Connexion  •  M’enregistrer

Les non-ralliements au général de Gaulle

Répondant à l'appel du Général de Gaulle, des milliers de combattants français se lèvent en Europe et en Afrique. Retrouvez ici la 1ère DFL, la 2ème DB, les FAFL, FNFL... Mais aussi celles et ceux qui ont résisté à l'occupant en entrant dans la clandestinité pour rejoindre le maquis ou les groupes de résistants.
MODÉRATEUR : gherla

Les non-ralliements au général de Gaulle

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Igor  Nouveau message 09 Sep 2006, 16:59

L’ouvrage que je suis actuellement en train de lire réunit les interventions de différents historiens et témoins de la France Libre.
L’une d’entre elles, signée de Robert Belot, traite des Français qui auraient pu rejoindre le général de Gaulle mais qui ne le voulurent pas. Il s’agit de personnes qui souhaitaient poursuivre le combat, qui ne croyaient pas que la victoire de l’Allemagne était inéluctable, et qui pour autant refusèrent d’appartenir au mouvement de la France Libre.
Robert Belot classe ces personnes en 5 grandes catégories :

1. D’abord « l’impératif catégorique du sol natal ». Cela concerne ceux pour qui la résistance française à l’Allemagne doit avant tout se faire sur le sol français. Ils refusent de partir en exil, par principe (il faut continuer la lutte en France) mais aussi pour protéger leurs proches. Ils pensent que partir se battre à l’étranger est moins efficace que de résister sur le territoire national. Certains mouvements de la Résistance intérieure furent même assez critiques envers les Français Libres, plus ou moins soupçonnés d’être à la solde de l’étranger.

2. « Les indépendantistes : préserver sa liberté et son indépendance ». Ceux-la vivent en exil, en Grande-Bretagne notamment, et pourtant ne souhaitent être sous l’autorité du général de Gaulle. Ils entendent ainsi préserver leur indépendance, de parole en particulier. Ce sont surtout des journalistes et des intellectuels. Ils vont, à leur manière, lutter contre l’ennemi en utilisant les médias (radio et presse écrite). Ce sont eux qui ont animé la célèbre émission de la BBC ‘Ici Londres. Les Français parlent aux Français’. Ils conservent ainsi une liberté de ton, notamment envers le général de Gaulle dont ils ne dépendent pas. A leurs yeux, cela démontrait que la diversité existait au sein de la Résistance extérieure. A noter qu’ils ne sont pas obligatoirement hostiles à de Gaulle.

3. « Un vieux fond d’antimilitarisme ». Les membres de cette catégorie sont assez proches de ceux de la catégorie précédente. Leur refus de se joindre à de Gaulle s’explique par un esprit d’indépendance, mais aussi par une défiance envers le général. Celui-ci est vu comme un homme intéressé par le pouvoir, ambitieux, voire comme un apprenti dictateur. En tout cas il est perçu comme étant une menace pour la démocratie. Il faut dire que dans les premiers temps de la France Libre certains proches du général étaient très mal vus (Passy/Dewavrin en particulier). De Gaulle était accusé d’être entouré de Cagoulards, de gens appartenant à l’extrême-droite. D’autant plus que ce dernier n’évoque pas la République ou les valeurs de 1789 lorsqu’il s’exprime au début de la France Libre. A cela s’ajoute le fait que les républicains voient d’un très mauvais oeil qu’un militaire s’occupe de politique. Les antécédents du boulangisme et du bonapartisme avaient laissé des traces. De la à voir en de Gaulle un caudillo voire un fasciste, il y a un pas que certains n’hésitèrent pas à franchir. Ces opposant au Connétable créèrent la célèbre revue La France Libre, animée par Raymond Aron en particulier.

4. « L’impossibilité de concevoir une autorité nationale hors de la France ». Il s’agit de personnes qui estiment que le seul gouvernement légitime est celui du maréchal Pétain (sans pour autant être pétainiste). Pour eux, l’action du général de Gaulle ne peut être que militaire (commander une force militaire) et pas politique (diriger un mouvement politique). C’est l’opinion exprimée par des diplomates tels que Jules Cambon, Charles Corbin et Alexis Léger. A leurs yeux il ne saurait exister de gouvernement français en exil.

5. « Les chefs militaires de l’Empire : le souci du légalisme ». J’avais déjà eu l’occasion d’évoquer ce sujet ici même :

http://www.debarquement-normandie.com/p ... 8&start=15

J'y apporterais des précisions prochainement.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 09 Sep 2006, 17:32

Cela concerne uniquement les ralliements d'officiers?


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Igor  Nouveau message 09 Sep 2006, 17:39

Non tous ceux qui souhaitaient poursuivre le combat.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Igor  Nouveau message 10 Sep 2006, 16:06

St Ex a écrit:Comme St Ex par exemple.


Il doit rentrer dans la catégorie n°2 je suppose ?
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2041
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de St Ex  Nouveau message 10 Sep 2006, 16:29

Igor a écrit:
St Ex a écrit:Comme St Ex par exemple.


Il doit rentrer dans la catégorie n°2 je suppose ?


Tout-à-fait Igor, sauf qu'il était à New-York où il a écrit 2 de ses chefs d'oeuvre. Et puis il a repris le combat alors qu'il devait être réformé. De Gaulle le jugea durement mais c'était un homme libre.

St Ex


 

Voir le Blog de St Ex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 10 Sep 2006, 16:52

je le mettrais dans la 4e categorie moi

:wink:


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 10 Sep 2006, 19:36

Cette analyse est restrictive et à mon sens s'applique aux officiers. De nombreux ecrits pour la marine font par que l'équipage n'avait pas accès aux informations et méconnaissaient l'armée de de Gaulle (au début de la guerre).
LA plupart des réservistes bâtiments ne souhaient qu'une chose être démobilisés et retourner dans leur famille.

Ps le sens équipage doit se compprendre effectif Quartiers-maîtres et matelots


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de Laurent Pépé  Nouveau message 10 Sep 2006, 20:18

hilarion a écrit:Cette analyse est restrictive et à mon sens s'applique aux officiers. De nombreux ecrits pour la marine font par que l'équipage n'avait pas accès aux informations et méconnaissaient l'armée de de Gaulle (au début de la guerre).
LA plupart des réservistes bâtiments ne souhaient qu'une chose être démobilisés et retourner dans leur famille.

Ps le sens équipage doit se compprendre effectif Quartiers-maîtres et matelots


Attention Hilarion, cette analyse comme l'ecrit Igor, ne concerne que ceux qui refusent l'armistice dès juin 40, sans pour autant adherer à la France libre de de Gaulle.
De plus, nombre de premiers Français libres le devinrent sans connaitre l'appel de de Gaulle.
Puisque tu evoques les réservistes de la Marine, il est etonnat de constater que pour ce qui concerne l'armée de terre de la France libre, ce sont justement ceux-ci qui devinrent les cadres FFL
C'est une des raisons pour
laquelle, les Freefrench s'affranchirent de certains côtés trop "vielles badernes" de l'armée francaise.


 

Voir le Blog de Laurent Pépé : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de moneglia  Nouveau message 10 Sep 2006, 22:11

Je vous propose d’ajouter une autre catégorie :
Ce sont les militaires présent à Alger en 40 qui après le 18 juin, ont continué à faire partie de l’ Armée Française sans pour autant être des collabos.

Je prends l’exemple d’un jeune sergent Raoul Hardouin qui embarque à Alger pour l’Indochine.
Il désire pourtant rejoindre De Gaulle mais reste dans l’armée et continue son voyage pour Saigon.

En 41 les Japonais attaquent et massacrent les Français. Notre Raoul et son détachement prennent le maquis et pendant 4 ans réussissent à renseigner les Britanniques et les US sur les mouvements de troupes japonaises.
A la capitulation des Japonais, les troupes Françaises (gaullistes) reprennent l’ Indo. Mais les troupes dénommées de Vichy dont plus de la moitié ont été tués, sont extrêmement mal accueillies par les Gaullistes. Notre lieutenant Raoul Hardouin est écœuré il quittera l’armée à son retour en France.

J’ai rencontré la veuve de ce Monsieur à Ouistreham qui ma remis son livre « OMBRES INDOCHINOISES » de Raoul Hardouin
L’Indochine sous l’occupation Japonaise.

J’ai été vraiment étonné en lisant son livre d’apprendre les injustices qui ont été commises envers eux.


 

Voir le Blog de moneglia : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 15 Sep 2006, 07:03

Bonjour Igor,
Est-ce que ce livre parle de Jean Monnet et des "expatries" de New-York ? Je suis curieux de savoir ou il les classe.

Bien entendu, je ne raterais pas l'occasion en or que tu me donnes pour faire remarquer que tous ces gens se sont bien plantes, quelque soit le courage et le patriotisme que la plupart d'entre eux ont montre.

Charles de Gaulle est arrive au bout de la tache qu'il s'etait fixe et je me demande, sarcastiquement, combien de ces "non-rallies" etaient sur les Champs-Elysees le 25 aout 1944 pour crier "Vive de Gaulle"...

:lol:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Suivante

Retourner vers LA RESISTANCE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 13 
il y a 13 minutes
par: Tarpan 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 14 
il y a 25 minutes
par: Marc_91 
    dans:  papy était parachutiste chez les allemands ! 
Aujourd’hui, 16:40
par: carlo 
    dans:  Compositeurs et musiciens déportés dans les camps. 
Aujourd’hui, 16:39
par: ClaudeYaacov 
    dans:  Paris 1ère 21/04 
Aujourd’hui, 16:19
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 16:16
par: Orwell 
    dans:  Publication : "U.S. Army 1944. Les Marquages des véhicules" 
Aujourd’hui, 13:45
par: Dog Red 
    dans:  realisation ODB ww2 ( OTAN ) 
Hier, 22:49
par: thucydide 
    dans:  Gainsbourg 
Hier, 22:36
par: thucydide 
    dans:  Fait prisonnier mais où ? 
Hier, 21:38
par: Joldan 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités


Scroll