglais du Service de Renseignements de l'I.S. dont le pseudo est "Eric".
La Baroghe-Gondoin : 2 parachutages avec 7 avions
Missions de parachutistes reçus sur le terrain : 6 Anglo-Américains et 1 Français. Des S.A.S. venant inspecter le terrain du nord de la Mayenne. Il désigne le capitaine Le PERSONNIC pour s'occuper de cette mission et diriger leur travail (Vois son Rapport à l'E.M. subdivision de la Mayenne)
Il participe aux parachutages de Saint-Mars-du-Désert et de Saint-Georges-le-Goltier.
Il envoie le capitaine Julien LAMANILEVE diriger le parachutage de Martigné (2 avions)
Tous ces parachutages sont faits dans la Mayenne, et le matériel est immédiatement distribué aux groupes de la Mayenne, de la Manche, du Calvados, et dans la région de Fougères (I. et V.)
Le parachutage de Vieux-Vy-sur-Couesnon : 7 avions – Message : "Il a gagné le million". Ce matériel est distribué zone N?ord de l'Ille et Vilaine.
Le parachutage de pléchâtel : 3 avions. Message : "Les enfants aux yeux bleus pleurent". Le matériel est distribué sur la zone Sud de l'Ille et Vilaine
Le parachutage de La Guerche : 6 avions. Message : "Les enfants font les courses"". Le matériel est distribué sur la zone Sud de la Mayenne
Escorte de La-Baroche-Gondouin, des missions britanniques, américaines et françaises des commandants Michel (anglais), Jean Claude (Français); mission Koenig des capitaines TROPRIMER (Anglais), W. DREUX (U.S.A.) - Des sous lieutenants THOMAS, MASSON, DES CHAMAS (Mission Koenig).
En accord avec ces missions, celles ci sont dirigées vers l'Ille et Vilaine et 10 parachutages sont prévus. Mais l'arrivée inopinée des Américains les rend inutiles.

Activité déployée par son E.M. en liaison avec les F.T.P.F. de la Manche, du Calvados, de l'Orne :
Le capitaine Julien Lamanilève en liaison avec "Eric", capiitaine anglais, prépare le terrain à la grande offensive américaine (30 guides sont envoyés au travers des lignes allemandes e rapportent à l'E.M. américain des renseignements d'une importance capitale sur l'emplacement des Unités, leur matériel, les E.M. etc ...).
Sur 30 guides envoyés, 23 réussissent à parvenir et à accomplir leurs missions. 6 sont de retour, un disparu, en uniforme pour la plupart, ils dirigeront les colonnes dans la grande offensive de Coutances.
A quelques kilomètres en arrière des lignes allemandes, 26 agents de renseignements et guides sont disposés. Ceci en des points différents. Chaque guide a son itinéraire et sa mission, et tous ont réussi dans ce travail périlleux.
Lors de l'Avance Rapide vers Le Mans, Alençon, 5 guides furent envoyés au devant des Américains dans le Nord de la Mayenne jusqu'au Mans.
Tous les Francs-Tireurs de la Manche, du Calvados, de la Mayenne et du Nord de l'Ille et Vilaine ont participé brillamment au succès de l'offensive Alliée. Soit par leurs combats, soit comme guides et agents de renseignements.
Grâce aux opérations des groupes mobiles F.T.P.F. de ces départements, plus de 300 camions, autos et véhicules divers ont été détruits ou endommagés. Plusieurs centaines d'Allemands ont été tués ou grièvement blessés. Les renseignements fournis par notre réseau et agents depuis Le Mans, Alençon, Granville ont permis aux Alliés de bombarder des concentrations de troupes et de matériels, de mitrailler les convois dans les forêts de Saint-Server (Calvados), de la forêt d'Andaine (Orne), de la forêt de Sillé-le-Guillaume (mayenne) etc ... des emplacements d'E.M, de Feldgendarmerie.
A plusieurs reprises, il a lui même traversé les lignes avec du matériel de guerre (Poste Emetteur, Euréka, Exphone et documents divers).

Opérations importantes à retenir :
Déraillement de Noyal-sur-Vilaine (200 morts) – Déraillement du tunnel de Saint-Senoux – Attaques des prisons de Dinan et de Vitré 6 – Incendie des garages Opel à Fougères avec toute sa destruction – 2 avions en panne détruits dans le Sud de la Mayenne par les F.T.P.F.
Il a dirigé et participé à 142 parachutages recevant un nombreux matériel e des parachutistes alliés. 35 avions et 14 parachutistes.
Il escorte toues les missions de parachutistes anglo-américain dans l'Ille et Vilaine, la Manche, le Calvados, l'Orne.
Il organise un service de renseignements à l'arrière du Front de Normandie permettant de transmettre par radio tous les renseignements sur troupes e matériels.
Il envoie 23 guides à travers les lignes allemandes entre Saint-Lô et Coutances pour communiquer à l'E.M. Allié des renseignements trés importants sur les troupes allemandes sur le front, divisions blindées, matériel transport, etc ;..
Il place des guides sur les arrières allemands dans le Sud de la manche, la Mayenne, l'Orne et la Sarthe, permettant de diriger avec rapidité les colonnes blindées américaines se dirigeant sur la Breagne et Paris, permettant un succès total de l'offensive américaine sur le Front de Normandie. Résultats : Coutances Avranches en 5 heures, d'Avranches aux portes de Rennes en 15 heures. On peut dire que ses groupes de francs-tireurs et les guides ont permis le succès total de l'offensive blindée américaine en lui servant d'infanterie suivant l'avis de nombreux officiers alliés et, capturant en plus du matériel considérable et plusieurs milliers de prisonniers.
Il a reçu les félicitations de l'E.M. Allié à Avranches pour succès complet des opérations.
300 camions détruits ou endommagés. Plusieurs centaines d'allemands tués ou blessés. Emplacement d'état-major. signalés par radio et bombardés
De nombreux câbles et plusieurs dizaines de lignes téléphoniques sont détruits sur les arrières du Front de Normandie.
Aide fournie aux réfractaires, familles de déportés e fusillés. Colis envoyés aux prisonniers politiques. Achats de vêtements pour maquisards. A cet effet, plus de 3 millions de francs ont été dépensés par son état-major F.T.P.F. de l'Ille et vilaine, Mayenne, Manche et Calvados.
De nombreuses opérations ont été exécutées contre les chemins de fer, transports, dépôts et troupes ennemis dont il a été impossible d'observer les résultats obtenus.
Ce rapport reste à compléter ....

Hommes sous son commandement au 30 avril 1944 :

Ille et Vilaine ....................... 800
Mayenne .............................. 400
Manche ................................ 150
Calvados ............................... 50

Hommes sous son commandement au 30 août 1944 : 2 500


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: Rapport d'activités du Commandant PETRI

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Bruno Roy-Henry  Nouveau message 08 Avr 2009, 21:35

Beau bilan, trop méconnu. Merci de nous le rappeler. Gloire au commandant Petri !


 

Voir le Blog de Bruno Roy-Henry : cliquez ici


Re: Rapport d'activités du Commandant PETRI

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Petit_Pas  Nouveau message 09 Avr 2009, 17:34

Salut,
un parcours impressionnant qui force l'admiration et le respect !!!
Merci M. Petri pour votre engagement et votre courage.


 

Voir le Blog de Petit_Pas : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 1 minute
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 13:55
par: Dog Red 
    dans:  le pire du pire du cinéma de guerre 
Aujourd’hui, 13:47
par: Dog Red 
    dans:  Identification d'un U-Boot 
Aujourd’hui, 13:41
par: NIALA 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Aujourd’hui, 13:39
par: Dog Red 
    dans:  Ginette Kolinka 
Aujourd’hui, 13:12
par: betacam 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 12:29
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 12:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 11:50
par: Tarpan 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
Aujourd’hui, 11:05
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités


Scroll