Connexion  •  M’enregistrer

Sabotages en Haute-Savoie en 1943/1944

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Sabotages en Haute-Savoie en 1943/1944

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tom  Nouveau message 14 Avr 2007, 14:19

A cette époque, le département de la Haute-Savoie est moins industrialisé que celui de la Savoie où se concentrent les industries électrotechniques dans les grandes vallées de la Tarentaise et de la Maurienne.

Néanmoins, en Haute-Savoie, la Résistance a saboté les installations électriques, industrielles, téléphoniques et ferroviaires : 340 actions de mars 1943 à la Libération, surtout en janvier 1944, puis après le départ du gros des forces de la Wehrmacht et du M.O. de Vichy, de mai à août 1944.

Entre autres, la Résistance s'efforce de saboter les centrales électriques (privées, à cette époque) afin de ralentir la production des usines, mais, en général, elle s'attaque davantage à la distribution de l'électricité qu'à sa production : elle fait sauter des transformateurs, des poteaux et surtout des pylônes à haute tension grâce à des explosifs parachutés ou enlevés dans des carrières, des mines et des chantiers de travaux publics. Les deux tiers des actions ont lieu dans la vallée industrielle de l'Arve (45% de la production nationale de décolletage en 1939).

Les usines travaillant pour l'Allemagne (Speer-Betriebe et Rüstung-Betriebe) sont aussi directement visées, les grandes sociétés et les petites entreprises de décolletage, mais aussi d'autres fabriques. Par exemple, le 9 février 1944, deux importants stocks destinés à la Wehrmacht (des lots de cuir et 2500 paires de chaussures) sont arrosés d'essence et incendiés à Annecy... Des scieries brûlent dans les environs...

L'importante usine du Giffre appartenant à la Société d'électrochimie, d'électrométallurgie et des aciéries électriques d'Ugine fabrique des ferroalliages pour l'Allemagne (près de 400 salariés en 1943). Le 15 décembre 1943, un important sabotage interrompt la production pendant une semaine et la ralentit durant six mois. Après plusieurs autres attentats, celle-ci tombe, en juin 1944, à 20% de celle de 1938...

Entre Sallanches et Chamonix, l'usine de Chedde fabriquait des chlorates et un explosif : la cheddite. Elle s'est ensuite spécialisée dans l'électrométallurgie, la production d'aluminium et de ferroalliages (plus de 600 salariés en 1943). D'octobre 1943 à mai 1944, quatre sabotages interrompent la fabrication et la réduisent d'un millier de tonnes. En mai 1944, une dernière action d'envergure des F.T.P. provoque l'arrêt complet jusqu'à la Libération...

A Annecy se trouve la plus importante entreprise de la Haute-Savoie (plus de 800 salariés, deux hectares et demi de bâtiments) : la S.R.O. pour Schmid-Roost-Oerlikon, une société fondée par Ernst Schmid, un Suisse de Zurich, qui produit des roulements à billes et à rouleaux, indispensables à la machine de guerre allemande. D'ailleurs, bien que la production soit, en 1943, inférieure de 20% à celle de 1938, la Wehrmacht commande 400 000 roulements afin d'équiper ses chars de combat. Le 11 novembre 1943, l'usine est bombardée, mais les projectiles ratent leur cible. Deux jours plus tard, la Résistance passe à l'action : un commando de l'A.S. neutralise les veilleurs de nuit et fait sauter quatre transformateurs sur cinq. Le 24 novembre, nouvelle action sur les machines-outils : six, parmi lesquelles une Blanchard unique en Europe, sont rendues inutilisables ; sept sont sérieusement endommagées. Désormais, l'usine est gardée par des G.M.R. ; deux tentatives d'approche par la Résistance sont repoussées en décembre après échange de coups de feu... Le 10 mai 1944, une vingtaine d'avions anglais bombardent avec une grande précision la S.R.O. et la gare ferroviaire toute proche ainsi que plusieurs établissements industriels et le central téléphonique longue distance. Au prix d'un nombre minime de victimes (un avion-sirène ayant précédé les bombardiers et les cibles ayant été balisées par la Résistance), les Anglais remplissent totalement leur mission... Aucun des 400 000 roulements commandés n'est fabriqué !

Par ailleurs, le réseau ferroviaire de 250 km, subit une centaine de sabotages : les voies, les ponts, les tunnels, les installations et surtout les machines sont endommagés. De janvier à juillet 1944, dix-huit locomotives sont détériorées, vingt-quatre déraillements sont opérés. En juillet, le réseau est paralysé et isolé...

Nombre des actions de sabotage en 1943 – 1944 :

- Sabotages lignes électriques et transformateurs = 89
- Sabotages centrales = 3
- Sabotages usines = 43
- Sabotages lignes téléphoniques et centraux = 103
- Sabotages voies ferrées = 80
- Sabotage matériel ferroviaire = 22
- Destruction biens particuliers = 35
- Destruction locaux collabos = 5
- Bombardements alliés (Annecy) = 11 décembre 1942, 11 novembre 1943, 10 mai 1944

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 19:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
il y a 1 minute
par: iffig 
    dans:  Cuirassé Bretagne 
il y a 7 minutes
par: Didier 
    dans:  trouvailles sur les sites de vente 
il y a 37 minutes
par: iffig 
    dans:  MARKET GARDEN, PLAN ET EXECUTION CE QU'IL AURAIT FALLU FAIRE POUR GAGNER... 
Aujourd’hui, 08:54
par: gibraltar114 
    dans:  [DU 1er SEPTEMBRE 2018 au 31 OCTOBRE 2018]: Feu sur les véhicules d'écolage ( Allié ou Axe) 
Aujourd’hui, 08:46
par: NIALA 
    dans:  Hitler pouvait-il gagner la guerre ? 
Hier, 23:48
par: pierma 
    dans:  Ce que les services secrets français savaient sur l'Allemagne nazie 
Hier, 23:08
par: Eric Denis 
    dans:  LES CAUSES D'UNE DEFAITE LA FRANCE POUVAIT-ELLE GAGNER? 
Hier, 22:36
par: Dog Red 
    dans:  forum 
Hier, 21:38
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Marceline Loridan-Ivens 
Hier, 21:24
par: jdl 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll