Connexion  •  M’enregistrer

La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Nouveau message Post Numéro: 31  Nouveau message de l'officier sans nom  Nouveau message 13 Juin 2007, 22:56

Au sujet des sabotages commis par certains communiste pendant la drôle de guerre, je cite M.Jacques Robineau qui a écrit dans le courrier des lecteurs du magasine Avion n°149:



"[...]Non seulement le P.C approuvait et soutenait en pleine guerre le pacte d'alliance germano-soviétique mais il organisait simultanément le sabotage des fabrications de guerre et la démoralisation systématique dans kes unités de l'armée française. On pouvait lire dans un tract officiel du P.C de février 1940 cet appel:
"Ouvrier, ne soyez pas complice de vos pires ennemis qi combattent dans l'Union soviétique le triomphe du socialisme, par tous les moyens appropriés en mettant en oevure toutes vos ressources d'intelligence et de toutes vos connaissances techniques, empêchez, retardez, rendez inutilisable les fabrications de guerre..."

Voyons certains fait par exemple:

En avril 1940, on constate qu'un certain nombre d'avions sortis des usines FARMAN, à Boulogne-sur-Seine, explosent en plein vol. Des vérifications sont faites. on découvre que les avions sont sabotés. L'écrou qui fixe le tuyau d'arrivé de l'essence est sectionné. En vol, l'essece se répendait sur la tubulure d'échappement, prenait feu et provoquait l'explosion.

La surveillance établie permet alors de prendre en flagrand délit les frères RAMBAUD et leurs complices. Roger RAMBAUD a reconnu qu'il obéissait aux consignes du P.C. et qu'il sabotait une vingtaine d'avions par jour. Il ne manifesta aucun regret de ses actes. Mieux, ou pis, il raconta que pour se protéger il organisait lui-même dans l'usine des collectes d'argent en faveur des pilotes victimes des accidents que son sabotage provoquait. Cet argent était versé au Parti!

Le 27 mai 1940, le troisième tribunal militaire condamna pour le sabotage des avions de l'usine FARMAN : Raymond ANDRIEU, agé de 18ans; Raymond LEROUX,âgé de 17ans, à vingt ans de travaux forcés. Roger RAMBAUD, âgé de 17ans et demi; Marcel RAMBAUD, âgé de 23 ans, frère du précédent; Maurice LEBEAU, âgé de 33ans et Léon LEBEAU, son frère, âgé de 18ans, furent tous les quatre condamnés à la peine de mort. Tous étaient des ouvriers de chez FARMAN et membres des Jeunesses Communiste et du P.C.

Le 29 mai 1940, le pourvoi en cassation des condamnés était rejeté. Ils furent transférés à Bordeaux. le Président de la République n'accorda la grâce qu'à un seul des quatre condamnés à mort : Léon LEBEAU. Les trois autres furent fusillés.

Cette action de sabotage ne se limita pas aux avions FARMAN. On découvrait de la limagne métallique dans les filtres à huile moteur (LEO 45), des tiges métalliques dans les boîtiers des commandes des gouvernes d'empennage (AMIOT 351), des mauvais calage des distributeurs d'allumage moteur (MORANE 406), des bouteilles d'oxygènes deffectueuses sur des avions de chasse (MB 152, MS406, D-520), ect.

En dehors du secteur aéronautique, elle s'étendait à de nombreuses usines et poudreries de la région parisienne et de province. Les rapports de l'autorité militaire signalent les formes les plus variées de sabotage : chars de combats aux tourelles bloquées et installations électriques déteriorées, réservoirs de carburant, déréglage des engins de contrôle, casemate des régios fortifiées, fusée d'obus et de balles perforantes en pleine bataille de France.

