Connexion  •  M’enregistrer

Le Parti des 75.000 fusillés

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Nouveau message Post Numéro: 61  Nouveau message de Judex  Nouveau message 25 Oct 2007, 23:44

Je sais qu'en R6 (Auvergne) certains maquisards FTPF ont "déserté" leurs groupes qu'ils ne jugeaient pas assez combattifs afin de rejoindre les grands réduits organnisés par l'AS. Tout celà pour dire qu'à l'époque les résistants n'étaient pas aussi cloisonnés que ce qu'on le pense actuellement.
"jamais dans l'histoire des conflits humains une dette aussi grande n'a été contractée par tant d'hommes envers si peu"
Winston Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1428
Inscription: 15 Juil 2007, 10:33
Localisation: Clermont-Ferrand
Région: Pays de volcans
Pays: France

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 62  Nouveau message de Tom  Nouveau message 26 Oct 2007, 09:44

Oui, d'autant moins que beaucoup de futurs maquisards, qui n'étaient pas politisés ("politiqués", aurait dit Baudelaire), "suivaient les copains" qui suivaient les filières qui se présentaient et se retrouvaient indifféremment dans un maquis F.T.P. ou A.S.

Voici une anecdote rapportée par le colonel Joudan-Joubert, seul officier rescapé des Glières, récemment décédé :

Je me souviens d'un chef maquisard qui, dans le café d'un village savoyard, tenait à deux jeunes réfractaires qui arrivaient ce discours sans périphrases, mais également injuste pour l'une et l'autre organisation [F.T.P. et A.S.] : "Il y a deux maquis. Dans l'un, il n'y a ni chefs ni discipline : c'est l'armée nouvelle. Quant à l'autre, c'est l'armée ancien modèle."

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 63  Nouveau message de Judex  Nouveau message 26 Oct 2007, 10:29

Absolument et n 'oublions pas que beaucoup d'hommes engagés dans las maquis (je parle bien des maquisards et pas des résistants) étaient avant tout des réfractaires au STO...
"jamais dans l'histoire des conflits humains une dette aussi grande n'a été contractée par tant d'hommes envers si peu"
Winston Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1428
Inscription: 15 Juil 2007, 10:33
Localisation: Clermont-Ferrand
Région: Pays de volcans
Pays: France

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 64  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 26 Oct 2007, 11:00

Tom a écrit:Cela dit, il ne faut pas trop vite assimiler les résistants issus des "couches populaires" aux communistes. La majorité des jeunes ouvriers qui fuyaient le S.T.O. ont rejoint des maquis non communistes, sans compter que certains ont préféré les F.T.P., non pour des raisons idéologiques, mais parce que ceux-ci avaient la réputation d'être plus actifs.

D'autre part, si les premiers F.T.P. étaient presque tous communistes, face aux difficultés du recrutement, il a été fait appel, à partir de l'été 1942, à la suite de la rencontre Tillon-Villon, au "recrutement de masse" et les F.T.P. sont devenus les "soldats du Front national", c'est-à-dire qu'ils demeuraient d'obédience communiste, mais se sont largement ouverts aux non-communistes. De plus, pour pallier le manque de cadres qualifiés, le Comité militaire national a chargé Marcel Prenant de recruter des officiers de réserve ou d'active jusqu'au niveau régional !


Sûrement. Et l'on voit d'ailleurs l'avantage politique, en termes de recrutement ici, qu'il y avait à pratiquer l'action armée.

Mais lorsque ces jeunes et ces officiers intégraient les F.T.P., ils n'en devenaient pas moins plus ou moins sensibles à la ligne du Parti. Du moins ceux qui choisissaient de rester.

Je trouve assez spécieuse la polémique touchant à la question de savoir si les communistes fusillés étaient véritablement communistes. D'abord, je lis (en substance) que les Allemands (qu'on nous présente ailleurs comme des professionnels de la guerre contre-insurrectionnelle...) n'étaient pas en mesure d'identifier leur appartenance politique, ensuite c'est (toujous en substance) "les Résistants dits communistes étaient loin de l'être tous parce qu'ils ont été victimes d'un malentendu sur la nature même du P.C.F., trop vite assimilé à un parangon de la lutte armée". Il y a un je-ne-sais-quoi de réticence à accepter le fait que ce sont bel et bien des membres de réseaux communistes qui ont payé le plus lourd tribut, toutes proportions gardées. Ce qui ne doit pas faire oublier les autres Résistants, les autres mouvements, de Jean Moulin aux Glières.

Polémique spécieuse, oui, parce que 1) c'est bel et bien des mouvements communistes que ces types ont rejoints (la vraie question à se poser étant de savoir pourquoi ils y sont restés, pour la plupart) et 2) même au sein du P.C.F. le communisme des uns ne rejoignait pas nécessairement celui des autres, comme l'ont bien montré les traumatismes nés du pacte germano-soviétique. Bref, on pourra toujours polémiquer sans fin, et essayer de déterminer qui était vraiment communiste au sein de ces mouvements, ou même discuter de la naïveté politique des jeunes de l'époque, les faits sont là.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 65  Nouveau message de Tom  Nouveau message 26 Oct 2007, 19:32

Nicolas écrit :

Polémique spécieuse, oui, parce que 1) c'est bel et bien des mouvements communistes que ces types ont rejoints (la vraie question à se poser étant de savoir pourquoi ils y sont restés, pour la plupart) et 2) même au sein du P.C.F. le communisme des uns ne rejoignait pas nécessairement celui des autres, comme l'ont bien montré les traumatismes nés du pacte germano-soviétique. Bref, on pourra toujours polémiquer sans fin, et essayer de déterminer qui était vraiment communiste au sein de ces mouvements, ou même discuter de la naïveté politique des jeunes de l'époque, les faits sont là.


Oui, la polémique, sans être spécieuse, est sans doute vaine... Mais quels faits sont là ?

Le fait est que le P.C.F., par l'intermédiaire du Front national, qui était un "mouvement de masse", et des F.T.P., vite devenus les "soldats du Front national", a pratiqué une politique de très large ouverture aux non-communistes.

Le fait est que le Front national et les F.T.P. étaient en grande partie composés de non-communistes qui sont restés dans ces organisations jusqu'à la Libération parce qu'elles prônaient, non des idées communistes, mais, dans le cadre d'un projet "patriotique et civique" d'union de la Résistance, une "action immédiate" en vue de l'insurrection nationale (souhaitée aussi par de Gaulle).

Daniel Virieux, docteur en histoire, écrit dans le Dictionnaire historique de la Résistance (Robert Laffont, 2006), page 124 : Soucieux d'un recrutement massif, le [F.N.] encourage la promotion des éléments non communistes [jusque dans] son appareil territorial central.

En fait, le Front national s'est tellement ouvert qu'il doit être repris en mains par le P.C.F. en décembre 1945...

Bref, ce qui est raisonnement spécieux, Nicolas, c'est d'occulter le large rassemblement de non-communistes dans un grand mouvement de masse patriotique et de faire croire ensuite que tous ces gens étaient communistes !

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 66  Nouveau message de Nicolas Bernard  Nouveau message 27 Oct 2007, 12:05

Les faits sont pourtant là, Tom : ce sont les mouvements communistes qui ont payé le plus lourd tribut à la lutte armée. D'une part parce qu'ils ont pratiqué plus qu'ailleurs l'action violente. D'autre part parce que nombre des otages fusillés étaient des communistes en détention.

Comme tu es soucieux de laisser ton anticommunisme guider ta démarche historique, tu répliques que tous les F.T.P. n'étaient pas communistes de base. Dans quelle proportion ? Mystère. Il me paraît de surcroît hasardeux de prétendre que la motivation de ceux qui rejoignaient le P.C.F. était le seul et unique fait que ce dernier était réputé plus actif. Peux-tu le démontrer, statistiques nationales à l'appui ?

Blague à part, il faut rappeler que le communisme jouit, à l'époque, d'une assez bonne réputation, grâce à l'action de l'Armée rouge... et à l'oppression fasciste. L'idéologie s'est muée en patriotisme ouvrier et paysan, tendance amorcée depuis le milieu des années trente. Bref, si le recrutement s'effectue parmi des non-communistes de base - il serait plus exact de dire que le recrutement vise des non-militants communistes -, il n'en est pas moins vrai que le fait d'adhérer à un mouvement communiste, pour ces Résistants, ne les embarrasse nullement.

Il ne me semble pas, en tous les cas, que les F.T.P. ne se soient pas revendiqués communistes (puisque le mot, à l'époque, renvoyait moins à l'idéologie marxiste qu'à un patriotisme antifasciste musclé de gauche). Et c'est bel et bien en qualité de Résistants communistes que certains d'entre eux ont été fusillés. Tu pourras toujours apporter des témoignages isolés ou des cas tout aussi isolés d'unités qui rejoindront d'autres mouvements, n'empêche qu'encore une fois les faits sont là.

En deux mots : c'est bel et bien le P.C.F. que ces Résistants ont rejoint, et donc le P.C.F. peut mettre en avant leur sacrifice. Qu'ils soient communistes de base ou pas.

Le reste n'est que pinaillage politique.
« Choisir la victime, préparer soigneusement le coup, assouvir une vengeance implacable, puis aller dormir… Il n'y a rien de plus doux au monde » (Staline).

vétéran
vétéran

 
Messages: 1215
Inscription: 22 Fév 2006, 14:15

Voir le Blog de Nicolas Bernard : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 67  Nouveau message de Judex  Nouveau message 27 Oct 2007, 12:24

Nicolas, n'oublions pas que le gros des effectifs du maquis provient de réfractaires au STO dont la première idéologie était de ne pas aller travailler en Allemagne ! Ensuite suivant par qui ces réfractaires étaient pris en charge, il rejoignaient un maquis AS ou FTPF (la majorité de ces hommes étaient moins politisés que l'on peut le penser). Certains communistes ont rejoint des maquis AS et des non communistes des unités FTPF.
Quant à la combattivité plus importante des FTPF, je la trouve au minimum très discutable... Et de toute façon pas partout. En Auvergne par exemple (2e plus grand rassemblement de maquisard de France) des communistes ont "désertés" de maquis FTPF en juin 1944 pour aller se battre dans le maquis AS du Mont-Mouchet. En revanche, fin août à Thiers, pour aller libérer prématurément une ville...
"jamais dans l'histoire des conflits humains une dette aussi grande n'a été contractée par tant d'hommes envers si peu"
Winston Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1428
Inscription: 15 Juil 2007, 10:33
Localisation: Clermont-Ferrand
Région: Pays de volcans
Pays: France

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 68  Nouveau message de Daniel Laurent  Nouveau message 27 Oct 2007, 13:52

Nicolas Bernard a écrit:Comme tu es soucieux de laisser ton anticommunisme guider ta démarche historique

Ah bon !
J'avais pas remarque.
:mrgreen:
:arrow:


 

Voir le Blog de Daniel Laurent : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 69  Nouveau message de Tom  Nouveau message 27 Oct 2007, 19:52

Nicolas écrit :

Les faits sont pourtant là, Tom : ce sont les mouvements communistes qui ont payé le plus lourd tribut à la lutte armée. D'une part parce qu'ils ont pratiqué plus qu'ailleurs l'action violente. D'autre part parce que nombre des otages fusillés étaient des communistes en détention.


D'après F.-G. Dreyfus (Histoire de la Résistance en France, Ed. de Fallois, 1996), il y aurait eu, au total (c'est-à-dire en comptant non seulement les fusillés par les Allemands après jugement, mais aussi les fusillés par les Français de Vichy, y compris les exécutions sommaires des uns et des autres), environ 27000 fusillés dont environ 10000 communistes.

D'après les indications les plus vraisemblables (quoique certainement quelque peu gonflées) données par le responsable national "maquis" au COMIDAC, Michel Brault, dit "Jérôme", fin 1943, dans les deux zones, il y avait entre 7000 et 12000 F.T.P. au grand maximum pour 40 à 45000 maquisards des mouvements non communistes qui avaient aussi adopté la stratégie de l'"action immédiate"...

Certes, les F.T.P. se montraient souvent plus actifs, en tout cas depuis 1942, mais la grande différence sur le terrain avec les organisations non communistes résidait surtout dans la pratique, par les premiers, des attentats individuels sur les occupants allemands et les collabos français (ou présumés tels). Or, si ces actions entraînaient souvent de graves représailles pour la population (et donc pour les otages qui étaient communistes, d'accord sur ce point), elles ne causaient pas beaucoup de pertes à leurs auteurs qui, en général, disparaissaient après avoir tiré ou jeté leur grenade...

Comme tu es soucieux de laisser ton anticommunisme guider ta démarche historique, tu répliques que tous les F.T.P. n'étaient pas communistes de base. Dans quelle proportion ? Mystère. Il me paraît de surcroît hasardeux de prétendre que la motivation de ceux qui rejoignaient le P.C.F. était le seul et unique fait que ce dernier était réputé plus actif. Peux-tu le démontrer, statistiques nationales à l'appui ? [...] En deux mots : c'est bel et bien le P.C.F. que ces Résistants ont rejoint [...]


C'est archifaux et tu le sais très bien. Ce n'est pas à un pro-communiste que je vais apprendre ce qu'est un mouvement dit "de masse" tels que l'étaient le F.N. et les F.T.P....

Cela dit, si j'affirmais que le P.C.F. était bien le "Parti des 75000 fusillés", que ce sont "les mouvements communistes qui ont payé le plus lourd tribut à la lutte armée", bref que l'âme de la Résistance française était communiste (sans mentionner la période 1939-1941), je ferais oeuvre d'historien sérieux, puisque je confirmerais ainsi la seule gloire qui reste à un parti moribond...

:cheers:

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 956
Inscription: 17 Oct 2006, 18:39

Voir le Blog de Tom : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 70  Nouveau message de Judex  Nouveau message 27 Oct 2007, 20:35

Tom à dit :

" des attentats individuels sur les occupants allemands ", absolument mais cette option relevée du fait que les FTPF pensaient ainsi attirer les Allemands dans une politique de représailles, et ainsi lever le peuple de France contre eux. Rappelons nous qu'en juin 1940, la France est éffondrée, l'occupant se conduit plutôt bien et les idées de résistance touchent bien peu de monde (d'ailleurs à cette époque le PC...).
"jamais dans l'histoire des conflits humains une dette aussi grande n'a été contractée par tant d'hommes envers si peu"
Winston Churchill

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1428
Inscription: 15 Juil 2007, 10:33
Localisation: Clermont-Ferrand
Région: Pays de volcans
Pays: France

Voir le Blog de Judex : cliquez ici


PrécédenteSuivante

Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
il y a 12 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
il y a 24 minutes
par: kfranc01 
    dans:  Testament de Hitler : Sur l'Espagne et Gibraltar 
Aujourd’hui, 13:16
par: Chef Chaudart 
    dans:  Médecin urgentiste 
Aujourd’hui, 12:37
par: kfranc01 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 12:31
par: iffig 
    dans:  Sfcp airborne en Normandie 
Aujourd’hui, 11:34
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  SUR RMC DECOUVERTE LE 05 JANVIER 
Aujourd’hui, 11:28
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
Aujourd’hui, 00:55
par: alain adam 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 00:48
par: P. Vian 
    dans:  Testament de Hitler : Sur la colonisation 
Aujourd’hui, 00:28
par: Manu 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll