Connexion  •  M’enregistrer

Tom Morel abattu sur l'ordre de ses chefs ?!

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Tom Morel abattu sur l'ordre de ses chefs ?!

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tom  Nouveau message 18 Nov 2006, 19:07

:shock: Un certain Georges Charles, dans l’éditorial de son site Internet (http://www.tao-yin.com/edito/maquis_mont_mouchet06.htm), présente un exposé apparemment bien documenté et illustré sur les maquis français. Au sujet des Glières, il fait référence à ma page http://alain.cerri.free.fr/index4.html, mais, outre quelques erreurs, il fait aussi, à mon sens, de graves insinuations en donnant à entendre, d’une part, que le maquis des Glières aurait été formé avec des F.T.P. et des républicains espagnols, et surtout, d’autre part, que Tom Morel aurait été assassiné sur l’ordre de ses chefs !

Tout d’abord, Georges Charles écrit que le maquis des Glières était, au début, composé d’une centaine de républicains espagnols et de F.T.P. Or, si deux sections de F.T.P. et exactement cinquante-six républicains espagnols réfugiés ont rejoint le maquis des Glières, celui-ci a été constitué au départ d’environ cent quarante maquisards de l’A.S., à savoir les cent vingt hommes des trois camps montés sur le plateau le 31 janvier 1944 sous la protection du corps franc de Thônes (où se trouvait mon père) et la vingtaine d’hommes déjà sur place.

Ensuite, plus grave, si Georges Charles rapporte (sans me citer) le passage où j’explique que le rassemblement sur le plateau des Glières du plus grand nombre des maquisards haut savoyards a été décidé au cours d'une réunion tenue à Annecy le 8 février 1944, il observe que Tom Morel, absent à la réunion, mais tenu au courant de la décision, critique vivement celle-ci comme étant totalement contraire aux règles de la guerre clandestine, cela pour insinuer que Tom Morel aurait peut-être été abattu volontairement par son propre camp !

En effet, Georges Charles déclare plus loin : Tom Morel, qui critique toujours vivement ce regroupement, est abattu de plusieurs balles dans le dos dans la nuit du 9 au 10 mars dans des circonstances assez compliquées où les témoignages diffèrent. Cet assassinat est officiellement mis sur le compte de la Milice (sic) et d'un officier de celle-ci qui aurait trahi la parole qu'il aurait donnée à Tom Morel lorsque celui-ci était venu demander la libération de plusieurs maquisards détenus. Il est remplacé par le capitaine Anjot qui ne discute pas les ordres reçus, mais les exécute sans le moindre état d'âme.
Or, s’il est très possible que Tom Morel ait pu formuler ces critiques, c’était un officier d’active de 28 ans, saint-cyrien, ancien instructeur à Saint-Cyr, fait chevalier de la Légion d'honneur en 1940... : je doute fort qu’il ait pu être soupçonné de ne pas obéir aux ordres !
De toute façon, de nombreux témoins ont assisté à sa mort. Évidemment, comme toujours dans le feu de l’action, les témoignages diffèrent, mais ils sont formels sur ce point : Tom a été tué par le commandant du G.M.R. (Groupe mobile de réserve de la police de Vichy) avec lequel il était venu parlementer. Je ne citerai que deux témoignages à l’appui :

1) Celui de l’adjudant Humbert, commandant une compagnie aux Glières, qui se trouvait à côté de Tom au moment du drame : Morel est tombé à mes pieds tué par le commandant Lefèvre. (cité par Alain Dalotel in Le maquis des Glières, Plon, 1992, page 364) ;

2) Celui de Georges Perrotin, éclaireur skieur du bataillon des Glières, qui se trouvait dans la section emmenée à l’assaut par Tom et qui a été blessé dans le combat avec les GMR : A peine Humbert a-t-il ouvert la porte qu’il se trouve face au commandant du G.M.R. revolver au poing qui lui fait faire brusquement volte-face en le prenant par le bras et lui appuie le canon de son revolver dans le dos (…). Tom s’élance et arrache le revolver des mains du GMR, le bouscule et le plaque contre le mur en criant : "C’est ainsi que tu respectes tes engagements ! Tu n’as pas honte ? Tu n’es pas digne d’être officier. Tu n’as pas tenu parole. Tu es un traître et un lâche. Tu es mon prisonnier". Sans proférer une parole, le GMR sort un petit revolver de sa poche et, à bout portant, il abat notre lieutenant d’une balle en plein cœur. Il dirige alors son arme contre Humbert, mais une mitraillette crépite. L’assassin a expié… » (cité, entre autres, par Claude Antoine in Le bataillon des Glières, Cabédita, 1998).

Cela dit, je ne m’érige point en gardien du temple et ne réclame pas une loi pour interdire à Georges Charles d’exprimer de telles opinions, mais je tiens à marquer mon désaccord (du moins jusqu‘à ce que des faits nouveaux montrent que j‘ai tort)…

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 20 Nov 2006, 21:57

Qui est ce Georges Chaeles?


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Tom  Nouveau message 22 Nov 2006, 16:44

:D Je ne le connaissais pas avant de découvrir son article sur Internet en faisant une recherche sur les Glières avec un nouveau moteur.

J'ai donné l'adresse de son site ci-dessus ; à première vue, il s'agit, entre autres, d'un amateur de philosophie et de gymnastique chinoises, qui a écrit de nombreux ouvrages sur ces questions...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de stan_hudson  Nouveau message 27 Nov 2006, 00:33

L'interet pour ses chefs que Tom soit assassiné ?
Au sujet des FTP et républicains espagnols présents au maquis des Glières ce n'est pas une maladie mais cet individu occulte le fait qu'il y avait aussi des français au plateau.
Où veut il en venir ?


 

Voir le Blog de stan_hudson : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tom  Nouveau message 29 Nov 2006, 19:36

:D Stan Hudson écrit : « L'intérêt pour ses chefs que Tom soit assassiné ? »

Comme je l’explique sur ma page http://alain.cerri.free.fr/index4.html, l’envoyé de la France libre en Haute-Savoie, le capitaine Rosenthal, dit Cantinier, convainc le chef départemental de l’A.S., le capitaine Clair, et son adjoint, le capitaine Anjot, de rassembler sur le plateau des Glières, non seulement les hommes nécessaires à la réception des parachutages promis par les Anglais, mais encore le plus grand nombre possible de maquisards afin d'établir une base d'opérations contre les Allemands, qui montrera aux Alliés que la Résistance, sous la direction du général de Gaulle, est capable d'actions de grande envergure. Ensuite, à l'initiative de ce même Cantinier, qui, au nom de la France libre, veut un combat exemplaire aux Glières, un duel sur les ondes oppose Radio Londres à Radio Paris et Glières devient un élément important de la guerre psychologique.

En mars 1944, les avis sont partagés sur la conduite à tenir face aux Allemands qui menacent d’intervenir : alors que Cantinier pousse les maquisards à résister et à affronter les Allemands sur le plateau qu‘il considère comme une forteresse imprenable, Tom Morel confie à l’un de ses commandants de compagnie, le lieutenant Joubert : « Vois-tu, maintenant que nous sommes armés et équipés, nous allons nous préparer à redescendre. »

En effet, Tom Morel, ancien chef audacieux de S.E.S. (section d’éclaireurs skieurs) sur le front des Alpes en 1940, ne cache pas son admiration pour la tactique de guérilla menée par le chef de l’A.S. dans l’Ain, le capitaine Romans-Petit, et il se propose de la mettre en œuvre sur les arrières des Allemands au moment du débarquement allié qu’il croit tout proche.

Ainsi, des gens, comme Georges Charles, peuvent supposer que Tom Morel a l’intention de désobéir aux ordres venus de Londres par l’intermédiaire de Cantinier et, plus grave, que cela lui aurait coûté la vie… Mais cette supposition est pure fantaisie, parce que Tom n’est pas homme à désobéir au commandement de l’A.S. et que les chefs départementaux eux-mêmes hésitent encore après sa mort avant de se ranger à l’avis de Cantinier.

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici



Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
il y a 9 minutes
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Raymonde JEANMOUGIN, dernière Rochambelle 
il y a 23 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 28 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Potez 220 
Aujourd’hui, 16:22
par: Marc_91 
    dans:  L'histoire du Seydlitz croiseur lourd allemand non terminé 
Aujourd’hui, 14:55
par: NIALA 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
Aujourd’hui, 14:55
par: kfranc01 
    dans:  Wolfpack Monsun, U-Boot dans l'océan Indien 
Aujourd’hui, 12:50
par: Tarpan 
    dans:  L'U-3523 retrouvé 
Aujourd’hui, 12:04
par: NIALA 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Aujourd’hui, 11:11
par: Loïc Charpentier 
    dans:  Stützpunkt Paul, la base sous-marine de la KM en Indonésie 
Aujourd’hui, 09:32
par: alfa1965 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Scroll