Voir à ce sujet le Journal Officiel : débats, séance du 18 juillet 1946 page 2683. je conseille de lire la revue du SNPL Icare dans les numéros consacrés à "Bataille de France", lorsque des pilotes évoquent leurs souvenirs et leurs déboires, lors de la prise en compte d'avions de remplacement dans les parcs et les usines, dus à des contremaîtres ou chefs de services syndiqués CGT à l'époque."


Ces sabotages sont d'ailleurs évoqués dans le livre de Dominique Lormier Comme des lions, page 108 au sujet des AMD de la 4ème D-Cu :
Le matériel repose sur des automitrailleuse Panhard 178 dont les canons de 25mm, sabotés par des admirateurs du pacte Germano-Soviétique, sont inutilisables. Il faudra combattre avec les seules mitrailleuse de bord!


En m'excusant de mettre un peu égaré du sujet,

Amicalement,


 

Voir le Blog de l'officier sans nom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 32  Nouveau message de Julien-henri  Nouveau message 24 Oct 2007, 17:41

La lettre est dure a lire et a entendre surtout


 

Voir le Blog de Julien-henri : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 33  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 21 Déc 2007, 21:46

un site edifiant sur ce que l'on peut maintenant nommer "l'affaire Guy Moquet" http://edechambost.ifrance.com/guy_moquet/guy_moquet.htm

Bonne lecture
Laurent


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


sujet du message

Nouveau message Post Numéro: 34  Nouveau message de nora  Nouveau message 23 Avr 2008, 13:28

ne peut on pas dire simplement qu il y eu des resistants quel que soit leur bord politique ils ont TOUS participe a la chute du regime nazi c est grace a eux que nous vivons dans un pays libre quand a guy moquet ce jeune resistant sa lette est un cri d amour envers sa famille il n y a aucune haine dans cette lettre et c est peut etre ce qu il en fait la particularite


 

Voir le Blog de nora : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 35  Nouveau message de Mimile  Nouveau message 21 Juil 2008, 18:25

Guy Môquet ,non résistant?

D'après une pièce administrative,depuis longtemps connue, le titre d' "Interné-résistant" aurait été refusé à Guy Môquet, que partout aujourd'hui on qualifie de " résistant",seul lui aurait été accordé le titre
d'Interné politique".
Datant du 7 février 1956, la pièce est à en-tête du Ministère des anciens
combattants et victimes de guerre.
Il s'agit d'une "décision"" portant refus du titre:INTERNE RESISTANT
et attribution du titre:INTERNE POLITIQUE",
Elle est adressée au père de Guy Moquet,dont l'adresse parisienne
est indiquée au bas de ce paragraphe.Le texte porte:

1°) La demande d'attribution du titre d'INTERNE RESISTANT concernant
MOQUET Guy, né le 28 avril 1924 à Paris 18è et décédé le 22août
(erreur pour le 22 octobre) 1941 à Châteaubriant(Loire-Inférieure)
est rejetée pour le motif ci-après: Il résulte du dossier que l'intéressé
ne remplit pas les conditions exigées par les dispositions combinées
des articles R 286 et R 287 du Code des Pensions.

2°) Le titre d'INTERNE POLITIQUE est accordé à l'intéressé, sur avis
conforme de la Commission Nationale des déportés et internés politiques.
Période d'internement prise en compte:du 13 octobre 1940 au 22 octobre 1941.

Carte no 130 108 900 délivrée à Monsieur Môquet Prosper, 34 Rue Baron,PARIS 17°.

En conclusion, s'il se confirme que ses tracts étaient de mème nature que ceux que diffusait à l'époque le Parti communiste français, Guy Môquet aura été probablement pendant un an (20 juin 1940-21 juin 1941) une sorte de collabo actif,pro-allemand et anti-Vichy, avant de devenir à partir du 22 juin 1941 ( rupture de Pacte germano-soviétique et entrée des troupes allemandes en URSS),jusqu'au 22 octobre 1941( date de son exécution), soit pendant 4 mois, un éventuel résistant réduit à l'impuissance puisque "incarcéré"...!
Il a dû son exécution au fait que 3 jeunes militants communistes, venus de Paris, ont assassiné un Allemand( francophile ?), le lieutenant-colonel Karl Hotz, commandant la place de Nantes, puis ont refusé de se dénoncer,provoquant ainsi de sanglantes représailles...

NB: Sur le sujet des fusillés, on lira de Jean-Pierre Besse et Thomas Pouty,

Les Fusillés, Répression et exécution pendant l'Occupation
( 1940-1944),
Les Editions de l'Atelier/ Les Editions Ouvrières( Paris),octobre 2006,
200 pages.

Selon ces auteurs,pendant toute la durée de l'Occupation,les Allemands
auraient jugé,condamné à mort et fusillé entre 4 520 et 4540 personnes
( p.182)

On est très loin des " 75 000 fusillés" du seul Parti communiste...


 

Voir le Blog de Mimile : cliquez ici


Re: La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Nouveau message Post Numéro: 36  Nouveau message de TIRO22  Nouveau message 27 Oct 2008, 00:22

Bonsoir,

Trés émouvant cette lettre d'adieu de Guy MOQUET à ses proches. Qu'il soit résistant ,actif ou passif, il est mort à17 ans, en pleine fleur de l'âge. Ce n'était qu'un enfant. Je suis particulièrement touché par cette mort gratuite et inutile. Qu'il repose en paix. C'est grâce au sacrifice de gens comme Guy MOQUET, entre'autres, que nous vivons libres aujourd'hui. Très belle reconnaissance de la France, par le biais de Monsieur le Président SARKOZY.
TIRO22


 

Voir le Blog de TIRO22 : cliquez ici


Re: La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Nouveau message Post Numéro: 37  Nouveau message de Tom  Nouveau message 28 Oct 2008, 13:23

Jacques Guémard écrit :

Et si je puis me permettre le titre de ce sujet aurait dû être "La lettre de Guy Môquet, jeune communiste" mais le fait d'avoir été fusillé comme otage n'en fait pas quelqu'un ayant accompli des actes de résistance.


En effet, qu’est-ce qu’un résistant (sous le joug nazi en Europe) ?

Il faut savoir que la définition a évolué. En très gros, jusqu’aux années septante, résistant = réfractaire = maquisard ou membre d’un mouvement ou d’un réseau (en tout cas, la dimension "militaire" l'emportait ; la résistance armée masquait la résistance civile).

A partir des années quatre-vingt, le concept s’est élargi au profit de la résistance civile (politique et idéologique) et de la résistance humanitaire (aide aux victimes de la persécution et de la répression).

Selon François Bédarida (« L’histoire de la Résistance : lectures d’hier, chantiers de demain », Vingtième siècle, juillet-septembre 1986), la Résistance, c’est « l’action clandestine menée, au nom de la liberté de la nation et de la dignité de la personne humaine, par des volontaires s’organisant pour lutter contre la domination (et le plus souvent l’occupation) de leur pays par un régime nazi ou fasciste, ou satellite ou allié ».

D’après Eric Conan et Daniel Lindenberg (« Que reste-t-il de la Résistance ? », Esprit, janvier 1994), cette définition « met en évidence tant la double motivation des résistants (réflexe patriotique et impératifs idéologiques) que la double stratégie qui guide leur action (libération nationale et libération de toutes les formes d’oppression).
Par ailleurs sont présentes les trois composantes fondamentales du fait résistant :

1) L’activité souterraine et illégale ;

2) Le volontariat, base de l’engagement personnel ;

3) La lutte multiforme, armée ou non ».

Alors, Guy Môquet, résistant ou pas ?

En fait, comme l’écrit Jacques Guémard, [si l’on] cherchait un symbole de la Résistance, je pense qu'il eut été plus avisé d'en trouver un plus net. [Les enseignants] vont-ils le présenter eux aussi comme un résistant ou comme le faux alibi du PCF pour 1940 ?

En effet, il s’agit d’un choix politique ainsi que l’expliquent Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre dans Liquider les traîtres, la face cachée du PCF, 1941-1943 (Robert Laffont, 2007) :

Ces martyrs propitiatoires proches de la direction nationale [du parti communiste français] sont très tôt érigés en figures éponymes de la Résistance. Or, ce choix, à la lumière de l'Histoire, est pour le moins étonnant. Que magnifie-t-on en effet ? Essentiellement leur précocité résistante, quand bien même la plupart des fusillés n'avaient pas « résisté » avant d'être arrêtés, n'avaient pas eu la possibilité de le faire du fait de la ligne alors suivie par le parti [communiste]. Il n'est pas étonnant dès lors que les otages les plus révérés soient ceux qui ont été appréhendés en 1940 [...]. Qu'espère-t-on en retour ? Gommer les errances de 1940, faire croire par le biais de la mort de ces martyrs, que le parti [communiste] a résisté bien avant le 22 juin 1941.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Nouveau message Post Numéro: 38  Nouveau message de TIRO22  Nouveau message 31 Oct 2008, 20:41

Bonsoir TOM,
Merçi pour ta réponse et pour ton expliquation sur le terme "Résistant". Ceci dit, que Guy Môquet sois communiste ou pas, ne change rien pour moi. Je pense que le choix présidentiel s'est orienté vers Guy Môquet eu égard à son jeune âge et peut-être pour fustiger la jeunesse vers plus de civisme et de patriotisme. Ceci n'engage que moi.
TIRO22


 

Voir le Blog de TIRO22 : cliquez ici


Re: La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Nouveau message Post Numéro: 39  Nouveau message de Tom  Nouveau message 01 Nov 2008, 08:40

Oui, d'accord, car je ne pense pas que le président de la République, bien qu'il cherche toujours à rallier les gens qui ne sont pas de son bord, ait choisi ce jeune homme parce qu'il représentait la résistance communiste précoce ! :cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Re: La lettre de Guy Môquet, jeune résistant

Nouveau message Post Numéro: 40  Nouveau message de Pierre.S  Nouveau message 01 Nov 2008, 09:16

Guy Moquet, au-delà de l'émotion que sa lettre engendre, semble avoir été un symbole "de naissance":
-Pour son père, le symbole de la bonne éducation communiste garante de la perpétuation des idées révolutionnaires.
-Pour l'occupant, le symbole de sa détermination à frapper fort en se servant des otages potentiels qu'il avait sous la mains (car déjà emprisonnés).Qu'ils soient communistes ou réputés tel est "avantageux" car, tout en effrayant la population, leurs exécutions est une main tendue vers les collabos qui partagent l'anti-bolchévisme du Reich et la marque nette de la rupture du pacte hitlaro-stalinien.
-Pour Vichy: un "dévoyé" de moins.
-Pour les communistes: un symbole (...discutable) de leur engagement contre le nazisme.
-Pour Sarkosy:......là j'ai pas tout compris???
Cdt


 

Voir le Blog de Pierre.S : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a moins d’une minute
par: Orwell 
    dans:  La dernière mission du croiseur INDIANAPOLIS 
il y a 5 minutes
par: NIALA 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 18 minutes
par: Orwell 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 28 minutes
par: Gaston 
    dans:  Rions un peu!!!!!!!! 
il y a 32 minutes
par: betacam 
    dans:  Quelqu'un aurait une corde ? 
il y a 44 minutes
par: gernika 
    dans:  Raymonde JEANMOUGIN, dernière Rochambelle 
il y a 47 minutes
par: gernika 
    dans:  Soeur Agnès-Marie VALOIS 
il y a 48 minutes
par: gernika 
    dans:  RICHTHOFEN 
il y a 50 minutes
par: gernika 
    dans:  La Cousine de ma Grand-Mère 
Aujourd’hui, 16:12
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll