Connexion  •  M’enregistrer

"Mousse"2 à Kervernen

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 11  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 28 Juil 2009, 14:31

Ci dessous à propos de Troyes, la réponse de Eskob dans le livre "Le Soldat Fou de Breiz Atao" de Ronan Caerléon.


Récit de Escob pour Troyes

Nous arrivâmes à Troyes. Notre passage coïncida (je le sus plus tard) avec l'exécution par les allemands de détenus politiques. Ceux d'entre nous qui furent arrêtés par la suite ont été accusés à tort d'y avoir participé. Si je consulte mes notes et si je fais appel à mes souvenirs, je ne trouve que l'adieu déchirant des "souris grises"… C'était comme si nous avions emporté un peu de la douceur angevine jusqu'à Troyes.
Sur le chemin du retour, nos gars furent arrêtés par une patrouille allemande qui les prit pour des terroristes. Les hommes continuaient à protester déclarant qu'ils étaient du S.D. de Rennes et qu'ils appartenaient à la Bezen Perrot et le chef des Allemands fut saisi d'un doute.
- C'est bon dit-il, remontez dans votre voiture jusqu'au S.D. de Troyes et nous suivrons.
Là, tout s'arrangea, les gars avaient eu chaud !
Lors d'une patrouille où nous étions quatre dans une voiture : Morel, Cardinal, André Geffroy (celui qui sera fusillé) et moi-même, avons été mitraillé par un chasseur américain. Notre vehicule prenant feu, nous nous sommes jetés dans le fossé. Nous avons regagné Troyes à bord d'une traction. Nous avions laissé la voiture en stationnement sous les platanes sans plus nous en préoccuper. Quelques jours après les Allemands ont appris que la voiture appartenait à Max Bonnafous, ami de Déat, ancien ministre du ravitaillement du gouvernement de Vichy.
A Bar-sur-Aube, nous avons mis deux jours pour piller une cave. Les Allemands arrivèrent pour liquider le reste.
A Chaumont nous avons cantonné dans un local précédemment occupé par des miliciens de Darnand …


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 12  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 28 Juil 2009, 21:56

Cher Roger Lenevette,
Vous n'avez pas à être désolé et je ne cherchais nullement à froisser qui que ce soit sur ce forum. Ma réaction était surtout guidée par un soucis de vérité (enfin, si c'est possible...). J'ai rencontré à plusieurs reprises Xavier Mordellet, et quand j'ai lu qu'il faisait partie du peloton d'exécution de Troyes, j'ai trouvé cette accusation très grave. Je sais que n'importe qui peut écrire n'importe quoi sur Wikipédia, mais en l'occurrence, il y va de l'honneur d'un homme, fut-il mort. J'ai souvent cité "Lacombe Lucien" en évoquant son cas, car vu son très jeune âge, il aurait tout aussi bien fini dans la Résistance. Une anecdote à son sujet : il y a deux ou trois ans, la télévision irlandaise était en Bretagne pour réaliser un documentaire sur les nazis réfugiés en Irlande. La RTE m'avait demandé de préparer le sujet et trouver des contacts puis d'intervenir à propos du Bezen Perrot. Mordellet a été le seul membre, il n'y en a plus beaucoup me direz-vous, a accepter de témoigner de son engagement. Un matin de juillet, nous réalisons l'interview sur les bords du Trieux à Ploezal, commune toute proche de Pontrieux, où habitait Mordellet, qui nous explique son passage au Bezen. L'après-midi, toujours à Pontrieux, nous voyons le FTP Désiré Camus en pleine forme et très remonté contre les collabos de tout poil (Un personnage ! Comme vous le savez). Toujours prêt a faire le coup de feu contre les membres du Bezen qui ont descendu ses camarades de résistance. Les Irlandais m'ont demandé s'ils savaient, l'un comme l'autre, qu'ils étaient voisins ! Dans ce cas, ils n'osaient imaginer les coups de feu par dessus le Trieux ! (Je plaisante un peu.) J'étais bien embarrassé...
Quoi qu'il en soit, le présence de Chevillotte, Foix ou Geffroy à Creney ne change pas grand chose à ce crime de guerre. Il n'y en avait pas un pour racheter l'autre !
A propos des méprises sur le sens de mes recherches, vous avez raison de rappeler que vous m'avez toujours soutenu, et je vous en suis très reconnaissant. J'essaye parfois de rectifier certaines contre-vérités sur Wikipédia à propos du PNB, du Bezen, de l'abbé Perrot, des Bagadoù Stourm, mais en vain. Ce site n'est pas sérieux et vous avoue en avoir souvent marre. Nous sommes en plein révisionnisme sur l'histoire du mouvement breton. Il y a quelques internautes, avec "Résistance et conscience bretonne" comme nouvelle bible, qui passent leur temps a essayer de nous faire passer la majotité des nationalistes du PNB ou des Bagadoù Stourm pour des résistants ou des patriotes bretons... J'ai même lu sur un site (ABP) que l'abbé Perrot était : "Un résistant de la première heure) !!! Que voulez-vous faire après cela ? Désespérant.
Avec mes amitiés. K.H.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 13  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 28 Juil 2009, 22:01

Dont acte et grand merci pour les précisions Kristian
Bonne soirée
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64221
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 14  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 29 Juil 2009, 02:45

Bonjour,
Interessantes precisions, merci.
Kristian Hamon a écrit:J'essaye parfois de rectifier certaines contre-vérités sur Wikipédia à propos du PNB, du Bezen, de l'abbé Perrot, des Bagadoù Stourm, mais en vain. Ce site n'est pas sérieux et vous avoue en avoir souvent marre.

Constatation a mediter au sujet de Wiki, et pas seulement a propos de la Bretagne...


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 15  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 29 Juil 2009, 10:50

Bonjour Mr Hamont

J'ai déjà fait le même constat à propos de ceux qui veulent refaire l'histoire, et pas seulement à propos de la Bretagne. Le dossier sur Kadervernn, je l'avais téléchargé en 2002, et effectivement il interrogeait par certains côtés.
Je suis donc très content de votre réponse à ce sujet, qui, comme toujours a le mérite d'être très claire. Par certains côtés, Eskob blanchissait ses équipiers à propos de Troyes, mais il pouvait toujours rester plus ou moins de doutes sur ses dires compte tenu de son passé.
Lors de notre dernier courrier en 2008, vous deviez rencontrer la fille de Mme Huguette Gallais Mme Soline Roffe Gallais en ce début d'année. Qu'en est-il advenu ? Je n'ai plus correspondu avec cette personne depuis l'an dernier, mais j'espère toujours pouvoir rencontrer Mme Huguette Gallais comme j'y ai été invité si ma santé me permet de retourner à Vieux Vy.
De même qu'est-il advenu de Di Constanzo ? Je sais qu'il a été condamné à mort après la guerre mais je l'avais retrouvé dans un camp de prisonniers après cette condamnation et son nom apparaît avec un point d'interrogation pour le lieu et la date sur la liste noire des 1026 condamnés. J'avais d'ailleurs trouvé son nom dans une correspondance qui se situait en Roumanie quelques années plus tard. N'aurait-il pas par hasard, pu profiter de ses crimes et de ses pillages pour se doter d'une belle vie au soleil ?
La même chose à propos du capitaine Santa, ex guérilleros espagnol, ex bras droit du commandant Pétri dans notre région, qu'on retrouve dans une exécution en 1944 à Bazouges-la-Pérouze, que j'ai très bien connu ainsi que son épouse, et dont on ne retrouve plus aucune traces dans les archives d'Ille et Vilaine, ni vivant, ni mort. J'ai appris dernièrement le détail de cette arrestation avec exécution, par le fils du capitaine FTP qui avait été chargé de cette arrestation en 1944, lequel a été arrêté sur dénonciation anonyme en 1948, mis en prison plusieurs mois pour être blanchi ensuite. Ce capitaine Martin avait pourtant un passé de résistant depuis 1941 parmi les hommes du commandant Pétri que beaucoup pouvait lui envier.
Je ne sais si je vous l'ai dit, mais j'ai retrouvé également les traces, ou c'est plutôt lui qui m'a trouvé, d'un neveu d'Yvonnic Laurent qui ignorait tout du passé de son oncle jusqu'à ses 54 ans, moment où il m'a trouvé par le site d'Ille et Vilaine il y a deux ans, et qui a été heureux d'apprendre son passé pour le communiquer à ses enfants. Il s'agit de Gildas Le Donche et habite Chelles près de Paris. Il était le fils de la sœur d'Yvonnic.
J'avais beaucoup de choses à dire, ou de questions à poser, mais cela m'est toujours un plaisir de vous lire. Je sais avec quel sérieux vous apportez vos réponses.
En toute amitié et par la même occasion un petit salut à Daniel
Roger


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 16  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 29 Juil 2009, 11:24

Bonjour
LENEVETTE Roger a écrit:et par la même occasion un petit salut à Daniel

Qui n'en merites pas tant, mon ami.
;)


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 17  Nouveau message de Kristian Hamon  Nouveau message 29 Juil 2009, 21:02

Cher Roger Lenevette,
Une dernière réponse de ma part, avant de laisser la place à d’autres internautes, qui vont finir par croire que je monopolise ce forum ! Le 6 juin dernier, avec l’historien fougerais René Cintré, nous étions invités par la Municipalité de Fougères à une rencontre débat pour le 65ième anniversaire des bombardements des 8 et 9 juin qui ont fait plus de 200 victimes civiles dans la ville. La salle était pleine, avec des interventions très dignes et émouvantes des survivants. Eric Chopin, le journaliste d’Ouest-France qui animait le débat, a fait preuve de beaucoup de tact et maîtrisait parfaitement le sujet. La soirée fut une vraie réussite. J’ai bien sûr rencontré Huguette Gallais qui s’est déplacée avec sa fille. Madame Gallais ne pouvait guère intervenir, n’ayant pas connu ces bombardements, et pour cause !
Parmi les différentes interventions, celle d’Henri Fleury n’est pas passée inaperçue. Ne le connaissant pas, hormis le fait d’avoir vu son nom à plusieurs reprises dans les documents de l’époque et les archives de Loulou Pétri, je n’ai pas été déçu ! Debout au milieu de la salle, notre homme semble encore tout à fait prêt à en découdre avec les collabos du coin. Quant aux « Breiz Atao », heureusement pour eux qu’il n’a plus de Sten… Cette rage au ventre et cette volonté de vivre pour témoigner jusqu’au dernier souffle sont assez fascinantes chez ces anciens résistants de la première heure.
Rappelons que le groupe René Gallais de Fougères (CDLL) a été infiltré par un jeune couple d’autonomistes bretons des Côtes-du-Nord (Le mari intègrera le Bezen Perrot en juillet 1944). Le 9 octobre 1941, le groupe est démantelé et une cinquantaine de personnes arrêtées. Parmi celles-ci, 12 sont jugées à Ausburg le 23 février 1943 et condamnées à mort. Trois femmes vont être graciées : Andrée Gallais, sa fille Huguette, et Louise Pitois, qui va mourir à Bergen-Belsen au moment d’être libérée. Huit hommes seront décapités le 21 septembre 1943 à la prison « Stadelheim »de Munich : René Gallais le premier à 17 H 05, Jules Frémont le dernier à 17 H 24.
Andrée Gallais et sa fille vont alors endurer les pires épreuves jusqu’à leur libération. Huguette Gallais, arrêtée à l’âge de vingt ans, ne pesait guère plus de 30 kilos à son retour : « Je suis restée à la prison d’Angers du 10 octobre au 15 novembre puis transférée à la Santé jusqu’au 18 décembre, de là à Ausburg où je suis arrivée le 22 décembre. Je suis restée au secret pendant 14 mois, ma mère pendant un an et mon père pendant 18 mois. J’ai été condamnée à mort et jusqu’à ma libération, en suspension d’exécution ; ma condamnation à mort est du 23 février 1943. J’ai quitté Ausburg le 9 septembre 1943 pour Munich où je suis restée au secret spécial des condamnés à mort jusqu’au 19 novembre 1943. A cette date, je suis partie pour le bagne de Lübeck en passant par la Pologne avec des Arrêts à Thorn, Losen. Le voyage a duré cinq semaines. Nous sommes arrivées à Lübeck le 18 décembre 1943 jusqu’à Pâques 1944. De là envoyées au bagne de Cottbus en passant par Stettin. Nous avons quitté Cottbus pour être conduites au camp de concentration de Ravensbrück où nous y sommes restées jusqu’au 28 février 1945 d’où nous sommes parties pour le camp d’extermination de Mauthausen où nous avons été libérées le 22 avril 1945 par la Croix-Rouge suisse. Pendant mes interrogatoires et toute ma détention, j’ai été l’objet de mauvais traitements, de privations de nourriture et de travaux forcés » (Déposition du 1er juin 1945).
Henri Fleury était également entré au groupe Gallais en 1941 à l’âge de vingt ans. Après les arrestations du 9 octobre, il part se planquer en Mayenne pendant l’année 42. Il tente de rejoindre ensuite l’Angleterre mais est arrêté à Guernesey puis incarcéré à la prison de Saint-Servan. Déporté en Allemagne, il s’évade le 14 juillet 1944 mais est arrêté par les Rexistes à la frontière belge. Renvoyé en Allemagne, il s’évade à nouveau et revient en France fin octobre 1943. C’est à ce moment qu’il entre en contact avec Guy Bellis, lieutenant FTP. A son grand regret, il ne participe pas à l’attaque de la Feldgendarmerie, car : « N’ayant pas été prévenu à temps ».
Le 11 mai 1944, commandés par Guy Bellis, les FTP attaquent les garages Opel de Fougères, détruisent une trentaine de camions allemands, brûlent l’essence, l’huile et le matériel de réparation. Le 9 juin, Guy Bellis et quatre de ses camarades FTP s’attaquent cette fois au garage de la Feldgendarmerie de Fougères, mais l’opération est un échec. Louis Bellis et ses hommes sont arrêtés : Marcel Boulanger, Michel Huguet, Roger Launay, François Lambert. Emprisonnés et torturés, ils seront fusillés le 23 juin 1944, Butte de la Maltière près de Rennes.
Fougères libérée, il y aura 65 ans le 3 août, tous ces supplétifs des nazis, regroupés à Rennes, vont prendre la fuite vers l’Allemagne.
K.H.


 

Voir le Blog de Kristian Hamon : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 18  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 29 Juil 2009, 21:21

Kristian Hamon à écrit,
Henri Fleury était également entré au groupe Gallais en 1941 à l’âge de vingt ans. Après les arrestations du 9 octobre, il part se planquer en Mayenne pendant l’année 42. Il tente de rejoindre ensuite l’Angleterre mais est arrêté à Guernesey puis incarcéré à la prison de Saint-Servan. Déporté en Allemagne, il s’évade le 14 juillet 1944 mais est arrêté par les Rexistes à la frontière belge. Renvoyé en Allemagne, il s’évade à nouveau et revient en France fin octobre 1943


Bonsoir Kristian,
Très intéressantes contributions, tout comme celles de Roger bien entendu,
Cependant je suppose que tu as voulu écrire "le 14 juillet 1943" ?
Ce n'est pas bien grave, le lecteur attentif aura corrigé de lui même.
Encore grand merci pour toutes vos contributions
Amicalement et bonne soirée
Prosper ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 64221
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 19  Nouveau message de LENEVETTE Roger  Nouveau message 29 Juil 2009, 22:14

Bonsoir Mr Hamon

Merci pour votre réponse Mr Hamon à propos du groupe Gallais, et particulièrement à propos de Mr Henri Fleury. Il y aurait encore sans doute beaucoup à dire à propos du couple qui les a infiltrés, mais ce serait comme vous dites un peu trop monopoliser le forum et cette histoire appartient surtout à la famille Gallais.
En toute amitié
Roger


 

Voir le Blog de LENEVETTE Roger : cliquez ici


Re: "Mousse"2 à Kervernen

Nouveau message Post Numéro: 20  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 30 Juil 2009, 01:45

Vous ne monopolisez pas le forum messieurs, vous le faites vivre en l'emplissant d'anecdotes et de faits historiques concernant une partie de l'histoire que plusieurs d'entre nous connaissent peu. Nous apprenons beaucoup de choses grâce à vous et nous vous invitons à continuer sur votre lancée ! :drama:
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5760
Inscription: 22 Mar 2004, 13:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 1 minute
par: Orwell 
    dans:  La dernière mission du croiseur INDIANAPOLIS 
il y a 20 minutes
par: NIALA 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 32 minutes
par: Orwell 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 43 minutes
par: Gaston 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
il y a 47 minutes
par: betacam 
    dans:  Quelqu'un aurait une corde ? 
il y a 59 minutes
par: gernika 
    dans:  Raymonde JEANMOUGIN, dernière Rochambelle 
Aujourd’hui, 17:02
par: gernika 
    dans:  Soeur Agnès-Marie VALOIS 
Aujourd’hui, 17:01
par: gernika 
    dans:  RICHTHOFEN 
Aujourd’hui, 17:00
par: gernika 
    dans:  La Cousine de ma Grand-Mère 
Aujourd’hui, 16:12
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités


Scroll