Connexion  •  M’enregistrer

Le BCRA

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Le BCRA

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de HistoQuiz  Nouveau message 14 Mai 2004, 21:52

Juin 1940, l'Allemagne triomphe et menace l'Angleterre. Celle-ci a un besoin pressant de renseignements. Quels sont les plans de l'Allemagne ? Pour répondre à ces questions, elle fait appel à de Gaulle. Le capitaine Dewavrin (Passy), le chef du 2ème Bureau allait créer le Bureau central de renseignements et d'action (BCRA). Le service fournit ainsi, dès juillet 1940, des renseignements aux Anglais sur la situation en Bretagne. En décembre, le lieutenant de vaisseau Honoré d'Estienne d'Orves débarquait en Bretagne afin d'établir les cartes du dispositif allemand en Bretagne. En tout, environ 2 000 agents (à majorité Français) furent parachutés ou débarqués clandestinement en France occupée. Début 1941 des parachutistes Français libres sont envoyés en armes et uniformes pour effectuer des missions de destruction en Bretagne et en Aquitaine. Dès la fin 1941, de petits avions de la RAF purent effectuer des atterrissages clandestins. Ces opérations clandestines sont extrêmement dangereuses et se soldent souvent par des echecs.
Les liaisons par radio étaient également risquées. L'utilisation d'un poste émetteur était repéré rapidement par les Allemands au moyen la radio-goniométrie. Les 2/3 des opérateurs radio furent ainsi arrêtés. Les Allemands pouvaient également utiliser le poste émetteur de l'opérateur radio arrêté afin "d'intoxiquer" son correspondant se trouvant en Angleterre. Cette technique était hasardeuse - l'opérateur avait sa "signature" qui était difficilement reproduisible par l'opérateur allemand - mais les services allemands réussirent parfois à "intoxiquer" les services Alliés.

Le 24 septembre 1941, le général de Gaulle crée le Comité national de la France Libre. Toutes les missions de renseignement et d'action dépendraient exclusivement de son état-major et du Bureau Central de Renseignements et d'Action. Courant 1942, les groupements de résistance étaient parfois rivaux et l'unité semblait impossible. Un homme parvint à l'imposer : Jean Moulin*, ancien préfet, remercié par le gouvernement de Vichy. Celui-ci parvint à faire fusionner en 1942 les trois mouvements principaux de la zone sud. Jean Moulin s'attacha également à doter l'ensemble des mouvements de résistance de services communs : service de presse clandestine, écoute de la radio, informations par la presse étrangère, organisme pour la réception des parachutages...
Enfin, Il parvint surtout à prendre contact avec les partis politiques et avec les syndicats ouvriers. Tous ces chefs reconnurent l'autorité du général de Gaulle. En juin 1942, un accord était enfin conclu entre le chef de la France libre et les mouvements de résistance. Désormais, ces mouvements se rangeaient derrière un seul chef : le général de Gaulle.

Début 1944, le général de Gaulle était devenu le chef incontestable et incontesté de toute la Résistance française. Pour renforcer l'autorité et la représentativité de la France Libre, de Gaulle prend alors la décision d'affirmer l'unité des Forces Françaises Libres et de la Résistance intérieure en leur donnant le même nom : la France Combattante
A cette époque, la Résistance française était suffisamment aguerrie pour participer activement à la préparation des grands débarquements alliés.
Lorsque s'acheva la libération de la France, le bilan était lourd : 20 000 F.F.I. ou F.T.P. tués au combat, 30 000 fusillés, 60 000 déportés, dont 30 000 étaient morts dans les camps.
En définitive, la résistance a montré que la France ne s'était pas résignée et a contribué à faire espérer les Français en la victoire finale. Elle a également permis de maintenir la réalité de l'indépendance française face aux Alliés, en particulier face aux Etats-Unis, qui durent "supporter" le général de Gaulle, appuyé par la résistance, à la tête de la France prête à reprendre sa place dans le rang des nations.

* Jean Moulin fut arrêté le 21 juin 1943 à Caluire, au cours d’une réunion avec les principaux responsables militaires de la Résistance. Il fut interné au Fort Montluc à Lyon. Tous les jours, il était transféré à l’école de santé pour y être torturé par Klaus Barbie. Mais Jean Moulin ne parla jamais. Il fut ensuite transféré à Neuilly sur seine dans une villa puis envoyé à Berlin par chemin de fer. Il serait mort en gare de Metz d’une défaillance cardiaque.


 

Voir le Blog de HistoQuiz : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 14 Mai 2004, 22:59

Merci Pierre toujours d'une efficacité redoutable et quel plaisir de te lire...


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


BCRA

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de PORTIER David  Nouveau message 17 Mai 2004, 21:42

Je tiens à apporter quelques corrections.

Le 15 septembre 1940, les parachutistes de la France LIbre voit le jour.
Une centaine d'hommes sont regroupés et entrainés à Exbury. En mars 41, Bergé effectue avec qqs hommes la première mission parachutée en France occupée: mission Savannah
En mai 1941, un stick est parachuté en Girronde, mission Josephine B, pour faire sauter la centrale électrique de Pessac.
En juillet 1941, une cinquantaine d'hommes partent pour le Moyen-Orient. Ils rallient ensuite la SAS Brigade du major Stirling à Kabrit (voir mon livre :D )
Les autres, sous les ordres du capitaine Georges Weill reste à Exbury avec notamment Joël Le Tac, Labit... Ce centre prend le nom de station 36 et est chargé de former les agents de renseignements.
En fait, le BCRAM n'est crée qu'en janvier 1942 par Passy.
"Le but fut atteint, la victoire remportée, maintenant que la bassesse déferle ! Eux regardent le ciel sans pâlir et la terre sans rougir. »
Charles de Gaulle
A l'attention des Parachutistes de la France Libre 6 juin 1953

Colonel
Colonel

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 287
Inscription: 30 Avr 2004, 21:47
Localisation: Breton en exil
Région: PACA
Pays: France

Voir le Blog de PORTIER David : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Aujourd’hui, 02:00
par: pierma 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Hier, 23:19
par: François 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Hier, 23:06
par: François 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Hier, 20:37
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Armée Royale Yougoslave : ses uniformes 
Hier, 19:30
par: iffig 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Hier, 18:45
par: Signal Corps 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 18:27
par: Loïc Charpentier 
    dans:  La visite du petit moustachu dans les Flandres, 1 et 2 juin 1940 
Hier, 17:59
par: thucydide 
    dans:  Ligne Maginot vs mur de l'Atlantique 
Hier, 17:39
par: thucydide 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 16:54
par: gernika 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Semrush et 3 invités


Scroll