Connexion  •  M’enregistrer

Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 30 Oct 2010, 08:39

Bonjour,

Bois Boudan 13 Juin 44_1.jpg
Bois Boudan 13 Juin 44_1.jpg (258.77 Kio) Vu 3721 fois


Montage( amateur) de 7 photos des stèles mulsulmanes.


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Istarnich  Nouveau message 30 Oct 2010, 09:20

En réponse à la question d'hilarion
Il sont toujours vivant? parlent ils de cette bataille?


Malheureusement il ne reste plus qu'un "Tonton" en vie. Mais il n'est pas bavard sur ce sujet. C'est en 2004, que nous avons appris une bribe de ce passé. Au retour de St Marcel, des cérémonies du 60° anniversaire, nous nous sommes arrêtés lui dire bonjour. Apprenant d-où nous venions, il m' dit sur un ton de reproche: "tu aurais du me le dire, je serai allé avec vous". Ignorant tout sur sa jeunesse,je lui rétorquai que je ne savais pas que cela pouvait l'intéresser, il m'a répondu" j'y étais il y a 60 ans". Je suis tombé sur le c.l! Nous nous sommes promis de le mener au musée en juin prochain puisque nous serons enfin dans la région.
Pour revenir à ses confidences, il était cheminot à Auray et à rejoint Saint Marcel sur ordre de son chef clandestin. Lors de l'attaque, il a réussi à s'en sortir en rampant toute la nuit dans un champ de blé avec un copain et au petit matin a "emprunté" un vélo dans une ferme.
Il a fini la guerre sur le front de la poche de Lorient .
L'arrache-clou, identifié sur ce forum, est un des ses souvenirs de guerre.
http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=63&t=26241&start=0

Il avait conservé sa musette jusque dans les années 80, mais malheureusement il a du l'abandonner pleine de moules à Kerpenhir, pour revenir à la nage,il n'avait pas vu la marée remonter.

Second Lieutenant
Second Lieutenant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 151
Inscription: 13 Oct 2010, 18:59
Localisation: Morbihan Saint Avé et Sarzeau
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de Istarnich : cliquez ici


Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 30 Oct 2010, 10:03

Hello,
Autrefois ce cimetière était situé au bord de la nationale. Il était facile de s'arrêter. C'est plus compliqué aujourd'hui avec la quatre voies. Ces tombes de musulmans en ont intrigué plus d'un, moi le premier. Comme sou vent dans ce genre de drame, il est difficile de savoir exactement ce qui s'est passé, pas de témoins, lieu isolé, clairière ou carrière. Toujours le même décor macabre. Si les arbres pouvaient parler ! On sait seulement qu'il s'agit d'otages raflés dans la région jusqu'à Callac et amenés là pour y être exécutés.
Ce que très peu de personnes savent, c'est qu'au même endroit, à la sortie de Plestan, sur la RN 12, a eu lieu un autre "drame" plus réjouissant celui-là. Le 10 juin 1944 en effet, soit quelques jours avant les exécutions de Boudan, le chef de l'Abwehrstelle de Quimper, un certain "Henry Armand", accompagné des agents "Alex", "Julien", "Bonis" et d'une certaine "Annie" se rendent à Rennes lorsqu'ils sont mitraillés par un avion de la RAF. Tous périssent carbonisés ! Reste plus rien..
Un mois auparavant, le 10 mai, un jeune agent d'Henry Armand, un nommé "Terror" originaire de Saint-Quay-Portrieux avait été enlevé en plein jour dans son hôtel de Guingamp par des FTP. Fouu furieux, Henry Armand décide de se rendre sur place avec une équipe et trois voitures pour régler cette affaire. Pas de chance, l'équipe tombe dans une embuscade tendue par les FTP à côté de Callac. L'agent Schroter est tué de deux rafales de mitraillettes, un autre agent "Mickey" est gravement touché.
Le jeune "Terror" n'a jamais été retrouvé...


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de tual  Nouveau message 30 Sep 2012, 20:54

Bonsoir Kristian,

Merci pour les précisions concernant le chef de l'Abwehrstelle de Quimper et ses 4 compères, j'avais trouvé 2 jugements déclaratifs de décès à Plestan lors de mon relevé d'état-civil mentionnant des décès survenus le 18 juin 1944 (et non le 10) : Joseph BONIS (logiquement l'agent Bonis) et Robert QUIRIN (Inscrit Monument Aux Morts de Wasselonne (67) et domicilié à Urmatt (67) mais est-il l'un des agents ?). Rien pour les 3 autres. Je retournerai vérifier... Voilà mon doute en partie comblé. Mais ont-ils été les seules victimes de ce mitraillage ? Y-avait-il d'autres civils sur la route eux aussi touchés ? Quelles sont vos sources ? Idem pour l'agent SCHROTER.

Pour les 7 nord-africains, ils ont tous comme profession indiquée sur leurs actes de décès "marchand forain" (Kaci CHÉHAMI, Amar FERRANE, Hocine OUAREZKI, Amokrane LASSOUAOUÏ, Ali LAKROUT, Mohamed ZEGGANE de Fort-National en Algérie sans domiciles fixes, Mohamed KANEM de Tizzi-Ouzou en Algérie domicilié à Rennes). J'opterai donc pour des marchands-forains arrêtés dans le secteur de Duault lors des rafles menées contre la base Samwest. Cela resterait à confirmer par des témoins se rappelant les avoir croisés dans le secteur.

Je ne sais pas si les 3 non identifiés étaient également nord-africains. Cela reste à déterminer...

Le site du bois de Boudan se compose de 31 tombes (certains corps ont été exhumés), d'un monument commémoratif avec les noms des fusillés et de deux stèles rappelant l'emplacement des 2 fosses.

Pour la fiche individuelle de chaque fusillé, voir le relevé memorial genweb que j'ai complété à l'aide de l'état-civil de Plestan. Les 3 inconnus ne sont pas encore indiqués sur le relevé mais leurs tombes existent et on peut lire "INCONNU" écrit 3 fois sur une des plaques du monument.
(http://www.memorial-genweb.org/~memoria ... table=bp07)

Voici un petit bilan que j'ai rédigé à l'aide du site du Comité pour l'Etude de la Résistance Populaire dans les Côtes-du-Nord (http://cerp22.free.fr/Lieuxdememoire22/ ... dan/2.html) et d'un texte de Roger TEXIER intitulé ''Le massacre du bois de Boudan le 13 juin 1944'' rédigé en 1994.


Fusillés du bois de Boudan à Plestan

Le 13 juin 1944, en fin d'après-midi, Madame HENRY rentre du travail et passe par le bois de Boudan pour rejoindre son domicile - Elle est dépassée par une voiture automobile militaire allemande suivie de deux camions - Le convoi va s'arrêter à la hauteur d'un petit layon qui s'enfonce dans le bois - L'officier allemand descend de la voiture - Madame HENRY est apparemment un témoin bien gênant - Elle est frappée, sommée de déguerpir, de ne pas parler sous menace de mort - Elle s'éloigne et entend bientôt les crépitements d'armes automatiques - Elle comprend alors que des otages sont en train d'être exécutés par les allemands, en fait la Gestapo et la Feldengendarmerie de Saint Brieuc (22) - Elle rentre chez elle, terrorisée mais décide d'aller avertir les gendarmes - Leur chef, le chef de brigade CORNOUX décide de prévenir la Résistance - Il se rend avec madame HENRY à l'école publique chez André CORENTIN, de retour d'une mission - Il est 5h30 -

André CORENTIN décide d'aller voir ce qu'il s'est passé au bois de Boudan - Il est accompagné par François LE GOFF dit Cho et Marc CARCAILLET - Ils partent à vélo - Il est 6h15 - Ils trouvent le lieu et avancent avec prudence - Ils découvrent alors une fosse fraîchement creusée de 4 mètres sur 3 - Elle est remplie de cadavres - On peut voir un genou, une main ou un dos vêtu de bleu foncé quidépassent - Les 3 résistants sont horrifiés - Marc CARCAILLET appelle alors ses camarades : "Venez voir !" - Ils découvrent une seconde fosse - Ils retournent à Plestan (22) et vont voir l'instituteur et résistant JOLY -

Il est décidé d'alerter mademoiselle DESCHAMPS de la Croix-Rouge de Plestan (22) - Elle réalise les démarches auprès des autorités allemandes pour obtenir l'autorisation d'exhumer les corps - 25 jours plus tard, la Kriegskommandatur donne son autorisation - Des volontaires se rendent sur place avec le médecin COUPU de Lamballe (22) - 16 corps sont sortie d'une fosse, 15 de l'autre - Certains corps ont les yeux crevés, d'autres sont mutilés - Les corps sont lavés, mesurés et décris minutieusement avant d'être réinhumés dans une nouvelle fosse - Certains sont transpercés par plus de 10 impacts de balles, d'autres ont été étranglés - L'identification s'annonce difficile - Les allemands ont forcé les condammnés à se vêtir de vareuses et pantalons de marins et à se chausser de sabots - Leurs poches sont vides et ils n'ont pas de papiers d'identité - L'un des condamnés a cependant soigneusement roulé un petit morceau de papier à en-tête dans sa poche sur lequel on peut lire : "Pinson fils, commerçant à Callac" -

On sait aujourd'hui que 19 des fusillés ont été raflés entre les 10 et 13 juin autour de Duault (22) où une importante base, la base Samwest, a été montée par les SAS parachutés dans la nuit du 6 juin 1944 et la Résistance - La base est attaquée le 11 juin 1944 et de nombreuses personnes sont arrêtées dans les alentours pour savoir ce qu'il se passe - Elles sont dirigées sur l'école religieuse de Callac (22) réquisitionnée et qui est le siège de la Gestapo - Il sont torturés par la Gestapo aidée de miliciens bretons - Pour les 13 autres fusillés de Plestan (22), 2 ont été arrêtés à une date inconnue (François LE QUERE et Louis LE BASQUE), 7 sont des nord-africains dont on ignore la cause de leur présence parmi les fusillés et 3 corps n'ont jamais pu être identifiés - Il est cependant probable qu'ils ont tous été également arrêtés dans les environs de Duault (22) et torturés dans l'école religieuse de Callac (22) -

Une cérémonie est organisée chaque année le 13 juin au bois de Boudan – Il existe une rue des 31 martyrs au bourg de Plestan (22) -

Un matin de janvier 1968, une ou plusieurs ont brisé 29 des 31 croix de fonte du icmetière des fusillés – La population se rend sur place pour se recueillir.

Concernant l'agent SCHROTER, cela pourrait peut-être expliquer le choix de ce lieu si éloigné pour exécuter ces 31 hommes, pour la plupart des civils, raflés dans le secteur de Duault.

Private
Private

 
Messages: 17
Inscription: 30 Sep 2012, 10:19
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de tual : cliquez ici


Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de Tri martolod  Nouveau message 01 Oct 2012, 04:14

Bonjour Tual,

Merci beaucoup pour ces infos. Dès que possible je regarderai dans le bouquin de David POTTIER "Les Parachutistes SAS de la France Libre" si j'y trouve une relation avec SAMWEST.

Kénavo,

Pierre
« War vor ha war zouar »

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4076
Inscription: 10 Mar 2012, 16:12
Région: Bretagne
Pays: Bretagne

Voir le Blog de Tri martolod : cliquez ici


Re: Fusillés du 13 juin 1944 au bois Boudan 22

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de tual  Nouveau message 07 Oct 2012, 08:42

Par contre, je n'ai rien dit pour l'agent SCHROTER et le lien avec les fusillés de Plestan j'avais mal lu le lieu de décès (Callac et non pas Plestan).

Private
Private

 
Messages: 17
Inscription: 30 Sep 2012, 10:19
Région: Bretagne
Pays: France

Voir le Blog de tual : cliquez ici


Précédente

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 23 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Aujourd’hui, 11:43
par: Aldebert 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 11:36
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
Aujourd’hui, 11:10
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 09:04
par: Orwell 
    dans:  Série "La dernière Guerre" aux éditions Atlas 
Aujourd’hui, 08:35
par: Tarpan 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la France 
Hier, 23:01
par: Manu 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
Hier, 21:46
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Hier, 19:39
par: Dog Red 
    dans:  Kommandantur de Redon 35 
Hier, 19:00
par: brehon 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll