Connexion  •  M’enregistrer

Démantèlement de la France, création d'une Bourgogne SS

Pétain, Laval, le régime de Vichy et tous ceux qui furent acteurs de cette période sombre de notre histoire. La collaboration, les collaborateurs, la vie quotidienne sous la botte de l'occupant, les privations, le marché noir...
MODÉRATEURS : gherla, alfa1965

Démantèlement de la France, création d'une Bourgogne SS

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Renaud Thomire  Nouveau message 15 Jan 2006, 10:35

Bonjour à tous,
La francophobie de Hitler était très profondément enracinée en lui.
Cette haine de la France se manifesta notamment dans ses projets pour l'après-guerre qui visaient au démantèlement de la France. C'est un sujet souvent évoqué dans la littérature historique mais jamais traité à fond et globalement.
Certes Hitler avait surtout des ambitions à l'Est mais après le victoire sur la France, il était inévitable que les dirigeants allemands (et pas seulement les chefs nazis) réfléchissent à l'avenir de leurs marches occidentales et conçoivent des projets précis.
N'est-il pas exact qu'il avait prévu de donner son indépendance à la Bretagne ?
Mais qu'en est-il vraiment du projet évoqué par Degrelle et Himmler (dans les discours secrets) de la création d'une entité bourguignonne dominée par la SS (Voir l'article et la carte publiés par André François Poncet dans le Figaro du 21 mai 1974) ?
Ces projets étaient-ils subodonnés à d'autres objectifs et de ce fait ont-ils beaucoup évolué au long de la guerre ? Si la Grande-Bretagne avait signée la paix en 1940, cette paix se serait-elle fait sur le dos de la France (en particulier au niveau colonial) ou bien Hitler aurait-il fait preuve de modération pour rassurer les Britanniques ?
D'ailleurs Vichy a-t-il craint et cherché à retarder une paix germano-britannique ou bien l'a-t-il souhaité et favorisé ?


 

Voir le Blog de Renaud Thomire : cliquez ici


Re: Démantèlement de la France, création d'une Bourgogne SS

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Narduccio  Nouveau message 15 Jan 2006, 15:44

Renaud Thomire a écrit:N'est-il pas exact qu'il avait prévu de donner son indépendance à la Bretagne ?

Il semblerair plutôt que les allemands, pour recruter le plus de collaborateurs possibles, n'ont pas apportés de démentis aux déclarations de certains "autonomistes".

vétéran
vétéran

 
Messages: 580
Inscription: 15 Jan 2005, 23:01
Localisation: Alsace

Voir le Blog de Narduccio : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Renaud Thomire  Nouveau message 15 Jan 2006, 22:08

Cette complaisance allemande vis-à-vis des autonomistes/nationalistes bretons était en elle-même inquiétante.
Si Vichy a détaché la Loire-Atlantique de la Bretagne, n'est-ce pas lié à des craintes quant aux projets allemands ?
Lorsque Speer sympathisa avec Jean Bichelonne, il lui fit miroiter qu'il pourrait s'opposer aux projets allemands de démantèlement de l'état Français, ce qui laisse penser que dans les hautes sphères nazies des projets dans ce sens avaient bien été élaborés.


 

Voir le Blog de Renaud Thomire : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de Igor  Nouveau message 16 Jan 2006, 11:36

Je pense que les autorités allemandes appliquaient aussi le vieux principe "diviser pour mieux régner". Soutenir les mouvements autonomistes, c'était un moyen d'empêcher la renaissance d'une France puissante.
D'ailleurs après 1918 la France fit la même chose en appuyant les autonomistes rhénans.
Cordialement

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2048
Inscription: 18 Juil 2003, 14:35

Voir le Blog de Igor : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de warbird  Nouveau message 16 Jan 2006, 13:14

je crois me souvenir aussi que la même proposition fut faite aux corses, il fut même proposé au prisonnier de guerre Corse de retrouver la liberté et l'indépendance en echange de leur collaboration


 

Voir le Blog de warbird : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 16 Jan 2006, 19:29

Renaud Thomire a écrit:Cette complaisance allemande vis-à-vis des autonomistes/nationalistes bretons était en elle-même inquiétante.
Si Vichy a détaché la Loire-Atlantique de la Bretagne, n'est-ce pas lié à des craintes quant aux projets allemands ?
Lorsque Speer sympathisa avec Jean Bichelonne, il lui fit miroiter qu'il pourrait s'opposer aux projets allemands de démantèlement de l'état Français, ce qui laisse penser que dans les hautes sphères nazies des projets dans ce sens avaient bien été élaborés.


Note de Hadler chef d'etat major du Heer en date du 10 août 1940 "Bretagne(autonomie) , une imbécilité sans bornes..."


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de Renaud Thomire  Nouveau message 16 Jan 2006, 23:51

En Janvier 1940, le fondateur du PNB, Olivier Mordrel adressa de l'étranger une "Lettre de Guerre" (Lizer Brezl) à ses militants en rappelant qu'"un vrai breton n'a pas le droit de mourir pour la France". Il ajouta : "Nos ennemis depuis toujours et ceux de maintenant sont les Français, ce sont eux qui n'ont cessé de causer du tort à la Bretagne".

Réfugié en Allemagne en mai 1940, il fut jugé par contumace par le tribunal militaire de Rennes pour « atteinte à la sécurité extérieure de l'État et à l'intégrité du territoire, maintien ou recrutement d'un groupe dissous, provocation de militaires à la désertion et à la trahison ». Il fut dégradé militairement et condamnés à mort. Début mai 1940, il prétendit diriger depuis l'Allemagne un prétendu « gouvernement breton en exil »

En Allemagne, Mordrel bénéficiait de l'appui de réseaux celtophiles aussi bien dans l'armée que dans l'université. Le poste de lecteur de celtique à l'Université de Bonn lui fut proposé par le professeur Léo Weissgerber.
Il revint à Rennes en 1942 où il fut autorisé et encouragé à publier sa revue Stur.
Puis il se réfugia à nouveau en Allemagne en 1944...
Les autonomistes bretons furent totalement discrédités après la guerre.

Pour le cas de la Bretagne, il est probable que les dirigeants nazis ne souhaitaient pas braquer excessivement la population française et faire le jeu de De Gaulle. Il est néanmoins clair qu'en cas de victoire allemande (après une éventuelle paix avec les Britanniques ou une victoire sur les Soviétiques), ils ne se seraient pas gênés pour mettre en pièces l'Etat français. On parlait ouvertement de ramener la France aux frontières du traité de Verdun.
Ils avaient déjà repris l'Alsace et la Lorraine et intégrer le Nord et le Pas de Calais au gouvernement militaire de Bruxelles. Les protestations de Vichy furent formelles.
Sans parler de la Corse, des Alpes maritines, de la Savoie réclamées par Mussolini.


 

Voir le Blog de Renaud Thomire : cliquez ici



Retourner vers OCCUPATION ET COLLABORATION




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 17 
Aujourd’hui, 13:43
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  le cuirassé Courbet 
Aujourd’hui, 12:32
par: P. Vian 
    dans:  Vacances 1946 
Aujourd’hui, 12:30
par: Meteor14 
    dans:  les sous-marins Français 
Aujourd’hui, 12:28
par: P. Vian 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 13 
Aujourd’hui, 12:13
par: iffig 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 12 
Aujourd’hui, 12:11
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  11° Regiment etranger d'infanterie 
Aujourd’hui, 12:05
par: Rogers 
    dans:  Si c'est une femme: vie et mort à Ravensbrück. 
Aujourd’hui, 10:32
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Testament de Hitler : sur l’Angleterre 
Aujourd’hui, 09:58
par: François Delpla 
    dans:  Médecin urgentiste 
Hier, 22:55
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités


Scroll