Connexion  •  M’enregistrer

Emile MUSELIER créateur des FNFL

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Nouveau message Post Numéro: 41  Nouveau message de Igor  Nouveau message 23 Aoû 2006, 17:55

L'ouvrage de Louis de Villefosse (dont je recommande la lecture) m'a permis de découvrir une face méconnue de la France Libre. Ce mouvement n'était en effet pas monolithique et comprenait en son sein des gens réticents voire hostiles envers de Gaulle.

On n'est pas obligé de croire sur parole Muselier et de Villefosse. Mais au moins leurs souvenirs permettent de mieux comprendre l'histoire de la France Libre, et de ne pas rester prisonnier d'une vision uniquement gaullienne.

http://www.livresdeguerre.net/forum/suj ... villefosse
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 42  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 23 Aoû 2006, 19:12

Tout à fait d'accord avec toi Igor,
Ces 2 livres ont été ecrit en 1945 pour celui de muselier et dans les années 50 pour celui de Louis de Villefosse. Ce sont des témoignages à prendre en considération...


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 43  Nouveau message de panhard  Nouveau message 25 Aoû 2006, 01:05

Daniel Laurent a écrit:Sans doute. Mais je connais beaucoup de democrates qui sont nuls en politique, je veux dire incapables de devenir de bons dirigeants politiques, a commencer par moi
et Muselier

Un amiral , de part son role se tait , normalement . Il n'a pas a etre declaré comme democrate ou quoi que ce soit .
Donc s'il parle il n'a plus le titre , car devant comission il sera degradé .
Je crois que vous oubliez souvent que les militaires ne parlent pas , sauf ceux qui ont a s'excuser .


 

Voir le Blog de panhard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 44  Nouveau message de warbird  Nouveau message 25 Aoû 2006, 07:02

Je crois que vous oubliez souvent que les militaires ne parlent pas , sauf ceux qui ont a s'excuser .

Et De Gaulles c'etais pas un militaire peut être, et napoléon il etait pas militaire, eishenower il etait pas militaire non plus, je pense pas que ces gens la ont mené le destin de pays comme la france ou les etats unis en se taisant
Dernière édition par warbird le 25 Aoû 2006, 08:34, édité 1 fois.


 

Voir le Blog de warbird : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 45  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 25 Aoû 2006, 07:24

Igor a écrit:

.................. et de ne pas rester prisonnier d'une vision uniquement gaullienne.

.


Les historiens Kersaudy et Lacouture racontent parfaitement dans leurs ouvrages l'affaire Muselier, sans parti pris. :wink:


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 46  Nouveau message de Igor  Nouveau message 25 Aoû 2006, 20:53

Laurent Pépé a écrit:Les historiens Kersaudy et Lacouture racontent parfaitement dans leurs ouvrages l'affaire Muselier, sans parti pris. :wink:


Je compte lire prochainement De Gaulle et Roosevelt, je te donnerais mon avis. :wink:
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 47  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 26 Aoû 2006, 09:57

Bonjour,
Je connais la version Lacouture, mais pas celle de Kersaudy.
Si Laurent Pepe peut nous faire un petit resume, cela serait sympa.

Je sais bien qu'il y avait des opposants a Charles de Gaulle parmis les membres des FFL a Londres.

Mais c'est la un travers bien francais, toujours creer des clans, des chapelles, des coteries.
Il y a des circonstances ou cela me fait sourire, mais la, non.

A l'epoque ou Muselier, et d'autres, s'opposent a de Gaulle, la situation est grave, la France Libre est faible, l'unite est necessaire.

Ces gens ont pris ombrage que cette indispensable unite se fasse derriere Charles de Gaulle.
La suite des evenements, telle que nous la connaissons aujourd'hui, demontre qu'ils ont eu completement tort : C'est la totalite des combattants francais qui se sont ranges derriere lui, y compris, merci Monsieur Jean Moulin, les Communistes et leur puissants FTPF et qui, ensemble, le meneront au pouvoir a la Liberation.

Et certains de ces anciens FTPF, tout en etant reste Communistes, sont egalement restes Gaullistes.
J'en cite un, que je ne nommerais pas mais que quelques membres vont reconnaitre :
.....c'est difficile de le faire sans se rappeler de celui qui en France a refusé la défaite et a appelé à continuer le combat pour mettre fin à toutes ces extrémités.
De Gaulle, il m'a fallu du temps pour le comprendre. Je crois que c'est vrai pour beaucoup d'autres. Ce n'était pas facile avant 1958 d'être communiste et d'aller coller des affiches pour demander son retour au pouvoir

Alors donc, pourquoi Muselier et les autres se sont-ils opposes a de Gaulle de maniere si virulente qu'il a du s'en separer, a regret car Muselier etait un grand marin et un patriote ?

En lisant le fil du forum "Livres de guerre" au sujet de Villefosse, j'y ai trouve un debut d'explication :
Ironie de l’histoire, Muselier et de Villefosse passèrent ensuite au service de Giraud. Celui-ci n’était pourtant pas un farouche adversaire de Vichy, c’est le moins qu’on puisse dire.

Puis :
L’auteur nous décrit une Marine qui en 1939 est déjà très à droite

Voila.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 48  Nouveau message de Igor  Nouveau message 26 Aoû 2006, 20:05

Daniel Laurent a écrit:Je sais bien qu'il y avait des opposants a Charles de Gaulle parmis les membres des FFL a Londres.

Mais c'est la un travers bien francais, toujours creer des clans, des chapelles, des coteries.
Il y a des circonstances ou cela me fait sourire, mais la, non.

A l'epoque ou Muselier, et d'autres, s'opposent a de Gaulle, la situation est grave, la France Libre est faible, l'unite est necessaire.

Ces gens ont pris ombrage que cette indispensable unite se fasse derriere Charles de Gaulle.
La suite des evenements, telle que nous la connaissons aujourd'hui, demontre qu'ils ont eu completement tort : C'est la totalite des combattants francais qui se sont ranges derriere lui, y compris, merci Monsieur Jean Moulin, les Communistes et leur puissants FTPF et qui, ensemble, le meneront au pouvoir a la Liberation.


Muselier s'est placé sous les ordres de De Gaulle dès son arrivée en Grande-Bretagne à l'été 40. Il aurait parfaitement pu refuser, étant plus ancien que le chef de la France Libre, que ce soit en âge ou en grade.

Il ne s'agissait pas de contester l'autorité proprement dite de De Gaulle, mais la manière dont celle-ci s'exerçait. Muselier et ses proches n'admettaient pas un certain nombre de méthodes du général, notamment ses empiètements sur les attributions du chef des FNFL, ou encore son comportement face aux Alliés (lors du ralliement de Saint-Pierre et Miquelon).

Il s'avère qu'au final de Gaulle a réussi et s'est imposé comme le chef de la France aux yeux du monde. Toutefois cela ne signifie pas forcément que les griefs de Muselier étaient infondés.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 49  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 27 Aoû 2006, 13:53

Bonjour Igor,
Igor a écrit:Muselier s'est placé sous les ordres de De Gaulle dès son arrivée en Grande-Bretagne à l'été 40. Il aurait parfaitement pu refuser, étant plus ancien que le chef de la France Libre, que ce soit en âge ou en grade.

Que grace lui en soit rendue et ce geste, sans meme parler de tout ce qu'il a pu faire ensuite, justifie pleinement qu'il fasse partie de l'Ordre des Compagnons de la Liberation. L'Amiral Emile Muselier a ete condamne, le 23 octobre 1940, par le Tribunal Maritime de Toulon, a la peine de mort et à la confiscation de ses biens.
Il ne s'agissait pas de contester l'autorité proprement dite de De Gaulle, mais la manière dont celle-ci s'exerçait.

Ah bon ? Dans ce cas, pourquoi, en septembre 1941, Muselier, Labarthe et d'autres se sont reunis a l'Hotel Savoy a Londres, en presence du major Morton (Encore les anglo-saxons !) et ont dresse la liste des membres du futur Comite National dont Muselier aurait la presidence, de Gaulle la presidence "d'honneur" (Au rancard dans un placard), Labarthe les services secretes et l'action politique ?
Ce n'etait pas contester son autorite ?
Et pourquoi, quand Charles de Gaulle, evidemment, refuse, Muselier declare, froidement "La Marine devient independante et continue la guerre" ?
Muselier et ses proches n'admettaient pas un certain nombre de méthodes du général, notamment ses empiètements sur les attributions du chef des FNFL, ou encore son comportement face aux Alliés (lors du ralliement de Saint-Pierre et Miquelon).

Parlons-en, de Saint-Pierre et Miquelon. Roosevelt souhaitait que les Canadiens y aillent pour s'emparer de la station radio.
Encore un empietement anglo-saxon sur la souverainete francaise. Cela continuera en Syrie, au Liban, a Madagascar, pour finir en apotheose avec Torch et la tragie-comedie Darlan-Giraud dans laquelle Muselier sera mouille.
Muselier a commis l'erreur de promettre aux americains de ne pas y aller, a Miquelon. Puis il y a ete, sur ordre de Gaulle, donc "trahissant" sa parole et ne s'en est pas remis.
Mais l'erreur grossiere demeure : Reculer, encore, devant les empietements anglo-saxons. Une attitude de militaire, vu la puissance militaire des anglo-saxons en question, mais une grave erreur politique. La faiblesse de la France justifiait, necessitait, l'intransigeance la plus farouche devant ce genre de choses, et seul de Gaulle l'a eu.
Il s'avère qu'au final de Gaulle a réussi et s'est imposé comme le chef de la France aux yeux du monde.

Aux yeux des Francais Combattants FFL et FFI d'abord, du monde ensuite.
Toutefois cela ne signifie pas forcément que les griefs de Muselier étaient infondés.

Quels griefs ?
D'avoir permis, avec la seule force du Verbe, de l'intransigeance et du soutien de la masse des combattants Francais, qu'ils soient FFL ou Resistants, que la France co-signe les redditions allemandes et japonaises puis beneficie d'une siege permanent et d'un droit de veto a l'ONU ?
Je ne vois pas, il faut m'expliquer.

Et je repetes ce que j'ai deja dit : Si Muselier s'etait contente de faire son metier de mataf, comme Leclerc, Koenig, Larminat et d'autres ont fait leur metier de biffin, au lieu de se piquer de politique, il serait aujourd'hui inattaquable, ne serait pas attaque et n'aurait pas besoin d'etre defendu, contre vents, marees et evidences, par l'honorable escadre de la Royale qui flotte sur ce forum.


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 50  Nouveau message de Igor  Nouveau message 27 Aoû 2006, 15:27

Concernant la crise de septembre 41, je cite l'Historique des FNFL :

On comprend qu'après cette pénible affaire (l'arrestation de l'amiral début janvier 41) les rapports entre les deux hommes aient perdu toute aménité.

Sur le plan militaire, l'amiral se plaint de décisions prises par le général sans le consulter dans des domaines qui lui sont propres:

- la désignation du commandant d'Argenlieu qui relève de son autorité comme haut commissaire pour le Pacifique;

- la convocation directement adressée par le général au colonel Valin, chef d'EM des FAFL dont l'amiral est le commandant en chef, pour le rejoindre en Egypte en mars.

Sur le plan politique, il exprime son désaccord avec les décisions prises en Syrie. Il considère que le général accumule les fautes: militaires, diplomatiques, de caractère, d'esprit d'organisation, manque de parole ... Sans doute ces critiques acerbes qui concernent un domaine qui n'est pas le sien, lui sont-elles soufflées par certains de ses amis ou de ses proches collaborateurs: M.Labarthe, le capitaine et Mme Michaelis, le commandant Moret dont l'influence se révèlera par la suite pernicieuse.


page 427 du tome 1

A propos de l'affaire de Saint-Pierre et Miquelon, je vais relire rapidement l'ouvrage de Villefosse pour répondre à ton point de vue.

Ce que je retiens de ton dernier paragraphe, c'est que de Gaulle voulait sous ses ordres des gens qui opinent du chef sans jamais rien contester. Des gens qui ne prennent aucune initiative et qui se contentent d'obéir. Pas de chance pour lui, Muselier avait eu l'occasion d'appartenir à des cabinets ministériels, ce qui lui donnait une certaine légitimité pour s'intéresser aux affaires politiques.

Cette affaire est selon moi aussi l'opposition de deux personnes aux caractères bien trempés. L'affrontement semblait donc inévitable.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  "André SEGOL, Maréchal des Logis au 185RALT" 
il y a 3 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Comment 75% des Juifs de France ont échappé à la mort. 
il y a 17 minutes
par: JARDIN DAVID 
    dans:  Ses 16 ans ! 92 aujourd'hui ! 
il y a 18 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Pourquoi les Pays-Bas ? 
Aujourd’hui, 04:49
par: Dog Red 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 01:46
par: Orwell 
    dans:  Arthur Pfannstiel (1901-?) 
Hier, 23:54
par: orpo57 
    dans:  Opération Cerberus, le passage de la Manche par les cuirassés allemands 
Hier, 23:51
par: alfa1965 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Hier, 22:18
par: kfranc01 
    dans:  L'affaire Frankenheim 
Hier, 21:41
par: orpo57 
    dans:  Identification d'un U-Boot 
Hier, 21:32
par: Orwell 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Scroll